Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221218600
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Là où rien ne meurt

,

Collection : La Bête noire
Date de parution : 15/03/2018
Quand les morts reviennent pour résoudre les mystères des vivants…

Paul Bénévent, auteur nîmois à succès, ne se remet pas de la disparition de sa femme, survenue trois ans plus tôt. N’ayant plus rien écrit depuis, il s’apprête à en finir lorsque de soudaines inondations dévastent sa ville et déposent devant sa porte le corps sans vie d’Alexandre, un ami...

Paul Bénévent, auteur nîmois à succès, ne se remet pas de la disparition de sa femme, survenue trois ans plus tôt. N’ayant plus rien écrit depuis, il s’apprête à en finir lorsque de soudaines inondations dévastent sa ville et déposent devant sa porte le corps sans vie d’Alexandre, un ami d’enfance.
Très vite, l’enquête révèle que la victime n’est pas morte noyée, mais assassinée. Paul devient le principal suspect. Dans sa quête pour s’innocenter, il découvre bientôt que son ami avait un mystérieux rendez-vous avec une inconnue. Alors que l’étau de la police se resserre, Paul décide de partir sur ses traces…
À la croisée du mystère romantique et du thriller, le style Calderon-de Moras vous emmènera loin, très loin, là où rien ne meurt.
« Dans le crime, les associations de malfaiteurs, ça tue. » Julie Malaure, Le Point

