Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782265095397
Code sériel : VIRT
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

La fille de l'Archer

Date de parution : 14/06/2012
Au début de la guerre de Cent Ans, les troupes de baladins en proie à la faim et sous haute surveillance de l'Église ont du mal à survivre. La jeune Wallah, venue du nord avec son père, mystérieux archer craint et respecté de tous, a été accueillie au sein de... Au début de la guerre de Cent Ans, les troupes de baladins en proie à la faim et sous haute surveillance de l'Église ont du mal à survivre. La jeune Wallah, venue du nord avec son père, mystérieux archer craint et respecté de tous, a été accueillie au sein de l'une des troupes qui se déplace en caravane.
Mais deux événements vont faire basculer le destin de Wallah : l'animal déguisé en monstre qui faisait la fortune de la troupe est démasqué, puis brûlé sur le bûcher, anéantissant l'unique source de revenus de ses compagnons, et son père meurt, ne lui laissant en héritage qu'un arc et des flèches...
Or, tout comme son père, Wallah a un don prodigieux : jamais elle ne rate sa cible. Ce que ne manquera pas de vouloir exploiter le chef de la troupe Bézélios, le jour où il apprend qu'un mystérieux chevalier recherche un archer de génie. Il fera de Wallah sa chasseresse... quitte à la jeter dans la gueule du loup...
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265095397
Code sériel : VIRT
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Christophe_bj Posté le 9 Décembre 2018
    Le début est passionnant, mais lorsque l’intrigue se noue vraiment (la recherche du « dévoreur »), il y a beaucoup de longueurs.
  • lcath Posté le 10 Novembre 2018
    Sous la férule de Bézelios, une troupe de pauvres hères présente des numéros de monstres. Parmi eux, Wallah et son père, archer et homme du nord, une mère et ses filles qui arrondissent les finances de la troupe en vendant leurs charmes et d'autres paumés qui suivent Bézelios plutôt que de finir seul et mendiant. Le père de Wallah meurt et elle se retrouve sans secours face à un Bézelios prêt à lui apprendre rapidement le métier de ribaude. Après une représentation désastreuse chez un seigneur, ils doivent se cacher et fuir sa colère. Wallah, qui a obtenu des pouvoirs magiques auprès d'une femme un peu sorcière, passe en accord avec le seigneur qui les laisse filer. Parti sur les routes , la troupe se retrouve dans un endroit ensorcelé et il faudra toute l'habileté et l'intelligence de Wallah pour qu'une fois encore la troupe reparte sur les routes. Un peu d'histoire, un peu de fantastique, un personnage particulier, un peu de mystère , donne à ce roman l'alchimie nécessaire pour tourner les pages sans difficulté. Ce n'est sans doute pas une grande oeuvre mais je l'ai lu avec plaisir et j'ai bien envie de lire la suit
  • Floccus Posté le 26 Octobre 2017
    "On peut avoir deux têtes et être bâti comme un bûcheron." (196) Il est fort plaisant, parfois, de ne lire que pour le plaisir d’une bonne histoire, sans aucun autre enjeux, qu’il soit personnel, naturaliste ou existenciel, ce qui ne m’arrive pas souvent. Se laisser aller à la seule immersion. Partir dans un monde parallèle dont on peut sortir ou entrer à volonté. Cette fille de l’archer est une compagne parfaite pour un petit voyage imaginaire. Je me suis amusée à retrouver ici nombre d’éléments chers à Serge Brussolo et notamment moult correspondances avec "Le labyrinthe du Pharaon", lu peu de temps auparavant. Le vent, les parfums, le natron, un épouvantable tunnel claustrophobique (mais assez court cette fois-ci) et toujours cette manière de pourfendre religion, croyances, superstitions et autres "fanatiques qui voient Satan partout".
  • beauscoop Posté le 28 Mars 2016
    enquête policière au moyen âge avec les touches fantastiques de Brussolo.
  • Ziliz Posté le 2 Mars 2015
    La fille du lanceur de flèèèèches #9834;#9835; La fille du lanceur de flèèèches #9834;#9835; Début de la guerre de cent ans. Bézélios se déplace de foire en foire avec sa troupe de saltimbanques : trois ribaudes, quelques monstres et des animaux de légende - en réalité un singe et des humains grimés et déguisés, et beaucoup de boniments pour faire passer tout ça. Ils sont parfois invités par un seigneur pour égayer les ripailles au château. C'est ce qui causera leur perte, les condamnant à fuir. Heureusement pour les autres, il y a dans cette troupe Wallah "fille du Nord", gamine de quinze ans futée, courageuse et excellente archère. C'est toujours un grand plaisir de se plonger dans un thriller de Brussolo et plus encore dans une de ses intrigues médiévales. L'auteur a une imagination fertile, un talent de conteur avéré. Forêt, montagne, froid, ours, loups, et puis de drôles de créatures effrayantes et prédatrices dont on se demande jusqu'à la dernière page si elles sont humaines, animales, diaboliques ou de carton-pâte. On côtoie des villageois effrayés, des sorcières, des seigneurs sanguinaires qui ont tous les droits, tous les pouvoirs et le soutien de l'Eglise en prime. Ambiance ténébreuse, superstitions, règlements... La fille du lanceur de flèèèèches #9834;#9835; La fille du lanceur de flèèèches #9834;#9835; Début de la guerre de cent ans. Bézélios se déplace de foire en foire avec sa troupe de saltimbanques : trois ribaudes, quelques monstres et des animaux de légende - en réalité un singe et des humains grimés et déguisés, et beaucoup de boniments pour faire passer tout ça. Ils sont parfois invités par un seigneur pour égayer les ripailles au château. C'est ce qui causera leur perte, les condamnant à fuir. Heureusement pour les autres, il y a dans cette troupe Wallah "fille du Nord", gamine de quinze ans futée, courageuse et excellente archère. C'est toujours un grand plaisir de se plonger dans un thriller de Brussolo et plus encore dans une de ses intrigues médiévales. L'auteur a une imagination fertile, un talent de conteur avéré. Forêt, montagne, froid, ours, loups, et puis de drôles de créatures effrayantes et prédatrices dont on se demande jusqu'à la dernière page si elles sont humaines, animales, diaboliques ou de carton-pâte. On côtoie des villageois effrayés, des sorcières, des seigneurs sanguinaires qui ont tous les droits, tous les pouvoirs et le soutien de l'Eglise en prime. Ambiance ténébreuse, superstitions, règlements de comptes, on flirte avec le fantastique, mais on sait que l'auteur peut aussi s'en sortir avec des explications rationnelles, alors on cogite quand même, ça vaut le coup d'essayer de comprendre. Très bon moment de lecture dépaysant, qui m'a rappelé 'Les piliers de la Terre' (Ken Follett) et deux ouvrages de Karen Maitland ('La compagnie des menteurs' et 'Les âges sombres'). Brussolo en fait parfois un peu trop dans le spectaculaire mais je me laisse emporter avec bonheur dans ses aventures. Le deuxième opus de la série vient de paraître...
    Lire la suite
    En lire moins
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !