Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714454485
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

La maison du bout du monde

Anne Damour (traduit par)
Date de parution : 23/08/2012

De Cleveland à New York, des rêves ambitieux et candides de l'adolescence à la quête désemparée d'un refuge d'où la vie tiendrait tête aux turbulences de notre monde déboussolé, l'histoire de Jonathan et de Bobby, deux amis d'enfance, explore la fragilité émotionnelle d'une époque qui vit ses idéaux péricliter vers...

De Cleveland à New York, des rêves ambitieux et candides de l'adolescence à la quête désemparée d'un refuge d'où la vie tiendrait tête aux turbulences de notre monde déboussolé, l'histoire de Jonathan et de Bobby, deux amis d'enfance, explore la fragilité émotionnelle d'une époque qui vit ses idéaux péricliter vers un tragique dénouement.
Pour sauver leur destin de cette faillite annoncée, les deux garçons tenteront avec Clare, leur compagne bohème, d'inventer une alternative à la famille traditionnelle.

Reconsidérés à l'aune des incertitudes d'aujourd'hui, les messages d'amour et de paix à tout prix des rengaines hippies résonnent avec une étrange acuité dans ces pages brûlantes, servies par la beauté lyrique d'une prose qui transfigure les événements du quotidien le plus fade en d'intenses moments de grâce.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714454485
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Henri-l-oiseleur Posté le 5 Septembre 2020
    Ce roman adopte la forme d'une série de récits à la première personne, dont les personnages sont les narrateurs. On appelle cela, je crois, un "roman choral", et le procédé n'est pas nouveau, ni très surprenant, mais plutôt banal. Impossible donc de savoir si les discours que les héros tiennent sur eux-mêmes sont lucides ou non, s'ils ne se trompent pas, s'ils ne se racontent pas d'histoires, puisque le principe même du roman choral est l'absence d'un narrateur omniscient, d'un analyste qui verrait la vérité et la dirait. Ici au contraire, on patauge dans de la subjectivité à toutes les pages et c'est très ennuyeux, car totalement a-critique, et donc, inintelligent. Cela dit, quelques beaux passages se rencontrent çà et là.
  • nath59 Posté le 16 Mars 2015
    Un bon très bon début.... Mais le livre s'enlise, l'auteur a du être à cours d'inspiration en cours d'écriture... J'ai du envie de me dire "tout ça pour ça???", dommage...
  • babounette60 Posté le 21 Août 2014
    Bobby et Jonathan sont inséparables depuis l'enfance. Jonathan part à New-York et Bobby reste quelques années à Cleveland. Puis ils se retrouvent et forment un drôle de trio avec Clare. Roman qui parle des années 70 puis 80, de l'homosexualité, du SIDA, de cette époque où l'on pensait pouvoir inventer de nouvelles façons de vivre, d'être, pouvoir faire reculer les limites du conformisme. Mais tout cela se paie au prix de la solitude, de l'incompréhension, du doute. Et la vieillesse apparaît quel que soit le style de vie choisi. Le corps impose sa décrépitude et les rêves s'étiolent. Un roman moins beau et moins fort que "les heures" mais très prenant et riche quand même. Et une véritable ode à la musique.
  • missmolko1 Posté le 2 Février 2013
    Première rencontre avec Michael Cunningham et je dois dire que je ne suis pas déçue par ce roman. Le roman se découpe en trois parties. Dans un premier temps, nous faisons la rencontre de Jonathan et Bobby deux adolescents, très proche, issus de deux milieux différents. Jonathan a ses deux parents, ils vivent tous les trois dans un foyer stable tandis que Bobby voit peu à peu sa famille disparaitre et est plutôt livré à lui même. On les voit grandir ensemble, expérimenter la drogue sur fond de musique des années 70. Puis une séparation a lieu lorsque Jonathan part a l'université. Le lecteur entre donc dans la deuxième partie du roman, celle que j'ai préféré ou Bobby et Jonathan se retrouve a New York et ou l'on fait la connaissance de Clare. Ils décident de vivre à trois et surtout de vivre comme bon leur semble. La troisième et dernière partie est plus sombre : un bébé nait et tout trois décident de partir vivre a la campagne mais tout ce bonheur n'est qu'éphémère et ce mode de vie hors norme ne pouvait durer.... J'ai été agréablement surprise par la description des sentiments qui est faite par l'auteur. On ressent vraiment l'amour... Première rencontre avec Michael Cunningham et je dois dire que je ne suis pas déçue par ce roman. Le roman se découpe en trois parties. Dans un premier temps, nous faisons la rencontre de Jonathan et Bobby deux adolescents, très proche, issus de deux milieux différents. Jonathan a ses deux parents, ils vivent tous les trois dans un foyer stable tandis que Bobby voit peu à peu sa famille disparaitre et est plutôt livré à lui même. On les voit grandir ensemble, expérimenter la drogue sur fond de musique des années 70. Puis une séparation a lieu lorsque Jonathan part a l'université. Le lecteur entre donc dans la deuxième partie du roman, celle que j'ai préféré ou Bobby et Jonathan se retrouve a New York et ou l'on fait la connaissance de Clare. Ils décident de vivre à trois et surtout de vivre comme bon leur semble. La troisième et dernière partie est plus sombre : un bébé nait et tout trois décident de partir vivre a la campagne mais tout ce bonheur n'est qu'éphémère et ce mode de vie hors norme ne pouvait durer.... J'ai été agréablement surprise par la description des sentiments qui est faite par l'auteur. On ressent vraiment l'amour entre ses trois personnages grâce à une réelle profondeur dans l'écriture. Les thèmes abordés sont nombreux : l’homosexualité (tabou dans les années 70), la maladie et surtout le sida (qui apparait dans les années 80), la vie et ses insatisfactions où les choix que l'on peut prendre, la mort.... Un livre qui fait réfléchir, car les trois héros ne se contentent pas de subir leur vie, de tomber dans la routine. Ils se posent sans cesse des questions sur ce qu'ils veulent vraiment et chacun apporte sa vision de la vie. Une très belle découverte et un bon moment de lecture qui me donne envie de découvrir d'autres romans de l'auteur.
    Lire la suite
    En lire moins
  • VivianeB Posté le 9 Décembre 2012
    Des personnages très attachants, un très beau livre sur l'homosexualité, l'amour, les relations parents-enfants et l'amitié.
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.