En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Je sens grandir ma peur

        Presses de la cité
        EAN : 9782258151956
        Façonnage normé : EPUB3
        DRM : DRM Adobe
        Je sens grandir ma peur

        Valérie MALFOY (Traducteur)
        Date de parution : 12/04/2018
        J’ai peur. Je me sens un peu fou. Je ne suis pas lucide. Les hypothèses sont justes. Je sens grandir ma peur.
        Un garçon et une fille, dans une voiture lancée à travers la campagne enneigée. Il est absorbé par la route, elle est perturbée par des souvenirs brumeux, ainsi que par d’incessants appels provenant de son propre numéro. Parfois, ils parlent. S’aiment-ils ? Quelques heures plus tard, les voilà attablés face à... Un garçon et une fille, dans une voiture lancée à travers la campagne enneigée. Il est absorbé par la route, elle est perturbée par des souvenirs brumeux, ainsi que par d’incessants appels provenant de son propre numéro. Parfois, ils parlent. S’aiment-ils ? Quelques heures plus tard, les voilà attablés face à leurs hôtes, ses parents à lui, dans une ferme reculée. La maison est glaciale, la mère se plaint d’entendre des voix, le couple stocke au sous-sol des peintures inquiétantes. Le fossé entre les deux amants se creuse, sous le poids de tous les non-dits. Et il y aussi cette angoisse, qui a point et ne cesse de grossir, jusqu’à ce que se produise l’innommable…
        Distillé par un climat de terreur sans objet à la Stephen King, qui prend le lecteur en otage jusqu’à la chute, un thriller métaphysique sur l’incapacité du couple et la tentation de l’exil littéraire.  
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782258151956
        Façonnage normé : EPUB3
        DRM : DRM Adobe
        Presses de la cité
        12.99 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • croc1706 Posté le 9 Mai 2018
          "Je sens grandir ma peur" est un thriller au résumé bien mystérieux. On y découvre Jack et sa petite amie, narratrice du récit, en route pour rencontrer ses parents à lui. Mais en pleine crise existentielle , et soumise à un harceleur pour le moins mystérieux, cette jeune fille dont on sait peu de choses s'interroge, son couple a-t-il un avenir ? Et pourquoi ce garçon qu'elle apprécie est-il si étrange ? Entre famille bizarre, phénomènes inexplicables, et climat lourd et pesant, on est pris au jeu. Car c'est la force de ce roman. L'auteur met en place tout en finesse et sans avoir l'air d'y toucher, un étau psychologique fort, qui se referme peu à peu. Et une fois bloqué dans ses mâchoires, impossible d'y échapper. On sent peser le malaise, grandir la tension et notre esprit refuse de se libérer sans connaitre le twist final, qui bouleverse toutes les convictions acquises, et qui pour le coup surprend. Ce thriller à haute tension est donc à réserver aux lecteurs qui apprécient que l'on joue avec leurs perceptions , qui n'ont pas peur de se faire retourner le cerveau par un auteur qui ne joue que sur ça. C'est donc tout... "Je sens grandir ma peur" est un thriller au résumé bien mystérieux. On y découvre Jack et sa petite amie, narratrice du récit, en route pour rencontrer ses parents à lui. Mais en pleine crise existentielle , et soumise à un harceleur pour le moins mystérieux, cette jeune fille dont on sait peu de choses s'interroge, son couple a-t-il un avenir ? Et pourquoi ce garçon qu'elle apprécie est-il si étrange ? Entre famille bizarre, phénomènes inexplicables, et climat lourd et pesant, on est pris au jeu. Car c'est la force de ce roman. L'auteur met en place tout en finesse et sans avoir l'air d'y toucher, un étau psychologique fort, qui se referme peu à peu. Et une fois bloqué dans ses mâchoires, impossible d'y échapper. On sent peser le malaise, grandir la tension et notre esprit refuse de se libérer sans connaitre le twist final, qui bouleverse toutes les convictions acquises, et qui pour le coup surprend. Ce thriller à haute tension est donc à réserver aux lecteurs qui apprécient que l'on joue avec leurs perceptions , qui n'ont pas peur de se faire retourner le cerveau par un auteur qui ne joue que sur ça. C'est donc tout bon en ce qui concerne la construction du récit, mais il reste un point négatif pour moi, l'attachement aux personnages. Cela va tellement vite, que l'on a du mal à trouver un point d'accroche.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Lalitote Posté le 3 Mai 2018
          Ce livre ne plaira pas à tout le monde mais si comme moi vous l’apprivoisez alors ce sera grandiose. Un excellent thriller psychologique qui nous emporte aux confins de la folie. Dès le début on sent qu’il y a quelque chose qui cloche mais de là à mettre le doigt dessus c’est autre chose. Elle part avec son petit ami Jake rencontrer ses parents qui vivent dans une vieille ferme isolée. Elle n’a pas de prénom et sera la narratrice de l’histoire. Elle veut en finir, nous dit-elle dès le début du livre mais en finir avec quoi, la vie ? Sa relation avec Jake? Là encore on navigue dans des eaux bien troubles, la tension s’épaissit le suspense est parfois insoutenable et oppressant, dans le huit clos de la voiture pendant les trajets ou encore dans le huis clos de la ferme on monte lentement dans les degrés d’angoisse que l’auteur sait si bien distiller. Le dialogue entre eux est parfois tellement étrange et cette bizarrerie nous donne le sentiment d’un décalage mais surtout on sent qu’il va se passer quelque chose, on est en attente et quand enfin la compréhension se fait, c’est jubilatoire. Peut-être qu’une relecture s’impose... Ce livre ne plaira pas à tout le monde mais si comme moi vous l’apprivoisez alors ce sera grandiose. Un excellent thriller psychologique qui nous emporte aux confins de la folie. Dès le début on sent qu’il y a quelque chose qui cloche mais de là à mettre le doigt dessus c’est autre chose. Elle part avec son petit ami Jake rencontrer ses parents qui vivent dans une vieille ferme isolée. Elle n’a pas de prénom et sera la narratrice de l’histoire. Elle veut en finir, nous dit-elle dès le début du livre mais en finir avec quoi, la vie ? Sa relation avec Jake? Là encore on navigue dans des eaux bien troubles, la tension s’épaissit le suspense est parfois insoutenable et oppressant, dans le huit clos de la voiture pendant les trajets ou encore dans le huis clos de la ferme on monte lentement dans les degrés d’angoisse que l’auteur sait si bien distiller. Le dialogue entre eux est parfois tellement étrange et cette bizarrerie nous donne le sentiment d’un décalage mais surtout on sent qu’il va se passer quelque chose, on est en attente et quand enfin la compréhension se fait, c’est jubilatoire. Peut-être qu’une relecture s’impose pour mieux apprécier la mise en œuvre digne d’une stratégie, de cette intrigue originale et pour ma part c’est du jamais vu, du jamais lu. J’ai particulièrement apprécié les quelques pages écrites en italiques et qui retracent une conversation entre deux personnes, on ne sait pas qui elles sont mais elles nous parlent d’un drame terrible qui c’est joué. On entre comme dans une nouvelle dimension où le passé se mesure au présent pour mieux nous retourner. Ne pas savoir c’est ce qui est le pire et Iain Reid nous offre ici un voyage en compagnie de ce couple pour le moins exceptionnel et tout au long on sent grandir sa peur. Si vous voulez vous sentir déstabilisé et ne plus savoir où vous habitez alors ce livre va remplir parfaitement son office. Bonne lecture.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Ydamelc Posté le 1 Mai 2018
          Jack et elle sont en route. Ce soir, elle rencontre ses beaux-parents. Le temps est glacial. Tout autant que l'ambiance... Elle a décidé d'en finir. Bientôt. Après. Très vite. La route est longue, déserte. Son téléphone sonne à plusieurs reprises. Mais elle ne répond pas... Des appels provenant de son propre numéro. Des messages, un harcèlement, qui durent depuis quelque temps. Jack s'interroge, mais elle ne lui a jamais rien dit... Une erreur ? L'avenir nous le dira peut-être... mais pour l'instant, la priorité, c'est le dîner, cette rencontre, dans cette ferme reculée... Un thriller psychologique tout comme je les aime ! Avec des personnages singuliers, énigmatiques, curieux, barrés, suspects... Une ambiance étrange, lugubre, limite glauque. Une atmosphère angoissante, dérangeante, inquiétante... Des questionnements permanents. Le cerveau n'a pas fini de cogiter ! L'intrigue se dévoile lentement. C'est oppressant, tendu... Chaque page tournée, nous rapproche du drame qui se joue. On le sent, on le sait, on appréhende. C'est flippant. C'est très anxiogène. J'ai vraiment adoré ce bouquin du début jusqu'à la fin. Une histoire follement hallucinante... Je remercie Netgalley et les éditions Presses de la cité. Wendy !... J'ai tripé !!! (Un merci tout particulier à vous, pour votre attention qui m'a touchée)
        • isab1965 Posté le 30 Avril 2018
          «Je sens grandir ma peur», un thriller que j ai adoré. Ce n est pas ce genre de livre que je lis habituellement, mais l auteur à su me retenir, à m embarquer dans son roman du début jusqu'à la fin. Grâce à«babelio», j ai découvert un nouvel auteur😘😘😘. Merci.
        • Carolivra Posté le 22 Avril 2018
          Je sens grandir ma peur est un thriller court que j’ai dévoré d’une bouchée. L’auteur, en quelques pages, parvient à embarquer son lecteur dans une histoire étrange, bizarre où on ne sait plus vraiment qui dit vrai et qui dit faux. Le récit est racontée du point de vue d’une jeune femme. On ne connaîtra jamais son nom. Elle est en route avec son petit ami Jake pour rendre visite aux parents de celui-ci. Ils habitent dans un bled, complètement perdu. En outre, il neige de plus en plus. Dès le départ, l’ambiance est pesante avec toute cette neige qui tombe et ces paysages de campagne sans âme qui vive d’autant plus que la narratrice dit vouloir en finir. Ses premières paroles sont troublantes: veut-elle mettre fin à sa vie ou mettre fin à sa relation avec Jake? Le lecteur est de plus en plus troublé au fur et à mesure du voyage. Les échanges entre Jake et la narratrice sont parfois banals mais parfois ils s’avèrent étranges comme « à côté de la plaque ». Et puis, le doute s’installe. Je sens grandir la peur est le genre de thriller où le lecteur soupçonne tout le monde à commencer par Jake... Je sens grandir ma peur est un thriller court que j’ai dévoré d’une bouchée. L’auteur, en quelques pages, parvient à embarquer son lecteur dans une histoire étrange, bizarre où on ne sait plus vraiment qui dit vrai et qui dit faux. Le récit est racontée du point de vue d’une jeune femme. On ne connaîtra jamais son nom. Elle est en route avec son petit ami Jake pour rendre visite aux parents de celui-ci. Ils habitent dans un bled, complètement perdu. En outre, il neige de plus en plus. Dès le départ, l’ambiance est pesante avec toute cette neige qui tombe et ces paysages de campagne sans âme qui vive d’autant plus que la narratrice dit vouloir en finir. Ses premières paroles sont troublantes: veut-elle mettre fin à sa vie ou mettre fin à sa relation avec Jake? Le lecteur est de plus en plus troublé au fur et à mesure du voyage. Les échanges entre Jake et la narratrice sont parfois banals mais parfois ils s’avèrent étranges comme « à côté de la plaque ». Et puis, le doute s’installe. Je sens grandir la peur est le genre de thriller où le lecteur soupçonne tout le monde à commencer par Jake et la narratrice elle-même parce qu’on sent bien qu’il se trame quelque chose de louche, de pas bien net. C’est difficile à définir mais ça s’insinue doucement pendant la lecture et ce truc qui cloche, je ne suis jamais arrivé à m’en débarrasser avant la fin du livre. En outre, l’auteur a inséré entre ses chapitres des dialogues en italique dans lesquels les personnages racontent à demi-mot un drame. Les pièces du puzzle s’assemblent alors doucement jusqu’à la dernière page qui intime au lecteur de tout relire depuis le début. Plus l’intrigue avance plus l’étau semble se resserrer. La narratrice semble traîner un lourd passé. Qui fait sonner son téléphone sans jamais décrocher? Quant à Jake, pourquoi n’a-t-il jamais parlé de son frère à sa petite amie? Est-il le garçon si intelligent qu’il semble être? Ses parents semblent aussi étranges: sa mère entend-elle vraiment des voix et quel est ce lieu bizarre dans leur sous-sol? J’ai soupçonné tout le monde dans ce roman et j’ai échafaudé les plus folles hypothèses mais j’étais loin de me douter du dénouement. Avec Je sens grandir ma peur, Iain Reid signe un roman brillant qui sème le doute dans l’esprit du lecteur. L’auteur instille l’angoisse dès les premières pages jusqu’à la révélation finale qui laisse le lecteur sur le carreau. Glaçant…
          Lire la suite
          En lire moins
        Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
        Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com