Lisez! icon: Search engine
Évidemment Martha
Anne Le Bot (traduit par)
Date de parution : 12/05/2022
Éditeurs :
Cherche midi

Évidemment Martha

Anne Le Bot (traduit par)
Date de parution : 12/05/2022
Un premier roman addictif et piquant qui nous plonge dans la psyché d’une femme sur le fil du rasoir. Sombre et tendre, Évidemment Martha conjugue la profondeur psychologique des romans de Sally Rooney à l’humour acéré de Nina Stibbe ou de Phoebe Waller-Bridge.
Quelque chose ne tourne pas rond chez Martha, et depuis longtemps. Lorsqu’elle avait dix-sept ans, une petite bombe a explosé dans son cerveau et elle n’a plus jamais été la même.... Quelque chose ne tourne pas rond chez Martha, et depuis longtemps. Lorsqu’elle avait dix-sept ans, une petite bombe a explosé dans son cerveau et elle n’a plus jamais été la même. Et malgré toutes les consultations, thérapies sans fin et traitements hasardeux, elle ne sait toujours pas ce qui ne va... Quelque chose ne tourne pas rond chez Martha, et depuis longtemps. Lorsqu’elle avait dix-sept ans, une petite bombe a explosé dans son cerveau et elle n’a plus jamais été la même. Et malgré toutes les consultations, thérapies sans fin et traitements hasardeux, elle ne sait toujours pas ce qui ne va pas… Pourquoi passe-t-elle des journées entières au fond de son lit ? Et pourquoi continue-t-elle à se mettre à dos des inconnus, et des proches, avec ses remarques cruelles et désinvoltes ?
Aujourd’hui, son mari l’a quittée et elle n’a plus nulle part où aller, si ce n’est dans la maison de son enfance, une maison bohème (délabrée) dans un quartier romantique (délabré) de Londres. Et rien d’autre à faire que retrouver sa mère, une sculptrice au talent confidentiel – et très alcoolique – et son père, un poète célèbre – bien que jamais publié… Mais comment survivre là-bas sans sa sœur dévouée, grande gueule, qui rendait tout ce chaos supportable pendant leur enfance, et qui est maintenant trop occupée ou trop fatiguée pour prendre soin d’elle ?
Peut-être qu’en repartant de zéro, Martha pourra écrire un meilleur dénouement pour son histoire ratée – ou découvrir que cette histoire n’est pas encore tout à fait terminée.

« Évidemment Martha est un livre brillant et extrêmement drôle sur la dépression. Ce texte m’a happée comme j’espère toujours être happée par un roman. En le lisant, je faisais la liste de toutes les personnes à qui je voulais l’envoyer, jusqu’à ce que je comprenne que je voulais l’envoyer à toutes les personnes que je connais. » Ann Patchett
 
« Un roman véritablement drôle sur l’amour et le désespoir de la dépression. C'est une chose rare et belle quand un auteur parvient à vous briser le cœur avec humour ; c’est aussi la qualité que j’admire le plus chez un écrivain. » Cynthia D’Aprix Sweeney, The New York Times
 
« Un roman incroyablement drôle, porté par une énergie folle. Pourtant, il parvient toujours à être sensible et sincère, et à offrir un portrait nuancé de ce que cela signifie d’essayer de s’amender et de changer, même lorsque cela implique de repartir de zéro. » The Guardian
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749171395
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
EAN : 9782749171395
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Flaubauski 10/10/2022
    Entrée en matière brutale dans la vie de Martha, trentenaire de prime abord comme les autres, avec un épisode qui nous conte sa complicité avec Jonathan, son mari, lors d'une soirée... Mais cela, c'était avant... avant la rupture, avant que Jonathan ne finisse par la quitter peu de temps après. Et l'on remonte alors le temps avec Martha, qui nous décrit sa famille, plutôt foutraque finalement, avec un certain humour, assez détaché, avant d'en arriver à l'évènement de ses dix-sept ans qui va la faire basculer vers une autre Martha, évènement sans explication ni élément déclencheur vraiment déterminée, évènement terrible qui la rend incapable de sortir de chez elle, d'aller en cours, qui la fait rester prostrée dans son lit... Évènement, ou plutôt trouble psychique, que l'on nomme dépression, qui ne sera jamais nommé comme tel tout du long du roman, et qui suivra Martha de tout temps désormais. Je dois avouer que j'ai été merveilleusement surprise par ce roman - bien que le sujet soit loin d'être merveilleux, certes -, moi qui m'attendais à l'histoire d'une trentenaire un peu mièvre, comme je ne les apprécie que très peu. Et non, très vite, l'on se prend l'histoire de Martha en pleine... Entrée en matière brutale dans la vie de Martha, trentenaire de prime abord comme les autres, avec un épisode qui nous conte sa complicité avec Jonathan, son mari, lors d'une soirée... Mais cela, c'était avant... avant la rupture, avant que Jonathan ne finisse par la quitter peu de temps après. Et l'on remonte alors le temps avec Martha, qui nous décrit sa famille, plutôt foutraque finalement, avec un certain humour, assez détaché, avant d'en arriver à l'évènement de ses dix-sept ans qui va la faire basculer vers une autre Martha, évènement sans explication ni élément déclencheur vraiment déterminée, évènement terrible qui la rend incapable de sortir de chez elle, d'aller en cours, qui la fait rester prostrée dans son lit... Évènement, ou plutôt trouble psychique, que l'on nomme dépression, qui ne sera jamais nommé comme tel tout du long du roman, et qui suivra Martha de tout temps désormais. Je dois avouer que j'ai été merveilleusement surprise par ce roman - bien que le sujet soit loin d'être merveilleux, certes -, moi qui m'attendais à l'histoire d'une trentenaire un peu mièvre, comme je ne les apprécie que très peu. Et non, très vite, l'on se prend l'histoire de Martha en pleine figure, comme une bonne gifle que chacun pourrait connaître un jour dans son existence. Alors oui, forcément, malgré quelques réserves quant au dénouement, j'ai été touchée par cette histoire, par ce personnage, par la capacité de Meg Mason à nous faire pénétrer dans un esprit qui bascule ainsi tragiquement, à nous montrer comme l'on est, chacun, bien peu à l'abri de ce type de basculement soudain, et comment la "prise en charge", familiale, amoureuse, médicale... est une vraie bataille de chaque instant, tout en donnant la légèreté nécessaire à l'ensemble - car Martha a énormément d'humour - pour ne pas nous entrer dans une forme de pathos qui alourdirait le propos. Un belle surprise en somme que ce roman qui remue, franchement, terriblement. Je remercie les éditions du Cherche-Midi et NetGalley de m'avoir permis de le découvrir par l'intermédiaire du Challenge NetGalley 2022, même si lu avec énormément de retard.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lor_bal 16/09/2022
    Évidemment Martha, la vie n’est pas un long fleuve tranquille. Évidemment Martha, il y a des hauts et des bas. Un jour, Martha n’arrive plus à sortir de sous son bureau. Un jour, il y a une bombe qui explose dans la tête de Martha. C’est le début des bas, des longs bas, des vagues en creux. Alors Martha compose comme elle peut. J’ai adoré ce roman, le fond, la forme, le style. J’ai adoré l’écriture des dialogues de Meg Mason, incisifs et corrosifs, et drôles. Une belle pépite que je vous recommande !
  • debo_livres 07/09/2022
    Martha va mal depuis ses dix-sept ans, elle déprime ... Malgré différentes consultations et traitements aucun diagnotique n'est posé. Nous la retrouvons à la quarataine, son mari vient de la quitter ... Nous assistons à différents flash back afin de mieux connaître et comprendre Martha, sa rencontre avec son mari Patrick, leur quotidien, ainsi que les liens avec sa famille. Je me suis demandée au début de ma lecture où l'auteure souhaitait nous amener, la plume est franche et Meg Mason apporte différentes touches d'humour par moment. Elle a réussi à aborder un sujet délicat tel que la maladie mentale (sujet que je connais peu) en levant les non dits, tout en rendant la lecture agréable.
  • Lepetitcoinlecture 31/08/2022
    J’ai eu un début difficile avec ce roman. J’ai eu énormément de mal à m’attacher au personnage principal. Je la trouvais antipathique. Il ne me transmettait absolument aucunes émotions. Dans ce roman, on se retrouve dans la vie de Martha avec un destin totalement chamboulé. On est dans son quotidien, son univers… Au fur et à mesure du roman, j’ai évolué sur mon point de vue du personnage. Finalement elle est authentique à sa manière. Un personnage dont la vie est plus difficile que ce qu’elle pensait et qui va devenir courageuse. En résumé, un début difficile mais un roman qui évolue au fil des pages. Il ne faut pas s’arrêter aux premières pages car le roman commence plus tard. Je vous conseille de le découvrir car j’ai finalement passé un très bon moment.
