RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Entre deux silences

            Presses de la cité
            EAN : 9782258101616
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            Entre deux silences

            Nathalie CASTAGNE (Traducteur)
            Date de parution : 13/03/2014
            Les destins croisés de deux enfants, abîmés par la vie, qui vont se bâtir un univers entre mystères, amour et silence.

            Quel avenir attend Cica quand elle survit à la mort par noyade que sa mère avait choisie pour elle ? La peur de l’eau. Une peur viscérale, qu'il s'agisse de la mer ou d'un mince filet au robinet. « Cica » est le surnom dont les enfants de la colonie...

            Quel avenir attend Cica quand elle survit à la mort par noyade que sa mère avait choisie pour elle ? La peur de l’eau. Une peur viscérale, qu'il s'agisse de la mer ou d'un mince filet au robinet. « Cica » est le surnom dont les enfants de la colonie de vacances l'ont affublée à cause des deux marques qu'elle porte sur le dos, comme les cicatrices d'ailes déchirées. Elle est née dans une petite ville du nord de l'Italie, elle a pour compagnon un chien-loup et les livres prêtés par une voisine, une grosse dame solitaire et généreuse qui sait garder les secrets.
            Comment mener une vie normale quand on est atteint du syndrome de Down ? Aîné de trois frères et sœur, Walker est né un jour d'été, dans les Pouilles, avec un chromosome en plus. Bien que sa famille attentionnée l’entoure et le chérisse, s’efforçant de lui offrir une vie normale, Walker sait qu’il est différent. Les yeux d’Angelo, son frère cadet, le lui rappellent chaque jour.

