Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782359251913
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

La nostalgie de l'Occupation

Peut-on encore se rebeller contre les nouvelles formes d'asservissement ?

Pour que l’on en vienne à « regretter » une époque aussi terrible – parce qu’au moins de l’action y était encore possible –, il faut vraiment que le monde en train de se développer sous nos yeux soit perçu comme sans issue.

La « nostalgie de l’Occupation », c’est avant tout le sentiment d’une perte, peut-être irrémédiable. Le monde meilleur dont les membres du Conseil national de la Résistance avaient jeté les bases n’a-t-il été qu’une courte parenthèse ? Peut-on encore se dresser efficacement contre ces nouvelles forces qui se sont déchaînées...

La « nostalgie de l’Occupation », c’est avant tout le sentiment d’une perte, peut-être irrémédiable. Le monde meilleur dont les membres du Conseil national de la Résistance avaient jeté les bases n’a-t-il été qu’une courte parenthèse ? Peut-on encore se dresser efficacement contre ces nouvelles forces qui se sont déchaînées et menacent l’humanité dans son existence même ?
Ce livre ne traite donc pas de l’Occupation allemande, il dresse le portrait de cette « Occupation » d’un genre inédit sous laquelle nous semblons destinés à vivre. Il cherche à comprendre les raisons pour lesquelles toutes les issues semblent bouchées. Pourquoi les grands moments d’effervescence qui ont scandé la vie des sociétés et permis le renouvellement de leurs structures semblent-ils se raréfier et perdre leur puissance transformatrice ?
Comme toutes les sociétés, la nôtre cherche à persévérer dans son être. Elle a donc développé des technologies qui tentent de maintenir la température du groupe en dessous du seuil à partir duquel le changement devient possible. Pourra-t-on encore dévier l’histoire d’un cours qui semble inéluctable ?

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782359251913
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ils en parlent

Le parallèle pourra en choquer certains, mais il est volontaire et assumé par l'auteur, qui se présente comme " historien de la psychologie ". L'Occupation dont il est en effet question dans le titre de son ouvrage ne renvoie en effet pas à la Seconde Guerre mondiale : c'est celle, plus subtile mais non moins délétère, d'un consumérisme effréné qui nous mène tout droit à la catastrophe écologique. L'auteur de La politique de l'oxymore n'y va pas avec le dos de la cuillère, et certains contesteront sans doute le manque de finesse du trait. Celui-ci exécute en effet par exemple en deux pages l'économie qu'il qualifie de " fausse science ". Et il condamne tout aussi brièvement la " propagande démocratique ". Il n'empêche, ce nouveau plaidoyer pour la décroissance mérite d'être lu et médité, tant la " pression de confort " qu'il diagnostique semble effectivement nous anesthésier collectivement face à un péril dont nous sommes pourtant bien conscients.

Igor Martinache / Alternatives Economiques
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !