Lisez! icon: Search engine
Archipoche
EAN : 9782352874270
Façonnage normé : EPUB2
Nombre de pages : 470
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Emma

David Lodge (Postface), Helene Seyres (Préface)
Date de parution : 01/06/2010
Emma Woodhouse vit avec son père veuf. D'une grande beauté et pleine d'assurance, elle évolue en toute indépendance à Highbury, sans aucun souci financier et entourée d'amis fidèles. Mais le mariage de son ancienne gouvernante avec M. Weston la ramène à sa solitude. Pour se distraire, elle décide de s'occuper... Emma Woodhouse vit avec son père veuf. D'une grande beauté et pleine d'assurance, elle évolue en toute indépendance à Highbury, sans aucun souci financier et entourée d'amis fidèles. Mais le mariage de son ancienne gouvernante avec M. Weston la ramène à sa solitude. Pour se distraire, elle décide de s'occuper du mariage des autres, persuadée d'avoir des talents d'entremetteuse. Elle se consacre à sa nouvelle protégée, la très jolie Harriet Smith, qu'elle destine à M. Elton, le vicaire de Highbury. Les plans de la jeune fille semblent en bonne voie, mais ses certitudes vacillent lorsque les événements prennent un tour inattendu : ses propres émotions amoureuses lui vaudront bien des déconvenues...
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782352874270
Façonnage normé : EPUB2
Nombre de pages : 470
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • AGamarra Posté le 2 Novembre 2020
    Emma es una obra interesante de Jane Austen, cae un poco mal por la soberbia y la autosuficiencia de la protagonista, que al parecer es un alter ego de la misma Jane.También es pesada para leer, y a veces uno se pregunta dónde está el fondo de todo además de relaciones amorosas y de orgullo entre burgueses que parecen no tener otra ocupación que hablar del resto.Sin embargo el juego de rompecabezas que se hace durante TODA la novela la hace una pieza especial.Pero no llega a ser una obra memorable.
  • Minette97 Posté le 30 Octobre 2020
    Emma est une romance de Jane Austen, publié en 1815, qui dépeint le monde provincial anglais. Emma Woodhouse, l’héroïne de l'histoire, est une jeune fille de 21ans, orpheline de mère et maîtresse de maison de Hartfield à Highbury. Issue de la bonne société, elle ne pense guère à se marier, n'empêche qu'elle s'administre le rôle d'arranger quelques liaisons dans son entourage. Elle fait la connaissance de Harriet Smith, celle-ci possédant un statut social et intellectuel assez médiocre. Emma ne se fie pourtant pas à ces conditions, et est obstinée à marier son amie à Mr.Elton, vicaire de Highbury ;pour accorder de ce fait à la jeune Harriet une liaison des plus avantageuses. Mr.Knightley, l'ami fidèle de Emma et de son père, est très perspicace et conscient des plans puérils de Emma et de leur risques.Il la met alors en garde du rôle trop ambitieux qu'elle s'attribue : " vous savez mieux que personne quels projets vous concevez en ce qui concerne Harriet, mais comme vous ne cachez pas du tout à quel point vous aimez arranger des mariages, il est permis d'imaginer vos intentions, vos plans et vos projets. A titre amical, je me contenterai de suggérer que si vous songez à Mr.Elton,... Emma est une romance de Jane Austen, publié en 1815, qui dépeint le monde provincial anglais. Emma Woodhouse, l’héroïne de l'histoire, est une jeune fille de 21ans, orpheline de mère et maîtresse de maison de Hartfield à Highbury. Issue de la bonne société, elle ne pense guère à se marier, n'empêche qu'elle s'administre le rôle d'arranger quelques liaisons dans son entourage. Elle fait la connaissance de Harriet Smith, celle-ci possédant un statut social et intellectuel assez médiocre. Emma ne se fie pourtant pas à ces conditions, et est obstinée à marier son amie à Mr.Elton, vicaire de Highbury ;pour accorder de ce fait à la jeune Harriet une liaison des plus avantageuses. Mr.Knightley, l'ami fidèle de Emma et de son père, est très perspicace et conscient des plans puérils de Emma et de leur risques.Il la met alors en garde du rôle trop ambitieux qu'elle s'attribue : " vous savez mieux que personne quels projets vous concevez en ce qui concerne Harriet, mais comme vous ne cachez pas du tout à quel point vous aimez arranger des mariages, il est permis d'imaginer vos intentions, vos plans et vos projets. A titre amical, je me contenterai de suggérer que si vous songez à Mr.Elton, vous vous serez donnée bien du mal pour rien" Emma n'écoute pas Mr.Knightley et découvre par la suite qu'elle avait bien tort de ne pas le faire. Poursuivant ses manigances de part et d'autre, aussi avec son nouvel ami Frank Churchill, Emma finit par constater qu'elle ne s'y connait nullement en affaires de cœur et se perd elle même dans ses propres réflexions et sentiments : "je constate que je n'ai jamais employé le terme sacrifice, se disait-elle...je suis portée à croire que ce jeune homme n'est pas vraiment indispensable à mon bonheur...je suis suffisamment amoureuse et je regretterais de l'être davantage" A travers ce roman, Jane Austen a dépeint les personnages ainsi que la société anglaise dont elle même a vécue, avec une extrême fluidité. la condition de la femme, ses obligations et rituels, notamment ses idéaux et convictions par rapport à l'homme et au mariage, sont mis en avant dans le décor de l'histoire. L'autrice a adopté un style d'écriture tâtonnant à vocabulaire léger et peu complexe. Fidèle à elle même, Jane Austen n'est pas sortie de l'univers de la romance et du dénouement heureux auquel elle nous a habitué dans ses autres œuvres. Cependant la tournure ironique des événements dévoile l'intrigue intégrée aux histoires d'amour. Pour conclure et étant une amatrice des romans de Austen, je peux dire que "Emma" est l'une de ses meilleures écritures!
    Lire la suite
    En lire moins
  • clemsud1 Posté le 23 Octobre 2020
    Difficile d’avoir un avis tranché sur ce roman,déjà car j’ai presque mis deux mois à le lire. Mais je ne voulais pas me forcer. J’ai passé de bons moments de lecture, immiscée dans l’élégante campagne anglaise à m’interroger au côté d’Emma, sur les raisons ô combien importantes de l’oubli d’un des personnages à se procurer ce livre qu’elle lui avait pourtant recommandé. Et ça, chez Jane Austen ( mais pour notre plus grand plaisir ) ça peut durer 5 pages ( de réflexions, de questionnements, y aurait t il une autre raison que cette simple négligence à cet oubli ? ). Ce genre de mini détail qui, dans la vie d’Emma Woodhouse prennent des proportions délicieuses à lire. Et le personnage d’Emma Woodhouse parlons en : elle est curieuse , investie , indépendante , intelligente , commère , détachée Très fan du père également, Mr Woodhouse, avec un caractère de cochon, un chouïa hypocondriaque et un maniaque de la healthy food avant l’heure attachant comme jamais. Qui nous fait beaucoup rire à chacune de ses interventions Au niveau du style évidemment l’humour est de la partie ainsi qu’une sobriété dans la façon de dépeindre cette société anglaise, so charming... Difficile d’avoir un avis tranché sur ce roman,déjà car j’ai presque mis deux mois à le lire. Mais je ne voulais pas me forcer. J’ai passé de bons moments de lecture, immiscée dans l’élégante campagne anglaise à m’interroger au côté d’Emma, sur les raisons ô combien importantes de l’oubli d’un des personnages à se procurer ce livre qu’elle lui avait pourtant recommandé. Et ça, chez Jane Austen ( mais pour notre plus grand plaisir ) ça peut durer 5 pages ( de réflexions, de questionnements, y aurait t il une autre raison que cette simple négligence à cet oubli ? ). Ce genre de mini détail qui, dans la vie d’Emma Woodhouse prennent des proportions délicieuses à lire. Et le personnage d’Emma Woodhouse parlons en : elle est curieuse , investie , indépendante , intelligente , commère , détachée Très fan du père également, Mr Woodhouse, avec un caractère de cochon, un chouïa hypocondriaque et un maniaque de la healthy food avant l’heure attachant comme jamais. Qui nous fait beaucoup rire à chacune de ses interventions Au niveau du style évidemment l’humour est de la partie ainsi qu’une sobriété dans la façon de dépeindre cette société anglaise, so charming En revanche le rythme est un peu lent. Même si je ne suis plus très objective quand il s’agit de Jane Austen je comprends ceux qui lui ont trouvé quelques défauts de longueur. Paradoxalement les dialogues sont omniprésents dans ce roman, les réflexions sont très détaillées, chacun défendant son point de vue avec abnégation.. mais l’action est en effet très lente Un très bon jane Austen , ceci dit, si vous n’avez jamais lu de Jane Austen je ne recommanderai pas de commencer par « Emma », en revanche si vous appréciez déjà son style vous la retrouverez dans des profondeurs rarement explorées
    Lire la suite
    En lire moins
  • JPB Posté le 20 Octobre 2020
    Comment peut-on écrire si bien ?? Comment peut-on si bien décrire le désœuvrement de toute cette société nantie et qui ne travaille jamais ? Emma, l'héroïne n'a jamais été amoureuse, elle le revendique et elle préfère réserver son énergie à arranger des mariages autour d'elle, par exemple ceux de Jane FAIRFAX ou d'Harriet SMITH, mais pas toujours avec succès. Elle finira par trouver elle-même l'amour, sans vraiment l'avoir vu venir. Mais l'intérêt n'est pas vraiment de savoir comment elle s'y prend, il réside surtout comme souvent dans l'œuvre de Jane AUSTEN en une narration de la société de cette époque complètement hors du temps et des difficultés. La description des angoisses du père d'Emma, Monsieur WOODHOUSE vis-à-vis de minuscules courants d'air, de virages un peu durs sur les chemins ou des moindres traces d'humidité est à ce titre un régal. Quelle oisiveté, mais aussi quelle vie !
