En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Et soudain, la liberté

        Les Escales
        EAN : 9782365693479
        Façonnage normé : EPUB3
        DRM : Watermark (Tatouage numérique)
        Et soudain, la liberté

        ,

        Collection : Domaine français
        Date de parution : 31/08/2017
        Une incroyable traversée du XXe siècle : l’histoire romancée d’Evelyne Pisier et de sa mère, deux femmes puissantes en quête de liberté.
        "L'OVNI" littéraire de la rentrée !
        Mona Desforêt a pour elle la grâce et la jeunesse des fées. En Indochine, elle attire tous les regards. Mais entre les camps japonais, les infamies, la montée du Viet Minh, le pays brûle. Avec sa fille Lucie et son haut-fonctionnaire de mari, un maurrassien marqué par son engagement pétainiste,... Mona Desforêt a pour elle la grâce et la jeunesse des fées. En Indochine, elle attire tous les regards. Mais entre les camps japonais, les infamies, la montée du Viet Minh, le pays brûle. Avec sa fille Lucie et son haut-fonctionnaire de mari, un maurrassien marqué par son engagement pétainiste, elle fuit en Nouvelle-Calédonie.
        À Nouméa, les journées sont rythmées par la monotonie, le racisme ordinaire et les baignades dans le lagon. Lucie grandit ; Mona bovaryse. Jusqu’au jour où elle lit Le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir. C’est la naissance d’une conscience, le début de la liberté.
        De retour en France, divorcée et indépendante, Mona entraîne sa fille dans ses combats féministes : droit à l’avortement et à la libération sexuelle, égalité entre les hommes et les femmes. À cela s’ajoute la lutte pour la libération nationale des peuples. Dès lors, Lucie n’a qu’un rêve : partir à Cuba. Elle ne sait pas encore qu’elle y fera la rencontre d’un certain Fidel Castro...
         
        Et soudain, la liberté, c’est aussi l’histoire d’un roman qui s’écrit dans le silence, tâtonne parfois, affronte le vide. Le portrait d’une rencontre entre Evelyne Pisier et son éditrice, Caroline Laurent – un coup de foudre amical, plus fou que la fiction. Tout aurait pu s’arrêter en février 2017, au décès d’Evelyne. Rien ne s’arrêtera : par-delà la mort, une promesse les unit.
         
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782365693479
        Façonnage normé : EPUB3
        DRM : Watermark (Tatouage numérique)
        Les Escales
        11.99 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Maya33 Posté le 14 Octobre 2018
          J'ai tout aimé dans ce livre. L'écriture à 4 mains, le style et l'histoire elle-même.
        • Jenndrix Posté le 26 Septembre 2018
          « Soyez réaliste, demander l’impossible » Une vie hors du commun raconté à travers une belle rencontre transgénérationnelle. Une vie ayant tout d’un roman, palpitante et étonnante. Un beau message d’amour filial et d’amitié porté par une écriture d’une grande qualité. Un petit bémol concernant le fait que l’éditrice se sente parfois dans l’obligation de poser les questions comme si nous n’étions pas capable de nous les poser seule comme si la force de l’écriture ne suffisait pas, n’était pas assez subtile.
        • ELLELITHELENE Posté le 16 Septembre 2018
          Lu avec un plaisir immense. J'ai adoré balayer toute cette période 1930 / 1970 avec Lucie/Evelyne et son incroyable vie. C'est une lecture à la fois distrayante et instructive. Un seul regret : ne pas avoir vu apparaître Marie France Pisier, peut être est elle Pierre dans le récit ?
        • Leslecturesdevi Posté le 3 Septembre 2018
          Grand prix des lycéennes ELLE et Prix Marguerite Duras, voici une magnifique (auto)biographie, qui retrace des destins de femmes extra-ordinaires. Comment peut on passer d’une femme soumise et qu’on dirait incapable de penser différemment de son mari, à une femme qui s’émancipe et s’affirme dans ses opinions ? Comment, en étant élevée dans un foyer qui regorge d’opinions racistes, antisémites, homophobes…, peut-on arriver à penser par soi-même et découvrir qu’il y a d’autres façons de voir le monde ? Ce sont les questions que je me suis posées durant toute la première partie du livre! Car au début Mona, la mère, (dont ce n’est pas le vrai nom dans le livre tout comme Evelyne qui s’appelle Lucie) n’a rien d’une insoumise et semble d’accord avec les idées de son mari. Lucie (Evelyne, donc) n’est qu’une enfant, qui ne remet pas en cause son père et souhaite uniquement le rendre fier en essayant de réfléchir comme lui. Certes, on sent quelques incompréhensions dans son esprit, mais comme tout enfant, elles sont balayées par le ton assuré de ses parents. C’est en arrivant en Nouvelle Calédonie, que Mona, grâce notamment à une aventure extra conjugale et à la lecture d’un livre de Simone... Grand prix des lycéennes ELLE et Prix Marguerite Duras, voici une magnifique (auto)biographie, qui retrace des destins de femmes extra-ordinaires. Comment peut on passer d’une femme soumise et qu’on dirait incapable de penser différemment de son mari, à une femme qui s’émancipe et s’affirme dans ses opinions ? Comment, en étant élevée dans un foyer qui regorge d’opinions racistes, antisémites, homophobes…, peut-on arriver à penser par soi-même et découvrir qu’il y a d’autres façons de voir le monde ? Ce sont les questions que je me suis posées durant toute la première partie du livre! Car au début Mona, la mère, (dont ce n’est pas le vrai nom dans le livre tout comme Evelyne qui s’appelle Lucie) n’a rien d’une insoumise et semble d’accord avec les idées de son mari. Lucie (Evelyne, donc) n’est qu’une enfant, qui ne remet pas en cause son père et souhaite uniquement le rendre fier en essayant de réfléchir comme lui. Certes, on sent quelques incompréhensions dans son esprit, mais comme tout enfant, elles sont balayées par le ton assuré de ses parents. C’est en arrivant en Nouvelle Calédonie, que Mona, grâce notamment à une aventure extra conjugale et à la lecture d’un livre de Simone de Beauvoir, Le deuxième sexe (et de beaucoup d’autres livres par la suite) commence à remettre en cause son mari. Tout comme elle, Lucie s’instruit, et en grandissant, grâce à sa mère et à son influence, elle réussira à avoir sa propre opinion. S’en suit ensuite leur vie en France, où elles s’engagent toutes deux dans des combats féministes et révolutionnaires (que de chemin parcouru!) et un passage à Cuba pour Lucie qui aura une aventure avec Fidel Castro. Oui, oui, j’ai vérifié car je ne connaissais pas la vie d’Evelyne Pisier, mais le roman retrace assez bien la vérité… Vérité romancée bien sûr, c’est expliqué dès le début du livre, selon la volonté d’Evelyne Pisier. En effet, son éditrice et co-auteure, Caroline Laurent a ajouté des chapitres expliquant l’écriture de ce livre et son originalité puisqu’il a été terminé sans l’auteure principale. Ces passages m’ont assez gêné au début : j’avais envie d’être prise dans l’histoire et de ne pas savoir l’envers du décor. Comme la fois où on apprends qu’un des personnages, qui aide Mona à s’émanciper, est totalement fictif : ça m’a complètement détaché des passages où ce personnage est évoqué, ce qui est dommage… Mais, petit à petit, cela s’estompe, et je commence à comprendre. Il est vrai que c’est ici le livre de quelqu’un qui est décédé et qui n’a pas pu le terminer, je saisis alors le pourquoi de ces chapitres même si je trouve qu’il y en a un peu trop.
          Lire la suite
          En lire moins
        • bookinerie Posté le 3 Septembre 2018
          Depuis sa sortie en grand format en Août 2017, ce livre me tentait énormément. Sauf que le trouvait en librairie était impossible donc du coup je ne l'ai pas acheté...Puis il est sorti en format poche, et il y a eu de nombreux avis sur ce livre, et j'ai couru en librairie pour l'acheter. Et je l'ai lu et je n'ai pas du tout été déçu, bien au contraire. Certes, il m'a fallu peut-être une cinquantaine de pages pour comprendre qui est qui, où et quand se passe l'histoire, à quelle époque se passait le récit, pourquoi y avait-il des transitions... Et puis j'ai compris et à partir de ce moment là je n'ai plus lâché le livre. Les pages défilaient sans que je les vois passer, on est absorbé par l'histoire, par ses personnages, par ces lieu, par ces moments et ces événements tragiques. L'histoire se passe donc pendant la guerre d'Indochine, qui a duré 8 ans ( 1946-1954), dans les camps où les femmes étaient réfugiées et ont connus des atrocités monstrueuse, la tristesse, la saleté, le chagrin et la folie. On s'attache au personnage principal dans les deux premières parties du récit, Monia, femme voulant se libérer... Depuis sa sortie en grand format en Août 2017, ce livre me tentait énormément. Sauf que le trouvait en librairie était impossible donc du coup je ne l'ai pas acheté...Puis il est sorti en format poche, et il y a eu de nombreux avis sur ce livre, et j'ai couru en librairie pour l'acheter. Et je l'ai lu et je n'ai pas du tout été déçu, bien au contraire. Certes, il m'a fallu peut-être une cinquantaine de pages pour comprendre qui est qui, où et quand se passe l'histoire, à quelle époque se passait le récit, pourquoi y avait-il des transitions... Et puis j'ai compris et à partir de ce moment là je n'ai plus lâché le livre. Les pages défilaient sans que je les vois passer, on est absorbé par l'histoire, par ses personnages, par ces lieu, par ces moments et ces événements tragiques. L'histoire se passe donc pendant la guerre d'Indochine, qui a duré 8 ans ( 1946-1954), dans les camps où les femmes étaient réfugiées et ont connus des atrocités monstrueuse, la tristesse, la saleté, le chagrin et la folie. On s'attache au personnage principal dans les deux premières parties du récit, Monia, femme voulant se libérer de son mari et pouvoir assumer ses pensées et pouvoir assumer ce qu'elle est. On s'attache aussi au personnage de Lucie, la fille de Mona, cherchant à comprendre sa mère, les pensées de son père et tout son entourage : une fille surdouée dans les langues et dont très peu de monde à part sa mère veut ou souhaite qu'elle devienne une intellectuelle. On suit donc les deux histoires de ses deux femmes pendant presque 40 ans, dans Nouméa à Cuba, après et pendant la guerre. On avance très vite dans l'histoire, on veut savoir ce qui va leur arriver, comment vont-elles avancer ? Donc j'ai adoré cette histoire dépaysante de part son époque : une époque où les libertés sont réduites, la femme est rabaissée et est considérée comme une moins que rien, où la femme ne doit pas conduire, ne doit pas travailler, ne doit pas porter de pantalons sans l'autorisation de son mari, où l'homosexualité est mal vue et peut être punie par la loi, où les premières maladies sexuellement transmissibles apparaissent comme le SIDA ou l'Herpès... Mais en réalité ce qu'il faut savoir c'est que le destin de Mona et de Lucie n'est d'autre que le destin d'une des auteur de ce livre, celui d'Evelyne Pisier, le destin de femmes en quête d'amour et de liberté. Car on a des transitions dans le livre où on parle de l'amitié entre les deux auteurs qui est très belle transmission d'âge et de vécu. D'ailleurs on apprend dans le livre que Evelyne Pisier est décédée l'année dernière et ceci est bien dommage car j'aurai bien aimé la rencontrer. Une histoire poignante et puissante sur le droit des femmes. Énorme coup de cœur pour ce livre que je recommande à toute femme de le lire !
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        « Et soudain, la liberté est un roman bouleversant aux mille facettes qui porte en lui la rencontre de deux femmes, de deux générations, celle d'un auteur et de son éditrice.
        La transmission, l'émancipation, l’amour sont les sujets de ce magnifique texte, où la force se mêle à la douceur. De l’Indochine à la Nouvelle-Calédonie, Évelyne Pisier nous emmène sur les traces de son enfance, entre rêve et cauchemar. Caroline Laurent nous ouvre la porte d’un monde de partage et de création.
        Sans aucun doute l’un des plus beaux romans de cette rentrée 2017 et un coup de cœur monumental. »
         
        Librairie Nouvelle Asnières
        INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER LES ESCALES
        Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com

        Lisez maintenant, tout de suite !