RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Histoires comme ça

            Gründ
            EAN : 9782700032253
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Histoires comme ça

            ,

            Robert d' HUMIERES (Traducteur), Louis FABULET (Traducteur), EMMANUELLE RADIGUER (Traducteur)
            Collection : Lectures de toujours
            Date de parution : 06/01/2011

            Comment le chameau eut une bosse, Comment le rhinocéros eut sa peau, Comment le léopard eut ses taches ?

            Cette nouvelle collection, destinée aux jeunes lecteurs, propose les grands classiques de la littérature en texte intégral, illustrés avec soin.
            Les histoires comme ça, de Rudyard Kipling, est un recueil de 12 histoires drôles et tendres pour enfants sur le thème des animaux.
            Comment la baleine eut un gosier, Comment...

            Cette nouvelle collection, destinée aux jeunes lecteurs, propose les grands classiques de la littérature en texte intégral, illustrés avec soin.
            Les histoires comme ça, de Rudyard Kipling, est un recueil de 12 histoires drôles et tendres pour enfants sur le thème des animaux.
            Comment la baleine eut un gosier, Comment le chameau eut une bosse, Comment le rhinocéros eut sa peau, Comment le léopard eut ses taches, L'enfant d'éléphant, La complainte du petit Kangourou, Le commencement des tatous, Comment la première lettre a été écrite, Le chat qui s'en va tout seul, Le papillon qui tapait du pied, Le crabe qui jouait avec la mer.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782700032253
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Gründ
            6.49 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Takalirsa Posté le 28 Août 2018
              Voici douze histoires courtes que l'auteur du Livre de la jungle a écrites en 1902 "pour" sa petite fille décédée à l'âge de huit ans - la fameuse "Mieux Aimée" à qui le narrateur s'adresse directement. Deux contes ont d'ailleurs pour héroïne une fillette espiègle, Taffy "Petite-personne-mal-élevée-qui-mérite-une-fessée" qui en semble directement inspirée ! Maligne, elle sera notamment l'inventrice "d'images-sons" soi-disant à l'origine de l'alphabet... Car ces contes farfelus ne manquent pas d'invention (j'ai beaucoup aimé le rhinocéros qui déboutonne sa peau pour se baigner !) ni d'humour (ah le jeu de mot hilarant sur la bosse du chameau faignant qui dit "bof !" : "Boffe un peu !"). La plupart des histoires mettent en scène des animaux, en des temps anciens où ils n'avaient pas leur apparence actuelle et les explications imaginées par l'auteur sont ingénieuses. La dernière, qui met en scène le roi Soleimon, a une connotation orientale et une visée morale qui la démarque des autres. Par contre j'ai rapidement abandonné la lecture des textes accompagnant les images reproduites (de mauvaise qualité...) à chaque fin de chapitre : j'ai trouvé que cela n'apportait rien de pertinent à l'histoire. De même le style peut rebuter parfois, avec ses noms... Voici douze histoires courtes que l'auteur du Livre de la jungle a écrites en 1902 "pour" sa petite fille décédée à l'âge de huit ans - la fameuse "Mieux Aimée" à qui le narrateur s'adresse directement. Deux contes ont d'ailleurs pour héroïne une fillette espiègle, Taffy "Petite-personne-mal-élevée-qui-mérite-une-fessée" qui en semble directement inspirée ! Maligne, elle sera notamment l'inventrice "d'images-sons" soi-disant à l'origine de l'alphabet... Car ces contes farfelus ne manquent pas d'invention (j'ai beaucoup aimé le rhinocéros qui déboutonne sa peau pour se baigner !) ni d'humour (ah le jeu de mot hilarant sur la bosse du chameau faignant qui dit "bof !" : "Boffe un peu !"). La plupart des histoires mettent en scène des animaux, en des temps anciens où ils n'avaient pas leur apparence actuelle et les explications imaginées par l'auteur sont ingénieuses. La dernière, qui met en scène le roi Soleimon, a une connotation orientale et une visée morale qui la démarque des autres. Par contre j'ai rapidement abandonné la lecture des textes accompagnant les images reproduites (de mauvaise qualité...) à chaque fin de chapitre : j'ai trouvé que cela n'apportait rien de pertinent à l'histoire. De même le style peut rebuter parfois, avec ses noms à rallonge et ses répétitions. Malgré tout l'ensemble est plaisant et j'ai pris plaisir à raconter certains contes (notamment "Le chat qui allait tout seul") à ma fille pourtant grande !
              Lire la suite
              En lire moins
            • HORUSFONCK Posté le 4 Mars 2018
              Ô quel plaisir de lire ces jolis histoires si drôles et amusantes. Kipling sait raconter aux enfants, petits et grands! Ces contes n'ont pas pris une ride et m'ont tellement charmés en m'offrant une vision du monde émerveillée et pleine d'un humour pétillant. Désormais, je serai moins bête en sachant comment le zèbre acquit ses rayures, comment s'est formé le tatou (et quelle étymologie!) et la manière dont sont apparues les lettres...
            • Foxfire Posté le 21 Juin 2016
              Même si mon fils peut maintenant lire seul, j'aime toujours lui faire la lecture le soir au moment du coucher. C'est notre petit moment privilégié. Le format des nouvelles se prête particulièrement bien à ce rituel ; une histoire par soir, pas de frustration liée à l'interruption de la lecture ni de "encore un peu". Me voici donc à lire "histoires comme ça", un recueil de contes de Rudyard Kipling. La plupart des nouvelles mettent en scène des animaux, racontant comment ils sont devenus tels que nous les connaissons aujourd'hui. Ces récits sont inventifs, plein de fantaisie et d'humour. Ainsi, mon fils s'est régalé en écoutant comment l'éléphant s'est trouvé affublé d'une trompe, comment un gros crabe est à l'origine des marées ou encore comment la tortue et le hérisson ont fusionné pour devenir le tatou. Tous les récits ne mettent pas en scène des animaux. Deux récits, particulièrement réussis, racontent la naissance de l'alphabet et de l'écriture. Toutes les histoires bénéficient de l'écriture élégante, poétique et pleine de fantaisie de Kipling, le tout agrémenté d'illustrations de l'auteur lui-même qui ajoutent encore de la vie à l'ensemble. En revanche, le style est tout de même très soutenu et ne sera pas... Même si mon fils peut maintenant lire seul, j'aime toujours lui faire la lecture le soir au moment du coucher. C'est notre petit moment privilégié. Le format des nouvelles se prête particulièrement bien à ce rituel ; une histoire par soir, pas de frustration liée à l'interruption de la lecture ni de "encore un peu". Me voici donc à lire "histoires comme ça", un recueil de contes de Rudyard Kipling. La plupart des nouvelles mettent en scène des animaux, racontant comment ils sont devenus tels que nous les connaissons aujourd'hui. Ces récits sont inventifs, plein de fantaisie et d'humour. Ainsi, mon fils s'est régalé en écoutant comment l'éléphant s'est trouvé affublé d'une trompe, comment un gros crabe est à l'origine des marées ou encore comment la tortue et le hérisson ont fusionné pour devenir le tatou. Tous les récits ne mettent pas en scène des animaux. Deux récits, particulièrement réussis, racontent la naissance de l'alphabet et de l'écriture. Toutes les histoires bénéficient de l'écriture élégante, poétique et pleine de fantaisie de Kipling, le tout agrémenté d'illustrations de l'auteur lui-même qui ajoutent encore de la vie à l'ensemble. En revanche, le style est tout de même très soutenu et ne sera pas adapté pour un enfant de 8 ans en lecture seule. Ce recueil est vraiment idéal pour une lecture à voix haute, l'adulte pouvant donner des explications à l'enfant. Et si cet exercice de la lecture à voix haute est parfois fatigant, même si parfois le soir vous en avez plein les pattes après votre journée, ne succombez pas à la facilité de faire l'impasse sur ce moment. Les enfants grandissent vite, il faut savourer ces instants précieux de partage et de tendresse autour d'un livre. Challenge XIXème siècle 2016 - 7 Challenge Petits plaisirs 2016 - 28
              Lire la suite
              En lire moins
            • Nastasia-B Posté le 15 Mars 2016
              Les Histoires Comme Ça sont remarquables à plusieurs titres. Premièrement parce qu'il n'est pas si fréquent qu'un auteur " pour adultes " fasse l'effort, ou s'adonne à l'exercice d'écrire pour les enfants. C'est en fait bien plus " casse-gueule " et difficile qu'il y paraît car il convient de trouver le ton juste, la formule adaptée pour un lectorat jeune et donc les contraintes sont, quoi qu'on en dise et quoi qu'on en pense, plus grandes que pour la littérature adulte. (Cette apparente facilité est responsable de beaucoup de la production jeunesse de basse qualité qu'on a à déplorer de nos jours : prise en compte véritable des spécificités du lectorat cible.) Deuxième point sur lequel on peut remarquer très positivement le travail de Rudyard Kipling, c'est qu'il a aussi entrepris un vrai travail d'oeuvre jeunesse, à savoir, réaliser des illustrations pour ses histoires. Si l'on remet en contexte fin XIXe, début XXe, et les contraintes d'impression d'alors, on s'aperçoit que c'est un travail particulièrement peaufiné auquel s'est livré l'auteur. Les illustrations fourmillant de détails marchent encore de nos jours, époque abreuvée de visuels et de couleurs en tous genres, ce qui n'est pas une