Lisez! icon: Search engine
Cherche midi
EAN : 9782749140490
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

La méditation m'a sauvé

,

Collection : Documents
Date de parution : 30/10/2014
New York, avril 2003. Phakyab Rinpoché souffre de gangrène au pied droit et dans le service des survivants de la torture où il est hospitalisé, les médecins préconisent une amputation immédiate. Une voix intérieure lui intime de la refuser malgré son pronostic vital engagé et le Dalaï-lama l’encourage à chercher en lui-même la guérison.
 
Après avoir subi la torture dans son pays occupé, l’abbé tibétain Phakyab Rinpoché se réfugie à New York en avril 2003. Il est hospitalisé d’urgence pour une gangrène sévère au pied droit. Alors que les médecins préconisent une amputation immédiate, il reçoit du dalaï-lama ce message : « Pourquoi cherches-tu la guérison... Après avoir subi la torture dans son pays occupé, l’abbé tibétain Phakyab Rinpoché se réfugie à New York en avril 2003. Il est hospitalisé d’urgence pour une gangrène sévère au pied droit. Alors que les médecins préconisent une amputation immédiate, il reçoit du dalaï-lama ce message : « Pourquoi cherches-tu la guérison à l’extérieur de toi ? Tu as en toi la sagesse qui guérit et une fois guéri tu enseigneras au monde comment guérir. »
 
Dans un petit studio de Brooklyn, Rinpoché médite pendant trois ans sur l’amour inconditionnel et les yogas secrets de l’énergie interne dont il reçut l’initiation à 16 ans. Il repousse l’infection et reconstruit les os de sa cheville, ce que seule une greffe osseuse permet normalement. Le docteur Lionel Coudron, après étude du dossier médical, qualifie cette double guérison de « phénomène d’une puissance exceptionnelle ». Ce livre est une contribution remarquable au débat sur les neurosciences contemplatives. Dans un récit passionnant, Sofia Stril-Rever nous fait vivre cette expérience singulière et universelle d’éveil à la nature aimante et lumineuse de l’esprit.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749140490
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • secondo Posté le 17 Novembre 2018
    Si la méditation l'a sauvé d'une amputation programmée par la médecine traditionnelle c'est que Phakyab Rinpoché sait que le corps possède un kit complet qui permet de s'auto-soigner et de s'auto-guérir et ce via la méditation. Mais attention, pas d'accès rapide à ce kit en trois clics et deux tutos, la méditation c'est pas une affaire de 5 minutes par ci, 5 minutes par là, cette méditation là c'est toute une vie, et plus encore, la vie d'après et celle d'après encore. Vous l'aurez compris pour lire ce livre il faut adhérer à minima à la philosophie Boudhiste et passer sur le langage quelquefois enténébré et abscons du lama. Une fois ces gués franchis, c'est un véritable trésor de réflexions et de sujets à méditer qui se révèle dans les ces pages étonnantes et humbles. A lire, absolument.
  • bridget21 Posté le 9 Mars 2016
    Livre extrêmement révélateur sur les liens corps esprit, et les bienfaits de la méditation de compassion, pour les méritants débutants. Ce ivre révèle également l intérêt d associer médecine occidentale et recherche de notre connection intérieure et essence pour pouvoir emprunter le chemin de l'ouverture du coeur pour le bien de tous les êtres, et peut être de la guérison et de la libération.Bonne lecture et grand merci à ce maître qui par son témoignage précieux nous dévoile et nous propose en son centre Parisien, pour les plus avancés son enseignement de guérison. Gratitude au vénérable Phakyab Rinpoché pour son existence dédiée au bien de tous les êtres.
  • cheyenne-tala Posté le 9 Février 2015
    Voici une biographie que l’on pourrait qualifier à la fois de banale et de singulière. Banale car les grandes lignes de la vie de ce moine bouddhiste tibétain ressemblent à tant d’autres de ses compatriotes, obligés de fuir leur pays natal afin d’échapper à l’étau de la police chinoise, contraints de s’exiler dans cet ailleurs qui leur est totalement étranger, à tout point de vue. Singulière car son destin a été marqué par la guérison exceptionnelle de son corps meurtri et condamné par la médecine occidentale. Yeshi Dorjé est né le 24 juin 1966 dans la vallée du Nyagchu, au Tibet. Il est la huitième incarnation de Phakyab Rinpoché. Son témoignage a été recueilli par Sonia Stril-Rever, qui est la biographe du Dalaï-lama et enseigne également la méditation et le mantra yoga. Phakyab Rinpoché va retracer avec elle le chemin de sa vie, en alternant le récit de certains moments de son enfance avec ceux de l’âge adulte, en tant que moine, abbé, prisonnier et enfin exilé. Il décrit ainsi certaines anecdotes et scènes de vie des habitants de sa région natale, le Kham. On y goûte l’immensité et la pureté de cette nature majestueuse du pays des neiges, mais aussi... Voici une biographie que l’on pourrait qualifier à la fois de banale et de singulière. Banale car les grandes lignes de la vie de ce moine bouddhiste tibétain ressemblent à tant d’autres de ses compatriotes, obligés de fuir leur pays natal afin d’échapper à l’étau de la police chinoise, contraints de s’exiler dans cet ailleurs qui leur est totalement étranger, à tout point de vue. Singulière car son destin a été marqué par la guérison exceptionnelle de son corps meurtri et condamné par la médecine occidentale. Yeshi Dorjé est né le 24 juin 1966 dans la vallée du Nyagchu, au Tibet. Il est la huitième incarnation de Phakyab Rinpoché. Son témoignage a été recueilli par Sonia Stril-Rever, qui est la biographe du Dalaï-lama et enseigne également la méditation et le mantra yoga. Phakyab Rinpoché va retracer avec elle le chemin de sa vie, en alternant le récit de certains moments de son enfance avec ceux de l’âge adulte, en tant que moine, abbé, prisonnier et enfin exilé. Il décrit ainsi certaines anecdotes et scènes de vie des habitants de sa région natale, le Kham. On y goûte l’immensité et la pureté de cette nature majestueuse du pays des neiges, mais aussi la dureté de la vie et sa rusticité. « Les yaks m’ont enseigné le don de soi, la confiance, le dévouement, la patience, la résistance. » La connaissance de ce passé est importante car elle aide à la compréhension de ce qui a nourri l’enfant qu’il était, son désir de s’engager sur la voie de Bouddha, son vœu de donner sa vie en offrande à tous les êtres en étant moine. « J’ai connu cette époque où la nature, tout en prodiguant à nos corps la nourriture nécessaire, communiquait aussi à nos esprits une confiance illimitée. Elle nous ancrait dans une énergie d’abondance et de renouvellement. Démunis sans éprouver ni manque ni frustration, nous étions riches de chaque journée, comblés de la beauté inépuisable des êtres et du monde. » Différents évènements l’ont conduit ensuite, comme tant d’autres, à être arrêté, emprisonné et torturé pendant 3 mois par la police chinoise. Puis une évasion providentielle a permis son exil aux Etats-Unis. Tout cela est conté avec beaucoup de pudeur, de simplicité et surtout sur un ton dépourvu de colère, de haine ou de soif de vengeance. Ce qui ressort de ce témoignage, de cette biographie tellement touchante, est un message d’amour et de compassion universelle. Phakyab Rinpoché a dû affronter, en arrivant sur le sol américain, une dégradation importante de son état de santé, conséquence de son arrestation et emprisonnement…une cheville mal soignée atteinte d’une gangrène, ainsi qu’une tuberculose osseuse qui a peu à peu détruit sa colonne vertébrale, sans parler des nombreux effets secondaires destructeurs de l’antibiothérapie sous laquelle il a dû être placé. Persuadé de pouvoir être guéri par une médecine qui est à la pointe de la technologie, Phakyab Rinpoché a dû se rendre à l’évidence des lacunes de notre médecine, qui n’a finalement qu’une approche matérielle du corps et des maladies. Son entrainement spirituel, basé sur les nombreux enseignements qu’il a reçu au cours de sa formation monastique l’ont ainsi guidé vers une guérison totale, après 3 ans de pratique méditative intense et de yogas de l’énergie interne. Par ce témoignage, il vise à faire prendre conscience de l’existence d’une énergie subtile, guidée par l’esprit et qui est capable, après avoir été stabilisée et préparée, de guérir le corps physique. Que le lecteur ne s’attende évidemment pas à trouver dans ce livre un protocole de guérison à suivre. Ce serait de toute façon incompréhensible aux non-initiés. "Les enseignements qui mènent à l’éveil, les yogas de l’énergie interne sont secrets, car ils doivent être transmis par un maître ayant lui-même un esprit mûri par l’expérience. Celui qui reçoit ce type d’enseignements doit avoir un esprit stable, apaisé et préparé à recevoir cela, sinon sa compréhension ne serait qu’intellectuelle. (« Intellectuellement, on ne comprend que l’écorce de la pratique. Le fruit ne nous est pas donné. ») Pour finir, Phakyab Rinpoché explique que le bouddhisme n’est pas la seule voie de guérison. C’est à chacun, en fonction de sa sensibilité et son degré de conscience, de trouver son chemin spirituel, suivant sa religion et sa culture. Il faut aussi signaler que les lamas tibétains ne disent pas qu'il faut refuser les soins de la médecine occidentale, mais simplement de choisir les traitements les plus pertinents en fonction de chaque cas. Les pratiques de guérisons qu'ils proposent ont pour but de potentialiser l'effet des traitements médicaux.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité du cherche midi éditeur
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !