RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Ève

            Robert Laffont
            EAN : 9782221192801
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Ève

            Date de parution : 13/10/2016

            « Les yeux d’Ève coururent sur les visages qui lui faisaient face. — Mais oui, bien sûr ! Vous êtes venus dans cette cour pour cela, pauvres gens d’Hénoch. L’Éden, l’Éden ! Le jardin d’Adam et d’Ève. Tout savoir sur ce jardin de la faute, comme l’appelle notre fi ls...

            « Les yeux d’Ève coururent sur les visages qui lui faisaient face. — Mais oui, bien sûr ! Vous êtes venus dans cette cour pour cela, pauvres gens d’Hénoch. L’Éden, l’Éden ! Le jardin d’Adam et d’Ève. Tout savoir sur ce jardin de la faute, comme l’appelle notre fi ls Seth. Vous êtes venus m’interroger ! Et vous avez raison. Elle se redressa, nous offrant son sourire si particulier, si envoûtant. Ce sourire qui aujourd’hui me manque tant. — Il est temps que cela soit dit. »
            L’annonce du Déluge déchaîne la terreur chez les hommes. Ils veulent comprendre. Quelle est cette faute originelle dont ils subissent le châtiment ? Que s’est-il vraiment passé au jardin de l’Éden ? Quittant la ville d’Hénoch, ils partent interroger les premiers ancêtres, Adam et Ève.
            Avec Ève, Marek Halter s’attache à la plus mystérieuse et à la plus calomniée des femmes de la Bible. Ève, mythe sans équivalent dans l’histoire humaine, conclut le cycle romanesque par lequel Marek Halter explore depuis plus de quinze ans l’existence des héroïnes des trois religions monothéistes : Les Femmes de la Bible (Sarah, 2003, Tsippora, 2003, Lilah, 2004), Marie (2006), et Les Femmes de l’islam (Khadija, 2014, Fatima, 2015, Aïcha, 2015). Traduite en plus de vingt langues, l’oeuvre de Marek Halter s’est vendue à des millions d’exemplaires à travers le monde.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221192801
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Robert Laffont
            9.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • PandoLivresavie Posté le 31 Octobre 2017
              Marek Halter est l’un de mes auteurs favoris, j’ai lu pratiquement tous ses livres. Quand j’ai vu qu’il avait écrit un livre sur Eve, j’étais plus qu’impatiente de le lire, j’avais tellement adoré ceux de La Bible au féminin, je me suis dit que celui-ci serait dans la même lignée, et je l’ai vraiment adoré. Dans ce livre, il n’est pas question de Eve à proprement parlé mais de Nahamma, c’est d’elle que nous allons découvrir l’histoire, celle d’Eve et tout ce qui entoure cette femme mystérieuse. Tout commence à Hénoch, là ou Nahamma vie auprès de sa famille, c’est de ce village qui aura vu naitre les descendants d’Adam et Eve que tout va être bouleversé et réécrit. Nahamma est un personnage qui va vivre beaucoup de bouleversements, et par son récit, nous raconter ce qu’il s’est vraiment passé avant le déluge et le recommencement du monde. C’est elle qui aura la lourde charge de partir à la rencontre de celle qui a engendrer les Hommes, celle qui a fait croquer le fruit défendu à Adam et qui est vu comme la cause de leur bannissement du Jardin d’Eden. C’est un livre où l’on entre très facilement dans l’histoire,... Marek Halter est l’un de mes auteurs favoris, j’ai lu pratiquement tous ses livres. Quand j’ai vu qu’il avait écrit un livre sur Eve, j’étais plus qu’impatiente de le lire, j’avais tellement adoré ceux de La Bible au féminin, je me suis dit que celui-ci serait dans la même lignée, et je l’ai vraiment adoré. Dans ce livre, il n’est pas question de Eve à proprement parlé mais de Nahamma, c’est d’elle que nous allons découvrir l’histoire, celle d’Eve et tout ce qui entoure cette femme mystérieuse. Tout commence à Hénoch, là ou Nahamma vie auprès de sa famille, c’est de ce village qui aura vu naitre les descendants d’Adam et Eve que tout va être bouleversé et réécrit. Nahamma est un personnage qui va vivre beaucoup de bouleversements, et par son récit, nous raconter ce qu’il s’est vraiment passé avant le déluge et le recommencement du monde. C’est elle qui aura la lourde charge de partir à la rencontre de celle qui a engendrer les Hommes, celle qui a fait croquer le fruit défendu à Adam et qui est vu comme la cause de leur bannissement du Jardin d’Eden. C’est un livre où l’on entre très facilement dans l’histoire, où l’on se laisse porter par les mots et entrer dans ces « légendes ». C’est une lecture tout en émotions et révélations, on part nous aussi à la rencontre de Ceux qui nous ont fait naitre, et apprenons ce qu’il s’est vraiment passé dans ce jardin et qui aura valu la foudre de YHVH. C’est une lecture parfois déroutante, lorsque l’on voie de quelle manière Adam traite Eve, comment il la considère Elle ainsi que ses descendants. Je m’attendais a découvrir un homme aimant et protecteur, j’ai vite déchanté, mais Eve par contre, la façon Nahamma nous la décrie m’a conquise, tout comme la jeune femme qui nous livre ses souvenirs et ses douleurs. C’est vraiment très intéressant de la suivre et de voir la façon dont elle a fait face à tout ce qui va lui être livré et infligé. Bien que croyante, je ne suis pas une férue de religion, et ce qui est appréciable avec Marek Halter c’est qu’il nous apporte un point de vue diffèrent de ce qui nous a déjà été raconté. Le point de vue de celles qui ont participé à cette religion, celles qui sont les mères, les femmes de ces hommes qui ont servis à construire ces croyances et tout cela sans nous endoctriner ou encore nous imposer son jugement. Il apporte juste des réponses ou comble des blancs de manière romancée et complètement accrocheuse. Les livres de cet auteur sont assez spirituels, nous font nous poser des questions et nous remettre en question, ils nous ouvrent les portes de certaines vérités et nous permettent aussi de réfléchir à ce qui est vraiment indispensable. J’ai vraiment adoré lire ce livre et retrouver cette plume qui a encore une fois su me captiver. C’est une très belle histoire, à la fois douloureuse et pleine de promesses, émouvante, touchante parfois éprouvante mais tout à fait en accord avec le sujet. Si vous n’avais pas encore lu cet auteur il faut vraiment que vous le découvriez, chacun de ses ouvrages m’ont fait rêver grâce à ces paysages et sa façon de mettre en avant les femmes de n’importe quelle culture qu’elles soient. Il fait partie de ceux pour qui j’achète les livres sans même avoir lu le résumé.
              Lire la suite
              En lire moins
            • loladori Posté le 24 Octobre 2017
              Selon la Genèse, c’est la première femme créée par Dieu : son nom signifie "la vivante » puisque toujours d’après la bible elle est la mère de l’humanité. Avec la vie, elle apporte la mort aussi car elle porte la lourde responsabilité de la faute originelle. Parce qu’elle a transgressé l’interdiction divine en voulant savoir, elle a provoqué le rejet des Hommes du jardin parfait d’Eden. Eve est surtout une bonne excuse pour les hommes qui méprisent les femmes de les soumettre. Au commencement Marek nous raconte la folie de Lemec’h descendant de Caïn et père de Nahamma et de Tubal. Avec le rythme lent d’un vieux conteur il nous énumère les parentalités de chacun (par le père), comme dans la Genèse. Il nous raconte comment le vieux Lemec’h a tué son fils et son aïeul, comment il excuse son geste et tous les suivant en prétendant que c’est la volonté de dieu (c’est plus facile, et ce ne sera pas le dernier à le faire). Quelle est la faute qui oblige les hommes d’Hénoch à vivre dans un pays si dur, pourquoi la haine les habite t ils ? Nahamma décide avec un petit... Selon la Genèse, c’est la première femme créée par Dieu : son nom signifie "la vivante » puisque toujours d’après la bible elle est la mère de l’humanité. Avec la vie, elle apporte la mort aussi car elle porte la lourde responsabilité de la faute originelle. Parce qu’elle a transgressé l’interdiction divine en voulant savoir, elle a provoqué le rejet des Hommes du jardin parfait d’Eden. Eve est surtout une bonne excuse pour les hommes qui méprisent les femmes de les soumettre. Au commencement Marek nous raconte la folie de Lemec’h descendant de Caïn et père de Nahamma et de Tubal. Avec le rythme lent d’un vieux conteur il nous énumère les parentalités de chacun (par le père), comme dans la Genèse. Il nous raconte comment le vieux Lemec’h a tué son fils et son aïeul, comment il excuse son geste et tous les suivant en prétendant que c’est la volonté de dieu (c’est plus facile, et ce ne sera pas le dernier à le faire). Quelle est la faute qui oblige les hommes d’Hénoch à vivre dans un pays si dur, pourquoi la haine les habite t ils ? Nahamma décide avec un petit groupe de braver les dangers d’un long voyage dans un monde inconnu et neuf pour aller à la rencontre d’Eve et avoir des réponses. On se dit un peu que l’on a beau bien aimé les récits de Marek Halter et avec tout le respect qu’on lui doit c'est un peu long ... un peu lent ... un peu dépassé comme style. Et puis on s’aperçoit qu’une histoire aussi vielle que l’humanité reste décidément et malheureusement très moderne . Quand l’héroïne Nahamma rencontre Eve et que tout est révélé, tout s'anime, avec vivacité Marek Halter donne la parole à celle que tous, même ses fils, se permettent de juger et culpabiliser. L’auteur brode là où le livre saint est silencieux, il donne les mots sincères et les gestes tendres d’une mère qui pardonne à celle que l’on accuse. Il devient l’avocat d’Eve le bouc émissaire et des femmes ses filles. Dis Marek tu nous racontes encore une histoire ?
              Lire la suite
              En lire moins
            • akhesa Posté le 13 Octobre 2017
              Voila une histoire originale,qui remet Eve à sa place de femme;ce n'est pas l'histoire de la femme scandaleuse mais l'histoire de la femme qui a permis la vie telle qu'on la connnait,qui a permis al'homme de se connaître tel qu'il est et non comme Dieu l'a cree. Dieu,le diable sont les amis de la femme;ils lui ont permis d'etre un personnage extraordinaire,permis d'etre celle par qui l'histoire arrive. Merci a Marek Halter de remettre le role de la femme dans son contexte et de nous livrer ce message d'espoir,de permettre a la femme d'etre rehabilitee apres autant de siecles!!!Surtout dans les religions du Livre ou la femme est responsable de tous les maux!!! C'est un livre a lire absolument
            • Malexavi Posté le 8 Février 2017
              Nahamma se réveille en sursaut. Dehors, les premiers rayons du soleil brillent déjà et commencent à éclairer la tente. Noah dort encore. Quel cauchemar ! Elle se retourne vers ses deux petits. Sem et Cham n’ont pas bougé. Tout est calme. Dehors, l’arche attend dans les premiers feux du soleil et le ciel bleu rassure. Il n’y aura pas de déluge aujourd’hui. Comment a-t-elle pu rêver tout cela ? L’avenir ne reste-t-il pas plein de promesses ? Dans son corps qui s’arrondit, c’est une vie nouvelle qui s’annonce. Il s’appellera Japhet. « Que deviendra le vivant qui sortira de moi ? ». La prophétie de son homme remplit son cœur et ses pensées. Quelle étrange crainte que ce déluge redouté ! Quelle étrange décision de s’en protéger en construisant une maison flottante au cas où … ! Devenir la mère de toute l’humanité future lui remue le cœur. Pas étonnant qu’elle en rêve ! Ce n’est pas la fin du livre de Marek Halter, mais seulement la suite que la fin de son livre Ève m’a inspirée. Marek Halter n’en dira rien. Il laisse le lecteur là où le rêve s’achève. Entre l’ombre et la lumière, lorsque le rêve atteint son paroxysme angoissant qui provoque le réveil. A ce moment où... Nahamma se réveille en sursaut. Dehors, les premiers rayons du soleil brillent déjà et commencent à éclairer la tente. Noah dort encore. Quel cauchemar ! Elle se retourne vers ses deux petits. Sem et Cham n’ont pas bougé. Tout est calme. Dehors, l’arche attend dans les premiers feux du soleil et le ciel bleu rassure. Il n’y aura pas de déluge aujourd’hui. Comment a-t-elle pu rêver tout cela ? L’avenir ne reste-t-il pas plein de promesses ? Dans son corps qui s’arrondit, c’est une vie nouvelle qui s’annonce. Il s’appellera Japhet. « Que deviendra le vivant qui sortira de moi ? ». La prophétie de son homme remplit son cœur et ses pensées. Quelle étrange crainte que ce déluge redouté ! Quelle étrange décision de s’en protéger en construisant une maison flottante au cas où … ! Devenir la mère de toute l’humanité future lui remue le cœur. Pas étonnant qu’elle en rêve ! Ce n’est pas la fin du livre de Marek Halter, mais seulement la suite que la fin de son livre Ève m’a inspirée. Marek Halter n’en dira rien. Il laisse le lecteur là où le rêve s’achève. Entre l’ombre et la lumière, lorsque le rêve atteint son paroxysme angoissant qui provoque le réveil. A ce moment où les questions se bousculent à la sortie du sommeil lorsque la conscience reprend sa place et essaie, vainement, de faire redéfiler le rêve insaisissable qui, quelques instants plus tôt, semblait parvenir à mélanger si clairement des personnes et des lieux d’époques différentes dans une cohérence qui ne peut subsister au réveil. Le roman Ève de Marek Halter nous fait vivre dans un rêve de Nahamma, la femme de Noé. Le tableau qu’il nous dresse des premiers temps de l’humanité est touchant et dramatique, mais rempli de beauté et de poésie. On s’y croirait. C’est de l’impressionnisme et du surréalisme. Mais, le regard est lumineux. La trame du rêve de Nahamma la transporte, loin dans le passé, au pays de ses ancêtres, mais s’achève dans le futur du déluge. Ne soyez pas trop surpris de voir coexister Adam et Ève avec Noé, le temps de l’Eden et celui du déluge ! Car, en entrant dans le rêve de Nahamma, vous allez à votre tour effectuer un fameux voyage dans les débuts de l’humanité. L’écriture de Marek Halter est magnifique et les 350 pages qu’il nous propose sont une gourmandise trop vite passée. La culture biblique et historique de Marek Halter est brillante. Et, comme dans nos propres rêves, le rêve de Nahamma se nourrit d’un réel bien concret et nous offre une fresque historique à travers de multiples détails imaginaires qui nous rapprochent davantage du réel qu’un récit plus réaliste ne pourrait le faire. Il nous ouvre à la seule connaissance du passé qui nous soit possible, celle dont les détails imprécis permettent par leur imprécision même de toucher plus près le réel concret de ce qu’a pu vivre et rêver une ancêtre lointaine nommée Nahamma. Le roman de Marek Halter n’a pas choisi le chemin facile qui aurait consisté à imaginer une histoire qu’il aurait greffée sur les détails d’une lecture littérale strictement respectée du récit de la Genèse, même s’il est rempli de tels détails. Comme le récit biblique du jardin d’Eden nous y invite lui-même, il nous fait sortir des perspectives trop cérébrales pour nous faire entrer dans une vision où nous pouvons être davantage ouverts à des réalités au-delà de nous-mêmes. Et, dans l’univers du rêve, il nous donne de pouvoir toucher un peu mieux une réalité historique autant qu'une réalité spirituelle des origines de notre humanité. Merci Marek !
              Lire la suite
              En lire moins
            • WonderBook Posté le 4 Janvier 2017
              Ce roman est un vrai bijou. L'auteur a un don incroyable pour nous conter de merveilleuses histoires. La finesse de la plume et son soucis du détail rendent cette intrigue à la frontière de la réalité et de la fiction. Nul besoin d'être ancré dans quelque croyance que ce soit. C'est un récit à la portée de tous. Que je recommande vivement !
            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
            Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
            Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.