petite performance. Ensuite, on peut également louer... Les Histoires Comme Ça sont remarquables à plusieurs titres. Premièrement parce qu'il n'est pas si fréquent qu'un auteur " pour adultes " fasse l'effort, ou s'adonne à l'exercice d'écrire pour les enfants. C'est en fait bien plus " casse-gueule " et difficile qu'il y paraît car il convient de trouver le ton juste, la formule adaptée pour un lectorat jeune et donc les contraintes sont, quoi qu'on en dise et quoi qu'on en pense, plus grandes que pour la littérature adulte. (Cette apparente facilité est responsable de beaucoup de la production jeunesse de basse qualité qu'on a à déplorer de nos jours : prise en compte véritable des spécificités du lectorat cible.) Deuxième point sur lequel on peut remarquer très positivement le travail de Rudyard Kipling, c'est qu'il a aussi entrepris un vrai travail d'oeuvre jeunesse, à savoir, réaliser des illustrations pour ses histoires. Si l'on remet en contexte fin XIXe, début XXe, et les contraintes d'impression d'alors, on s'aperçoit que c'est un travail particulièrement peaufiné auquel s'est livré l'auteur. Les illustrations fourmillant de détails marchent encore de nos jours, époque abreuvée de visuels et de couleurs en tous genres, ce qui n'est pas une petite performance. Ensuite, on peut également louer les trouvailles de l'auteur, louer son sens de l'observation des intérêts spécifiques de l'enfance autour de 6 à 9 ans : l'apparition des choses, les fameux " pourquoi ? " propres à cet âge. Il y a notamment deux histoires centrées sur l'apparition de l'écriture, un sujet qui préoccupe forcément les apprenants lecteurs et scripteurs. Mais bien entendu, l'essentiel tourne autour des animaux, autre sujet intarissable d'ébahissement et de questionnements pour les enfants. Rudyard Kipling a donc décidé d'inventer des histoires un peu loufoques mais crédibles aux yeux d'un enfant crédule pour expliquer telle ou telle propriété comme la trompe de l'éléphant, la bosse du dromadaire, l'apparition des tatous, la domestication des animaux, les taches du léopard, la peau plissée du rhinocéros, le phénomène des marées, le mode de locomotion des kangourou ou encore les fanons de la baleine. Seule une des douze histoires est un peu différente et ne joue pas sur le registre des origines (contes étiologiques) mais est plutôt à catégoriser comme un conte de sagesse. Il s'agit de la dernière histoire du recueil, intitulée le Papillon Qui Tapait du Pied et qui traite plus de l'art de se comporter que de l'apparition de telle ou telle chose intrigante. Je ne suis pas, à proprement parler, une fan de ce recueil, notamment eu égard au vocabulaire utilisé ou à certaines formules répétitives un peu lassantes, de même que la difficulté à lire les histoires seul pour les enfants de cet âge qui aiment à s'essayer eux-mêmes à la lecture. Mais si l'on considère l'époque à laquelle il a été écrit (à l'origine pour la propre fille de l'auteur), il force le respect car la littérature jeunesse n'en était qu'à ses balbutiements et, avec toutes les évolutions apportées depuis lors, il reste d'un niveau acceptable. C'est dire son niveau de qualité en son temps. Il me reste peut-être à vous confier lesquelles sont mes préférées parmi ces douze histoires. Bien évidemment, je ne saurais que vous conseiller la plus fameuse du recueil, L'Enfant D'Éléphant mais, celle que je chéris encore davantage est probablement le Commencement Des Tatous que je trouve encore très efficace, même un siècle après son écriture. Toutefois, ce que j'exprime ici n'est qu'une critique comme ça, c'est-à-dire, pas grand-chose.
              Lire la suite
              En lire moins
            • jainas Posté le 25 Décembre 2015
              Les Histoires comme ça de Kipling sont une série de contes fantastiques visant à expliquer divers phénomènes tels que le mouvement des marées, l'existence de la trompe des éléphants, les divers pelages des animaux ou la naissance de l'alphabet... toujours de manière hautement inventive et improbable. Ecrit d'une manière enlevée qui se prête fort bien à la lecture à voix haute, ingénieuses et mettant des protagoniste aussi bien humains qu'animaux, les Histoires comme ça sont en outre illustrés par Kipling lui-même. Je ne peux guère en faire un commentaire impartial puisqu'elles m'ont été lues et relues quand j'étais enfant, mais j'ai depuis pris beaucoup de plaisir à les redécouvrir seule, ou en les lisant à mon tour à des enfants de ma connaissance. Un classique à juste titre, qui s'apprécie de sept à soixante dix-sept ans. :)
            INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER GRÜND JEUNESSE
            Ne manquez aucune information sur notre catalogue jeunesse !