Lisez! icon: Search engine
Julliard
EAN : 9782260019183
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

La Planète des singes

Date de parution : 07/04/2011

Vendu à plusieurs millions d’exemplaires dans le monde, sans cesse réédité depuis sa première parution et plusieurs fois adapté au cinéma, La Planète des singes, le chef-d’oeuvre de Pierre Boulle, est l’un des plus grands classiques de la science-fiction et du roman d’aventures.
Y a-t-il des êtres humains ailleurs que...

Vendu à plusieurs millions d’exemplaires dans le monde, sans cesse réédité depuis sa première parution et plusieurs fois adapté au cinéma, La Planète des singes, le chef-d’oeuvre de Pierre Boulle, est l’un des plus grands classiques de la science-fiction et du roman d’aventures.
Y a-t-il des êtres humains ailleurs que dans notre galaxie ? C’est la question que se posent les trois passagers d’un vaisseau spatial survolant une planète proche de Bételgeuse : on y aperçoit des villes, des routes curieusement semblables à celles de notre Terre. Après s’y être posés, les voyageurs découvrent que cette planète est habitée par des singes qui vont les capturer et les soumettre à diverses expériences. Il leur faudra, devant ces singes, faire la preuve de leur humanité...

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782260019183
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • simoncournoye Posté le 11 Septembre 2021
    N’ayant jamais accroché aux adaptations télévisuelles, c’est avec un peu de scepticisme que j’attaquai ce livre. Mais Surprise! Que du plaisir! Ça se lit comme un charme et difficile de s’arrêter. Il y a de quoi remettre en cause le complexe de supériorité de l’humanité.
  • simoncournoye Posté le 11 Septembre 2021
    N’ayant jamais accroché aux adaptations télévisuelles, c’est avec un peu de scepticisme que j’attaquai ce livre. Mais Surprise! Que du plaisir! Ça se lit comme un charme et difficile de s’arrêter. Il y a de quoi remettre en cause le complexe de supériorité de l’humanité.
  • simoncournoye Posté le 11 Septembre 2021
    N’ayant jamais accroché aux adaptations télévisuelles, c’est avec un peu de scepticisme que j’attaquai ce livre. Mais Surprise! Que du plaisir! Ça se lit comme un charme et difficile de s’arrêter. Il y a de quoi remettre en cause le complexe de supériorité de l’humanité.
  • simoncournoye Posté le 11 Septembre 2021
    N’ayant jamais accroché aux adaptations télévisuelles, c’est avec un peu de scepticisme que j’attaquai ce livre. Mais Surprise! Que du plaisir! Ça se lit comme un charme et difficile de s’arrêter. Il y a de quoi remettre en cause le complexe de supériorité de l’humanité.
  • BazaR Posté le 31 Août 2021
    Avalé en trois jours. Et croyez-moi, c'est très rapide pour moi. J'ai baladé ce bouquin partout en vacances, de la Belgique à la Dordogne, avant de le lire… chez moi. Il méritait bien ça ; il était fatigué. Et enfin ça me permettait de commencer à combler mes immenses lacunes en classiques SF. Évidemment j'avais en tête les multiples versions cinématographiques tirées du bouquin, et je cherchais en permanence les liens. Finalement, c'est le film avec Charlton Heston qui s'en rapproche le plus je dirais, tout en étant assez différent. J'ai d'abord été épaté par le niveau scientifique développé par l'auteur, que ce soit sur les véhicules spatiaux à voile solaire ou les effets relativistes du voyage à la « vitesse de la lumière moins epsilon » comme il dit. C'est beau comme du Poul Anderson. Tout en dévorant les courts chapitres, je tiquais quand même sur le fait que l'auteur développe une pure interversion entre homme et singe, les deux sociétés se ressemblant comme deux gouttes d'eau pour tout alors que trois cent années lumières sont censées les séparer. Je trouvais qu'une telle similarité était peu crédible, et puis je me suis dit que c'était volontaire. Cela permet de mettre en relief certains... Avalé en trois jours. Et croyez-moi, c'est très rapide pour moi. J'ai baladé ce bouquin partout en vacances, de la Belgique à la Dordogne, avant de le lire… chez moi. Il méritait bien ça ; il était fatigué. Et enfin ça me permettait de commencer à combler mes immenses lacunes en classiques SF. Évidemment j'avais en tête les multiples versions cinématographiques tirées du bouquin, et je cherchais en permanence les liens. Finalement, c'est le film avec Charlton Heston qui s'en rapproche le plus je dirais, tout en étant assez différent. J'ai d'abord été épaté par le niveau scientifique développé par l'auteur, que ce soit sur les véhicules spatiaux à voile solaire ou les effets relativistes du voyage à la « vitesse de la lumière moins epsilon » comme il dit. C'est beau comme du Poul Anderson. Tout en dévorant les courts chapitres, je tiquais quand même sur le fait que l'auteur développe une pure interversion entre homme et singe, les deux sociétés se ressemblant comme deux gouttes d'eau pour tout alors que trois cent années lumières sont censées les séparer. Je trouvais qu'une telle similarité était peu crédible, et puis je me suis dit que c'était volontaire. Cela permet de mettre en relief certains comportements humains sujets à débat, comme le capitalisme boursier d'avant l'informatique ou l'utilisation d'animaux de laboratoire pour la recherche. Et puis Pierre Boulle développe sa théorie de l'imitation, qui rapproche (un peu) du film de 1968 (seul truc qui m'a vraiment gêné : ce concept de mémoire collective qui offre pourtant un moment de lecture très captivant). Soit, mais comment expliquer l'évolution si similaire des êtres vivants sur deux planètes si éloignées ? J'ai senti venir la première révélation de fin et pourtant elle a gardé toute sa force quand je l'ai lue. Quant à la deuxième… malheureusement je la connaissais, l'ayant malencontreusement entendue quelque part et jamais oubliée (alors que j'ai une mémoire de poisson rouge vif). C'est en discutant du sujet avec une amie qu'elle m'a donné sa propre interprétation (ATTENTION ! ne pas lire si vous n'avez pas lu le roman). [masquer] Toute cette histoire est finalement un roman de SF dans le roman de Pierre Boulle, écrit par un singe inconnu qui ne connaissait pas l'autoédition. Il n'y a jamais eu d'intelligence que chez les singes et l'homme a toujours été une enclume [/masquer]. Même si je considère que l'auteur laisse l'interprétation assez libre, je dois avouer que celle de mon amie élimine de fait mes interrogations mentionnées plus haut. Quoi qu'il en soit, le plaisir de lecture est réel. N'hésitez pas à vous lancer même si vous avez vu les films.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE JULLIARD
Les éditions Julliard sont spécialisées dans la littérature française contemporaine. Julliard ne cesse de découvrir de nouveaux talents et d'enrichir son catalogue avec des textes d'auteurs à la personnalité toujours singulière, et au style inimitable. Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Twist final : 10 romans dont la fin vous laissera bouche bée

    Choquant et inattendu, le retournement final fait partie de ces pirouettes, qui, lorsqu'elles sont bien réalisées, transforment une lecture agréable en lecture inoubliable. Du roman de SF culte La planète des singes au récent best-seller La Fille du train, focus sur dix romans avec une fin à couper le souffle. 

    Lire l'article