En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Là où rien ne meurt

        Robert Laffont
        EAN : 9782221218600
        Façonnage normé : EPUB3
        DRM : Watermark (Tatouage numérique)
        Là où rien ne meurt

        ,

        Collection : La Bête noire
        Date de parution : 15/03/2018
        Quand les morts reviennent pour résoudre les mystères des vivants…

        Paul Bénévent, auteur nîmois à succès, ne se remet pas de la disparition de sa femme, survenue trois ans plus tôt. N’ayant plus rien écrit depuis, il s’apprête à en finir lorsque de soudaines inondations dévastent sa ville et déposent devant sa porte le corps sans vie d’Alexandre, un ami...

        Paul Bénévent, auteur nîmois à succès, ne se remet pas de la disparition de sa femme, survenue trois ans plus tôt. N’ayant plus rien écrit depuis, il s’apprête à en finir lorsque de soudaines inondations dévastent sa ville et déposent devant sa porte le corps sans vie d’Alexandre, un ami d’enfance.
        Très vite, l’enquête révèle que la victime n’est pas morte noyée, mais assassinée. Paul devient le principal suspect. Dans sa quête pour s’innocenter, il découvre bientôt que son ami avait un mystérieux rendez-vous avec une inconnue. Alors que l’étau de la police se resserre, Paul décide de partir sur ses traces…
        À la croisée du mystère romantique et du thriller, le style Calderon-de Moras vous emmènera loin, très loin, là où rien ne meurt.
        « Dans le crime, les associations de malfaiteurs, ça tue. » Julie Malaure, Le Point

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782221218600
        Façonnage normé : EPUB3
        DRM : Watermark (Tatouage numérique)
        Robert Laffont
        13.99 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Cha971 Posté le 2 Juin 2018
          "Là où rien ne meurt", Calderon de Moras, Paul ne se remet pas de la mort de sa femme et décide d'en finir un soir d'inondations. Un appel lui sauvera la vie mais la basculera également. Il apprend que le corps d'un ami d'enfance perdu de vue flotte devant sa porte. Il se met à enquêter sur cette macabre découverte mais il n'est pas au bout de ses surprises et plus d'une vérité va éclater... Des mystères à élucider, des morts qui refont surface et de petits notes romantiques : voici la recette d'un superbe polar!!
        • sonfiljuliesuit Posté le 29 Mai 2018
          Vers l’infini et l’au-delà… Ce livre tout en nuance entraine le lecteur dans une histoire profondément humaine où le hasard a toute sa place… La collection la bête noire promet très souvent des découvertes assez intéressantes et je dois dire qu’avec ce titre, cela se confirme. « Là où rien ne meurt » est unique de par son style, puisque deux genres, qui peuvent sembler opposer, arrivent à se côtoyer, mais surtout à fusionner pour le plus grand bonheur du lecteur ! Imaginez une intrigue policière, doublée de mystère, avec un zeste de fantastique le tout saupoudrée de romance … Vous Avez dit ROMANCE ! Oui, vous avez bien lu… Et j’ai aimé ! Non mais attention, ce n’est pas la romance gnangnan qui me hérisse les cheveux sur la tête ! Non c’est une romance douce, qui s’installe lentement mais qui est délivrée avec parcimonie. Pas de rentre dedans, pas de scènes de léchouilles qui n’en finissent plus… Bref, la romance au service d’un très bon thriller et qui apporte une certaine fraîcheur à une intrigue qui aurait été plus classique sans cette petite touche. Un homme ordinaire qui va vivre des choses belles et dont le passé a conditionné le présent.... Vers l’infini et l’au-delà… Ce livre tout en nuance entraine le lecteur dans une histoire profondément humaine où le hasard a toute sa place… La collection la bête noire promet très souvent des découvertes assez intéressantes et je dois dire qu’avec ce titre, cela se confirme. « Là où rien ne meurt » est unique de par son style, puisque deux genres, qui peuvent sembler opposer, arrivent à se côtoyer, mais surtout à fusionner pour le plus grand bonheur du lecteur ! Imaginez une intrigue policière, doublée de mystère, avec un zeste de fantastique le tout saupoudrée de romance … Vous Avez dit ROMANCE ! Oui, vous avez bien lu… Et j’ai aimé ! Non mais attention, ce n’est pas la romance gnangnan qui me hérisse les cheveux sur la tête ! Non c’est une romance douce, qui s’installe lentement mais qui est délivrée avec parcimonie. Pas de rentre dedans, pas de scènes de léchouilles qui n’en finissent plus… Bref, la romance au service d’un très bon thriller et qui apporte une certaine fraîcheur à une intrigue qui aurait été plus classique sans cette petite touche. Un homme ordinaire qui va vivre des choses belles et dont le passé a conditionné le présent. Nîmes qui vibre sous les inondations qui vont être le catalyseur de cette intrigue, point banale. L’allégorie avec les intempéries, les inondations, avec ce passé douloureux est très bien construite et donne un rythme rapide à cette lecture à l’image des eaux qui ravagent tout sur leur passage. Un évènement peut-être d’une rare violence sur le futur et être destructeur… Pour autant le récit, prend du temps à démarrer, lui permettant à l’intrigue de se construire et au lecteur de croiser les différents éléments pour enfin parvenir à s’accélérer, donnant un rythme dense et prendre le lecteur dans ses filets, puisqu’il ne pourra plus poser le livre. Des allers retours entre passé et présent très bien construits, comme une toile d’araignée, dont on va peu à peu extraire les réponses. Une quête qui va osciller entre le besoin de comprendre et la recherche de la vérité, salvatrice, même si elle est douloureuse. Une écriture à quatre mains qui tourne autour de l’éternité, de l’alchimie, de la magie… Qui semble frôler le fantastique, mais dont les auteurs brouillent les pistes pour le plus grand plaisir du lecteur, embarqué dans une intrigue digne d’un scénario. Le tout est très visuel, sans que les descriptions ne soient noyées dans le trop, même si parfois, un goût de trop peu nous effleure. Pourquoi trop peu, me direz-vous ? Mais parce que c’est tellement bon à lire, qu’on aimerait continuer, qu’on aimerait que les auteurs racontent plus longuement. Il y a un côté poétique à cette histoire, qui tout en étant un thriller de très bonne facture, ne verse aucune goutte de sang… Et même si je suis fana de gore et de choses bizarres, mettre en off mes neurones et me laisser porter par un récit magnifique, s’avère reposant tout en étant jouissif. Un petit bijou, une pépite dont les auteurs sont les tailleurs de talent ! Je remercie la collection La Bête Noire et NetGalley pour cette très belle lecture. Note des auteurs : « Michel de Moras, le papa de l’un des auteurs, Hervé de Moras, est décédé le 18 décembre 2001. Son cercueil a été emporté 8 mois plus tard dans les inondations qui ont frappé la région nîmoise. Peu de temps avant, un astronome japonais pensait avoir repéré dans le ciel une trace de la comète Biela 3D, disparue depuis presque 150 ans. Ces histoires vraies nous ont inspiré ce roman. Tout le reste n’est que pure fiction. »
          Lire la suite
          En lire moins
        • Celledo Posté le 27 Mai 2018
          Un pur bonheur de lecture comme on aimerait en rencontrer plus souvent : captivant et intelligent.
        • NovaBaby Posté le 26 Mai 2018
          Me voilà bien embêtée pour parler de cette lecture. Ça vous donne le ton. Bon, déjà, comme il est classé en thriller, bonne poire, j'attendais un thriller. Ce n'est pas le cas. On n'a pas de suspense de folie, pas de glauque outre mesure, pas non plus de meurtrier sans foi ni loi qui joue avec sa victime ou avec l'enquêteur. Du coup, j'étais un peu déstabilisée. On se retrouve plutôt dans un roman qui s'apparenterait au policier ésotérique, voire scientifique, avec une petite romance au milieu. Difficile à cataloguer, en fait. Une fois mon deuil du thriller effectué, je ne peux clairement pas dire que j'ai passé un mauvais moment de lecture. C'est un bon divertissement, dans le sens noble du terme ! Mais au final, eh bien, je n'ai pas grand-chose à en dire... Les personnages sont tous relativement attachants (à part peut-être le héros), j'ai notamment énormément apprécié Salinque, ce flic droit dans ses bottes, qui se fie à son intuition, ne mâche pas ses mots et l'a fait l'effet d'un nounours au cœur grand comme ça. Au niveau de l'intrigue, ça roule et ça s'imbrique. Un peu trop facilement parfois, les coïncidences et les coups de chance monstrueux s'accumulant un... Me voilà bien embêtée pour parler de cette lecture. Ça vous donne le ton. Bon, déjà, comme il est classé en thriller, bonne poire, j'attendais un thriller. Ce n'est pas le cas. On n'a pas de suspense de folie, pas de glauque outre mesure, pas non plus de meurtrier sans foi ni loi qui joue avec sa victime ou avec l'enquêteur. Du coup, j'étais un peu déstabilisée. On se retrouve plutôt dans un roman qui s'apparenterait au policier ésotérique, voire scientifique, avec une petite romance au milieu. Difficile à cataloguer, en fait. Une fois mon deuil du thriller effectué, je ne peux clairement pas dire que j'ai passé un mauvais moment de lecture. C'est un bon divertissement, dans le sens noble du terme ! Mais au final, eh bien, je n'ai pas grand-chose à en dire... Les personnages sont tous relativement attachants (à part peut-être le héros), j'ai notamment énormément apprécié Salinque, ce flic droit dans ses bottes, qui se fie à son intuition, ne mâche pas ses mots et l'a fait l'effet d'un nounours au cœur grand comme ça. Au niveau de l'intrigue, ça roule et ça s'imbrique. Un peu trop facilement parfois, les coïncidences et les coups de chance monstrueux s'accumulant un peu beaucoup par moments. Mais le côté ésotérique de l'oeuvre aidant, je n'ai pas eu trop de mal à me dire que c'était "écrit". Le destin, les étoiles, allez savoir. J'avoue que je me suis aussi sentie partie prenante d'un bout de l'intrigue vu qu'elle se déroule à Nîmes et que ce n'est pas très loin de chez moi. Quand on arrive à visualiser les lieux parce qu'on les a arpentés, y a pas à tortiller, on est tout de suite impliqué en tant que lecteur. En fait, il m'a manqué un peu de fond, je pense. Un message (je suis peut-être passée à côté), des thématiques plus fortes, je ne sais pas. J'en garde un bon souvenir, mais je ne suis pas sûre de me rappeler longtemps de ma lecture et c'est dommage parce que les personnages sont attachants et le départ de l'intrigue m'a vraiment fait bonne impression. La romance vendue par la quatrième de couverture m'a laissée assez froide, je dois bien l'admettre. Mais d'une part, elle n'est pas si présente que ça, loin de là, et en plus, je ne suis pas sensible au genre de base. Quelqu'un de plus amateur que moi y trouvera peut-être davantage de plaisir que moi. Au final, c'est donc une lecture agréable, à laquelle il m'aura seulement manqué un peu plus de profondeur (et aussi une autre classification).
          Lire la suite
          En lire moins
        • daniel1994 Posté le 25 Mai 2018
          Fabuleux
        Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
        Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com