Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221140697
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

La Symphonie des Abysses - Livre 2

Collection : Collection R
Date de parution : 20/11/2014

Une nouvelle ville, de nouvelles lois, les mêmes interdits.
Abrielle et ses compagnons croyaient s’être enfin affranchis du tyrannique Règlement Intérieur. Hélas, ils vont découvrir que les rêves qu’ils portent en eux ne pourront jamais s’exprimer dans l’enceinte du Mur. Mais leur rencontre avec Eyal, jeune homme assoiffé de vérité,...

Une nouvelle ville, de nouvelles lois, les mêmes interdits.
Abrielle et ses compagnons croyaient s’être enfin affranchis du tyrannique Règlement Intérieur. Hélas, ils vont découvrir que les rêves qu’ils portent en eux ne pourront jamais s’exprimer dans l’enceinte du Mur. Mais leur rencontre avec Eyal, jeune homme assoiffé de vérité, va faire renaître l’espoir.
Aucun mur, aussi haut soit-il, ne peut étouffer les cœurs épris de liberté.
Car un passage vers l’extérieur existe bel et bien. Pour y accéder, Abrielle et ses amis vont devoir vaincre les terribles gardiens qui le défendent farouchement…
C’est en n’étant personne que l’on peut devenir quelqu’un.

Nominé pour le prix Utopiales européen jeunesse 2014 et le prix Imaginales des lycéens 2015.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221140697
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Khalya Posté le 13 Février 2021
    Ce second tome est à la hauteur du premier. Là aussi, l'histoire est divisée en deux parties : D'abord, on va se pencher sur l'histoire d'Eyal puis on va rejoindre le point où le tome 1 s'était arrêté, avec la rencontre d'Eyal et d'Abrielle, Cahill et Sand. La seconde partie va se concentrer sur la quête de ce petit groupe pour trouver le moyen de franchir le mur. Autant dire que ça ne va pas vraiment être une promenade de santé. Côté personnages, j'ai beaucoup aimé la famille d’Eyal mais j'ai regretté de ne pas voir un peu plus son père car, sous ses airs un peu rigides, on devine un sentiment de révolte aussi fort que celui de son fils, sauf que lui veut prendre le temps de changer les choses en douceur et en profondeur. Avec Eyal, on va faire des découvertes sur les origines de l'atoll, du mur, et sur ce qu'il peut bien se passer à l'extérieur. Dans ce second tome, on retrouve également l'interdiction de la musique (et de toute forme d'art d'ailleurs), mais aussi une stricte séparation entre blancs et noirs, qui vivent dans deux parties de la ville distincts. Dans la Basse-Ville, les Blancs n'ont aucun droit et dans la... Ce second tome est à la hauteur du premier. Là aussi, l'histoire est divisée en deux parties : D'abord, on va se pencher sur l'histoire d'Eyal puis on va rejoindre le point où le tome 1 s'était arrêté, avec la rencontre d'Eyal et d'Abrielle, Cahill et Sand. La seconde partie va se concentrer sur la quête de ce petit groupe pour trouver le moyen de franchir le mur. Autant dire que ça ne va pas vraiment être une promenade de santé. Côté personnages, j'ai beaucoup aimé la famille d’Eyal mais j'ai regretté de ne pas voir un peu plus son père car, sous ses airs un peu rigides, on devine un sentiment de révolte aussi fort que celui de son fils, sauf que lui veut prendre le temps de changer les choses en douceur et en profondeur. Avec Eyal, on va faire des découvertes sur les origines de l'atoll, du mur, et sur ce qu'il peut bien se passer à l'extérieur. Dans ce second tome, on retrouve également l'interdiction de la musique (et de toute forme d'art d'ailleurs), mais aussi une stricte séparation entre blancs et noirs, qui vivent dans deux parties de la ville distincts. Dans la Basse-Ville, les Blancs n'ont aucun droit et dans la Haute-Ville ce sont les noirs qui n'en n'ont aucun. Et les métisses, comme Eyal ? Et bien, ils n'ont leur place nulle part. Les découvertes sur les origines de l'atoll permettent de trouver une certaine logique à des règles qui, si je les trouve toujours injustes au moment où se déroule l'histoire, sont moins absurdes qu'elles ne le semblaient au premier abord. Dans ce tome, il y a beaucoup plus d'action que dans le premier car il ne s'agit plus seulement pour les personnages de quitter leur village mais de se confronter aux dangers qui se trouvent le long du mur, quasiment en dehors de toutes règles. On sent aussi quelque chose se noue entre Eyal et Abrielle. Ce n'est pas plus mal car la jeune fille a passé un tome et demi à tenir la chandelle pour Cahill et Sand et a joué le leader et le roc pour leur petit trio. J'étais contente qu'elle puisse un peu se reposer sur quelqu'un. Être une femme forte ne veut pas dire qu'on doit tout supporter seule. J'ai beaucoup aimé la fin, qui réussit à la fois à répondre à toutes les questions que je me posais et à être assez ouverte pour laisser place à l'imagination sans provoquer de frustration. La forme de diptyque est parfaite. Je pense qu'on aurait vite tourné en rond si la la saga avait eu plus de 2 tomes. En conclusion, j'ai trouvé cette histoire quasi-parfaite : Ni trop, ni trop peu, portée par une plume très belle, très agréable, avec une fin que je n’aurais pas pu rêver mieux ! Si cette lecture n'a pas été un coup de cœur (mais je serais bien en peine d'expliquer pourquoi), elle n'en a pas moins été excellente .
    Lire la suite
    En lire moins
  • Mallou14 Posté le 12 Mars 2017
    Attention, risque de spoilers si vous n’avez pas lu le tome précédent ! J’ai lu le premier tome de La Symphonie des Abysses de Carina Rozenfeld il y a presque trois ans et je ne m’étais jamais décidé à terminer ce diptyque. C’est grâce au challenge Fin de série que je m’y suis enfin mise ! Il n’y a que deux tomes et le premier tome m’avait beaucoup plu alors pourquoi attendre encore ? Je me suis lancée, heureusement que j’ai une bonne mémoire, et j’ai beaucoup aimé ! Dans ce second tome, on fait la connaissance d’Eyal qui vit dans la ville de Portes, une autre ville qui compose l’Anneau. J’ai beaucoup aimé Eyal et sa soif de connaissance, il a un objectif : en apprendre plus sur l’Anneau et il va tout faire pour y arriver. C’est un personnage comme je les aime, Eyal est déterminé, doux et intelligent. J’ai aussi beaucoup aimé sa petite soeur Yael. Puis, c’est la rencontre entre Eyal et les protagonistes du premier tome, Abrielle, Sand et Cahill que j’ai été très heureuse de retrouver. Ils seront tous obligé de fuir ensemble à un moment crucial. J’ai aimé le fait que la narration soit partagée, pas... Attention, risque de spoilers si vous n’avez pas lu le tome précédent ! J’ai lu le premier tome de La Symphonie des Abysses de Carina Rozenfeld il y a presque trois ans et je ne m’étais jamais décidé à terminer ce diptyque. C’est grâce au challenge Fin de série que je m’y suis enfin mise ! Il n’y a que deux tomes et le premier tome m’avait beaucoup plu alors pourquoi attendre encore ? Je me suis lancée, heureusement que j’ai une bonne mémoire, et j’ai beaucoup aimé ! Dans ce second tome, on fait la connaissance d’Eyal qui vit dans la ville de Portes, une autre ville qui compose l’Anneau. J’ai beaucoup aimé Eyal et sa soif de connaissance, il a un objectif : en apprendre plus sur l’Anneau et il va tout faire pour y arriver. C’est un personnage comme je les aime, Eyal est déterminé, doux et intelligent. J’ai aussi beaucoup aimé sa petite soeur Yael. Puis, c’est la rencontre entre Eyal et les protagonistes du premier tome, Abrielle, Sand et Cahill que j’ai été très