Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221127773
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

La Firme

Patrick BERTHON (Traducteur)
Collection : Best-sellers
Date de parution : 14/12/2017
Son attaché-case à la main, un jeune homme court à perdre haleine dans les rues de Memphis. Il s’appelle Mitch McDeere : troisième de sa promotion en droit à Harvard, il a surpris tout le monde en choisissant la firme Bendini, Lambert & Locke. Ce très confidentiel cabinet de Memphis... Son attaché-case à la main, un jeune homme court à perdre haleine dans les rues de Memphis. Il s’appelle Mitch McDeere : troisième de sa promotion en droit à Harvard, il a surpris tout le monde en choisissant la firme Bendini, Lambert & Locke. Ce très confidentiel cabinet de Memphis a su, par des arguments irrésistibles, s’assurer sa collaboration.
Alors vers quel contrat mirifique notre brillant juriste est-il en train de se ruer, au point d’en oublier la gravité nécessaire à la profession ?
Mitch a une excellente raison pour courir ainsi : sauver sa vie.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221127773
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • CamilleBook Posté le 9 Septembre 2021
    C’est en retombant par hasard sur l’affiche du film dont je n’avais aucun souvenir que j’ai eu envie de lire le roman. Eh bien c’est un bon thriller qui tient en haleine du début à la fin malgré un léger essoufflement vers le milieu. Le livre date du début des années 90 et on ne peut s’empêcher de noter qu’il reste très classique dans sa forme. Bien qu’il soit assez captivant, il est resté sans réelles surprises. On sent que l’auteur s’est bien documenté sur le monde des affaires, de la fiscalité et du blanchiment d’argent mais on est tout de même loin des thrillers d’aujourd’hui qui permettent d’en apprendre énormément sur une époque ou un domaine précis. Mais 'La Firme' est immersif, bien mené et maintient son rythme jusqu’au bout. Les personnages, bien qu’un peu caricaturaux, sont bien écrits et j’ai suivi avec plaisir l’histoire de ce tout jeune avocat, Mitch, fraîchement diplômé d’Harvard, qui se voit offrir un poste dans un petit cabinet d’avocats fiscalistes de Memphis. Un salaire mirobolant et la promesse d’une très belle carrière fructueuse finissent de le convaincre. En échange ? Du travail acharné, une loyauté sans faille et un contrôle quasi total sur sa vie.... C’est en retombant par hasard sur l’affiche du film dont je n’avais aucun souvenir que j’ai eu envie de lire le roman. Eh bien c’est un bon thriller qui tient en haleine du début à la fin malgré un léger essoufflement vers le milieu. Le livre date du début des années 90 et on ne peut s’empêcher de noter qu’il reste très classique dans sa forme. Bien qu’il soit assez captivant, il est resté sans réelles surprises. On sent que l’auteur s’est bien documenté sur le monde des affaires, de la fiscalité et du blanchiment d’argent mais on est tout de même loin des thrillers d’aujourd’hui qui permettent d’en apprendre énormément sur une époque ou un domaine précis. Mais 'La Firme' est immersif, bien mené et maintient son rythme jusqu’au bout. Les personnages, bien qu’un peu caricaturaux, sont bien écrits et j’ai suivi avec plaisir l’histoire de ce tout jeune avocat, Mitch, fraîchement diplômé d’Harvard, qui se voit offrir un poste dans un petit cabinet d’avocats fiscalistes de Memphis. Un salaire mirobolant et la promesse d’une très belle carrière fructueuse finissent de le convaincre. En échange ? Du travail acharné, une loyauté sans faille et un contrôle quasi total sur sa vie. Quand le FBI s’en mêle, Mitch comprendra qu’il risque désormais sa peau. La dernière partie, assez haletante, révèle quelques surprises et permet de finir sur une bonne impression générale. Pas étonnant que le roman ait très rapidement été adapté au cinéma. Il a une construction visuelle et scénaristique qui fonctionne parfaitement en film. Il faudra que je le revoie à l’occasion.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Morphil Posté le 3 Septembre 2021
    John Grisham est comme beaucoup de ces romanciers américains. Le premier qu'on lit est bien, on ne s'ennuie pas, il y a une atmosphère. Le second aussi, la lecture du suivant devient mécanique, on en reprend deux ou trois par habitude avec l'espoir d'un second souffle, d'une nouvelle découverte et puis on se lasse. A mon sens, nous avons plus affaire à des scénaristes qu'à des romanciers. Les films tirés de leurs œuvres sont souvent pas mal. Mais après ?
  • Christine49610 Posté le 26 Mars 2021
    J'adore ce livre de John Grisham qui raconte l'histoire d'un jeune avocat pris dans l'engrenage d'une firme qui gère les affaires de criminels. Le suspense est haletant et les dessous du cabinet d'avocats sont très bien décrits. C'est un roman très réaliste.
  • Doralex72 Posté le 10 Mars 2021
    Mitchell « Mitch » McDeere est un garçon de l’Amérique profonde : issu d’une famille modeste, diplômé de l’Université du Kentucky où il y a rencontré sa femme Abby, une professeure des écoles, il est le benjamin d’une fratrie de trois garçons dont l’un est mort au Vietnam et l’autre est en prison pour homicide. Tout va changer pour lui le jour où, brillant étudiant à Harvard, il est sur le point d’être diplômé. Il rêve déjà de Wall Street, de gros sous et de la belle vie tant attendue. Aussi, quelle n’est pas sa surprise quand un cabinet d’avocats apparemment sans prétentions de Memphis lui fait un pont d’or pour l’embaucher alors qu’il n’a aucune expérience professionnelle. En plus d’un salaire inespéré, c’est toute une ribambelle davantage en nature que lui promet le cabinet Bendini, Lambert et Locke. Une seule injonction lui est formulée : être reçu premier à son examen. Et là encore, le cabinet l’aidera dans ce projet. Mitch et Abby s’installent donc à Memphis pour leur nouvelle vie. Evidemment, toute médaille à ses deux faces, et la face sombre du cabinet, bientôt désigné « la Firme », ne va pas tarder à surgir. Deux associés sont... Mitchell « Mitch » McDeere est un garçon de l’Amérique profonde : issu d’une famille modeste, diplômé de l’Université du Kentucky où il y a rencontré sa femme Abby, une professeure des écoles, il est le benjamin d’une fratrie de trois garçons dont l’un est mort au Vietnam et l’autre est en prison pour homicide. Tout va changer pour lui le jour où, brillant étudiant à Harvard, il est sur le point d’être diplômé. Il rêve déjà de Wall Street, de gros sous et de la belle vie tant attendue. Aussi, quelle n’est pas sa surprise quand un cabinet d’avocats apparemment sans prétentions de Memphis lui fait un pont d’or pour l’embaucher alors qu’il n’a aucune expérience professionnelle. En plus d’un salaire inespéré, c’est toute une ribambelle davantage en nature que lui promet le cabinet Bendini, Lambert et Locke. Une seule injonction lui est formulée : être reçu premier à son examen. Et là encore, le cabinet l’aidera dans ce projet. Mitch et Abby s’installent donc à Memphis pour leur nouvelle vie. Evidemment, toute médaille à ses deux faces, et la face sombre du cabinet, bientôt désigné « la Firme », ne va pas tarder à surgir. Deux associés sont retrouvés mort à Grand Caïman. Et ils ne seraient pas les premiers. Qui sont ces cinq associés dont la mort est suspecte ? Pourquoi le FBI s’intéresse à ce cabinet d’avocat ? Quelles sont en réalité les activités de la Firme dans les Iles Caïmans ? Un univers sombre se dessine et les bases d’un thriller juridique sont posées. Mitch est pris au piège entre un cabinet qui l’espionne et sait tout de sa vie, et des agents du FBI qui l’obligent à collaborer pour faire tomber le cabinet véreux. Au péril de sa vie, Mitch va donc devoir s’en sortir. Je dois le dire, ce qui m’a gêné dans ma lecture c’est de connaitre parfaitement le film de Sydney Pollack car le suspens était moindre. Je savais déjà la fin avant d’ouvrir le livre. Mais il n’en reste que l’ensemble du récit est maitrisé et que la tension est bien présente tout le long Et, heureusement, le livre et le film ne sont pas en tous points identiques. C’est un très bon roman polar écrit par un maitre du genre. C’est aussi une réflexion sur l’ascension sociale et sur ce qu’elle peut cacher, provoquer ou induire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • IamAlice Posté le 14 Décembre 2020
    Un de mes préférés du style et mon préféré de cet auteur. On est happé par l’histoire, à la fois celle de la vie du couple et celle de l’enquête, qui sont évidement bien mêlées. Je crois que ce livre a donné lieu à un film, et j’ai hâte de le voir car l’histoire se prête bien au cinéma également.
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.