Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782823887754
Code sériel : 7105
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe
Nouveauté

La Romance de Ténébreuse - Intégrale I

Simone HILLING (Traducteur), Annette VINCENT (Traducteur)
Date de parution : 12/08/2021

Un astronef s’écrase sur une planète inconnue. Les survivants – des pionniers que le vaisseau transportait vers une colonie lointaine – pourront-ils le réparer et repartir vers leur destination initiale ? Ils devront reconstruire les machines nécessaires à partir des matériaux locaux, au risque de détruire l’écologie de la planète.
Certains...

Un astronef s’écrase sur une planète inconnue. Les survivants – des pionniers que le vaisseau transportait vers une colonie lointaine – pourront-ils le réparer et repartir vers leur destination initiale ? Ils devront reconstruire les machines nécessaires à partir des matériaux locaux, au risque de détruire l’écologie de la planète.
Certains veulent s’établir sur place et s’adapter à cet environnement étrange. Mais voici que se lèvent des vents apportant avec eux des pollens aux mystérieux pouvoirs. Les hommes de la planète Ténébreuse ne seront plus jamais les mêmes…

Au sommaire
La Planète aux vents de folie
Reine des orages
La Belle Fauconnière

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823887754
Code sériel : 7105
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Octarine008 Posté le 3 Octobre 2021
    Bonne saga, mais parfois un peu longue. J'ai eu un peu de mal avec la premier tome : trop de termes et réflexions scientifiques à mon goût. Le 2ème tome est bien, mais très lent en terme d'action. Par contre, j'ai beaucoup aimé le 3ème tome, la Belle Fauconnière. C'est largement dû au personnage de Romilly, que j'ai beaucoup aimé.
  • Ninouphar Posté le 9 Août 2020
    Ce qui est malheureux avec cette saga, c'est ce titre mal traduit qui, sans doute, a dissuadé de nombreux lecteurs de s'y intéresser. Le titre anglais est "Darkover series", Darkover (Ténébreuse) étant la planète où l'histoire se déroule ; "series" ayant pu être traduit par "épopée", "cycle"... Le mot "romance" est donc à prendre dans un sens ancien, et il ne s'agit pas d'une "romance" au sens moderne (une histoire romantique, ou, a fortiori, un mauvais roman adolescent à l'eau de rose). N'ayant jamais lu d'autres livres de science-fiction / fantasy de ce genre (vaisseau spatial naufragé sur une planète inconnue, colonisation de la planète, épopée de ce nouveau monde à travers les âges), je ne saurais dire si c'est un excellent livre de SF ou s'il est médiocre, mais je puis vous dire qu'il est exceptionnel par son avant-gardisme dans ses réflexions sur les relations hommes/femmes, surtout le 3ème tome de l'intégrale 1. Il est incroyablement déroutant d'apprendre que cette saga a été écrite et publiée entre les années 1960 et 1980. Lisez au moins le 3ème tome de cette première intégrale, "La belle fauconnière" (les tomes sont indépendants les uns des autres), et vous aurez du mal à... Ce qui est malheureux avec cette saga, c'est ce titre mal traduit qui, sans doute, a dissuadé de nombreux lecteurs de s'y intéresser. Le titre anglais est "Darkover series", Darkover (Ténébreuse) étant la planète où l'histoire se déroule ; "series" ayant pu être traduit par "épopée", "cycle"... Le mot "romance" est donc à prendre dans un sens ancien, et il ne s'agit pas d'une "romance" au sens moderne (une histoire romantique, ou, a fortiori, un mauvais roman adolescent à l'eau de rose). N'ayant jamais lu d'autres livres de science-fiction / fantasy de ce genre (vaisseau spatial naufragé sur une planète inconnue, colonisation de la planète, épopée de ce nouveau monde à travers les âges), je ne saurais dire si c'est un excellent livre de SF ou s'il est médiocre, mais je puis vous dire qu'il est exceptionnel par son avant-gardisme dans ses réflexions sur les relations hommes/femmes, surtout le 3ème tome de l'intégrale 1. Il est incroyablement déroutant d'apprendre que cette saga a été écrite et publiée entre les années 1960 et 1980. Lisez au moins le 3ème tome de cette première intégrale, "La belle fauconnière" (les tomes sont indépendants les uns des autres), et vous aurez du mal à croire qu'il date de 1982 tant ses critiques et réflexions sur le féminisme sont modernes, pour l'époque et même pour aujourd'hui ! Car aujourd'hui encore, le féminisme dans la fantasy s'exprime généralement par la simple mise en avant d'un personnage féminin ultra virilisé et du contraste qu'elle suscite lorsqu'on la compare aux autres personnages féminins (souvent niaises, superficielles et/ou timides, fragiles). Il faut choisir son camp : être femme et donc faible, ou être "garçon manqué" et donc fort. A croire qu'être une femme forte, c'est être un homme. La fantasy, qui prend presque toujours place dans un univers médiéval, semble manquer cruellement d'esprit critique sur les relations hommes/femmes. Mais Marion Zimmer Bradley a balayé tous les stéréotypes féministes avant même que ceux-ci existent pour nous offrir, via le personnage de Romilly (toujours dans le 3ème tome), une vision à chaque page un peu plus critique sur le féminisme. [masquer]Romilly, la personnage principale, jeune fille issue de l'aristocratie ténébrane, a pris la fuite (son père veut la faire épouser un homme qui la répugne). Elle se déguise en garçon et intègre un groupe d'hommes rebelles, n'ayant aucune idée de sa véritable identité. Elle se sent à sa place parmi eux en tant que garçon, mais sait qu'ils ne l'accepteront jamais parmi eux en tant que fille. Et pour cause, elle finit par être démasquée et désespère de voir le comportement de ses compagnons changer de façon radicale (leur bonhomie se transforme en méfiance, leur familiarité en pudeur, leur amitié en un pont infranchissable entre l'Homme et la Femme). La bonne fortune a permis à Romilly de croiser la route de la Sororité de l'Epée, guilde entièrement constituée de femmes anti-système qui ont décidé de mener une vie libre et indépendante. On croit alors que Romilly a trouvé la félicité parmi des femmes qui, comme elles, refusent de demeurer victimes du système et des contraintes que la société imposent aux Ténébranes ; des femmes qui (normalement) devraient partager ses opinions. Là où un livre ordinaire aurait mis un point final, ce livre-là va plus loin : les femmes s'avèrent être aussi pleines de stéréotypes sur les hommes que les hommes sur les femmes. A leurs yeux, les hommes seraient tous des êtres ignobles, machistes, violents, et une femme ne pourrait trouver de bonheur que parmi les femmes. Le constat est là : Romilly ne trouve sa place ni parmi les hommes, ni parmi les femmes. Mais où la trouver alors ? [/masquer]Nous n'en dirons pas plus car cela n'aurait pas grand intérêt de décrire ce qui est bien mieux dit dans le livre ; mais, en somme, nous voyons Romilly grandir dans une société sexiste et développer l'esprit le plus critique et lucide qu'il m'ait été donnée de voir dans mes lectures de fantasy. Nous la rencontrons petite fille insouciante et ignorante de la réalité de son monde à une jeune femme amère et aigrie par les brutalités et les injustices de la société, mais non moins intelligente, déterminée et attachante. Dans l'ensemble, c'est une bonne saga de SF/fantasy. Il y a beaucoup de longueurs et le rythme peut être très lent parfois, mais elle en vaut la peine, car certains passages sont formidables : [masquer]l'histoire de Romilly, la redécouverte de la planète par les Terriens...[/masquer]. Et il est très plaisant de voir l'évolution de tout un univers sur plusieurs millénaires, de découvrir comment l'auteur a construit sa mythologie, sa politique, ses religions, son économie... Il est fort dommage qu'il n'y ait pas une carte évolutive de Ténébreuse, ça aurait permis une meilleure compréhension des changements géographiques et géopolitiques, des changements de frontières, et de mieux se repérer (à savoir que chaque partie se concentre sur des personnages et des lieux différents, par conséquent les noms propres se multiplient très vite). Une carte au temps 0, au moment de la colonisation ; une carte pour les Cent Royaumes ; une carte pour les Sept Domaines, etc. Un calendrier aurait également aidé le lecteur à distinguer les Âges de Ténébreuse : on a du mal à avoir une idée claire de la chronologie de l'histoire (très peu voire aucune indication sur les années passées entre chaque tome).
    Lire la suite
    En lire moins
  • DFleura Posté le 12 Septembre 2019
    Un roman bien différent, plus touffu et plus complexe que le premier tome, mêlant politique, manoeuvres, amour et mariages arrangés. Des personnages bien construits, denses qui apportent un réel plus à une histoire elle même très bien tournée. Bref : J'ai bien aimé.
  • DFleura Posté le 12 Septembre 2019
    Je connaissais M.Zimmer Bradley de par ses romans sur les prêtresses d'Avalon, je découvre une facette toute nouvelle de l'auteure avec ce livre. Ce premier tome a été assez désarçonnant pour moi dans la mesure où j'avais l'impression qu'il n'y avait pas de chronologie. J'y ai retrouvé le style et l'imagination de M. Zimmer Bradley, et tous les ingrédients sont réunis pour dévorer ce premier tome : fantasy, écologie, la condition humaine, et l'apologie de la femme.
  • TipiPichoux Posté le 29 Juillet 2019
    J'ai beaucoup aimé le 1er livre de cet intégral tome1 qui correspondait à la 4ème de couverture, mais la suit pas du tout. Je ne m'attendais pas à ça.
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !