Lisez! icon: Search engine
Omnibus
EAN : 9782258195059
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

Jalna - La saga des Whiteoak Tome 1

Préface de Katherine Pancol

Pascale FREY (Anthologie), Katherine Pancol (Préface)
Date de parution : 06/05/2021

Préfacée par Katherine Pancol, voici le premier volume de l'intégrale de la saga des Witheoak, Jalna qui a fait rêver des millions de lectrices et lecteurs du monde entier. 

La naissance de Jalna, Matins à Jalna, Mary Wakefield, Jeunesse de Renny

Préfacée par Katherine Pancol, Geneviève Brisac, Alexandra Lapierre et Françoise Nyssen voici l'intégrale de la saga des Whiteoak, Jalna. Cette fresque familiale canadienne fut l'un des plus grands succès de la littérature nord-américaine, dès la parution en 1927 du premier des seize romans, aussi célèbre que Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell.

La saga des...

Préfacée par Katherine Pancol, Geneviève Brisac, Alexandra Lapierre et Françoise Nyssen voici l'intégrale de la saga des Whiteoak, Jalna. Cette fresque familiale canadienne fut l'un des plus grands succès de la littérature nord-américaine, dès la parution en 1927 du premier des seize romans, aussi célèbre que Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell.

La saga des Whiteoak Tome 1
La naissance de Jalna
Dès leur première rencontre, le capitaine Philippe Whiteoak et la pétulante Irlandaise Adeline Court tombent amoureux. Leur mariage dépasse en splendeur ce qu'a connu la ville indienne de Jalna. La mort de leur oncle de Québec qui leur laisse une fortune considérable les décide à quitter les Indes. Après un faux départ et maints incidents, leur voilier les conduit à Québec, d'où ils partent s'installer dans les verts espaces de l'Ontario.
Matins à Jalna
Adeline et Philippe Whiteoak ont invité Curtis et Lucy Sinclair à séjourner chez eux pendant la guerre qui vient d'éclater aux Etats-Unis. Les Sinclair sont Sudistes, et l'esclavage n'est pas admis au Canada. Mais Adeline a la fougue des natifs d'Irlande et Philippe la célèbre obstination anglaise, si bien qu'ils affronteront la réprobation de leurs voisins sans se troubler.
Mary Wakefield
Trente ans ont passé, Philippe héritier du domaine de Jalna, jeune veuf, va s’y installer avec ses deux enfants. Son frère lui envoie une gouvernante : Mary Wakefield orpheline, inexpérimentée et charmante.
La Jeunesse de Renny
La famille s'est agrandie. Mary et Philippe ont eu quatre fils : Eden, Piers, Finch et Wakefield. Renny, l'aîné de Philippe, est un adolescent difficile qui méprise les livres et adore les chevaux. Adeline aime sa nature ardente et voit en lui le futur maître de Jalna.

Préface de Katherine Pancol. Auteur notamment de Les yeux jaunes des crocodiles, prix Maison de la Presse en 2006. 

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258195059
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • nathys Posté le 18 Août 2021
    Je mets ici ma critique du premier volet uniquement La naissance de Jalna et je mettrai à jour au fur et à mesure de mes lectures. Jalna a marqué beaucoup de gens et je ne connaissais pas du tout jusqu'à peu. En entendant parler de saga, de Canada, de personnages haut en couleurs j'ai tout de suite été attirée, m'attendant au souffle romanesque et épique d'Autant en emporte le vent. Après ce premier volet je reste perplexe: il y a pas mal de personnages, chacun avec leur caractère propre mais ils ne sont pas assez travaillés pour qu'on s'y attache. J'ai vraiment eu du mal avec Adeline qui la plupart du temps à des réactions d'enfant gâtée et fond constamment en larmes pour un oui ou un non. Je n'ai pas ressenti d'amour entre elle et Philippe, seulement leur satisfaction mutuelle d'être beaux. D'ailleurs les allusions à la beauté d'Adeline sont très fréquentes et parfois un peu lourdes. Il y a très peu d'action dans ce premier tome, on découvre surtout le Canada avec de belles descriptions. Je vais continuer car je sais que les romans n'ont pas été écrits dans l'ordre chronologique et celui ci est un des derniers en réalité donc... Je mets ici ma critique du premier volet uniquement La naissance de Jalna et je mettrai à jour au fur et à mesure de mes lectures. Jalna a marqué beaucoup de gens et je ne connaissais pas du tout jusqu'à peu. En entendant parler de saga, de Canada, de personnages haut en couleurs j'ai tout de suite été attirée, m'attendant au souffle romanesque et épique d'Autant en emporte le vent. Après ce premier volet je reste perplexe: il y a pas mal de personnages, chacun avec leur caractère propre mais ils ne sont pas assez travaillés pour qu'on s'y attache. J'ai vraiment eu du mal avec Adeline qui la plupart du temps à des réactions d'enfant gâtée et fond constamment en larmes pour un oui ou un non. Je n'ai pas ressenti d'amour entre elle et Philippe, seulement leur satisfaction mutuelle d'être beaux. D'ailleurs les allusions à la beauté d'Adeline sont très fréquentes et parfois un peu lourdes. Il y a très peu d'action dans ce premier tome, on découvre surtout le Canada avec de belles descriptions. Je vais continuer car je sais que les romans n'ont pas été écrits dans l'ordre chronologique et celui ci est un des derniers en réalité donc l'histoire s'est peut être essoufflée.
    Lire la suite
    En lire moins
  • nathys Posté le 18 Août 2021
    Je mets ici ma critique du premier volet uniquement La naissance de Jalna et je mettrai à jour au fur et à mesure de mes lectures. Jalna a marqué beaucoup de gens et je ne connaissais pas du tout jusqu'à peu. En entendant parler de saga, de Canada, de personnages haut en couleurs j'ai tout de suite été attirée, m'attendant au souffle romanesque et épique d'Autant en emporte le vent. Après ce premier volet je reste perplexe: il y a pas mal de personnages, chacun avec leur caractère propre mais ils ne sont pas assez travaillés pour qu'on s'y attache. J'ai vraiment eu du mal avec Adeline qui la plupart du temps à des réactions d'enfant gâtée et fond constamment en larmes pour un oui ou un non. Je n'ai pas ressenti d'amour entre elle et Philippe, seulement leur satisfaction mutuelle d'être beaux. D'ailleurs les allusions à la beauté d'Adeline sont très fréquentes et parfois un peu lourdes. Il y a très peu d'action dans ce premier tome, on découvre surtout le Canada avec de belles descriptions. Je vais continuer car je sais que les romans n'ont pas été écrits dans l'ordre chronologique et celui ci est un des derniers en réalité donc... Je mets ici ma critique du premier volet uniquement La naissance de Jalna et je mettrai à jour au fur et à mesure de mes lectures. Jalna a marqué beaucoup de gens et je ne connaissais pas du tout jusqu'à peu. En entendant parler de saga, de Canada, de personnages haut en couleurs j'ai tout de suite été attirée, m'attendant au souffle romanesque et épique d'Autant en emporte le vent. Après ce premier volet je reste perplexe: il y a pas mal de personnages, chacun avec leur caractère propre mais ils ne sont pas assez travaillés pour qu'on s'y attache. J'ai vraiment eu du mal avec Adeline qui la plupart du temps à des réactions d'enfant gâtée et fond constamment en larmes pour un oui ou un non. Je n'ai pas ressenti d'amour entre elle et Philippe, seulement leur satisfaction mutuelle d'être beaux. D'ailleurs les allusions à la beauté d'Adeline sont très fréquentes et parfois un peu lourdes. Il y a très peu d'action dans ce premier tome, on découvre surtout le Canada avec de belles descriptions. Je vais continuer car je sais que les romans n'ont pas été écrits dans l'ordre chronologique et celui ci est un des derniers en réalité donc l'histoire s'est peut être essoufflée.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Michigan32 Posté le 9 Août 2021
    "Jalna" fait partie de ces livres qui se transmettent de génération en génération. Combien de témoignages ai-je lus ou entendus sur la découverte de ces 16 romans qui décrivent la vie d'une famille sur 4 générations ? Le succès de cette saga est impressionnant, 16 romans vendus à 11 millions d'exemplaires dans le monde, traduction dans 93 pays. Il faut dire que "Jalna" a tout pour plaire. Le premier volume que je viens de finir, est consacré à Adeline et Philippe, les architectes de Jalna qui abritera leur famille pour les années à venir. Adeline est une jeune irlandaise fougueuse à la chevelure flamboyante. Philippe, son mari, est militaire de carrière et rêve de nouveaux horizons. Lorsque Philippe hérite du domaine de son oncle au Québec, ceux-ci n'hésitent pas à quitter les Indes pour s'installer au Canada. C'est le début d'un long périple qui ne se terminera qu'à la presque fin du premier volume, La naissance de Jalna, lorsque Adeline et Philippe emménagent dans leur nouvelle maison. Ce premier livre a les défauts et les qualités du démarrage d'une série, l'intrigue se déroule lentement. A l'instar d'Adeline et de Philippe, on ne sait pas où l'on se rend. On découvre petit à... "Jalna" fait partie de ces livres qui se transmettent de génération en génération. Combien de témoignages ai-je lus ou entendus sur la découverte de ces 16 romans qui décrivent la vie d'une famille sur 4 générations ? Le succès de cette saga est impressionnant, 16 romans vendus à 11 millions d'exemplaires dans le monde, traduction dans 93 pays. Il faut dire que "Jalna" a tout pour plaire. Le premier volume que je viens de finir, est consacré à Adeline et Philippe, les architectes de Jalna qui abritera leur famille pour les années à venir. Adeline est une jeune irlandaise fougueuse à la chevelure flamboyante. Philippe, son mari, est militaire de carrière et rêve de nouveaux horizons. Lorsque Philippe hérite du domaine de son oncle au Québec, ceux-ci n'hésitent pas à quitter les Indes pour s'installer au Canada. C'est le début d'un long périple qui ne se terminera qu'à la presque fin du premier volume, La naissance de Jalna, lorsque Adeline et Philippe emménagent dans leur nouvelle maison. Ce premier livre a les défauts et les qualités du démarrage d'une série, l'intrigue se déroule lentement. A l'instar d'Adeline et de Philippe, on ne sait pas où l'on se rend. On découvre petit à petit les personnages, Wilmott, Daisy, les Vaughan, Robert, le perroquet, le chien, la chèvre, évidemment Jalna, la maison. Et puis chaque pièce finit par s'imbriquer. Mazo de la Roche sème même des petites graines pour l'avenir (Daisy, la femme de Wilmott, Mary...). On découvre aussi la beauté des paysages canadiens, d'abord au Québec puis dans l'Ontario. Tout cela a l'odeur des livres que l'on dévorait enfant pendant les vacances, ces histoires dont on brûlait de connaitre la suite.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Michigan32 Posté le 9 Août 2021
    "Jalna" fait partie de ces livres qui se transmettent de génération en génération. Combien de témoignages ai-je lus ou entendus sur la découverte de ces 16 romans qui décrivent la vie d'une famille sur 4 générations ? Le succès de cette saga est impressionnant, 16 romans vendus à 11 millions d'exemplaires dans le monde, traduction dans 93 pays. Il faut dire que "Jalna" a tout pour plaire. Le premier volume que je viens de finir, est consacré à Adeline et Philippe, les architectes de Jalna qui abritera leur famille pour les années à venir. Adeline est une jeune irlandaise fougueuse à la chevelure flamboyante. Philippe, son mari, est militaire de carrière et rêve de nouveaux horizons. Lorsque Philippe hérite du domaine de son oncle au Québec, ceux-ci n'hésitent pas à quitter les Indes pour s'installer au Canada. C'est le début d'un long périple qui ne se terminera qu'à la presque fin du premier volume, La naissance de Jalna, lorsque Adeline et Philippe emménagent dans leur nouvelle maison. Ce premier livre a les défauts et les qualités du démarrage d'une série, l'intrigue se déroule lentement. A l'instar d'Adeline et de Philippe, on ne sait pas où l'on se rend. On découvre petit à... "Jalna" fait partie de ces livres qui se transmettent de génération en génération. Combien de témoignages ai-je lus ou entendus sur la découverte de ces 16 romans qui décrivent la vie d'une famille sur 4 générations ? Le succès de cette saga est impressionnant, 16 romans vendus à 11 millions d'exemplaires dans le monde, traduction dans 93 pays. Il faut dire que "Jalna" a tout pour plaire. Le premier volume que je viens de finir, est consacré à Adeline et Philippe, les architectes de Jalna qui abritera leur famille pour les années à venir. Adeline est une jeune irlandaise fougueuse à la chevelure flamboyante. Philippe, son mari, est militaire de carrière et rêve de nouveaux horizons. Lorsque Philippe hérite du domaine de son oncle au Québec, ceux-ci n'hésitent pas à quitter les Indes pour s'installer au Canada. C'est le début d'un long périple qui ne se terminera qu'à la presque fin du premier volume, La naissance de Jalna, lorsque Adeline et Philippe emménagent dans leur nouvelle maison. Ce premier livre a les défauts et les qualités du démarrage d'une série, l'intrigue se déroule lentement. A l'instar d'Adeline et de Philippe, on ne sait pas où l'on se rend. On découvre petit à petit les personnages, Wilmott, Daisy, les Vaughan, Robert, le perroquet, le chien, la chèvre, évidemment Jalna, la maison. Et puis chaque pièce finit par s'imbriquer. Mazo de la Roche sème même des petites graines pour l'avenir (Daisy, la femme de Wilmott, Mary...). On découvre aussi la beauté des paysages canadiens, d'abord au Québec puis dans l'Ontario. Tout cela a l'odeur des livres que l'on dévorait enfant pendant les vacances, ces histoires dont on brûlait de connaitre la suite.
    Lire la suite
    En lire moins
  • stesy Posté le 26 Avril 2018
    Quelle belle saga avec des personnages attachants !
Toute l'actualité des éditions OMNIBUS
Revivez chaque mois les chefs-d'œuvre classiques et populaires.