Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221138977
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

La lance de la destinée

Collection : e-romans
Date de parution : 11/07/2013

Thriller historico-religieux, La Lance de la destinée pousse la logique romanesque à son comble pour mieux interroger les dangers de la manipulation génétique. Les hommes sauront-ils résister au rêve de toute puissance sans se perdre eux-mêmes ?

Megiddo, 2006. Sur le lieu biblique de l'Apocalypse, une équipe d'archéologues est sauvagement assassinée....

Thriller historico-religieux, La Lance de la destinée pousse la logique romanesque à son comble pour mieux interroger les dangers de la manipulation génétique. Les hommes sauront-ils résister au rêve de toute puissance sans se perdre eux-mêmes ?

Megiddo, 2006. Sur le lieu biblique de l'Apocalypse, une équipe d'archéologues est sauvagement assassinée. Le trésor de leur découverte, la Lance qui perça jadis le flanc du Christ au Golgotha, a disparu... Judith Guillemarche, spécialiste de la chrétienté et conseillère spéciale auprès du Vatican, est mandatée par le nouveau pape Leonardo Spinelli di Rosace pour faire la lumière sur cette affaire. De la bibliothèque d'Alexandrie au monastère de Sainte-Catherine, des souks du Caire aux arcanes du Vatican, Judith découvre le projet insensé qui se dissimule derrière l'opération de Meggido. Membres d'une organisation secrète, des généticiens en rupture de ban tentent, grâce aux prodiges de la technologie contemporaine, de réaliser l'impensable : ils veulent ressusciter le Messie... 

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221138977
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • raynald66 Posté le 4 Avril 2015
    Une équipe d'archéologues est massacrée par une mystérieuse secte, Axus Mundi, qui s'est emparée de la lance ayant tué le Christ et qui souhaiterais recueillir le sang du christ et reconstituer son ADN afin de le cloner. Bon thriller à lire
  • LouScavia Posté le 23 Juin 2011
    Israël. 2006. Les fouilles archéologiques entreprises sur le site de Meggido permettent de retrouver La Lance de la Destinée, celle qui aurait transpercé le flanc du Christ lors de sa crucifixion sur le Mont Golgotha. Alerté de la découverte, le Vatican envoie sur place une enquêtrice de confiance : Judith Guillemarche a pour mission de récupérer la lance en toute discrétion. C’est alors que l’équipe d’archéologues est massacrée et l’objet biblique dérobé. Lancée sur la piste des assassins voleurs, la jeune femme découvrira que l’objectif des ravisseurs n’est autre que de récupérer l’ADN déposé sur la pointe de la lance et de procéder au clonage du Christ. Rien que ça ! J’avais aimé l’un des premiers romans d’Arnaud Delalande : Notre Dame sous la terre. J’ai abordé celui-ci avec enthousiasme. Trop sans doute. Sans aller jusqu’à dire que le lecteur s’ennuie ou que le roman « est mauvais », on peut quand même avouer que ce thriller religieux n’est pas à la hauteur de ce qu’il aurait pu être. Deux raisons à cela : d’abord, on a constamment l’impression que l’auteur ne parvient pas à faire un choix entre –le roman- et – l’ouvrage de réflexion- Ainsi, si l’histoire possède... Israël. 2006. Les fouilles archéologiques entreprises sur le site de Meggido permettent de retrouver La Lance de la Destinée, celle qui aurait transpercé le flanc du Christ lors de sa crucifixion sur le Mont Golgotha. Alerté de la découverte, le Vatican envoie sur place une enquêtrice de confiance : Judith Guillemarche a pour mission de récupérer la lance en toute discrétion. C’est alors que l’équipe d’archéologues est massacrée et l’objet biblique dérobé. Lancée sur la piste des assassins voleurs, la jeune femme découvrira que l’objectif des ravisseurs n’est autre que de récupérer l’ADN déposé sur la pointe de la lance et de procéder au clonage du Christ. Rien que ça ! J’avais aimé l’un des premiers romans d’Arnaud Delalande : Notre Dame sous la terre. J’ai abordé celui-ci avec enthousiasme. Trop sans doute. Sans aller jusqu’à dire que le lecteur s’ennuie ou que le roman « est mauvais », on peut quand même avouer que ce thriller religieux n’est pas à la hauteur de ce qu’il aurait pu être. Deux raisons à cela : d’abord, on a constamment l’impression que l’auteur ne parvient pas à faire un choix entre –le roman- et – l’ouvrage de réflexion- Ainsi, si l’histoire possède bien les caractéristiques du roman, les développements moraux et religieux récurrents s’apparentent à un tout autre genre, plus proche de l’essai éthique et spirituel. Ensuite, et peut-être même en conséquence, les personnages manquent de stabilité, voire de crédibilité. L’écriture peut être inégale à force de se chercher un ton, et les propos, redondants. Il en va ainsi jusqu’à un épilogue décevant tant il est cousu de fil blanc. C’est vraiment dommage car Arnaud Delalande produit habituellement, dans le genre, des romans d’une toute autre qualité. Dans son cas, une fois n’est pas coutume…
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.