Lisez! icon: Search engine
First Éditions
EAN : 9782412064634
Façonnage normé : EFL3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Et cetera, Et cetera, la langue française se raconte

,

Collection : La vie en bulles
Date de parution : 17/09/2020
Découvrez l'histoire de la langue française dans une bande dessinée pleine d'humour ! 
 
Comment est né le français, et quelles évolutions ont mené à notre manière de parler ?
Quel est le rôle de l'Académie française ?
Comment le français s'est enrichi de ses échanges avec l'italien, l'arabe, l'anglais ? 
Pourquoi l'orthographe française est-elle si compliquée? 

L'irrésistible duo Julien Soulié-M. La Mine vous raconte l'histoire facétieuse de...
Comment est né le français, et quelles évolutions ont mené à notre manière de parler ?
Quel est le rôle de l'Académie française ?
Comment le français s'est enrichi de ses échanges avec l'italien, l'arabe, l'anglais ? 
Pourquoi l'orthographe française est-elle si compliquée? 

L'irrésistible duo Julien Soulié-M. La Mine vous raconte l'histoire facétieuse de la langue française dans une bande dessinée passionnante et drôlissime !
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782412064634
Façonnage normé : EFL3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LeSeigneurSupreme Posté le 4 Mars 2021
    Une pure merveille ! Ce livre, à la fois dense et très ludique, ravira tous les amateurs de grammaire comme moi, mais également ceux qui s’y connaissent moins ! 😉 Il est bourré d’humour et servi par les excellents dessins de M. la Mine. Bref, « Et cetera, et cetera » est mon coup de cœur du moment !
  • Apikrus Posté le 16 Février 2021
    Les auteurs sont respectivement ex-professeur et professeur de lettres classiques. Le premier, Jean Soulié, a écrit d'autres livres sur le français, et le second, Mathieu La Mine, est aussi dessinateur. Ils nous expliquent certaines origines de la langue française, depuis plus de 25 siècles. Ils montrent que notre langue vit, puisqu'elle est pratiquée, et donc qu'elle évolue. Leurs explications sont instructives et passionnantes, mais il faut parfois s'accrocher pour les suivre (en tout cas davantage qu'avec la plupart des bandes dessinées). Cette lecture conforte mon regard négatif sur quelques vieux académiciens conservateurs. Ils voudraient figer notre langue telle qu'eux-mêmes l'ont découverte à leur époque, enrichie des apports du passé mais en rejetant les évolutions en cours ou à venir. Ils tentent de la conserver dans leurs livres-formol (dictionnaires) et à coup de règlements, n'y parvenant qu'à peine. Ainsi le mot 'mail', pourtant officiellement banni au profit d'un autre, est celui que nous utilisons quotidiennement, pour la plupart. C'est bien ainsi : le français appartient à ceux qui le parlent, pas seulement à quelques ronds-de-cuir périmés, déjà morts intellectuellement même s'ils sont qualifiés d'immortels. Un excellent livre pour tous les curieux, amoureux des mots, des langues de leurs règles...
  • sylire Posté le 11 Février 2021
    "Et cetera, et cetera" est un ouvrage sur la langue française, à la fois ludique et didactique. Alternant texte et bulles, l'ouvrage nous permet de revisiter notre belle langue de façon distrayante. Je ne l'ai pas lu d'une traite mais en picorant de-ci de-là. La première partie est consacrée aux origines de la langue française. Les influences sont nombreuses. Certaines sont très connues, d'autres plus surprenantes. La deuxième partie se penche sur les évolutions en cours (n'en déplaise à certains, le français continue de s'enrichir !). Certaines modifications sont en relation avec l'évolution des moeurs, comme la féminisation des mots. D'autres suivent un processus de simplification (ce n'est pas nouveau, il y en a eu d'autres avant). Quelques pages sont également consacrées à la langue française dans le monde. Il est question, par exemple, du parlé québécois que j'ai découvert en lisant de la littérature québécoise (que j'apprécie beaucoup !). La troisième partie nous présente quelques unes des nombreuses difficultés orthographiques de la langue française (les homophones, les accents mais aussi les "délires" qui font s'arracher les cheveux...). La quatrième partie aborde quelques points de conjugaison. La disparition de certains temps semble inéluctable. "Et cetera et cetera" est resté près de deux mois sur ma... "Et cetera, et cetera" est un ouvrage sur la langue française, à la fois ludique et didactique. Alternant texte et bulles, l'ouvrage nous permet de revisiter notre belle langue de façon distrayante. Je ne l'ai pas lu d'une traite mais en picorant de-ci de-là. La première partie est consacrée aux origines de la langue française. Les influences sont nombreuses. Certaines sont très connues, d'autres plus surprenantes. La deuxième partie se penche sur les évolutions en cours (n'en déplaise à certains, le français continue de s'enrichir !). Certaines modifications sont en relation avec l'évolution des moeurs, comme la féminisation des mots. D'autres suivent un processus de simplification (ce n'est pas nouveau, il y en a eu d'autres avant). Quelques pages sont également consacrées à la langue française dans le monde. Il est question, par exemple, du parlé québécois que j'ai découvert en lisant de la littérature québécoise (que j'apprécie beaucoup !). La troisième partie nous présente quelques unes des nombreuses difficultés orthographiques de la langue française (les homophones, les accents mais aussi les "délires" qui font s'arracher les cheveux...). La quatrième partie aborde quelques points de conjugaison. La disparition de certains temps semble inéluctable. "Et cetera et cetera" est resté près de deux mois sur ma table de salon. J'avais beaucoup de plaisir à l'ouvrir et à le parcourir. C'est un bel objet, en plus d'être instructif. Cet ouvrage a toute sa place dans une bibliothèque familiale (à lire avec les enfants pour leur faire découvrir les mystères de leur langue).
    Lire la suite
    En lire moins
  • Ziliz Posté le 9 Février 2021
    Et cetera, et cetera. Mais zéro tracas pour comprendre. Et zéro blabla de remplissage. Un tour très complet, en revanche, des origines et de l'évolution de la langue française, fortement liées, forcément, à L Histoire du pays - économique, commerciale, politique, sociale, culturelle, artistique... Diplômés de lettres classiques, les deux auteurs nous font partager leur érudition sans douleur. L'ouvrage est construit de manière logique, chronologique - et ludique, grâce à des anecdotes et des illustrations qui allègent le propos et facilitent la compréhension avec humour, à grand renfort de clins d'oeil à notre culture populaire. « Pour les êtres humains, il est assez excitant de dresser l'arbre généalogique de leurs racines. Pour les mots, c'est pareil ! Arbre, racines : oui, les mots sont pleins de sève, ils naissent, croissent et meurent... en apportant un oxygène lexical indispensable à la vie de notre cerveau ! » (p. 59) Tout à fait : so exciting ! D'ailleurs je me régale à grimper aux arbres généalos depuis quelques jours, au point d'avoir mis de côté temporairement l'excellent 'La septième fonction du langage' de Laurent Binet, qui nous parle de Roland Barthes, de linguistique, de joutes verbales... et que je vais reprendre. Oui, une langue est comparable à une famille :... Et cetera, et cetera. Mais zéro tracas pour comprendre. Et zéro blabla de remplissage. Un tour très complet, en revanche, des origines et de l'évolution de la langue française, fortement liées, forcément, à L Histoire du pays - économique, commerciale, politique, sociale, culturelle, artistique... Diplômés de lettres classiques, les deux auteurs nous font partager leur érudition sans douleur. L'ouvrage est construit de manière logique, chronologique - et ludique, grâce à des anecdotes et des illustrations qui allègent le propos et facilitent la compréhension avec humour, à grand renfort de clins d'oeil à notre culture populaire. « Pour les êtres humains, il est assez excitant de dresser l'arbre généalogique de leurs racines. Pour les mots, c'est pareil ! Arbre, racines : oui, les mots sont pleins de sève, ils naissent, croissent et meurent... en apportant un oxygène lexical indispensable à la vie de notre cerveau ! » (p. 59) Tout à fait : so exciting ! D'ailleurs je me régale à grimper aux arbres généalos depuis quelques jours, au point d'avoir mis de côté temporairement l'excellent 'La septième fonction du langage' de Laurent Binet, qui nous parle de Roland Barthes, de linguistique, de joutes verbales... et que je vais reprendre. Oui, une langue est comparable à une famille : des ancêtres d'horizons variés (ça enrichit, n'en déplaise à Z comme... Zemm' pas les z'étrangers), des mariages, des cousins, un peu de 'consanguinité' quand un terme réapparaît, transformé... A l'issue de cette lecture réjouissante, vous en saurez long sur : - les emprunts au grec, au latin, à l'arabe, à l'italien, et à tant d'autres langues - le verlan, les anglicismes - les fantaisies qui ont engendré tant de pièges dans l'orthographe et la grammaire... J'en passe, je ne voudrais pas spoiler. Génialissime ! #9829; (-issime : suffixe marquant la valeur superlative, la qualité extrême)
    Lire la suite
    En lire moins
  • Miikado Posté le 6 Février 2021
    Cette bande dessinée montre comment la langue française a évolué. Elle a emprunté des termes à l’italien, l’arabe, l’anglais, etc. Quelques pans de l’histoire de la France apparaissent en filigrane de ces héritages. Et notre langue se modifie encore, puisqu'elle est vivante, par définition. Cette bande dessinée nous le démontre avec humour. Quelques vieux académiciens prétendent lutter pour sa sauvegarde, et plus largement, au prétexte de défendre la culture française, refusent l’introduction de mots d’origine anglaise dans notre vocabulaire. Ils sont pourtant le reflet d'apports divers (culturels, technologiques...) de pays anglo-saxons, qu'on y adhère ou pas... Je remercie Babelio et les éditions First (Masse Critique de janvier) pour cet album très intéressant.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER FIRST ÉDITIONS
Pour être informé en exclusivité de nos parutions, rencontres auteurs, salons et autres événements !