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221218600
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Sydola Posté le 2 Janvier 2020
    Alors qu'un violent orage s'abat sur Nîmes, Paul, écrivain est inconsolable depuis la mort de sa femme, il songe au suicide. Un appel de son voisin, lui annonçant que la pluie a inondé sa maison et qu'un cadavre se trouve dans son jardin, va le pousser à différer sa fin. Arrivé chez lui , il constate qu'il connaît le cadavre, qui n'est autre que son ami d'enfance Alexandre. Selon le légiste, celui ci n'est pas mort noyé mais étranglé. S'ensuit une course contre la montre... Paul va tout faire pour rester libre pour prouver son innocence tout en gérant le passé qui refait surface. En parallèle de l'histoire policière qui est menée de façon très finement subtile, il sera question de sentiments. On se prend d'affection pour cet écrivain à succès mais complètement perdu dans sa douleur. Chaque protagoniste avec sa propre histoire, ses propres démons peut apporter quelque chose de positif. C'est un livre optimiste qui laisse la place au bien et à l'amour, élément important. Il montre aussi qu'il est plus facile d'exprimer sa colère, sa frustration, sa rancoeur, sa jalousie que l'affection, l'amour. Cela amène donc à se poser la question du quant à soi.
  • Lire-une-passion Posté le 29 Juillet 2019
    Ce roman est dans ma PAL numérique depuis bien trop longtemps et j'ai un peu honte de l'avoir laissé traîner d'autant plus que j'ai adoré ma lecture ! J'ai été prise dans l'histoire dès les premières pages pour ne la quitter qu'à la dernière phrase. Paul n'est plus le même qu'avant. Depuis la mort subite de sa femme, il est comme un fantôme qui ère. Et comme si ça ne suffisait pas, une montée d'eau inonde Nîmes et, alors qu'il décide de mettre fin à ses jours, le corps de son ami d'enfance se retrouve devant sa porte... Mais il n'est pas mort noyé... De suite suspecté, Paul décide de mener son enquête et de prouver son innocence. Comme je vous le dis plus haut, c'est une lecture qui a su m'alpaguer dès les premières pages. Parfois, vous avez des certitudes que tel livre vous plaira, alors que vous n'en avez lu que quelques pages. Eh bien "là où rien ne meurt" fait partie de ces évidences chez moi. J'ai tout de suite accroché au personnage de Paul. Torturé par la mort de sa femme, errant tel un fantôme, il a su me toucher et bizarrement, je me suis identifiée à lui.... Ce roman est dans ma PAL numérique depuis bien trop longtemps et j'ai un peu honte de l'avoir laissé traîner d'autant plus que j'ai adoré ma lecture ! J'ai été prise dans l'histoire dès les premières pages pour ne la quitter qu'à la dernière phrase. Paul n'est plus le même qu'avant. Depuis la mort subite de sa femme, il est comme un fantôme qui ère. Et comme si ça ne suffisait pas, une montée d'eau inonde Nîmes et, alors qu'il décide de mettre fin à ses jours, le corps de son ami d'enfance se retrouve devant sa porte... Mais il n'est pas mort noyé... De suite suspecté, Paul décide de mener son enquête et de prouver son innocence. Comme je vous le dis plus haut, c'est une lecture qui a su m'alpaguer dès les premières pages. Parfois, vous avez des certitudes que tel livre vous plaira, alors que vous n'en avez lu que quelques pages. Eh bien "là où rien ne meurt" fait partie de ces évidences chez moi. J'ai tout de suite accroché au personnage de Paul. Torturé par la mort de sa femme, errant tel un fantôme, il a su me toucher et bizarrement, je me suis identifiée à lui. Mais ce qui le rend encore plus intéressant, c'est son entourage. Ses amies. Paco et Ophélie. Deux personnes qui sont présents pour lui quoi qu'il arrive, même le pire. Une amitié authentique, qui dépasse même parfois la limite du raisonnable. Quant à l'intrigue en elle-même, ce qui m'a plu, c'est que pour une fois, ce n'est pas seulement un flic qui mène l'enquête, mais bel et bien un badaud lambda. Enfin, LE badaud qui doit défendre son innocence. Ça apporte une certaine dimension, un aspect plus psychologique à l'histoire. Un point de vue assez inédit qui m'a conquise. Et puis, ça se passe en France, ce qui est aussi assez rare. Et ce polar va même plus qu'au delà d'une simple intrigue policière. On remonte dans le passé de Paul, qui n'est pas forcément reluisant de A à Z. Néanmoins, il permet de comprendre certains points qui auraient pu rester sombres si le lecteur ne connaissait pas les tenants et aboutissants. En résumé, ce thriller passe tout proche du coup de cœur. Un personnage attachant et touchant. Une intrigue qui transporte dès les premières pages. Une plume fluide. Un roman à quatre mains très bien mené. Que demander de plus ?
    Lire la suite
    En lire moins
  • mallaurylit Posté le 10 Décembre 2018
    Une écriture à quatre mains, est toujours pour moi un début de mystère à résoudre, un jeu de piste où je cherche à identifier qui a écrit quoi, quel passage. Dans ce roman, je n'ai rien découvert car l'écriture reste constante, fluide et agréable à lire. Et pour le récit, il en est de même...une intrigue qui prend ses racines dans le passé, lorsque le héros découvre le cadavre de son ami d'enfance devant chez lui. Au début du livre, l'avenir de Paul ne tient plus qu'à un fil, rien ne semble lui donner envie de continuer d'avancer. Et puis, ce corps qui soudain apparaît mystérieusement dans son jardin va l’entraîner dans une enquête, mais plus que cela, une quête de lui-même, une raison de se raccrocher à la vie. Et les évènements se déroulent progressivement, efficacement et là aussi je n'ai rien détecté, je n'ai pas vu venir la chute de l'histoire. Paul est entouré d'une galerie de personnages tous plus intéressants, attachants les uns que les autres. Ils ne font pas que juste passer dans le récit, ils sont parfaitement dessinés et on les voit se profiler, apparaître de plus en plus distinctement. Ils enrichissent cette aventure... Une écriture à quatre mains, est toujours pour moi un début de mystère à résoudre, un jeu de piste où je cherche à identifier qui a écrit quoi, quel passage. Dans ce roman, je n'ai rien découvert car l'écriture reste constante, fluide et agréable à lire. Et pour le récit, il en est de même...une intrigue qui prend ses racines dans le passé, lorsque le héros découvre le cadavre de son ami d'enfance devant chez lui. Au début du livre, l'avenir de Paul ne tient plus qu'à un fil, rien ne semble lui donner envie de continuer d'avancer. Et puis, ce corps qui soudain apparaît mystérieusement dans son jardin va l’entraîner dans une enquête, mais plus que cela, une quête de lui-même, une raison de se raccrocher à la vie. Et les évènements se déroulent progressivement, efficacement et là aussi je n'ai rien détecté, je n'ai pas vu venir la chute de l'histoire. Paul est entouré d'une galerie de personnages tous plus intéressants, attachants les uns que les autres. Ils ne font pas que juste passer dans le récit, ils sont parfaitement dessinés et on les voit se profiler, apparaître de plus en plus distinctement. Ils enrichissent cette aventure que j'ai suivi avec passion. Cette histoire s'étoffe, alterne entre le romantique et le mystique, le policier et le thriller sans que cela n'altère l'intérêt que l'on porte à la résolution des énigmes. Le mélange des genres est bien réussi. Les auteurs ont joué joué ensemble une partition réussie grâce à laquelle j'ai passé un très bon moment de lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LeaTouchBook Posté le 11 Juillet 2018
    Comme toute fan de la collection La Bête Noire, j'ai découvert avec grand plaisir Là où rien ne meurt ! Voilà un roman unique en son genre ! Un roman qui mêle thriller, romance avec un zeste de fantastique. Un thriller original, captivant et addictif ! Vous l'aurez compris : j'ai beaucoup aimé cette lecture ! Le début se révèle assez lent sans manquer pourtant de rythme, un début qui permet de poser le cadre, les personnages et les différents éléments de l'histoire. Un début qui engendre une atmosphère prenante et très intéressante. Le lecteur est immédiatement happé par ce livre ! J'ai particulièrement aimé ce mélange des genres qui se révèle extrêmement harmonieux et innovant, un mélange qui fonctionne à la perfection et qui nous amène à dévorer ce roman en quelques heures. De surcroit j'ai adoré le fait que les émotions étaient aussi importantes et omniprésentes que les rebondissements liés au thriller, c'est un polar d'une grande profondeur, d'une douce sensibilité, on s'attache immédiatement aux protagonistes ! En définitive, un excellent thriller que je vous recommande chaudement ! Vive La Bête Noire !
  • Bookinette Posté le 2 Juillet 2018
    J'ai toujours été fascinée par l'écriture à 4 mains, ce processus qui permet de mêler deux intimités propres pour raconter une histoire commune. Ici la complicité fonctionne vraiment bien et ce roman, au premier abord étrange et déroutant, présente de multi-facettes toutes très réussies et devient très vite captivant. Paul Bénévent est un homme brisé depuis la mort de sa femme. Il ne peut plus avancer dans la vie, professionnellement il n'a plus écrit une seule ligne, sentimentalement il est resté figé dans le passé... Quand le corps de son ami d'enfance Alexandre Maraval qu'il n'a pas vu depuis 25 ans est retrouvé devant chez lui, il se trouve entraîné dans une histoire incroyable. Suspecté de meurtre, il va enquêter en parallèle de la police pour comprendre et mettre à jour la vérité. Il va ainsi replonger dans ses souvenirs d'enfance, interroger le présent, voyager. L'enquête pourrait paraître simple à première vue, mais très vite des faits troublants à la limite du fantastique surviennent : un cercueil inhumé emporté par les eaux, une femme mystérieux sosie d'un tableau de son enfance qui a beaucoup compté... Hasard, destin ? Il y a du mystère - beaucoup de mystère autour des... J'ai toujours été fascinée par l'écriture à 4 mains, ce processus qui permet de mêler deux intimités propres pour raconter une histoire commune. Ici la complicité fonctionne vraiment bien et ce roman, au premier abord étrange et déroutant, présente de multi-facettes toutes très réussies et devient très vite captivant. Paul Bénévent est un homme brisé depuis la mort de sa femme. Il ne peut plus avancer dans la vie, professionnellement il n'a plus écrit une seule ligne, sentimentalement il est resté figé dans le passé... Quand le corps de son ami d'enfance Alexandre Maraval qu'il n'a pas vu depuis 25 ans est retrouvé devant chez lui, il se trouve entraîné dans une histoire incroyable. Suspecté de meurtre, il va enquêter en parallèle de la police pour comprendre et mettre à jour la vérité. Il va ainsi replonger dans ses souvenirs d'enfance, interroger le présent, voyager. L'enquête pourrait paraître simple à première vue, mais très vite des faits troublants à la limite du fantastique surviennent : un cercueil inhumé emporté par les eaux, une femme mystérieux sosie d'un tableau de son enfance qui a beaucoup compté... Hasard, destin ? Il y a du mystère - beaucoup de mystère autour des morts, autour des étoiles, autour du tableau- un brin d'ésotérisme, un rien de fantastique, de l'alchimie, de l'action, une enquête étonnante et aussi une véritable histoire d'amour d'un romantisme fou. Le mélange des genres est surprenant mais très bien articulé, pas de scène gore, pas de mièvrerie, tout est parfaitement dosé. Outre l'enquête, j'ai aimé un tas de paramètres dans ce récit. Tout d'abord les atmosphères créées souvent très visuelles : les premières pages à Nîmes lors des grandes inondations, le contexte est réaliste et grave, une ville sinistrée où l'on sent les tensions monter en même temps que l'eau..... plus loin dans le roman, à Prague lors d'une poursuite haletante quasi cinématographique, une véritable scène à la Hitchcock...mais aussi la poésie qui se dégage dans les scènes plus intimistes, Ensuite les personnages très attachants : le père fantasque à l'imagination sans limite (quelle extraordinaire enfance !) ; le remarquable inspecteur de police Salinque d'une redoutable perspicacité et qui, sous ses dehors négligés, recèle des trésors de délicatesse ; Paul torturé, peu causant, mais tenace et d'une grande loyauté ...etc... Tous ses personnages sont au service de l'intrigue mais parlent aussi d'amitié, d'amour, de relations familiales...et sont tous pétris d'humanité. Et pour finir, j'ai beaucoup aimé le mélange très réussi des références tantôt populaires comme celle d'une série télévisée à grande audience, tantôt plus érudites avec les grands théoriciens des siècles derniers, Victor Hugo, des citations en latin sans que jamais le récit ne s'enfonce dans le rébarbatif ni l'ennui. Je me suis laissée portée par le récit, la plume sans fioritures mais sensible, vivante, graphique et parfois émouvante et c'est conquise, charmée que j'ai refermé la dernière page sur ses mots "Merci [.....] de m'avoir fait comprendre que rien ne meurt, et que tout recommence, maintenant." Un grand merci à Robert Laffont et La collection La Bête noire pour cette belle lecture !
    Lire la suite
    En lire moins
Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.