            Cica et Walker ne se connaissent pas, ils ne savent pas qu'ils ont la même innocence, la même audace: deux âmes légères et obstinées comme deux pousses de chiendent. Tandis que la bobine de leur vie se déroule, ils ignorent qu’une nuit d'octobre les attend : une rencontre explosive et révélatrice, un de ces rares moments capables d'illuminer l'obscurité et d’enfin faire imprimer sur la pellicule le négatif de l’amour.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258101616
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            Presses de la cité
            14.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Cassy Posté le 24 Juin 2014
              Entre deux silences est un récit à deux voix sur la différence. La première est celle de Cica, une enfant brisée par le décès de sa mère et la froideur de son père, cet homme toujours réfugié dans le travail et absent pour sa fille unique. L’autre, est celle de Walker, un garçon atteint de trisomie 21 et qui rêve de devenir un cow-boy. Ils ne se connaissent pas, sont très différents mais avec des problèmes similaires tout de même. On peut scinder ce roman en deux parties principales : l’enfance et l’entrée dans l’âge adulte. La première est celle que j’ai préférée. On rencontre Cica et Walker et malgré certains éléments qui font mal au cœur, on n’est jamais totalement triste. Au contraire, leur naïveté met du baume au cœur. Et l’humour est aussi présent et fait qu’on ne s’apitoie pas trop longtemps sur leur sort. La seconde partie se déroule à l’âge difficile de dix-huit ans. La fin des études pour Cica et le lycée dont elle se sent exclue et différente. Et pour Walker, c’est d’autant plus dur. A cause de sa maladie, il reste encore un enfant dans sa tête bien qu’armé de bonnes intentions et toujours gentil... Entre deux silences est un récit à deux voix sur la différence. La première est celle de Cica, une enfant brisée par le décès de sa mère et la froideur de son père, cet homme toujours réfugié dans le travail et absent pour sa fille unique. L’autre, est celle de Walker, un garçon atteint de trisomie 21 et qui rêve de devenir un cow-boy. Ils ne se connaissent pas, sont très différents mais avec des problèmes similaires tout de même. On peut scinder ce roman en deux parties principales : l’enfance et l’entrée dans l’âge adulte. La première est celle que j’ai préférée. On rencontre Cica et Walker et malgré certains éléments qui font mal au cœur, on n’est jamais totalement triste. Au contraire, leur naïveté met du baume au cœur. Et l’humour est aussi présent et fait qu’on ne s’apitoie pas trop longtemps sur leur sort. La seconde partie se déroule à l’âge difficile de dix-huit ans. La fin des études pour Cica et le lycée dont elle se sent exclue et différente. Et pour Walker, c’est d’autant plus dur. A cause de sa maladie, il reste encore un enfant dans sa tête bien qu’armé de bonnes intentions et toujours gentil et serviable. Il se heurte à des difficultés comme trouver l’amour ou un travail quand la maladie est inscrite sur son visage. J’ai beaucoup apprécié ce roman qui a amplement mérité les prix qu’il a reçus. Le texte est très frais et vivant et aussi plein d’optimisme. Ce que j’ai le moins aimé et qui m’a même un peu déçue néanmoins, c’est la fin. Les deux personnages ne se rencontrent qu’à la toute fin et ce n’est pas la rencontre que j’espérais. Et tout s’achève de façon un peu trop brutale, j’aurais bien aimé en savoir plus sur la continuité de leurs histoires respectives.
              Lire la suite
              En lire moins
            • angelita.manchado Posté le 8 Juin 2014
              Nord de l’Italie, Cica est en colonie de vacances chez les soeurs. Elle a deux cicatrices dans le dos. A peur du noir et de l’eau, donc elle tente par tous les moyens de ne pas se laver. Elle fait preuve de violence envers ceux qui martyrisent les animaux. Mais elle est aussi déterminée. Son père profite de son absence pour déménager Sud de l’Italie, Walker a 9 ans. Il est atteint de trisomie et passe ses vacances avec toute sa famille. Pour pouvoir entendre, il a besoin d’être appareillé. Dix ans après, on retrouve les mêmes protagonistes dans le sud de l’Italie. Entre deux silences est l’histoire de ces deux enfants, Cica et Walker. L’auteur nous raconte des tranches de vie. Pourquoi ces deux enfants qui ne se rencontreront qu’à la fin lors d’un évènement dramatique ? Qu’ont-ils en commun ? Telle est la question ? L’une a failli mourir avec sa mère. Elle en conserve les cicatrices dans le dos. Elle a peur de l’eau. Elle est très intelligente et n’a aucun lien, surtout affectif, avec son père qui s’est éloigné d’elle car Cica lui rappelle sa femme. Elle adore son loup qui vieillit et grandit avec elle. Elle a peu d’amis... Nord de l’Italie, Cica est en colonie de vacances chez les soeurs. Elle a deux cicatrices dans le dos. A peur du noir et de l’eau, donc elle tente par tous les moyens de ne pas se laver. Elle fait preuve de violence envers ceux qui martyrisent les animaux. Mais elle est aussi déterminée. Son père profite de son absence pour déménager Sud de l’Italie, Walker a 9 ans. Il est atteint de trisomie et passe ses vacances avec toute sa famille. Pour pouvoir entendre, il a besoin d’être appareillé. Dix ans après, on retrouve les mêmes protagonistes dans le sud de l’Italie. Entre deux silences est l’histoire de ces deux enfants, Cica et Walker. L’auteur nous raconte des tranches de vie. Pourquoi ces deux enfants qui ne se rencontreront qu’à la fin lors d’un évènement dramatique ? Qu’ont-ils en commun ? Telle est la question ? L’une a failli mourir avec sa mère. Elle en conserve les cicatrices dans le dos. Elle a peur de l’eau. Elle est très intelligente et n’a aucun lien, surtout affectif, avec son père qui s’est éloigné d’elle car Cica lui rappelle sa femme. Elle adore son loup qui vieillit et grandit avec elle. Elle a peu d’amis car elle est différente et surtout elle a un caractère bien trempé. Elle est tout de même jalousée. Mais Cica est tout de même, très jeune, indépendante. Toutefois, une voisine va compter dans sa vie, le temps qu’elle restera dans le nord. Walker est entouré d’une famille aimante. Certes, il est atteint de trisomie 21. C’est l’aîné de la famille et il conserve sa position, même s’il ne comprend pas, même s’il n’a pas trop d’instruction. Il a un rôle de protecteur. Mais il arrive tout de même à se débrouiller et prend des initiatives, non couronnées de succès. Il a un personnage fétiche, Walker Texas Ranger, auquel il s’identifie. Entre deux silences nous laisse un beau sentiment d’espoir. Rien n’est jamais acquis mais tout est à imaginer, à vivre. Surtout lorsque Cica apprend enfin la vérité sur sa mère. Entre une première partie qui nous permet de faire connaissance avec eux et l’autre partie où ils sont pratiquement adultes, dix ans passent et les changements ont été effectifs puisqu’on assiste également aux premiers émois amoureux. Le personnage que j’ai le plus aimé est celui du grand-père de Walker. Il adore son petit fils. Il tente de lui rendre la vie la plus agréable possible. Il est constamment avec lui et a énormément de patience par rapport aux femmes de la famille. Femmes, la sienne et sa fille, qui sont toujours après lui mais il faut comme s’il ne les entendait pas. Leur lien est si fort que Walker passera ses journées à l’hôpital jusqu’à la fin. Dans une seconde mesure, le second personnage que j’ai bien aimé est Angelo, le frère de Walker. L’enfant du milieu, le second, car la famille compte également une petite fille. Angelo ne se sent pas aimé. Il fait des bêtises pour se faire remarquer. Il hait, si l’on peut dire, son frère qui monopolise toute l’attention. En grandissant, Angelo le prendra toutefois sous son aile, même si son frère est très secret. Une jolie histoire qui se laisse lire, vivre. Au fil des pages, le lecteur n’est pas démuni. Ah oui, il y a de la tristesse dans ces familles. Ah oui, ils font en sorte de ne pas la montrer. Il existe une belle joie de vivre qui devient assez communicative, malgré les difficultés, la maladie, la mort. Les mots dans la bouche de Cica forment comme une poésie. Les deux enfants, puis adolescents, sont attachants. Je m’attendais toutefois à une autre fin. Que Cica et Walker, outre cette rencontre, puissent faire un bout de chemin ensemble et partagent autre chose que cet accident. Car ils pourraient apprendre tellement l’un de l’autre, deux âmes écorchées vives, deux caractères bien trempés. L’Italie est bien présente dans la description des paysages qui changent d’une région à l’autre. Elle est également bien présente dans cette colonie de vacances tenue par une soeur et retrouver laver la bouche avec le savon pour retirer tout blasphème. On ne mélange pas les enfants.
              Lire la suite
              En lire moins
            • ingridfasquelle Posté le 14 Avril 2014
              Entre deux silences est le premier roman, très réussi, de Maria Paola Colombo. Il a remporté de nombreuses récompenses, dont le prix spécial décerné par le magazine Elle Italie. Destins croisés de deux enfants malmenés par la vie, cet insolite roman initiatique à deux voix est d'une incroyable délicatesse. On y sillonne le quotidien de Walker, atteint de trisomie 21, et de Cica, une petite fille délaissée par son père, qui conserve d'un douloureux accident, deux cicatrices au creux du dos et une peur viscérale de l'eau. Si ces deux là ne se connaissent pas, le lecteur, lui, n'ignore pas que leurs chemins sont destinés à se croiser. On tourne alors les pages, dans l'attente fébrile de la "rencontre surprenante et révélatrice" promise par la quatrième de couverture. Mais ce sont surtout les petits fragments de vie, abordés avec finesse et sensibilité, qui permettent au lecteur de comprendre et de reconstituer l'existence en marge de ces enfants si différents, si attachants dans leur imperfection et leur singularité. En préservant le lecteur de toute forme de pathos, Maria Paola Colombo a su éviter l'écueil mélodramatique. Son récit, bien que traitant de sujets difficiles et douloureux, reste incroyablement frais et plein de charme. Il... Entre deux silences est le premier roman, très réussi, de Maria Paola Colombo. Il a remporté de nombreuses récompenses, dont le prix spécial décerné par le magazine Elle Italie. Destins croisés de deux enfants malmenés par la vie, cet insolite roman initiatique à deux voix est d'une incroyable délicatesse. On y sillonne le quotidien de Walker, atteint de trisomie 21, et de Cica, une petite fille délaissée par son père, qui conserve d'un douloureux accident, deux cicatrices au creux du dos et une peur viscérale de l'eau. Si ces deux là ne se connaissent pas, le lecteur, lui, n'ignore pas que leurs chemins sont destinés à se croiser. On tourne alors les pages, dans l'attente fébrile de la "rencontre surprenante et révélatrice" promise par la quatrième de couverture. Mais ce sont surtout les petits fragments de vie, abordés avec finesse et sensibilité, qui permettent au lecteur de comprendre et de reconstituer l'existence en marge de ces enfants si différents, si attachants dans leur imperfection et leur singularité. En préservant le lecteur de toute forme de pathos, Maria Paola Colombo a su éviter l'écueil mélodramatique. Son récit, bien que traitant de sujets difficiles et douloureux, reste incroyablement frais et plein de charme. Il s'en dégage une exceptionnelle intensité, qui submerge le lecteur et force l'empathie pour les personnages. Leur différence, leur besoin vital d'affection et d'amour sont décrits de manière si simple, si pudique que c'en est bouleversant ! Dépouillée d'accents larmoyants et pathétiques, dénuée de pessimisme désespéré, l'écriture de l'auteure fait naître un étrange sentiment de tristesse mélancolique qui se déploie au fil des pages. C'est sans aucun doute cette écriture, à la fois déchirante et candide, qui est pour beaucoup dans la réussite du roman de Maria Paola Colombo. Cependant, si l'auteure parvient à traiter de sujets graves, voire tragiques, avec fraîcheur, audace et innocence, elle semble avoir échoué à donner la même force émotionnelle à son dénouement. La rencontre tant attendue de ses personnages n'a hélas pas la saveur que l'on pouvait espérer... Elle laisse inexplicablement le lecteur sur sa faim, flottant comme en suspens, à la fois charmé et déçu par l'atmosphère douce-amère qui se dégage de ces dernières pages... C'est dommage ! Mais reste que pour son premier roman, la jeune auteure italienne est parvenue à donner un regard personnel, à la fois sensible et très juste, sur la différence et le droit au bonheur. Entre deux silences est un roman vif, frais, qui laisse dans son sillage de très jolies et touchantes promesses.
              Lire la suite
              En lire moins
            Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
            Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.