Lisez! icon: Search engine
Omnibus
EAN : 9782258110397
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

La sagesse du Père Brown

Date de parution : 10/04/2014
Douze enquêtes du plus déroutant des enquêteurs de la fiction policière : le Père Brown.

Le père Brown est un des personnages les plus célèbres - et le plus déroutant - de la fiction policière. Ce prêtre catholique d'une petite paroisse de l'Essex, petit et rondouillard, avenant, n'a rien d'extraordinaire ; il semble même tout à fait insignifiant, voire ahuri, avec son regard de myope...

Le père Brown est un des personnages les plus célèbres - et le plus déroutant - de la fiction policière. Ce prêtre catholique d'une petite paroisse de l'Essex, petit et rondouillard, avenant, n'a rien d'extraordinaire ; il semble même tout à fait insignifiant, voire ahuri, avec son regard de myope et son grand parapluie qui l'embarrasse.
Le fait est que cette apparence médiocre dissimule un cerveau exceptionnel aux méthodes géniales. Les faits et les indices l'intéressent peu : il se laisse guider par l'atmosphère et ses intuitions. Il se glisse dans l'esprit du malfaiteur et résoud de l'intérieur des énigmes a priori insolubles. En prenant le contrepied des méthodes d'investigation classiques, il agit à rebours du sens commun. Les observateurs (dont le lecteur) ne comprennent rien à son comportement, ni à son discours, à mille lieues semble-t-il de l'enquête en cours : ses agissements sont à première vue incohérents, ses propos décousus, ses digressions insensées . Et pourtant... La logique déconcertante de ce détective particulier éclate une fois l'intrigue dénouée.
Il considère le crime comme une œuvre d'art et le criminel comme une âme égarée qu'il faut comprendre et sauver. C'est donc un philosophe que dépeint Chesterton, mais un philosophe décalé, maniant l'humour et le paradoxe. En un mot : un poète.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258110397
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Aline1102 Posté le 14 Février 2020
    Le père Brown est l'un de mes enquêteurs préférés ! J'ai récemment re-visionné la série avec Mark Williams (Arthur Weasley pour les fans de Harry Potter) et cela m'a donné envie de relire ces nouvelles très amusantes. On est loin des romans policiers sanglants : les nouvelles de G.K. Chesterton sont plus "intellectuelles", avec un prêtre qui réfléchit beaucoup afin de résoudre les énigmes qui s'offrent à lui. Et même s'il ne paie pas de mine, le père Brown parvient toujours à trouver la solution à tout problème et par démasquer les criminels les plus retors. Il n'y a pas à dire : malgré son apparence un peu négligée, avec son vieux parapluie et son grand chapeau, le père Brown est un homme extrêmement intelligent ! Et le fait que son apparence ne reflète absolument pas la qualité de son intellect est justement ce qui fait sa grande force : personne ne se méfie de lui, encore moins les assassins et les bandits. Dans ce volume, le brave homme voyage beaucoup : France, Italie, croisière le long des côtes britanniques,... Plutôt que de rester sagement dans sa paroisse de l'Essex, le père Brown se lance dans des aventures aux quatre coins du monde, avec... Le père Brown est l'un de mes enquêteurs préférés ! J'ai récemment re-visionné la série avec Mark Williams (Arthur Weasley pour les fans de Harry Potter) et cela m'a donné envie de relire ces nouvelles très amusantes. On est loin des romans policiers sanglants : les nouvelles de G.K. Chesterton sont plus "intellectuelles", avec un prêtre qui réfléchit beaucoup afin de résoudre les énigmes qui s'offrent à lui. Et même s'il ne paie pas de mine, le père Brown parvient toujours à trouver la solution à tout problème et par démasquer les criminels les plus retors. Il n'y a pas à dire : malgré son apparence un peu négligée, avec son vieux parapluie et son grand chapeau, le père Brown est un homme extrêmement intelligent ! Et le fait que son apparence ne reflète absolument pas la qualité de son intellect est justement ce qui fait sa grande force : personne ne se méfie de lui, encore moins les assassins et les bandits. Dans ce volume, le brave homme voyage beaucoup : France, Italie, croisière le long des côtes britanniques,... Plutôt que de rester sagement dans sa paroisse de l'Essex, le père Brown se lance dans des aventures aux quatre coins du monde, avec son ami Flambeau. La sagesse du père Brown est un beau classique du roman policier à énigmes anglais : les aventures du Père Brown sont toujours très amusantes à lire, car le héros est assez atypique et suivre le cheminement de sa réflexion est absolument fascinant. Les intrigues sont aussi très intéressantes à découvrir et le format sous forme de nouvelles permet de lire les aventures du père Brown à un rythme plus lent que les polars/thrillers habituels, sans toutefois perdre le fil de l'intrigue.
    Lire la suite
    En lire moins
  • gorgospa Posté le 20 Juillet 2015
    Très belle écriture, c'est un vrai moment de détente que de lire les nouvelles du Père Brown. Véritable scène de vie, G. K. Chesterton nous dépeint des situations comiques et des intrigues redoutables qui surprennent à tous les coups. A mettre entre toutes les mains.
  • caryatide Posté le 8 Juillet 2015
    Moi aussi j'avais gardé un bon souvenir de G.K Chesterton, mon professeur d'anglais de terminale ayant eu la bonne idée, rare à l'époque, de nous faire étudier The man who was Thursday au lieu de petits morceaux de textes de toutes sortes. J'ai donc été ravie de recevoir ce livre dans le cadre d'une masse critique et j'en remercie Babelio et les éditions Omnibus. Au moment où je l'ai reçu je venais de lire une citation sur Babelio "on n'est pas insomniaque si on aime lire". Je suis donc partie pour une lecture nocturne des enquêtes du père Brown : mauvaise idée; le texte est souvent tellement fantaisiste que j'ai du souvent repartir en arrière pour vérifier que je ne rêvais pas. Mais on pourrait dire que c'est un des charmes de l'auteur... Ce qui ne m'a pas charmée, au contraire, c'est l'aspect un peu répétitif des nouvelles et l'aspect terriblement daté des textes. On y trouve un catalogue de stéréotypes : italiens voleurs, français athées, américains sentimentaux, etc...et bien sûr des noirs tous cannibales... J'ai donc finalement été un peu déçue mais je crois que je vais essayer de relire d'autres nouvelles pour voir si mon impression persiste.
Toute l'actualité des éditions OMNIBUS
Revivez chaque mois les chefs-d'œuvre classiques et populaires.