RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La Louve blanche

            Belfond
            EAN : 9782714448804
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            La Louve blanche

            Date de parution : 17/06/2010

             

            De Paris à Berlin, des années 1920 aux années sombres de la guerre, une histoire de désir et d'amour entre une femme libre qui triomphe de l'exil, et un artiste de ferveur et de talent.
            Chassée de Saint-Pétersbourg par la révolution bolchevique, une jeune Russe blanche, Xénia Ossoline, se réfugie...

            De Paris à Berlin, des années 1920 aux années sombres de la guerre, une histoire de désir et d'amour entre une femme libre qui triomphe de l'exil, et un artiste de ferveur et de talent.
            Chassée de Saint-Pétersbourg par la révolution bolchevique, une jeune Russe blanche, Xénia Ossoline, se réfugie à Paris pour protéger les siens. Elle y découvre le monde de la haute couture en pleine effervescence des années folles. Sa rencontre avec le séduisant photographe allemand Max von Passau bouleverse son existence. Au cœur d'une Europe en proie à la montée des totalitarismes, ils vivent une passion orageuse. La prise de pouvoir d'Adolf Hitler incite les Allemands intègres à entrer en résistance au péril de leur vie. Artiste renommé, Max apporte un soutien sans faille à l'un de ses anciens amours, une jeune juive propriétaire d'un grand magasin berlinois. Mais derrière les masques policés et les mondanités nazies des années 1930, la guerre se profile...
            Alors que l'Histoire s'accélère, Xénia et Max sont confrontés à des choix dramatiques. Leur quête de lumière triomphera-t-elle des ténèbres de cette époque sans merci ?

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782714448804
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            Belfond
            11.99 €
            Acheter

            Ils en parlent

             

            PRESSE

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • pasiondelalectura Posté le 3 Juin 2019
              La louve blanche (2008) est le cinquième roman de Theresa Révay avec une suite en 2009: Tous les rêves du monde. Ce titre « la louve blanche » nous situe la protagoniste du livre : la belle et courageuse Xénia Ossoline, une russe blanche qui fuit la Russie après la Révolution bolchévique et qui devient le pilier et la force de ce qui reste de sa famille. C’est un livre très romanesque sur un amour fou sur fond historique de l’Europe entre 1917 et 1945. C’est un roman choral avec plusieurs personnages définis avec profondeur et un fond historique et culturel très riche en détails. Le descriptif de la chute de Berlin est hallucinant, dantesque, mais pas aussi cru que celui décrit dans le livre posthume Une femme à Berlin, d’auteure inconnue; en fait un journal de vie tenu par une femme jeune sur les derniers jours de Berlin avant l’entrée des russes. Un récit à vous dresser les cheveux sur la tête. Et une attitude des soldats russes pas aussi séraphique que dans le roman de Mme Révay. Aussi, les pages qui décrivent l’Exode de Paris m’ont rappelé les pages d’Irène Nemirovsky sur le même sujet dans son livre remarquable Suite Française,... La louve blanche (2008) est le cinquième roman de Theresa Révay avec une suite en 2009: Tous les rêves du monde. Ce titre « la louve blanche » nous situe la protagoniste du livre : la belle et courageuse Xénia Ossoline, une russe blanche qui fuit la Russie après la Révolution bolchévique et qui devient le pilier et la force de ce qui reste de sa famille. C’est un livre très romanesque sur un amour fou sur fond historique de l’Europe entre 1917 et 1945. C’est un roman choral avec plusieurs personnages définis avec profondeur et un fond historique et culturel très riche en détails. Le descriptif de la chute de Berlin est hallucinant, dantesque, mais pas aussi cru que celui décrit dans le livre posthume Une femme à Berlin, d’auteure inconnue; en fait un journal de vie tenu par une femme jeune sur les derniers jours de Berlin avant l’entrée des russes. Un récit à vous dresser les cheveux sur la tête. Et une attitude des soldats russes pas aussi séraphique que dans le roman de Mme Révay. Aussi, les pages qui décrivent l’Exode de Paris m’ont rappelé les pages d’Irène Nemirovsky sur le même sujet dans son livre remarquable Suite Française, encore plus crues car vécues par l’écrivaine. Revenons au livre. C’est une histoire d’amour entre deux personnages fictifs crées par l’écrivaine. ELLE : Xénia Ossoline, une russe blanche qui avait 15 ans le jour de la Révolution bolchevique; une jeune fille de la meilleure société puisque sa famille fréquente le tsar Alexandre III. Le père sera sauvagement assassiné devant ses yeux, sa famille dépossédée de tout. Elle fuira et s’établira en France avec une soeur, un frère et une vieille servante. Ils connaitront la misère la plus noire jusqu’à ce qu’elle soit remarquée par un grand couturier. C’est elle qui s’occupera de nourrir sa famille, de les défendre, de les porter en avant. Elle fera la connaissance dans une galerie à la mode de Max von Passau, un photographe allemand de renom. LUI : Max von Passau appartient à une très bonne famille berlinoise, il a une soeur très délurée, fantasque qui épousera un pro-nazi. Il devient très apprécié par ses photographies et sans le vouloir, il sera proche du parti national-socialiste qui connait un essor croissant. Il sera très amoureux de Xénia mais n’arrivera pas à la convaincre de le suivre en Allemagne. Les années passent, la guerre éclate avec son chapelet d’horreurs. En Allemagne d’abord avec le nazisme, une doctrine de plus en plus sanguinaire; en France ensuite, qui sera occupée, anéantie, humiliée et rendue exsangue. Avec le reste de l’Europe à feu et à sang. Nous avons aussi l’histoire du premier amour de Max, Sara Lindner, d’origine juive et seule héritière d’une prestigieuse maison de couture berlinoise depuis trois générations. Leur couple n’a pas fonctionné mais ils sont restés très liés. Sara se sent allemande, mais au fil du temps nous assisterons à l’ostracisme qui se resserre autour des juifs. Les éléments historiques dans ce roman sont nombreux et riches en détails et anecdotes, ce qui rend la lecture moins pesante : l’exil des russes blancs, la révolution bolchévique, les années folles à Paris et Berlin, la montée du nazisme, la persécution des juifs et des opposants à Hitler, la résistance de quelques allemands. Il y a dans ce roman deux caractères féminins très forts et très bien campés : celui de l’héroïne Xénia Ossoline et celui de Sara Lindner: deux parangons de courage inouï et en même temps deux femmes avec des faiblesses bien humaines et évidentes, ce qui les rend d’autant plus crédibles. Un livre que j’ai lu avec émotion même si je suis réfractaire aux histoires trop romanesques.
              Lire la suite
              En lire moins
            • MaBouquineListe Posté le 1 Novembre 2018
              "La louve blanche" nous raconte l'histoire de Xénia Ossoline, une jeune russe blanche obligée de prendre le chemin de l'exil avec sa famille pour fuir la révolution bolchévique. Installée à Paris, elle fera la connaissance de Max von Passau, un photographe allemand qui bouleversera sa vie. De Saint-Petersbourg à Paris, puis à Berlin, ces personnages sont portés par un vrai souffle romanesque qui s'épanouit d'autant mieux qu'il les porte à travers diverses périodes tourmentées, allant de la révolution russe à la montée du nazisme en Allemagne (on aura ainsi vraiment l'impression d'être en coulisses et d'assister, aussi impuissants qu'eux, au déferlement de la vague de haine sur l'Europe), se poursuivant ensuite jusqu'à la fin de la 2nde guerre mondiale.
            • Rachouk69 Posté le 12 Novembre 2015
              Le roman nous donne un aperçu sur le regime tsariste avant la révolution bolchévique et sur la vie en Allemagne pendant l'ascension d'Hitler. Xénia, artistocrate russe voit sa vie basculer, elle se réfugie en France et tente de survivre tout en protégeant les siens. Elle fait alors la rencontre de Max , un allemand, artiste au grand coeur antiHitlerien. Va alors naître une magnifique histoire d'amour, que le destin, l'Histoire et les protagonistes eux-mêmes vont sévèrement compliquer...
            • shousoun Posté le 15 Avril 2015
              Fin de la Première Guerre Mondiale, les années 1920, en Russie. Les conflits ne sont pas terminés, car à l’intérieur du pays, une lutte des classes s’installe, la révolution bolchevique pourchasse les Russes blancs, les fidèles au tsar Nicolas et à sa famille. Ils sont obligés de s’exiler, un peu partout, Angleterre, Etats-Unis pour les plus fortunés, mais surtout en France, à cause de la culture, de la langue, rendant plus facile d’adaptation. Quelques années plus tard, 1920, Odessa, un bateau anglais, les transporte parfois en fond de cale, vers la France. Berlin avril 1924, Un nouveau personnage entre en scène, Max von Passau, un jeune photographe, qui doit lutter lui aussi, contre un père, qui pleure la mort du frère aîné, glorieusement pendant la guerre, et qui veut suivre sa voix et sa passion. Dans une Allemagne qui voit monter des idées nationalistes, et un jeune homme qui vient de publier un livre « Mein Kempf » qui fait peur à certains allemands déjà.
            • anniagaleria Posté le 23 Janvier 2013
              Très agréablement surprise par ce roman qui m'a à première vue (au regard de la couverture et du synopsis) fait l'effet d'un roman e gare. Il est prenant, et bien documenté! Une seule envie, lire la suite!
            Toute l'actualité des éditions Belfond
            Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.