Lisez! icon: Search engine
Elric - tome 7
L'épée noire
Frank Straschitz (traduit par)
Date de parution : 07/08/2014
Éditeurs :
12-21
En savoir plus
En savoir plus
En savoir plus

Elric - tome 7

L'épée noire

Frank Straschitz (traduit par)
Date de parution : 07/08/2014

Le sorcier fou, revenu de l’enfer sain et sauf, frissonnait de peur ; il voyait un peu l’avenir et savait qu’Elric l’attaquerait. Alors il nomma la créature et elle s’éveilla....

Le sorcier fou, revenu de l’enfer sain et sauf, frissonnait de peur ; il voyait un peu l’avenir et savait qu’Elric l’attaquerait. Alors il nomma la créature et elle s’éveilla. Bientôt elle goûterait l’appétissante saveur de l’âme humaine. La plainte du Géant du vent déchaîna le chaos sur toute la...

Le sorcier fou, revenu de l’enfer sain et sauf, frissonnait de peur ; il voyait un peu l’avenir et savait qu’Elric l’attaquerait. Alors il nomma la créature et elle s’éveilla. Bientôt elle goûterait l’appétissante saveur de l’âme humaine. La plainte du Géant du vent déchaîna le chaos sur toute la Terre, l’épée d’Elric se leva et s’abattit en hurlant un chant de mort. Partout les combattants luttaient, saignaient et mouraient. L’épée noire, échappant au prince albinos, prenait racine dans les chairs et gémissait de plaisir en lapant la substance des vivants.

Elric n’était pas responsable, il jouait son rôle ; il était le Porte-Épée.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823819243
Code sériel : 7140
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe
12-21
En savoir plus
En savoir plus
En savoir plus
EAN : 9782823819243
Code sériel : 7140
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • JeanMichel11430 24/04/2024
    Ce tome n°6 du Cycle d’Elric, nous retrouvons toute l’essence de l’Heroic Fantasy, un héro éternel, de fabuleux trésors, la sorcellerie et des combats épiques. Les trois premiers récits des quatre qui composent cet ouvrage sont loin des questionnements métaphysiques qui font la base de ce cycle. Cela rend la lecture plus fluide et moins abstraite. Dans le quatrième récit, Elric est exclu au profit de la mythique Tanelorn, qu’il faudra sauver des griffes du Chaos. L’ouvrage débute par une nouvelle rencontre entre le sorcier fou et invincible de Pan Tang, Theleb K’aarna, et un combat épique pour les yeux de la belle et dangereuse reine de Jhakor. Accompagné de son compagnon, Tristelune, il fera la rencontre d’une douce princesse, trouvera-t-il la paix ? Michaël Moorcock, maître du genre, sait avec brio entrainer le lecteur dans son univers baroque, sanglant et décadent. Son talent, aux multiples facettes, révolutionne l’héroic fantasy même lorsqu’il s’applique à en utiliser tous les codes. Prochain épisode : Stormbringer.
  • Errant 20/12/2022
    Ce livre est en fait un recueil de quatre histoires dont seules les deux premières sont liées et où Elric n'apparait même pas dans la quatrième. Reste que cette dernière est captivante , étoffée, démontre la richesse de l'imaginaire de l'auteur. Pour en revenir au héros de la série,il aspire maintenant à la tranquillité avec sa nouvelle flamme et remet en question son lien symbiotique avec Stormbringer. Le naturel reviendra-t-il au galop ? J'aime la dimension un peu philosophique que prend la saga. Par contre c'est ici que l'assemblage de diverses aventures plutôt qu'un roman construit de A à Z montre ses limites. Mais Elric est tellement exceptionnel comme personnage qu'il exerce sur moi une certaine attraction dont je n'ai absolument pas le goût de me défaire; son vague à l'âme perpétuel, la résurgence occasionnelle de ses plus bas instincts et ses questions existentielles forment un cocktail fascinant.
  • Bambiax 01/07/2022
    Ma critique ne va concerner que les deux premiers tomes de cette intégrale mais je reviendrai dessus plus tard. Nous avons là une parfaite conclusion d'une saga imparfaite mais prenante. Les tomes sont simplement excellents et épiques. La tension est omniprésente et on retrouve le côté sombre qui m'avait manqué dans la deuxième intégrale. Pour rajouter, la fin est sublime et parfaite, je suis heureux d'avoir découvert cette saga malgré des tomes intermédiaires inégaux. Un mot pour le troisième tome, je ne l'ai simplement pas lu car pour moi il ne représentait aucun intérêt après une fin qui m'a comblé, les critiques ne m'ont pas aidé à essayer.
  • Julien_fantasy 13/10/2021
    Après le tome précédent qui fut une énorme déception, celui ci se lit avec un immense plaisir, c'est comme un léger vent de fraîcheur sur notre Elric ... J'ai adorer les différentes nouvelles, on y prend coup et l'épilogue nous met l'eau à la bouche pour le tome suivant.
  • Foxfire 17/08/2020
    Après le très décevant « la revanche de la rose », « l’épée noire » vient me réconcilier avec Elric mais pas totalement. Ce volume se compose de 4 histoires à part entières mais qui ont une certaine continuité. La première histoire, « le voleur d’âmes » n’est pas mauvaise mais elle ne m’a pas emballée. Je l’ai trouvé assez plate, manquant d’un arc narratif fort. Un récit bien peu marquant dont je me souviens à peine 2 jours seulement après ma lecture. « Les rois oubliés » en revanche m’a rappelé pourquoi j’aime le cycle d’Elric. Dans ce récit, Moorcock déploie tout son talent stylistique et narratif. L’intrigue est très bonne et l’auteur instaure une ambiance gothique très prenante. Un régal ! Vient juste après l’autre très bonne histoire du tome, « les porteurs de flamme ». C’est un récit épique et barbare qui réunit tout ce que j’aime dans cette saga : de la magie, des combats énormes, des méchants très cruels, une dose de poésie mélancolique. Un très bon texte. Malheureusement « l’épée noire » se clôt sur une déception. L’épilogue, intitulé « Tanelorn », m’a profondément ennuyé. Cette histoire ne met même pas en scène Elric et l’intrigue est très terne. Si je n’ai pas été complètement convaincue par ce tome, le dernier texte étant pire que « la revanche de la rose », les deux récits réussis de ce volume méritent à eux seuls la lecture de cette « épée noire ». Après le très décevant « la revanche de la rose », « l’épée noire » vient me réconcilier avec Elric mais pas totalement. Ce volume se compose de 4 histoires à part entières mais qui ont une certaine continuité. La première histoire, « le voleur d’âmes » n’est pas mauvaise mais elle ne m’a pas emballée. Je l’ai trouvé assez plate, manquant d’un arc narratif fort. Un récit bien peu marquant dont je me souviens à peine 2 jours seulement après ma lecture. « Les rois oubliés » en revanche m’a rappelé pourquoi j’aime le cycle d’Elric. Dans ce récit, Moorcock déploie tout son talent stylistique et narratif. L’intrigue est très bonne et l’auteur instaure une ambiance gothique très prenante. Un régal ! Vient juste après l’autre très bonne histoire du tome, « les porteurs de flamme ». C’est un récit épique et barbare qui réunit tout ce que j’aime dans cette saga : de la magie, des combats énormes, des méchants très cruels, une dose de poésie mélancolique. Un très bon texte. Malheureusement « l’épée noire » se clôt sur une déception. L’épilogue, intitulé « Tanelorn », m’a profondément ennuyé. Cette histoire ne met même pas en scène Elric et l’intrigue...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Lisez

    6 romans à lire en attendant le retour de "Game of Thrones"

    L'épopée Game of Thrones touche à sa fin. Qui montera sur le trône ? Un froid éternel va-t-il s'abattre sur Westeros ? En attendant l'arrivée de la huitième et ultime saison de la série le 14 avril prochain, voici quelques lectures qui devraient vous aider à patienter. 

    Lire l'article