RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La Séparation

            Presses de la cité
            EAN : 9782258113336
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            La Séparation

            Daphné BERNARD (Traducteur)
            Date de parution : 09/10/2014
            De la Malaisie à l’Angleterre des années 1950, la destinée tragique d’une mère et de ses filles, cruellement séparées.
            En Malaisie, la guerre civile fait rage en 1955. Chez les Cartwright, une famille de colons, le départ pour l’Angleterre est imminent : il est devenu trop dangereux de rester. Mais, du haut de ses onze ans, Emma ne comprend pas les raisons qui poussent son père à hâter les préparatifs... En Malaisie, la guerre civile fait rage en 1955. Chez les Cartwright, une famille de colons, le départ pour l’Angleterre est imminent : il est devenu trop dangereux de rester. Mais, du haut de ses onze ans, Emma ne comprend pas les raisons qui poussent son père à hâter les préparatifs sans même attendre le retour de sa mère, Lydia. Elle se heurte à un mur de silence et doit bientôt embarquer sur un bateau pour l'Europe avec lui et sa jeune sœur. 
            Après un séjour passé au chevet d’une amie souffrante, Lydia rentre chez elle pour trouver sa maison vide. Aucun signe de son mari, Alec, ou de leurs filles, ni même des serviteurs. Désespérée, elle se lance dans un périlleux voyage à travers la Malaisie pour retrouver ses enfants, sans se douter que des milliers de kilomètres les séparent.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258113336
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            Presses de la cité
            12.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • MaBouquineListe Posté le 5 Novembre 2018
              Lydia Cartwright, une jeune maman de deux petites filles qui vit en Malaisie avec sa famille, a dû s'absenter plusieurs semaines pour se rendre au chevet d'une amie gravement malade. A son retour, quelle n'est pas sa stupéfaction de trouver sa maison complètement vide! Mari, enfants, serviteurs et meubles: tous ont disparu! Commence alors une longue quête, un périlleux périple dans un pays en proie aux troubles politiques, à travers jungle et territoires en guerre, pour essayer de retrouver la trace de ses filles. Trahison, déception, perte d'êtres chers, rien ne lui sera épargné au cours de sa longue errance et pourtant, toujours elle se relèvera et tiendra tête au destin. "La séparation" est résolument un roman riche en émotions. C'est un roman-fleuve comme je les aime, qui nous transporte en d'autres lieux, d'autres époques. La Malaisie et sa jungle notamment y sont subtilement décrites, rendues envoûtantes à souhait et propices à créer une atmosphère parfois pesante mais en tous cas toujours mystérieuse et magique. Le dénouement, quant à lui, est à la hauteur de tout le roman: terriblement prenant...
            • LadyRomance Posté le 5 Juin 2018
              Autant vous le dire d'emblée : je me suis régalée avec ce roman que j'ai trouvé très intéressant au niveau de l'évolution des personnages. L'histoire est originale et je ne savais pas du tout à quoi m'attendre à l'avance... et j'aime ça ! Le suspense dure tout le long du récit. Les personnages principaux sont très attachants, leur situation et leur vécu, très émouvants. L'héroïne, Lydia, 31 ans, retourne chez elle après un mois d'absence au chevet de son amie malade. Une fois rentrée chez elle, celle-ci trouve sa maison vide. Plus tard, elle apprendra que son mari a été muté. Elle se lance alors dans un périple pour retrouver sa famille à travers la Malaisie malgré la dangerosité due à de nombreux conflits intérieurs. Hors, en réalité, le mari l'a abandonné pour fuir en Angleterre avec ses filles à qui il racontera que leur mère les a abandonné et a péri ensuite dans un conflit. Pourtant, la fille aînée, Emma, âgée de douze ans, remarque certaines choses qui lui laisse à penser que sa mère est bien vivante. Mais, elle ne peut rien faire car son père la surveille de près. Et c'est toute une histoire que l'on va... Autant vous le dire d'emblée : je me suis régalée avec ce roman que j'ai trouvé très intéressant au niveau de l'évolution des personnages. L'histoire est originale et je ne savais pas du tout à quoi m'attendre à l'avance... et j'aime ça ! Le suspense dure tout le long du récit. Les personnages principaux sont très attachants, leur situation et leur vécu, très émouvants. L'héroïne, Lydia, 31 ans, retourne chez elle après un mois d'absence au chevet de son amie malade. Une fois rentrée chez elle, celle-ci trouve sa maison vide. Plus tard, elle apprendra que son mari a été muté. Elle se lance alors dans un périple pour retrouver sa famille à travers la Malaisie malgré la dangerosité due à de nombreux conflits intérieurs. Hors, en réalité, le mari l'a abandonné pour fuir en Angleterre avec ses filles à qui il racontera que leur mère les a abandonné et a péri ensuite dans un conflit. Pourtant, la fille aînée, Emma, âgée de douze ans, remarque certaines choses qui lui laisse à penser que sa mère est bien vivante. Mais, elle ne peut rien faire car son père la surveille de près. Et c'est toute une histoire que l'on va découvrir par la suite car le roman va beaucoup plus loin. J'ai énormément aimé ce roman et le rythme du fait de l'alternance entre les chapitres au sujet de la quête de Lydia à la recherche de sa famille et ceux dont la narratrice est Emma, sa fille. Cette dernière se raconte de son point de vue de jeune adolescente à la personnalité tenace et vive formant un très beau personnage attachant et émouvant très intéressent à suivre. En bref, c'est un coup de cœur pour ce roman féminin sur fond de guerre civile en Malaisie en 1955 avec de l'amour, du suspense, des secrets... touchant et envoutant ! www.ladyromance.over-blog.com
              Lire la suite
              En lire moins
            • Sami33 Posté le 20 Février 2018
              A la place de Lydia, je ne sais pas ce que j'aurai fait dans sa situation mais une chose est sûre, on ne part pas comme ça avec des enfants sans laisser de mots, sans laisser de traces, ni rien... Lydia vit en Malaisie avec sa petite famille, Alec son mari, Emma et Fleur leurs filles. Elle a passé quelques semaines au chevet d'une amie qui était gravement malade mais à son retour au domicile familial, elle retrouve une maison vide, sans occupants. Paniquée, elle passe de nombreux coup de téléphone et apprend que son mari aurait soi-disait été muté. Mais pourquoi n'a-t-il pas prévenu sa femme qu'ils devaient tous partir rapidement ? Elle tente de les rejoindre rapidement sur place sauf que voilà, la maison où ils étaient censés se trouver, mari et enfants a pris feu... De l'autre côté de l'Atlantique se trouve une petite fille qui est totalement perdue. Elle se retrouve dans un pays qu'elle ne connaît pas et qui ne lui semble pas des plus accueillants. La relation avec son père et sa sœur va de mal en pis. Elle n'a aucune nouvelle de sa maman, elle ne comprend pas pourquoi elle n'en a plus. Pour elle, leur... A la place de Lydia, je ne sais pas ce que j'aurai fait dans sa situation mais une chose est sûre, on ne part pas comme ça avec des enfants sans laisser de mots, sans laisser de traces, ni rien... Lydia vit en Malaisie avec sa petite famille, Alec son mari, Emma et Fleur leurs filles. Elle a passé quelques semaines au chevet d'une amie qui était gravement malade mais à son retour au domicile familial, elle retrouve une maison vide, sans occupants. Paniquée, elle passe de nombreux coup de téléphone et apprend que son mari aurait soi-disait été muté. Mais pourquoi n'a-t-il pas prévenu sa femme qu'ils devaient tous partir rapidement ? Elle tente de les rejoindre rapidement sur place sauf que voilà, la maison où ils étaient censés se trouver, mari et enfants a pris feu... De l'autre côté de l'Atlantique se trouve une petite fille qui est totalement perdue. Elle se retrouve dans un pays qu'elle ne connaît pas et qui ne lui semble pas des plus accueillants. La relation avec son père et sa sœur va de mal en pis. Elle n'a aucune nouvelle de sa maman, elle ne comprend pas pourquoi elle n'en a plus. Pour elle, leur mère ne les a pas abandonné, elle ne peut pas faire une chose pareille, elle ne peut pas, elle le sait, elle le sent et elle ne perd pas espoir. Mais que s'est-il passé pour que la situation dérape ainsi ? Pourquoi Alec a-t-il pris la poudre d'escampette ? Pourquoi simuler leurs décès ? Est-ce que cette mère et cette petite fille pourront être réunies de nouveau ? Autant vous dire, que j'ai lu ce roman d'une seule traite ! Il ne fallait pas me déranger. Je devais savoir, je devais comprendre pourquoi son mari a agit ainsi !? Pourquoi il a décidé de séparer leurs enfants de cette mère aimante qui va braver tous les dangers pour les retrouver ? Pourquoi, tout simplement !? A travers le résumé de ce roman, vous ne voyez que le sommet de l'ice berg parce que la réalité est bien plus terrible que ça ! Parce que le parcours de Lydia pour trouver les siens ne sera pas de tout repos, bien au contraire, elle va vivre un effroyable périple qui va l'amener à retrouver ses enfants disparus. Au début, cette pauvre Lydia pense que ses enfants ont péris dans cet incendie. Elle sera totalement anéantie, elle va vivre la pire chose qu'il puisse arriver à un parent, j'en ai eu les tripes noués, les larmes aux yeux tant j'ai été touché par cette maman qui doit continuer à vivre malgré l'absence de ses progénitures. Elle essaie de survivre tant bien que mal en Malaisie où la révolution fait rage. Elle s'apercevra que ce qui devaient être des amis ne l'étaient pas en réalité. De cette réalité, elle va puiser la force nécessaire pour se ressaisir au lieu de se laisser couler. Elle est seule, oui mais face à l'adversité, face aux difficultés, elle saura y faire face. Puis nous avons Emma, l'une des filles de Lydia qui va prendre part au récit, ce qui va davantage le rythmer. Nous donner le point de cette petite fille de douze est très judicieux de la part de l'auteur ! Emma ne comprend pas cette nouvelle situation, elle va vite se rebeller mais les coups de son père vont vite tomber, il va la prendre à partie. En elle, il verra le caractère rebelle de Lydia. Cette pauvre enfant devra elle aussi subir de nombreuses épreuves et vivre avec un homme qui l'effraie un peu et qui taie la disparition de son épouse... Elle se sentira seule, à l'écart de sa famille. Elle espère secrètement que sa mère est quelque part et qu'elle va la retrouver et l'emmener avec elle. J'ai beaucoup aimé ce livre qui est terriblement fort en émotions, gardez une boîte de mouchoirs à proximité, vous en aurez besoin ! Rassurez-vous, ce n'est pas un récit dramatique que je vous propose de découvrir, l'auteur a habillement dosé la chose. Le récit est très bien rythmé avec une trame solide et intéressante. Dinah Jefferies nous offre le point de vue de deux personnages fort attachant. Cette mère et cette fille qui ont un lien indéfectible, un lien invisible qui les relie et qui les maintienne la tête hors de l'eau. L'espoir de ces deux personnages est beau, touchant à souhait. Leur courage pour trouver le bonheur est sans limite, on ne peut que les admirer pour ça, on ne peut que l'espérer pour elles. Je ressors de ma lecture toute chamboulée, toute retournée, je me suis mise à la place de cette mère qui n'a jamais baissé les bras pour retrouver ses petits, bravo !
              Lire la suite
              En lire moins
            • prettyrosemary Posté le 16 Février 2018
              Pourquoi Alec est-il parti avec ses filles sans attendre le retour de sa femme ? A mesure qu’Emma grandit et apprend à lire entre les lignes, les secrets des adultes deviennent de moins en moins opaques. Mais la petite fille qui vivait dans une insouciance totale va être confrontée à ce que l’humanité recèle de pire, et loin de sa mère, elle ne pourra compter que sur elle-même. Lydia, de son côté, va évoluer pour la première fois à l’écart des sphères anglaises privilégiées et connaitre la dure réalité de la Malaisie sous l’état d’urgence. Au fil de son voyage, c’est son histoire de femme plus secrète qui se dévoile aussi peu à peu. La Séparation est ainsi un joli récit qui retrace le parcours d’une mère et d’une fille, d’une femme et d’une femme en devenir. On s’attache très vite aux personnages de Dinah Jefferies. Je pense à Emma, tout particulièrement liée à sa mère est très touchante dans le sens où elle échappe au carcan de la petite fille modèle, rêvant plus d’aventures et de bêtes exotiques que de jolies robes. Et naturellement, elle fera les frais de cette nature rebelle loin de son paradis. Tout le talent... Pourquoi Alec est-il parti avec ses filles sans attendre le retour de sa femme ? A mesure qu’Emma grandit et apprend à lire entre les lignes, les secrets des adultes deviennent de moins en moins opaques. Mais la petite fille qui vivait dans une insouciance totale va être confrontée à ce que l’humanité recèle de pire, et loin de sa mère, elle ne pourra compter que sur elle-même. Lydia, de son côté, va évoluer pour la première fois à l’écart des sphères anglaises privilégiées et connaitre la dure réalité de la Malaisie sous l’état d’urgence. Au fil de son voyage, c’est son histoire de femme plus secrète qui se dévoile aussi peu à peu. La Séparation est ainsi un joli récit qui retrace le parcours d’une mère et d’une fille, d’une femme et d’une femme en devenir. On s’attache très vite aux personnages de Dinah Jefferies. Je pense à Emma, tout particulièrement liée à sa mère est très touchante dans le sens où elle échappe au carcan de la petite fille modèle, rêvant plus d’aventures et de bêtes exotiques que de jolies robes. Et naturellement, elle fera les frais de cette nature rebelle loin de son paradis. Tout le talent de l’auteure se révèle d’ailleurs dans les passages qui lui sont consacrés, puisqu’on sent une vraie évolution dans l’écriture à mesure qu’elle grandit, qu’elle devient plus mature. J’ai adoré la façon dont Dinah Jefferies nous dépeint aussi cette société malaise des années 50, entre illusions paradisiaques et réalité de la guerre civile. Difficile de ne pas vibrer pour Lydia, pour les événements tragiques qu’elle va connaitre, pour son entreprise totalement désespérée. A la fin du roman, on apprend que l’auteure a mis beaucoup d’elle-même dans cette histoire, ce qui explique aussi à quel point le récit est authentique et poignant. C’est typiquement le genre de roman qui se dévore et qui vous fait oublier tout le reste.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Mary63 Posté le 29 Décembre 2017
              Ce long voyage entre la Malaisie et l'Angleterre -avec sous fond la fin de l'Empire Britannique- m'a énormément plu. Je n'avais jamais lu aucun roman de Dinah Jefferies mais j'ai pu percevoir qu'il savait très bien retranscrire la complexité des sentiments humains. La quête de cette mère qui tente de survivre en croyant ses filles décédées m'a bouleversé. Je n'avais qu'une hâte celle de connaître la fin de l'histoire et je dois dire que le suspens fut maintenu........... Un très beau roman
            Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
            Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.