Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782823811018
Code sériel : J2105
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Extras

Guillaume Fournier (traduit par)
Date de parution : 21/08/2014

Plusieurs années se sont écoulées depuis que la rebelle Tally a renversé le système des Uglies, des Pretties et des Specials. Débarrassé de ces castes, le monde connaît une véritable renaissance, sous le regard permanent de mille millions de caméras. La société n'est plus qu'une gigantesque émission de télé-réalité. La...

Plusieurs années se sont écoulées depuis que la rebelle Tally a renversé le système des Uglies, des Pretties et des Specials. Débarrassé de ces castes, le monde connaît une véritable renaissance, sous le regard permanent de mille millions de caméras. La société n'est plus qu'une gigantesque émission de télé-réalité. La célébrité règne sur le monde...
Une chose pourtant n'a pas changé : les moins de seize ans ne sont pas censés se montrer en ville. Surtout quand on est une extra comme Aya, une anonyme au rang facial ridicule. Sa seule chance de s'arracher à la médiocrité : claquer sur le nouveau réseau une histoire inouïe et... dangereuse.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823811018
Code sériel : J2105
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe
12-21
En savoir plus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Srhbb8 Posté le 7 Octobre 2020
    Une très bonne surprise pour terminer la série Uglies. Le thème de ce 4ème tome, pourtant publié en 2008 en France, est malheureusement des plus actuels : la célébrité sur les réseaux sociaux comme mode de vie ultime. Les habitants de la ville japonaise d'Aya se côtoient en fonction de leur "rang facial". Les plus célèbres ont le respect et les appartements de luxe, sans même passer par la case argent, leur célébrité suffit pour tout obtenir. Mais attention à ne pas retomber dans le fond du classement quotidien... car les anonymes doivent "mériter" leurs maigres possessions, comment ... en aidant la communauté ou en étant assidus en cours. La lose donc ! Ce monde ressemble tellement à notre société baignée de téléréalité, de gloires éphémères, de partage d'intimité en ligne que le terme de dystopie n'est peut-être même plus adéquat. C'est devenu le quotidien des adolescents qui comptent les "like" dès le réveil. Sans temps mort, il a été très facile à lire, avec des personnages et des situations plutôt drôles à imaginer. En espérant toutefois que ce ne soit pas un écrit prémonitoire... Merci
  • Kmillehrs Posté le 12 Avril 2020
    Contrairement à ce que j'ai parfois pu lire, j'ai beaucoup aimé ce tome ! Aya Fuse, notre nouvelle héroïne, m'a bien sûr un peu agacé et je n'ai pas réussi à m'attacher à elle autant qu'à Tally. Mais c'était si agréable de retrouver cet univers et de découvrir la suite des événements ! J'ai trouvé Extras facile à lire, rempli d'actions et finalement plutôt réussi.
  • RShaka Posté le 18 Février 2019
    Encore une fois, l'auteur prend le parti de nous déstabiliser en proposant un renouveau à la trilogie, et cette fois, des plus importants, puisqu'on découvre un nouveau personnage... Hélas bien moins charismatique que Tally. L’œuvre nous propose bien plus de pistes de réflexion sur une éventuelle société future que nous allons devoir construire, ce qui le rend agréable à la lecture, mais au niveau des aventures à proprement parler, j'ai plus attendu le retour de Tally qu'autre chose, ce qui rend ce quatrième tome moins intéressant, mais pas pour autant mauvais, bien loin de là. Si vous avez lu la trilogie, autant continuer la saga :)
  • arkaana Posté le 13 Septembre 2017
    J'ai déjà lus mieux de cette auteur. J'ai trouvais ça dommage que l'histoire ne se consacre plus du-tout autant à Tally, notre jeune est hésitante héroïne de "Uglies, Prettie et Spéciale". Au lieu de quoi nous parton sur l'histoire de Aya, une jeune Extra intrépide qui va devoir faire certaine chose pour se faire remarquer par la (nouvelle) société. Je ne peux pas en dire plus car d'abord, je n'ai plus l'histoire en tête et car si vous avez lus les autres critique sur ce livre et qu'elles vous on donner envie de le lire, vous le découvrirez dedans. Bien sûr, Tally va réapparaître au bout d'un certain moment, mais elle ne seras toujours pas mise en avant, ce qui est très dommage. Enfin bref. Tout ça pour dire que je n'appellerais pas ça comme une suite de la super série "Uglies" mais plutôt comme une sorte de nouvel histoire qui débute. Donc je crois que vous l'avez bien compris, j'ai étais très déçu par ce livre, qui est pour moi, de trop. Mais bon, c'est toujours un peu sur le même principe que "Uglies" est l'histoire n'est pas plus mal...
  • Annelodie Posté le 16 Avril 2017
    Ce roman n'est pas vraiment une suite de Uglies. Certes, il reprend les codes avec les gadgets utilisés dans les précédents tomes et il exploite en toile de fond le personnage de Tally et ses actions passées mais ce n'est pas la suite de son aventure. Dans ce tome, on se focalise sur le personnage d'Aya et cela se passe plusieurs années après la fin du tome 3. Les règles de la société ont changé: ce qui est important c'est le rang facial des personnes. Autrement dit, il s'agit de leurs popularités. Plus le rang facial est élevé, plus les privilèges sont importants. Aya est une "claqueuse": elle cherche le meilleur scoop pour gagner en popularité car elle est vraiment très basse. On se prend vite dans son histoire et on arrive même à avoir de l'affection pour sa caméra Moggle. La seconde partie du roman permet de nous faire découvrir une autre facette d'Aya et cela est très intéressant également. De plus, je trouve que ses aventures sont palpitantes et on se prend vite au jeu, on a même envie de surfer sur les trains avec elle! Tally est donc un personnage en arrière-plan mais qui a son importance quant... Ce roman n'est pas vraiment une suite de Uglies. Certes, il reprend les codes avec les gadgets utilisés dans les précédents tomes et il exploite en toile de fond le personnage de Tally et ses actions passées mais ce n'est pas la suite de son aventure. Dans ce tome, on se focalise sur le personnage d'Aya et cela se passe plusieurs années après la fin du tome 3. Les règles de la société ont changé: ce qui est important c'est le rang facial des personnes. Autrement dit, il s'agit de leurs popularités. Plus le rang facial est élevé, plus les privilèges sont importants. Aya est une "claqueuse": elle cherche le meilleur scoop pour gagner en popularité car elle est vraiment très basse. On se prend vite dans son histoire et on arrive même à avoir de l'affection pour sa caméra Moggle. La seconde partie du roman permet de nous faire découvrir une autre facette d'Aya et cela est très intéressant également. De plus, je trouve que ses aventures sont palpitantes et on se prend vite au jeu, on a même envie de surfer sur les trains avec elle! Tally est donc un personnage en arrière-plan mais qui a son importance quant au dénouement de l'histoire. Concernant les autres personnages, j'ai pas franchement adhéré au concept de Sincérité Radicale porté par Frizz. Je pense que toutes vérité n'est pas bonne à dire, de peur de blesser des personnes. Pour finir, je suis sceptique sur cette histoire. Je trouve que cela aurait été un très bon roman s'il n'avait pas été une pseudo-suite de Uglies. Parce qu'à la fin, je me suis demandé s'il valait la peine que Tally est vécu et fait tout ce qu'il y a dans les tomes 1 à 3 pour en arriver à une société telle que celle-ci. Je trouve que cette société est limite pire que la précédente, excluant de nombreuses personnes qui pour le coup n'ont pas vraiment le choix de leurs destins. En bref, j'ai beaucoup apprécié cette histoire mais j'aurais préféré qu'il s'agisse d'un roman unique et non d'une pseudo-suite, j'aurais mis une meilleure note. L'univers créé était vraiment sympa, bien pensé et le personnage d'Aya bien exploité sous différents aspects.
    Lire la suite
    En lire moins
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !