Lisez! icon: Search engine
Là où murmure le vent
Collection : Terres de France
Date de parution : 13/04/2023
Éditeurs :
Presses de la cité
En savoir plus

Là où murmure le vent

Collection : Terres de France
Date de parution : 13/04/2023
Une longue nuit, dans l’écrin de l’hiver, fait remonter les souvenirs de Gabin et de Solange. Séparés par la maladie, les épreuves, les années, la vie leur donnera-t-elle une chance ultime de se retrouver ? Un roman bouleversant sur l’intemporalité de l’amour et la nécessité de le vivre.
Un jour d’hiver, le vieux Gabin, qui n’a plus toute sa tête, sait pourtant qu’il doit aller, loin du village, dans la combe qui a vu naître et a protégé... Un jour d’hiver, le vieux Gabin, qui n’a plus toute sa tête, sait pourtant qu’il doit aller, loin du village, dans la combe qui a vu naître et a protégé le grand amour de sa vie. Il pense ardemment à elle, Solange, sa petite. Mais il n’imagine pas qu’après une... Un jour d’hiver, le vieux Gabin, qui n’a plus toute sa tête, sait pourtant qu’il doit aller, loin du village, dans la combe qui a vu naître et a protégé le grand amour de sa vie. Il pense ardemment à elle, Solange, sa petite. Mais il n’imagine pas qu’après une mauvaise chute elle gît sur le sol froid de la ferme isolée qu’elle a toujours partagée avec son frère, récemment décédé, et dont les murs tremblent encore des cris du père et des drames familiaux ; son chat qui lui fait une maigre compagnie la réchauffe un peu ; elle attend, elle espère. De ces deux-là, le couple a été brisé, il y a si longtemps, mais ils n’ont jamais cessé de penser l’un à l’autre, de vivre l’un pour l’autre.
La danse de leurs souvenirs, au fond de leurs détresses jumelles, saura-t-elle les réunir, enfin ?
Un roman bouleversant sur l’intemporalité de l’amour et la nécessité de le vivre, au cœur des forêts du Haut-Jura.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258202412
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe
Presses de la cité
En savoir plus
EAN : 9782258202412
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Ziliz 26/11/2023
    Réussir sa vie, je ne sais pas ce que ça signifie. Mais la gâcher, je vois très bien, a fortiori après avoir dévoré ce roman, si triste. . J'ai découvert Cathy Galliègue en 2021 avec son excellent 'Contre nature'. Le ton est tout autre, ici. Edité par 'Terres de France', le roman a en effet des accents du terroir - franc-comtois, en l'occurrence. On suit Solange, son frère Clovis, et leurs deux amis Gabin Riton, nés au lendemain de la seconde guerre mondiale. Ils vivent à la campagne, subissent l'inconfort des vieilles fermes et la rudesse des travaux agricoles 'au rythme des saisons'. J'ai un oncle et des cousins de leur époque, à l'ouest de la France, seules varient leurs expressions, leur patois - et encore. Je me suis donc sentie un peu chez moi, et j'ai aimé, après avoir surmonté mon aversion/ma peur face à la dégringolade de Gabin, celle dans laquelle l'a précipité la maladie d'Alzheimer. . La couverture laisse attendre une histoire d'amour ; on comprend vite qu'elle a été interrompue trop tôt, avant l'usure. Cette histoire est belle et rageante : trop de soumission, puis d'orgueil, et au final quelques vies gâchées. J'ai fait le parallèle avec le roman US de Kent Haruf 'Ces liens qui nous enchaînent', où un patriarche bête méchant bousille la vie de ses enfants. . Je continue à découvrir l'auteure : j'ai dans ma Pal 'Boire ma vie jusqu'à l'oubli', dont les thèmes (deuil alcoolisme) me semblent déjà aussi effrayants que la vieillesse et Alzheimer... Mais Cathy Galliègue a un tel talent que je me laisse volontiers 'malmener' par ses récits.Réussir sa vie, je ne sais pas ce que ça signifie. Mais la gâcher, je vois très bien, a fortiori après avoir dévoré ce roman, si triste. . J'ai découvert Cathy Galliègue en 2021 avec son excellent 'Contre nature'. Le ton est tout autre, ici. Edité par 'Terres de France', le roman a en effet des accents du terroir - franc-comtois, en l'occurrence. On suit Solange, son frère Clovis, et leurs deux amis Gabin Riton, nés au lendemain de la seconde guerre mondiale. Ils vivent à la campagne, subissent l'inconfort des vieilles fermes et la rudesse des travaux agricoles 'au rythme des saisons'. J'ai un oncle et des cousins de leur époque, à l'ouest de la France, seules varient leurs expressions, leur patois - et encore. Je me suis donc sentie un peu chez moi, et j'ai aimé, après avoir surmonté mon aversion/ma peur face à la dégringolade de Gabin, celle dans laquelle l'a précipité la maladie d'Alzheimer. . La couverture laisse attendre une histoire d'amour ; on comprend vite qu'elle a été interrompue trop tôt, avant l'usure. Cette histoire est belle et rageante : trop de soumission, puis d'orgueil, et au final quelques vies gâchées. J'ai fait le parallèle avec le roman US de Kent Haruf...
    Lire la suite
    En lire moins
  • wagner67 24/10/2023
    Nous sommes dans le Haut Jura, où vivent les 2 octogénaires, Gabin les années non pas seulement malmenées le corps mais aussi l’esprit. Il ne se souvient de pas grand chose mais en faisant des efforts, sa petite Solange comme il l’appelle perce son brouillard, oui il se souvient de cet amour de jeunesse. Solange vit désormais seule dans la ferme isolée depuis le décès de son frère Clovis. Ils n’ont connu que cette ferme avec une mère aimante et un père autoritaire. La vie n’était pas simple avec ce paternel, ils trimaient pour vivre sous les coups de taloches. Une histoire sur le vieillissement et l’autonomie. On suit ces 2 personnages avec Solange au caractère bien trempé et Gabin un peu réservé. Ils nous raconte leur histoire depuis l’enfance. Je me suis attachée à ce couple, leur tendresse, leur amitié, leur amour m’ont fait passer par divers émotions alors !!!!!! Pourquoi n’ont-ils pas vieilli ensemble ? Note : 5 / 5
  • sylvaine 26/08/2023
    Cathy Galliègue, vous avez dit Cathy Galliègue? Jamais entendu parlé vous aurais-je répondu il y a 2 jours .. Posez moi la même question là tout de suite et je vous réponds enthousiaste quelle auteure, quelle plume! .. Je ne peux que remercier Les Presses de la Cité de m'avoir permis de la découvrir via Netgalley #Làoùmurmurelevent #NetGalleyFrance ! Il était une fois Gabin, octogénaire, la tête en vadrouille qui, va savoir pourquoi, un beau matin sort de chez lui, direction la combe, là où il a été heureux, là où il a rencontré Solange, la petite. Et ô miracle les souvenirs se frayent un chemin dans sa mémoire vacillante .. Et Solange resurgit aussi belle, aussi pimpante qu'autrefois, Solange la seule femme de sa vie , la femme qu'il a aimé et qu'il aime encore ... Il était une fois Solange, octogénaire, seule dans sa ferme depuis que son frère Clovis est décédé dans son sommeil. C'est la nuit, elle a un besoin pressant et c'est la chute dans l'escalier. Immobilisée, elle a malheureusement plus de temps qu'il n'en faut pour faire remonter les images du passé; Sa mère bien sur trop tôt disparue, Clovis le frère fidèle compagnon , le Père cet homme mauvais, brutal, rendu fou par la guerre et l'alcool , et Gabin son amour de jeunesse, son seul amour et si et si c'était à refaire... Il était un village dans le Haut-Jura non loin de Morez .. Que vous dire de plus? rien si ce n'est vous inciter à découvrir ce magnifique roman qui nous parle d'un amour de jeunesse qui tient bon face au vent de la vieillesse. Cathy Galliègue, vous avez dit Cathy Galliègue? Jamais entendu parlé vous aurais-je répondu il y a 2 jours .. Posez moi la même question là tout de suite et je vous réponds enthousiaste quelle auteure, quelle plume! .. Je ne peux que remercier Les Presses de la Cité de m'avoir permis de la découvrir via Netgalley #Làoùmurmurelevent #NetGalleyFrance ! Il était une fois Gabin, octogénaire, la tête en vadrouille qui, va savoir pourquoi, un beau matin sort de chez lui, direction la combe, là où il a été heureux, là où il a rencontré Solange, la petite. Et ô miracle les souvenirs se frayent un chemin dans sa mémoire vacillante .. Et Solange resurgit aussi belle, aussi pimpante qu'autrefois, Solange la seule femme de sa vie , la femme qu'il a aimé et qu'il aime encore ... Il était une fois Solange, octogénaire, seule dans sa ferme depuis que son frère Clovis est décédé dans son sommeil. C'est la nuit, elle a un besoin pressant et c'est la chute dans l'escalier. Immobilisée, elle a malheureusement plus de temps qu'il n'en faut pour faire remonter les images du passé; Sa mère bien sur trop tôt disparue, Clovis le frère...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Zabouille 18/08/2023
    Lorsque je plonge à corps perdu dans un roman de Cathy Galliègue, je sais bien avant de l'ouvrir qu'il va me foudroyer. Ce fut le cas avec les précédents et celui-ci ne déroge pas à cette règle. Ses textes sont si forts et poignants qu'il me faut bien souvent calmer mes émotions pendant quelques jours avant de pouvoir poser mes modestes mots sur les siens si talentueux. Installé sur son rocher, voilà où j'ai rencontré Gabin. Je me suis assise à côté de lui et il m'a raconté. Comme de petits bouts de ficelle, il a rassemblé le peu de souvenirs qu'il lui reste pour me les murmurer. Alors il m'a présenté sa Petite, Solange, son amour de toujours, que le père violent et abjecte n'a pas épargnée, jusqu'à l'empêcher de vivre... Et puis vint le tour de Clovis, le frère de Solange, toujours présent pour elle, aux petits soins. Sans oublier Riton et ses bons et loyaux services rendus... et tous les autres qui gravitent autour de ce trio. Et pendant que j'écoute Gabin, Solange est chez elle, seule, au sol après une malencontreuse chute. Elle a froid. Ne pouvant pas se relever, elle trouve un peu de réconfort aux côtés de son chat qui la réchauffe un peu. Alors, comme pour passer le temps, elle se souvient, aussi, par petites bribes, de ce que fut ou aurait pu être sa vie... C'est ainsi que j'ai fait leur connaissance, la gorge serrée, scotchée aux pages de ce roman fabuleux. Vindiou !! Quelle histoire... Je me suis laissée porter par le vent, qui a murmuré à mon oreille leurs histoires. Ce vent a fait tourner les pages de cet admirable et très touchant livre qui parle d'amour, d'oubli et de la vie. Il y a aussi le temps qui passe, qui file sans laisser d'empreinte, l'âge empêchant de ranger les souvenirs dans les tiroirs de la mémoire. Et puis, peut être une petite leçon, celle de saisir sa chance quand elle se présente, pour ne pas regretter... Vous l'avez deviné, je décerne un immense coup de coeur pour ce sublime chef d'oeuvre. Chère Cathy, comme toujours, j'ai été charmée par cette écriture dorée, que j'admire, que j'aime et qui me manque déjà. Un grand merci à toi et aux éditions Terre de France-Les Presses de la Cité, pour ce beau séjour parmi tes personnages que j'ai chéri comme s'ils étaient des miens... https://littelecture.wordpress.com/2023/08/17/la-ou-murmure-le-vent-de-cathy-galliegue/Lorsque je plonge à corps perdu dans un roman de Cathy Galliègue, je sais bien avant de l'ouvrir qu'il va me foudroyer. Ce fut le cas avec les précédents et celui-ci ne déroge pas à cette règle. Ses textes sont si forts et poignants qu'il me faut bien souvent calmer mes émotions pendant quelques jours avant de pouvoir poser mes modestes mots sur les siens si talentueux. Installé sur son rocher, voilà où j'ai rencontré Gabin. Je me suis assise à côté de lui et il m'a raconté. Comme de petits bouts de ficelle, il a rassemblé le peu de souvenirs qu'il lui reste pour me les murmurer. Alors il m'a présenté sa Petite, Solange, son amour de toujours, que le père violent et abjecte n'a pas épargnée, jusqu'à l'empêcher de vivre... Et puis vint le tour de Clovis, le frère de Solange, toujours présent pour elle, aux petits soins. Sans oublier Riton et ses bons et loyaux services rendus... et tous les autres qui gravitent autour de ce trio. Et pendant que j'écoute Gabin, Solange est chez elle, seule, au sol après une malencontreuse chute. Elle a froid. Ne pouvant pas se relever, elle trouve un peu de réconfort aux côtés de son chat...
    Lire la suite
    En lire moins
  • MaKaM 24/06/2023
    Là où s’échouent les mots. Je me souviens encore de l’émotion ressentie lorsque j’ai croisé pour la première fois cette écriture. Quelque chose de l’élégance de la Sagan. Une dentelle de nuit qui laisserait entrevoir la boue dont nous sommes faits. Un jeu de lumières qui sculpte nos obscurités. L’effet de la nuit, comme disait Degas. Cette fois, l’histoire de Gabin et Solange, et de mon Clovis, nous échoue sur les rivages mouvants du temps qui passe et de l’oubli, refuge à l’amour. Ça a le goût de la terre et des peaux qui fanent de leur solitude. Une émotion physique. Ça réveille les mécanismes d’une histoire charnelle collective, un peau à peau avec les personnages, jusque dans les plus petits plis de l’âme. C’est beau. Beau comme le sont les petites gens. Les terreux, les besogneux du bonheur dont le vent emporte les soupirs et les rêves. Bien plus que des murmures, le souffle d’un grand roman.
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité de la collection Terres de France
Découvrez des histoires riches des couleurs de nos régions et des saveurs d'antan pour de magnifiques moments de lecture.