  • LunaZione 28/08/2022
    J'ai trouvé ce roman assez troublant. Déjà par son ambiance typiquement anglaise : il y a toujours un je-ne-sais-quoi dans ce style d'écriture qui me dérange sans que je n'arrive réellement à mettre un mot dessus. Cela me fait toujours globalement l'effet d'une pièce sombre, triste, à l'odeur de renfermée et à la tapisserie floral dépassée. C'est peut-être dû au côté pince-sans-rire humoristique ou au ton très fataliste qui me met mal à l'aise… C'est d'autant plus étonnant que je n'ai jamais ressenti ça lors de mes études au Pays de Galles et que si je devais partir vivre dans un autre pays, mon cœur balancerait lourdement entre Londres et l'Allemagne ! Bref, tout ça pour dire que j'ai retrouvé dans Evidemment Martha le sentiment désagréable qui me suis dans bon nombre de mes lectures "anglaises" (l'auteure est, il me semble, de Néozélandaise). L'autre point troublant fut Martha qui n'a absolument rien d'une héroïne habituelle de roman. Clairement, elle n'est pas franchement sympathique entre sa dépression liée à sa maladie mentale (qui ne sera jamais dévoilée autrement que par "--", l'auteure avouant en note l'avoir inventée de toutes pièces) et sa capacité à être désagréable avec tout le monde. Cela dit,... J'ai trouvé ce roman assez troublant. Déjà par son ambiance typiquement anglaise : il y a toujours un je-ne-sais-quoi dans ce style d'écriture qui me dérange sans que je n'arrive réellement à mettre un mot dessus. Cela me fait toujours globalement l'effet d'une pièce sombre, triste, à l'odeur de renfermée et à la tapisserie floral dépassée. C'est peut-être dû au côté pince-sans-rire humoristique ou au ton très fataliste qui me met mal à l'aise… C'est d'autant plus étonnant que je n'ai jamais ressenti ça lors de mes études au Pays de Galles et que si je devais partir vivre dans un autre pays, mon cœur balancerait lourdement entre Londres et l'Allemagne ! Bref, tout ça pour dire que j'ai retrouvé dans Evidemment Martha le sentiment désagréable qui me suis dans bon nombre de mes lectures "anglaises" (l'auteure est, il me semble, de Néozélandaise). L'autre point troublant fut Martha qui n'a absolument rien d'une héroïne habituelle de roman. Clairement, elle n'est pas franchement sympathique entre sa dépression liée à sa maladie mentale (qui ne sera jamais dévoilée autrement que par "--", l'auteure avouant en note l'avoir inventée de toutes pièces) et sa capacité à être désagréable avec tout le monde. Cela dit, au final, elle est tout de même touchante par les différentes épreuves qu'elle a traversé entre les errances médicales, les secrets familiaux et les deuils en tout genre qu'elle a dû faire. On sent qu'ils ont joué un grand rôle dans son état d'esprit, ses choix de vie et notamment sa relation à la maternité. J'ai aimé la suivre de sa jeunesse à sa vie d'adulte en traversant les décades et en la voyant s'enfoncer dans son simulacre de vie dans lequel on la croise pour la première fois. J'ai également aimé que passé et présent s'entremêlent, nous sortant d'un schéma logique plutôt habituel pour aller vers celui, plus enrichissant, des causes et conséquences. Bien que cette histoire soit globalement lourde entre la maladie et ce qu'il se passe pour Martha, je l'ai cependant trouvée pleine d'espoir. J'ai aimé voir les différents personnages changer, se remettre en question et évoluer pour gagner en épanouissement. J'ai trouvé les parents de Martha particulièrement bons pour ce dernier point. Même si elle n'est pas spécialement sympathique et qu'il est parfois un peu difficile de se projeter dans sa vie, j'ai trouvé Martha attachante et me suis étonnamment identifiée à elle. Voir son couple battre de l'aile suite à son comportement et sa famille prendre de la distance, m'a fait me poser des questions sur ce que je peux dire sans filtre pouvant être blessant pour les autres ou mal interprété. Beaucoup de personnes oublient que ce qu'on dit peut avoir des conséquences et ce qui arrive à Martha nous le rappelle. Les personnages secondaires, notamment Patrick - le mari de Martha - m'ont davantage plu. Chez lui, j'ai particulièrement aimé sa tranquillité et son dévouement. J'ai également apprécié les parents de Martha, un peu barrés et instables, mais plein de bonnes intentions et attentions ainsi qu'Ingrid - sa soeur - qui sait la secouer quand c'est nécessaire. C'était la première fois que je lisais un roman de Meg MASON et j'ai passé un bon moment avec malgré ce je-ne-sais-quoi que je n'aime pas dans la littérature se passant en Angleterre. J'ai aimé son ton direct, sans pincettes, et la manière dynamique dont elle raconte son histoire. C'est fluide, réaliste et très prenant. Une chouette découverte.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rater aucune actualité du Cherche Midi
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Focus
    le cherche midi éditeur

    Évidemment Martha : le carton anglosaxon arrive en France

    Dans son premier roman publié en France, la Néo-zélandaise Meg Mason décrit avec une précision vertigineuse la psyché de son héroïne sur le fil. Aussi grave qu’il peut se révéler doux, Évidemment Martha brille de son regard juste sur la dépression et de son humour salvateur.

    Lire l'article