Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258135376
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

La curiosité

Anne-Sylvie HOMASSEL (Traducteur)
Date de parution : 04/02/2016
Projet Lazare : ressusciter les morts
Quelle surprise pour Kate Philo et ses coéquipiers lorsqu’ils trouvent, au cours d’une mission scientifique dans l’océan Arctique, un corps conservé dans la glace depuis plus d’un siècle. L’homme, d’abord baptisé « Frank », puis plus sobrement « Sujet Numéro Un », est ramené à la vie grâce à une technique révolutionnaire – jusqu’alors... Quelle surprise pour Kate Philo et ses coéquipiers lorsqu’ils trouvent, au cours d’une mission scientifique dans l’océan Arctique, un corps conservé dans la glace depuis plus d’un siècle. L’homme, d’abord baptisé « Frank », puis plus sobrement « Sujet Numéro Un », est ramené à la vie grâce à une technique révolutionnaire – jusqu’alors testée sur des sardines et autres petites créatures marines.
« Sujet Numéro Un » s’appelle en réalité Jeremiah Rice. Né en 1868, marié, père d’une fillette, il était juge dans la petite ville de Lynn, non loin de Boston. Il aimait le base-ball et les livres. Il a perdu la vie – sa première – en 1906, lors d’une expédition vers le pôle Nord.
Tandis que la presse s’emballe, Jeremiah, soutenu par Kate, dont il va peu à peu se rapprocher, découvre avec stupeur l’Amérique des années 2000. Il ne sait pas encore que ses jours sont comptés…

Stephen Kiernan signe un texte qui fait sourire autant que réfléchir. Un conte sur le temps, la mort, l’éthique scientifique et le sens de la vie.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258135376
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Revesetimagines Posté le 29 Avril 2020
    La Curiosité est un roman que j’ai acheté chez France Loisirs lors d’une commande trimestrielle où, il fallait l’avouer, pas grand-chose ne m’intéressait. En lisant le résumé, j’ai immédiatement pensé au film avec Louis de Funes, Hibernatus. Je ris toujours en le regardant, même maintenant. Toutefois, ce roman n’a rien de très marrant. Je peux déjà vous avouer que j’ai eu du mal à me plonger dans la lecture et j’ai même survolé quelques passages trop ennuyeux pour moi : notamment des descriptions ou explications scientifiques. L’auteur a fait le choix de traiter ce récit par le biais de quatre narrateur : Kate Philo, une scientifique, Daniel Dixon, journaliste, Erastus Carthage, responsable du projet Lazare, et enfin, Jeremiah Rice, juge du début du XXème siècle alias « Sujet Numéro 1 ». Le récit débute avec Kate qui est en exploration afin de découvrir des icebergs dans l’océan Arctique possédant des veines de glace primaire. Lors de l’une de ses plongées, elle découvrira un homme conservé dans la glace. Dès lors, le désir de ramener à la vie ce spécimen incroyable devint inévitable pour la horde de scientifique sous la houlette de Carthage. L’expérience réussie, Kate va rapidement abandonner son esprit scientifique... La Curiosité est un roman que j’ai acheté chez France Loisirs lors d’une commande trimestrielle où, il fallait l’avouer, pas grand-chose ne m’intéressait. En lisant le résumé, j’ai immédiatement pensé au film avec Louis de Funes, Hibernatus. Je ris toujours en le regardant, même maintenant. Toutefois, ce roman n’a rien de très marrant. Je peux déjà vous avouer que j’ai eu du mal à me plonger dans la lecture et j’ai même survolé quelques passages trop ennuyeux pour moi : notamment des descriptions ou explications scientifiques. L’auteur a fait le choix de traiter ce récit par le biais de quatre narrateur : Kate Philo, une scientifique, Daniel Dixon, journaliste, Erastus Carthage, responsable du projet Lazare, et enfin, Jeremiah Rice, juge du début du XXème siècle alias « Sujet Numéro 1 ». Le récit débute avec Kate qui est en exploration afin de découvrir des icebergs dans l’océan Arctique possédant des veines de glace primaire. Lors de l’une de ses plongées, elle découvrira un homme conservé dans la glace. Dès lors, le désir de ramener à la vie ce spécimen incroyable devint inévitable pour la horde de scientifique sous la houlette de Carthage. L’expérience réussie, Kate va rapidement abandonner son esprit scientifique pour laisser parler son côté humain et ses sentiments. Le « sujet numéro 1 » est en fait Jeremiah, un juge parti en exploration et qui avait disparu en mer en 1907. Durant la lecture, je suis passée de Kate et ses désirs d’aider au mieux Jeremiah, à Dixon le journaliste qui cherche à se faire un nom ou encore à Carthage qui a l’habitude de parler de lui à la seconde personne du pluriel, signalant ainsi son mépris pour l’humain et le piédestal sur lequel il croit être posé. Bref, si Carthage m’a paru imbu et d’une ignominie incommensurable, Dixon m’a paru fourbe et, durant la quasi-totalité de ma lecture, inintéressant. Personnellement, sans son point de vue, l’intrigue n’aurait pas perdu grand-chose. Le journaliste ne se révèle qu’à la fin. Enfin, vient le point de vue très intéressant de Jeremiah notamment sur notre monde actuel après 110 ans d’absence et la foule de sentiments qui se réveille au fur et à mesure. J’ai apprécié son langage plus soutenu et par conséquent plus typique de l’époque. À vrai dire, les seuls moments réellement humains du roman concernent les chapitres consacrés à Jeremiah et à Kate (mais à partir d’un bon quart du livre). J’ai un avis très mitigé sur ce livre. D’un côté, je trouve très intéressant ce récit d’homme congelé qu’on réussit à réanimer et l’évolution de ce dernier. Il en est de même sur la façon dont l’intrigue est menée avec des sentiments humains pour certains personnages et d’autres très froids et obsédés par leurs réussites. Mais d’une autre part, le fait d’avoir quatre narrateurs m’a dérangé. J’aurais peut-être plus apprécié un narrateur externe car avec un récit à la première personne, on ne pourrait pas tout comprendre et mettre en avant. J’ajouterais que certains passages sont longs et m’ont ennuyée. Pour conclure, je n’ai pas été emballée par la façon dont le récit est présenté. Néanmoins, l’intrigue, l’histoire en elle-même est assez captivante.
    Lire la suite
    En lire moins
  • noirame Posté le 14 Juin 2019
    Partagée... Le début et la fin sont très prenants. Mais le milieu traîne en longueur, car l'auteur ne fait que détailler les journées de Jérémiah, faites de promenades en tous genres et de matches de base-ball, dans le but de découvrir le monde d'aujourd'hui. Je pense que l'auteur aurait vraiment pu écourter toute cette partie. Je conseille tout de même ce livre, très bien écrit et touchant, avec un côté scientifique (mais pas trop), et un côté sur les différences entre la société et la culture d'hier et d'aujourd'hui.
  • Lampyre Posté le 7 Septembre 2017
    Cette histoire , qui se passe dans les années 2000, nous est racontée à plusieurs voix .Celle de Kate Philo scientifique sur un bateau de recherche polaire affété par le laboratoire Carthage , celle de Daniel Dixon recruté par le laboratoire pour suivre ses travaux , celle d'Erastus Carthage fondateur du laboratoire de recherche , et enfin celle de Jeremiah Rice né en 1868. Le laboratoire Carthage recherche des organismes conservés dans la glace polaire pour les ramener à la vie . Le roman débute sur le bateau lors de la découverte d'un très volumineux sujet qui va s'avérer être un être humain , d'abord nommé Franck , puis sujet numéro 1 et qualifié de "matériau de récupération pour une durée limitée". Cette histoire pourrait être une simple histoire de retour à la vie à notre époque d'un homme trentenaire né en 1868. Mais à travers le récit , on évoque et on se pose bien des questions : l'éthique scientifique, la religion, le passage du temps et l'évolution de nos modes de vies, la vie/la mort . C'est un livre agréable à lire même si on se perd parfois dans quelques longueurs qui sont compensées par le suspense de... Cette histoire , qui se passe dans les années 2000, nous est racontée à plusieurs voix .Celle de Kate Philo scientifique sur un bateau de recherche polaire affété par le laboratoire Carthage , celle de Daniel Dixon recruté par le laboratoire pour suivre ses travaux , celle d'Erastus Carthage fondateur du laboratoire de recherche , et enfin celle de Jeremiah Rice né en 1868. Le laboratoire Carthage recherche des organismes conservés dans la glace polaire pour les ramener à la vie . Le roman débute sur le bateau lors de la découverte d'un très volumineux sujet qui va s'avérer être un être humain , d'abord nommé Franck , puis sujet numéro 1 et qualifié de "matériau de récupération pour une durée limitée". Cette histoire pourrait être une simple histoire de retour à la vie à notre époque d'un homme trentenaire né en 1868. Mais à travers le récit , on évoque et on se pose bien des questions : l'éthique scientifique, la religion, le passage du temps et l'évolution de nos modes de vies, la vie/la mort . C'est un livre agréable à lire même si on se perd parfois dans quelques longueurs qui sont compensées par le suspense de certains moments. C'est aussi une jolie histoire d'amour et de relations humaines .
    Lire la suite
    En lire moins
  • WonderBook Posté le 30 Avril 2016
    Un magnifique roman qui pousse à la réflexion ! Une excellente lecture !
  • LeaTouchBook Posté le 31 Mars 2016
    Avis de Grybouille [Chroniqueur sur le blog Léa Touch Book] : Bonjour à toutes et à tous, Aujourd’hui je vous présente un livre qui va attirer votre… curiosité. Bon, je sais, c’était facile mais je n’ai pas pu y résister… En prenant en mains ce livre, j’ai eu un peu peur de retrouver une intrigue « like » notre « Hibernatus » national avec ses dérives et ses raccourcis. Et bien pas du tout ! Ensuite un premier livre, Stephen Kiernan a surement besoin d’un temps de chauffe ? Et bien pas du tout ! Nous assistons à la naissance d’un écrivain qui nous livre une première production de très bonne facture. L’idée est novatrice, le style est solide, l’intrigue est palpitante et cette idée de faire parler tour à tour les principaux acteurs de l’histoire est un réel plus. Un « je » à tour de rôle en quelque sorte ce qui donne la possibilité de gérer les changements de rythme avec fluidité et intelligence. L’histoire, un laboratoire indépendant piloté par son Directeur Erastus Carthage, a déjà réalisé des expériences de réanimation sur des créatures marines de petites tailles (Krill, sardine…) qui avaient été retrouvées congelées. 2h12 du matin, au-dessus du quatre vingt troisième degré... Avis de Grybouille [Chroniqueur sur le blog Léa Touch Book] : Bonjour à toutes et à tous, Aujourd’hui je vous présente un livre qui va attirer votre… curiosité. Bon, je sais, c’était facile mais je n’ai pas pu y résister… En prenant en mains ce livre, j’ai eu un peu peur de retrouver une intrigue « like » notre « Hibernatus » national avec ses dérives et ses raccourcis. Et bien pas du tout ! Ensuite un premier livre, Stephen Kiernan a surement besoin d’un temps de chauffe ? Et bien pas du tout ! Nous assistons à la naissance d’un écrivain qui nous livre une première production de très bonne facture. L’idée est novatrice, le style est solide, l’intrigue est palpitante et cette idée de faire parler tour à tour les principaux acteurs de l’histoire est un réel plus. Un « je » à tour de rôle en quelque sorte ce qui donne la possibilité de gérer les changements de rythme avec fluidité et intelligence. L’histoire, un laboratoire indépendant piloté par son Directeur Erastus Carthage, a déjà réalisé des expériences de réanimation sur des créatures marines de petites tailles (Krill, sardine…) qui avaient été retrouvées congelées. 2h12 du matin, au-dessus du quatre vingt troisième degré de latitude à la recherche des icebergs contenant des glaces primaires pour y trouver des corps congelés. L’expédition du jour a embarqué à son bord, pour les principaux personnages : Daniel Dixon, un journaliste de seconde zone qui est chargé de couvrir l’aventure ; Graham Billings, un savant confirmé est à bord ; Kate Philo, la jeune scientifique, dynamique, investie ; Thomas, l’âme damnée de Carthage, à sa botte, prêt à tout pour son maître ; Gerber, le matheux de l’équipe, un fou de musique, plus particulièrement des « Grateful Dead ». Un iceberg, le plus énorme jamais découvert, le scanner a détecté une forme. Kate plonge avec une équipe pour explorer et éventuellement retirer de sa ganse glacée l’animal marin qui a été détecté. Dernier moment sur le bateau avant la plongée qui va changée le monde. Une nageoire apparait ? Non une main… celle de Jeremiah Rice, né en 1868… Carthage n’aura de cesse de dépersonnaliser Jeremiah sous l’appellation « Sujet numéro un », un sujet d’étude, un cobaye, sa chose… Son but, le commerce, 40.000 personnes cryogénisées dans le monde, une manne financière pour son laboratoire indépendant, réanimer des clients. Jeremiah, juge de son état au 19ème siècle, aura-t-il la liberté de vivre sa seconde vie pleinement, et les siens que lui ont-ils laissé, quel message l’attend, comment va-t-il être perçu par la population, la déontologie, l’amour lui est-il à nouveau possible ? Tant de questions, mais « …le désir porte en lui-même ses propres réponses…» « Je m’appelle Jeremiah Rice et le monde s’ouvre à moi. » Jeremiah est un voyageur du Temps… La simple vie est une découverte de tous les instants ! Suivons-le !
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.