heureuse de retrouver. Ils seront tous obligé de fuir ensemble à un moment crucial. J’ai aimé le fait que la narration soit partagée, pas en chapitres distincts comme c’est souvent le cas, mais dans un même chapitre où on a les pensées de tout le monde et on ne s’y perd pas. Dès les premières pages, je me suis laissée emporter par l’écriture fluide et efficace de Carina Rozenfeld ! On a nos réponses à nos questions, on sait enfin pourquoi dans la ville de Désex, où vivaient Sand et Cahill, on ne pouvait pas se toucher, pourquoi dans la ville de Portes les habitants sont séparés en fonction de leur couleur de peau, pourquoi le chant est interdit, etc. Je sais enfin ce qu’est La Symphonie des Abysses. Je m’en doutais un peu mais j’avoue que je ne m’attendais pas à cela malgré tout, même si j’ai trouvé ça un peu étrange, j’ai été bien surprise ! J’aurais aimé un petit épilogue car la fin reste un peu ouverte. Cependant, même si j’ai beaucoup aimé, je n’ai pas ressenti les émotions qui m’avaient chamboulée en lisant le premier tome. Peut-être est-ce parce que je lis ce tome deux presque trois ans après le précédent ? Peut-être que je suis aussi devenue plus exigeante avec mes lectures ? Peut-être parce que la découverte de l’histoire de Sa et Ca m’avait vraiment bouleversée et qu’il n’y a plus de découverte ici, juste la suite de l’histoire ? Bref, le deuxième tome de La Symphonie des Abysses est une très belle conclusion à cette histoire même si je n’ai pas été aussi bouleversée par cette suite ! Abrielle, Sand, Cahill, Eyal et Yael ont enfin trouvé ce qu’ils recherchaient depuis le début, une échappatoire à l’Anneau et à son Mur imposant. Une duologie à lire si ce n’est pas encore fait !
    Lire la suite
    En lire moins
  • maudb69 Posté le 12 Août 2016
    J'allais un peu à reculons pour cette lecture car le tome 1 n'avait pas été une excellent lecture. Je n'avais pas apprécié la redondance de la narration. Et je me suis surprise moi-même à adorer ce tome 2. Un grand écart considérable entre les deux tomes. Ce second tome nous parle de liberté. Il évoque des fautes commises par les générations précédentes qui ont des conséquences catastrophiques pour les suivants... Bref, je l'ai adoré! La fin est un peu trop ouverte à mon goût et appelle une suite.
  • Ice-Queen Posté le 2 Avril 2016
    Ayant dévoré le premier opus, je me suis littéralement jeté sur le second juste après ! Je n’avais pas envie de m’éloigner de cet univers et avais hâte de connaître le dénouement ! Nous découvrons en premier lieu l’histoire d’Eyal, un personnage qui intervient à la fin du premier opus. Comme Abrielle, Ca et Sa, il ne se sent pas à sa place dans sa ville, jugé par les autres et traité en paria. Car Eyal est un métisse et le mélange entre Blanc et Noirs est formellement interdit au sein de la cité de Portes. Pire encore, il est le fils du maire, condamné à vivre dans le mensonge en se faisant passer pour un domestique qui n’a pas accès à l’éducation. Mais sa soif de connaissance et de vérité sera plus forte que tout. Lui aussi prendra de gros risques et se verra contraint de fuir avec Aby et les autres. Ensemble, ils vont essayer de reconstituer le passé puis tenter de trouver la porte qui ouvre sur le monde extérieur. Ils feront tout pour découvrir ce qu’il y a au-delà du mur. Mais cette quête est périlleuse et la vérité pas toujours facile à entendre… La première partie de ce... Ayant dévoré le premier opus, je me suis littéralement jeté sur le second juste après ! Je n’avais pas envie de m’éloigner de cet univers et avais hâte de connaître le dénouement ! Nous découvrons en premier lieu l’histoire d’Eyal, un personnage qui intervient à la fin du premier opus. Comme Abrielle, Ca et Sa, il ne se sent pas à sa place dans sa ville, jugé par les autres et traité en paria. Car Eyal est un métisse et le mélange entre Blanc et Noirs est formellement interdit au sein de la cité de Portes. Pire encore, il est le fils du maire, condamné à vivre dans le mensonge en se faisant passer pour un domestique qui n’a pas accès à l’éducation. Mais sa soif de connaissance et de vérité sera plus forte que tout. Lui aussi prendra de gros risques et se verra contraint de fuir avec Aby et les autres. Ensemble, ils vont essayer de reconstituer le passé puis tenter de trouver la porte qui ouvre sur le monde extérieur. Ils feront tout pour découvrir ce qu’il y a au-delà du mur. Mais cette quête est périlleuse et la vérité pas toujours facile à entendre… La première partie de ce roman retrace l’histoire d’Eyal. Elle est un peu longue à démarrer, mais vraiment intéressante puisque cela permet de bien embrayer sur sa rencontre avec le groupe d’Aby. Grâce à ce passage, on comprend mieux les motivations du personnage et pourquoi il finit par rejoindre le groupe. Lui non plus ne s’est jamais senti à sa place et sa soif de vérité va le pousser au-delà des limites, à braver le danger malgré les interdits. Ici encore, l’auteur nous offre une très belle leçon de morale concernant les différences. La haine des citoyens de portes entre eux, juste à cause de la couleur de leur peau, est partie d’un simple mensonge. Mais les gens n’arrivent pas à dépasser cela et la vérité y changerait-elle quelque chose ? Rien n’est moins sûr… Concernant les personnages, j’ai adoré leur évolution. L’histoire entre Cahill et Sand est vraiment touchante. Ils se remettent en question face aux changements que subissent leurs corps. Cahill notamment a du mal à s’accepter et il y a beaucoup de non-dits entre les deux anciens neutres. Mais l’amour qu’ils se portent l’un à l’autre est sincère et profond et il peut surmonter tous les obstacles. Abrielle prend de l’assurance et devient une véritable leader. Elle est prête à tout pour conduire ses amis de l’autre côté du mur afin de leur offrir une vie meilleure. Au niveau des personnages secondaires, j’ai apprécié le père et la sœur d’Eyal également. Ils sont courageux à leur manière et rêvent de voir leur monde changer, leur horizon s’agrandir. Enfin, je dois dire que j’ai adoré la fin de l’histoire ! J’adore la vision du monde que nous dévoile Carina Rozenfeld. Malgré toutes les horreurs dont l’homme et capable, on voit bien ici qu’il est apte à faire de belles choses. Une fois encore Carina aura su m’émerveiller de par sa grande imagination ! En résumé, il s’agit d’une très bonne conclusion à la saga. Mis à part la première partie un peu longue à démarrer, j’ai adoré l’évolution des personnages et les révélations de la fin. Une saga que je vous conseille !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sahlielle Posté le 21 Février 2016
    Un deuxième opus tout aussi réussi que le premier ! Avec enfin les réponses tant attendues à toutes les questions que le lecteur (ainsi que les personnages !) auraient pu se poser. Deux nouveaux destins se sont liés aux trois premiers personnages, mettant à nouveau à jour une autre forme inique du Règlement intérieur. Les travers de l'être humain sont exposés, et le désespoir d'une impossibilité d'envisager une amélioration des Hommes est finalement dépassé par ce qui attend les personnages derrière le Mur. Avec enfin l'explication de ce qu'est la Symphonie des abysses ! Et une langue toujours belle et visuelle.
INSCRIVEZ-VOUS À LA #NEWSR !
Lire est votre passion ? Vous êtes fan de Young Adult ? Vous voulez découvrir les coulisses de la Collection R ? Alors N'hésitez plus ! Inscrivez-vous à notre #NewsR ! On vous réserve plein de surprises :-)