Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782221127810
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
La Dernière récolte
Patrick Berthon (traduit par)
Collection : Best-sellers
Date de parution : 14/12/2017
Éditeurs :
Robert Laffont

La Dernière récolte

Patrick Berthon (traduit par)
Collection : Best-sellers
Date de parution : 14/12/2017

«Ceux des collines et les Mexicains sont arrivés le même jour. Un mercredi, en ce début du mois de septembre 1952. A trois semaines de la fin de la saison,...

«Ceux des collines et les Mexicains sont arrivés le même jour. Un mercredi, en ce début du mois de septembre 1952. A trois semaines de la fin de la saison, les Cardinals de Saint Louis avaient cinq points de retard sur les Dodgers de New York ; la situation paraissait...

«Ceux des collines et les Mexicains sont arrivés le même jour. Un mercredi, en ce début du mois de septembre 1952. A trois semaines de la fin de la saison, les Cardinals de Saint Louis avaient cinq points de retard sur les Dodgers de New York ; la situation paraissait désespérée. Mais le coton montait à la taille de mon père, au-dessus de ma tête. Je l'avais surpris, avant le souper, échangeant à voix basse avec mon grand-père des paroles qu'il ne nous était pas souvent donné d'entendre ; il était question d'une "bonne récolte".»
La Dernière Récolte est très certainement le roman le plus personnel de John Grisham. Un petit bijou semi-autobiographique, qui n'est pas sans rappeler le Steinbeck des Raisins de la colère.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221127810
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Cracovie09 20/09/2022
    Luke, 7 ans, nous raconte sa vie à la ferme (dans l'Arkansas en 1952), rythmée par les saisons, la récolte du coton, les sorties "à la ville". C'est beau, parfois triste, parfois violent et en partie autobiographique. Attention si vous êtes un fan des thrillers de Grisham, vous pourriez être déçus, c'est un genre totalement différent, ça ressemble plutôt à du Steinbeck ! Bref, j'ai adoré...
  • cmpf 10/04/2022
    Si John Grisham est connu pour ses thrillers, ce roman est essentiellement autobiographique. Il raconte la dernière année que ses parents et lui ont passé dans la ferme familiale en Arkansas, en 1952 quand une récolte de coton désastreuse après d’autres très moyennes, a décidé ses parents à partir à la ville. La vie est rude, les loisirs sont le samedi après-midi passés à la ville voisine, les messes du dimanche et en saison, la retransmission à la radio des matchs de baseball des Cardinals dont Luke ne doute pas qu’il fera partie un jour. Du haut de ses 7 ans, il voit ses parents et grands-parents paternels planter le coton puis à la fin de l’été chercher les travailleurs qui aideront à la récolte. Ils sont de deux sortes, des gens des collines qui descendent chaque année pour s’embaucher les deux mois nécessaires et les Mexicains amenés dans des conditions plus que spartiates. Cette année-là les deux communautés auront du mal à s'entendre et des drames vont survenir. Il y a les Struill, les parents et leurs 5 enfants dont la belle Tally, 17 ans, qui fait rêver le petit Luke, et surtout Hank très grand et très... Si John Grisham est connu pour ses thrillers, ce roman est essentiellement autobiographique. Il raconte la dernière année que ses parents et lui ont passé dans la ferme familiale en Arkansas, en 1952 quand une récolte de coton désastreuse après d’autres très moyennes, a décidé ses parents à partir à la ville. La vie est rude, les loisirs sont le samedi après-midi passés à la ville voisine, les messes du dimanche et en saison, la retransmission à la radio des matchs de baseball des Cardinals dont Luke ne doute pas qu’il fera partie un jour. Du haut de ses 7 ans, il voit ses parents et grands-parents paternels planter le coton puis à la fin de l’été chercher les travailleurs qui aideront à la récolte. Ils sont de deux sortes, des gens des collines qui descendent chaque année pour s’embaucher les deux mois nécessaires et les Mexicains amenés dans des conditions plus que spartiates. Cette année-là les deux communautés auront du mal à s'entendre et des drames vont survenir. Il y a les Struill, les parents et leurs 5 enfants dont la belle Tally, 17 ans, qui fait rêver le petit Luke, et surtout Hank très grand et très brutal. Et chez les Mexicains, CowBoy qui manie très bien un couteau à cran d’arrêt. Très curieux, Luke voit des choses qu’il ne devait pas voir et est contraint de garder de nombreux secrets très lourds pour un si petit garçon. Heureusement sa mère veille sur lui et espère pour lui un autre avenir. L’auteur montre que si la vie des petits fermiers est difficile, elle est misérable pour les métayers. Si je me suis ennuyée lorsqu’il était question de baseball, j’ai beaucoup aimé la vision de ce petit garçon courageux et rêveur. Challenge un état un livre
    Lire la suite
    En lire moins
  • l_iris_me 29/03/2022
    si une amie ne m'avait pas mis ce roman entre les mains, je ne l'aurais probablement jamais lu. et pourtant, il rentre totalement dans le type d'histoire que j'affectionne particulièrement et de fait, j'ai adoré cette lecture. j'aime lire des histoires qui n'ont pas vraiment d'intrigue. j'aime découvrir des récits où l'on découvre la vie des personnages avec leur train de vie, sans des scènes d'actions à foison. ne vous méprenez pas, j'adore ça. mais, de temps en temps, j'aime lire des récits où la psychologie des personnages est plus importante, à la façon de "Une vie comme les autres" de Hanya Yanagihara. évidemment, cela ne fonctionne que quand la plume suit : ici, le réalisme est saisissant. j'avais l'impression de vivre auprès des Chandler et du jeune Luke. leurs préoccupations étaient les miennes, leur paysage le mien. la plume de John Grisham est en cela extrêmement impressionnante, je n'hésiterai pas à découvrir ses autres oeuvres. d'ailleurs, le cadre de l'histoire m'a rappelé "Là où chantent les écrevisses" de Delia Owens si jamais ! :) en somme, une excellente lecture à l'atmosphère saisissante de réalisme et qui en dit long sur les conditions de travail de ces ouvriers agricoles du milieu du XXème siècle... si une amie ne m'avait pas mis ce roman entre les mains, je ne l'aurais probablement jamais lu. et pourtant, il rentre totalement dans le type d'histoire que j'affectionne particulièrement et de fait, j'ai adoré cette lecture. j'aime lire des histoires qui n'ont pas vraiment d'intrigue. j'aime découvrir des récits où l'on découvre la vie des personnages avec leur train de vie, sans des scènes d'actions à foison. ne vous méprenez pas, j'adore ça. mais, de temps en temps, j'aime lire des récits où la psychologie des personnages est plus importante, à la façon de "Une vie comme les autres" de Hanya Yanagihara. évidemment, cela ne fonctionne que quand la plume suit : ici, le réalisme est saisissant. j'avais l'impression de vivre auprès des Chandler et du jeune Luke. leurs préoccupations étaient les miennes, leur paysage le mien. la plume de John Grisham est en cela extrêmement impressionnante, je n'hésiterai pas à découvrir ses autres oeuvres. d'ailleurs, le cadre de l'histoire m'a rappelé "Là où chantent les écrevisses" de Delia Owens si jamais ! :) en somme, une excellente lecture à l'atmosphère saisissante de réalisme et qui en dit long sur les conditions de travail de ces ouvriers agricoles du milieu du XXème siècle ! (issu de mon compte instagram @l.iris.me)
    Lire la suite
    En lire moins
  • GISELECOTTIN 14/10/2021
    Publié en 2001 ce roman social est très différent des thrillers juridiques auxquels John Grisham nous a habitué. Il s’inspire de son enfance pour nous raconter la vie d’un gamin de l’Etat d’Arkansas (USA) né dans une famille pauvre de cultivateurs de coton au début des années 1950. Très intéressant pour comprendre les conditions économiques et sociales de l’époque dans l'Amérique profonde. La vie est surtout rythmée par le dur labeur des champs et les contraintes climatiques, les temps de loisir très réduit et codifiés. Même pour l'enfant les loisirs sont réduits à la sortie hebdomadaire en ville, au match de handball et au cinéma. A l’extrême rudesse de la situation économique de l'époque, s'ajoute la violence sociétale: violence verbale, physique et psychologique, néanmoins partiellement régulée par les valeurs et normes familiales et sociales de partage et de respect. De pauvres blancs qui malgré la dureté de leurs conditions de vie, sont prêts à aider les personnes étrangères à leur communauté religieuse, ethnique, sociale et ceci souvent au prix d’un silence étouffant surtout pour un jeune enfant ;
  • DR_Cloq 26/08/2020
    Un Grisham différent. Policier pur et dur ? Non, je ne crois pas, mais bien "sympa" à lire.
Abonnez-vous à la newsletter Robert Laffont
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.