  • Etpourquoipasquatre Posté le 9 Octobre 2020
    Un.e auteur.trice adoré.e peut bien avoir tous les talents du monde à nos yeux, il faut bien lui trouver une œuvre qui nous correspond un peu moins. Si je voue une véritable passion à Orgueil et Préjugés, Northanger Abbey ou encore Mansfield Park, je dois avouer qu'Emma n'est pas un coup de coeur. C'est clairement l'oeuvre de l'admirable Jane Austen qui m'a le moins passionnée. Je n'ai pas réussi à entrer dans les aventures d'Emma autant qu'avec Elizabeth et Mr Darcy. Oh bien sûr, on retrouve cette plume incisive caractéristique du talent de l'autrice, maîtresse de la satyre sociale de la littérature anglaise, mais je n'ai pas ressenti de passion et j'ai eu du mal à progresser même par moment. Avoir une héroïne égoïste et qui se mêle de la vie de ses voisins m'a peut-être moins transporté que la franche et forte Elizabeth que j'ai adoré dès les premières lignes ou encore la douce et naïve Fanny qui ne l'est d'ailleurs pas assez, égoïste. En revanche, les illustrations de Hugh Thomson... Mais quel bonheur ! Elles enchantent le texte juste ce qu'il faut. Je ne sais pas combien il y en a mais le livre est assez conséquent (plus de... Un.e auteur.trice adoré.e peut bien avoir tous les talents du monde à nos yeux, il faut bien lui trouver une œuvre qui nous correspond un peu moins. Si je voue une véritable passion à Orgueil et Préjugés, Northanger Abbey ou encore Mansfield Park, je dois avouer qu'Emma n'est pas un coup de coeur. C'est clairement l'oeuvre de l'admirable Jane Austen qui m'a le moins passionnée. Je n'ai pas réussi à entrer dans les aventures d'Emma autant qu'avec Elizabeth et Mr Darcy. Oh bien sûr, on retrouve cette plume incisive caractéristique du talent de l'autrice, maîtresse de la satyre sociale de la littérature anglaise, mais je n'ai pas ressenti de passion et j'ai eu du mal à progresser même par moment. Avoir une héroïne égoïste et qui se mêle de la vie de ses voisins m'a peut-être moins transporté que la franche et forte Elizabeth que j'ai adoré dès les premières lignes ou encore la douce et naïve Fanny qui ne l'est d'ailleurs pas assez, égoïste. En revanche, les illustrations de Hugh Thomson... Mais quel bonheur ! Elles enchantent le texte juste ce qu'il faut. Je ne sais pas combien il y en a mais le livre est assez conséquent (plus de 500 pages) et on en trouve régulièrement quand on tourne les pages. Et ces enluminures... Je suis une amoureuse des enluminures. C'est peut-être ridicule, mais on pourrait probablement me faire lire le livre le plus ennuyeux du monde que j'irais jusqu'au bout rien que pour le bonheur de découvrir cette sublime majuscule travaillée à chaque nouveau chapitre (et ici nous avons 55 chapitres !). J'ai même eu ma période où j'étais décidée à découvrir cet art (mais ma patience fut mise à trop rude épreuve pour garder cette constance). Lecture en demi teinte et c'est bien la première fois que ça m'arrive sur mon autrice préférée. Vraiment, la progression fut pénible, j'ai du lire par vagues de quatre ou cinq chapitres maximum sinon je décrochais totalement. Tant pis, ce livre restera de toute façon sur l'étagère rien que pour sa beauté et sa valeur sentimentale. Et au moins, il m'aura validé "Gryffondor" du #hogwartschallenge ainsi que le #booklanta.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.