Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782823851649
Code sériel : PKJN
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

La mémoire des couleurs

Date de parution : 22/11/2018
Si personne ne nous donne le goût du monde, pourquoi aurions-nous envie de le sauver ? 
Mauve, un garçon d’une quinzaine d’années, se réveille dans une brocante. Il a perdu la mémoire et ignore comment et pourquoi il s’est retrouvé là. Très vite, il s’aperçoit qu’il peut lire dans les pensées. C’est le début d’un parcours semé d’embûches pour reconstituer son histoire. Tandis que le puzzle... Mauve, un garçon d’une quinzaine d’années, se réveille dans une brocante. Il a perdu la mémoire et ignore comment et pourquoi il s’est retrouvé là. Très vite, il s’aperçoit qu’il peut lire dans les pensées. C’est le début d’un parcours semé d’embûches pour reconstituer son histoire. Tandis que le puzzle s’assemble pièce par pièce, Mauve, au-delà de son incroyable odyssée personnelle, entrevoit l’avenir de l’humanité... et le rôle crucial qu’il va y jouer.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823851649
Code sériel : PKJN
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Ileauxtresors Posté le 10 Octobre 2019
    La mémoire des couleurs, c’est d’abord une couverture singulière qui interpelle et interroge. Une silhouette indistincte, dont on ne perçoit vraiment que la couleur mauve, semble errer dans un paysage de forêt baigné d’une lumière étrange, dont les ramures des arbres, d’une curieuse couleur cuivre incandescente évoquent l’enchevêtrement des neurones, à moins que ce ne soit celui des réseaux informatiques ? Un tableau qui condense avec beaucoup de justesse ce qui nous attend dans le dernier roman de Stéphane Michaka, en lice pour le prestigieux prix Vendredi qui sera révélé dans quelques jours… Un épais mystère s’installe dès les premiers mots du roman. Mauve, une quinzaine d’années reprend connaissance dans une brocante parisienne, sans aucun souvenir : qui est-il ? Que fait-il là ? Pourquoi est-il si différent ? Déboussolé, il s’efforce de déchiffrer ce monde qui lui semble si insondable. Des lambeaux de souvenirs font parfois irruption, esquissant avec une netteté grandissante un monde différent du nôtre. Une société rationalisée, sécurisée, aseptisée, lissée de toute aspérité et de toute contingence. Où les individualités sont contrôlées de près, réduites à d’insignifiantes nuances de couleur. « Quoi de plus émouvant que ces craquements de brindilles, battements d’ailes, bourdonnements d’insectes et clapotements de... La mémoire des couleurs, c’est d’abord une couverture singulière qui interpelle et interroge. Une silhouette indistincte, dont on ne perçoit vraiment que la couleur mauve, semble errer dans un paysage de forêt baigné d’une lumière étrange, dont les ramures des arbres, d’une curieuse couleur cuivre incandescente évoquent l’enchevêtrement des neurones, à moins que ce ne soit celui des réseaux informatiques ? Un tableau qui condense avec beaucoup de justesse ce qui nous attend dans le dernier roman de Stéphane Michaka, en lice pour le prestigieux prix Vendredi qui sera révélé dans quelques jours… Un épais mystère s’installe dès les premiers mots du roman. Mauve, une quinzaine d’années reprend connaissance dans une brocante parisienne, sans aucun souvenir : qui est-il ? Que fait-il là ? Pourquoi est-il si différent ? Déboussolé, il s’efforce de déchiffrer ce monde qui lui semble si insondable. Des lambeaux de souvenirs font parfois irruption, esquissant avec une netteté grandissante un monde différent du nôtre. Une société rationalisée, sécurisée, aseptisée, lissée de toute aspérité et de toute contingence. Où les individualités sont contrôlées de près, réduites à d’insignifiantes nuances de couleur. « Quoi de plus émouvant que ces craquements de brindilles, battements d’ailes, bourdonnements d’insectes et clapotements de ruisseaux que les oraculas restituaient par un large éventail de sons purement électroniques ? On eût dit que ces bruits synthétiques étaient l’original, et la nature une pâle copie. » Un monde duquel notre Terre et notre espèce humaine, avec toutes leurs imperfections et leurs contradictions, paraissent étranges et repoussantes. Fascinantes aussi… Mais les deux mondes seraient-ils moins éloignés l’un de l’autre qu’à première vue ? Et quel rôle Mauve joue-t-il dans tout cela ? Sans mauvais jeu de mot, La mémoire des couleurs a été pour moi une lecture en demi-teinte, dans laquelle j’ai mis du temps à entrer. Ma lecture a finalement été un peu à l’image de la déambulation de Mauve : tâtonnante et hésitante d’abord, déroutée par les allers-retours entre passé et présent, empêtrée par la sensation de pertes de repères. Je me suis plus volontiers laissée emporter par la troisième partie du roman que j’ai trouvée plus rythmée. Il faut reconnaître que le monde de Mauve est intéressant et travaillé avec beaucoup d’imagination. Il offre un prisme fascinant sur la fuite en avant de la modernité, mais aussi sur toutes ces petites choses fragiles qui continuent de faire la beauté de notre monde. Notamment la lecture ! Pourtant, il m’a manqué une étincelle. Le récit et les personnages m’ont semblé lisse et ne m’ont pas touchée. J’ai pu avoir l’impression que ce roman ne se démarquait pas suffisamment d’autre dystopies lues ces dernières années, comme par exemple Terrienne de Jean-Claude Mourlevat qui propose une perspective proche sur la Terre et les humains. Il me semble également que les thématiques de la quête d’identité et des dérives d’un monde régi par la technologie et les algorithmes ont déjà été abondamment traitées, depuis les romans fondateurs Brave New World et 1984. Je suis désolée de ne pas avoir été plus enthousiasmée par ce roman porté par des valeurs humanistes qui me tiennent pourtant énormément à cœur. J’espère que mon aîné, qui lit beaucoup de dystopies, découvrira La mémoire des couleurs, je serai très curieuse d’avoir son avis. Ce que j’exprime ici n’est que mon ressenti personnel et au vu des critiques dithyrambiques publiées dans la presse, je ne peux que vous inviter à tenter l’aventure et vous faire votre propre opinion !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Milemo Posté le 2 Juillet 2019
    J'ai offert ce livre à mon petit fils de 13 ans après avoir lu une critique dans Télérama. Il a vraiment beaucoup aimé et a souhaité que je le lise aussi. J'avoue avoir eu du mal à entrer dans l'univers de l'auteur lors des premières pages et vite je me suis immergée dans cette fiction d'anticipation avec plaisir et gourmandise. Voilà un livre qui "mine de rien" aborde beaucoup de sujet : le risque de normalisation de nos vies - et de nos pensées - par le développement d'Internet, l'importance aussi de développer sa propre vision du monde (sa vie intérieure), les ravages provoqués par les dictatures, etc... Mais ce roman est aussi un magnifique plaidoyer pour la lecture et un hymne à l'Homme avec ses faiblesses, ses limites, ses ambivalences mais aussi sa chaleur et sa fraternité. J'ai hâte d'un discuter avec mon petit fils pour savoir ce qui l'a marqué. A offrir sans hésitation aux jeunes qui aiment la lecture
  • cleomine Posté le 30 Mai 2019
    Mauve, 15 ans, débarque sur Terre seul et sans mémoire. C'est une Couleur exilée. Sur Orion, son territoire d'origine, pas le droit de dire "je", ni d'imaginer, ni de lire. Tout doit filer droit sous le contrôle de l'Oracle. Recueilli par Anna et Lucie dans leur brocante, aidé par André, Mauve devra retrouver sa route pour gagner sa liberté... Un roman qui mêle habilement anticipation, aventures et sentiments. Un roman qui interroge aussi sur l'individu et la société.
  • letilleul Posté le 26 Mai 2019
    Cité 19, précédente dystopie de Stéphane Michaka, était un joli tome abouti et se renouveler dans le genre pour créer une nouvelle anticipation est une vraie réussite. Le patch est simple : Mauve, un garçon d’une quinzaine d’années, se réveille dans une brocante. Il a perdu la mémoire et ignore comment et pourquoi il s’est retrouvé là. Très vite, il s’aperçoit qu’il peut lire dans les pensées. C’est le début d’un parcours semé d’embûches pour reconstituer son histoire. Tandis que le puzzle s’assemble pièce par pièce, Mauve, au-delà de son incroyable odyssée personnelle, entrevoit l’avenir de l’humanité... et le rôle crucial qu’il va y jouer. Remplie de questionnement de société contemporain et d’une véritable conscience écologique, ce roman se lit d’une traite.
  • orbe Posté le 14 Janvier 2019
    Mauve se réveille sur Terre, sans aucun souvenir de son passé et avec la capacité d'entendre la pensée des autres. Recueilli par Anna, il est initié à cette société par Lucie qui travaille aussi dans la brocante et l'ancêtre, un vieil homme très cultivé. La rencontre avec une autre couleur va l'aider à comprendre la raison de sa présence en ce lieu. Ses rêves vont aussi contribuer à lui permettre de retrouver son passé. Mais peut-on vivre longtemps en attendant chaque réflexion de ceux qui nous entourent ? Un roman riche et complexe. Il y a d'une part le présent qui est celui d'une société qui périclite et qui se laisse envahir par la technologie et de l'autre le passé de Mauve qui représente en réalité un futur possible de notre humanité. Sur son ancien monde, tout est déjà régulé par les machines, de la naissance à la mort, et les choix se révèlent en fait souvent biaisé. Mais qui y a t-il derrière l'algorithme ? C'est l'enquête que va mener retrospectivement notre héros. Ce récit est donc une réflexion à dimension philosophique sur nos choix doublé d'une très jolie histoire d'amour. J'ai surtout aimé les moments de rebellion des... Mauve se réveille sur Terre, sans aucun souvenir de son passé et avec la capacité d'entendre la pensée des autres. Recueilli par Anna, il est initié à cette société par Lucie qui travaille aussi dans la brocante et l'ancêtre, un vieil homme très cultivé. La rencontre avec une autre couleur va l'aider à comprendre la raison de sa présence en ce lieu. Ses rêves vont aussi contribuer à lui permettre de retrouver son passé. Mais peut-on vivre longtemps en attendant chaque réflexion de ceux qui nous entourent ? Un roman riche et complexe. Il y a d'une part le présent qui est celui d'une société qui périclite et qui se laisse envahir par la technologie et de l'autre le passé de Mauve qui représente en réalité un futur possible de notre humanité. Sur son ancien monde, tout est déjà régulé par les machines, de la naissance à la mort, et les choix se révèlent en fait souvent biaisé. Mais qui y a t-il derrière l'algorithme ? C'est l'enquête que va mener retrospectivement notre héros. Ce récit est donc une réflexion à dimension philosophique sur nos choix doublé d'une très jolie histoire d'amour. J'ai surtout aimé les moments de rebellion des hommes envers le système et le questionnement de Mauve sur son attraction pour ces insoumis. A découvrir !
    Lire la suite
    En lire moins
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !