RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La tête d'un homme

            Omnibus
            EAN : 9782258097490
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            La tête d'un homme
            Maigret

            Date de parution : 22/11/2012

            Machiavel en anarchiste… - Le 7 juillet, à Saint-Cloud, Mme Henderson, riche veuve américaine, et sa femme de chambre ont été sauvagement assassinées.

            Machiavel en anarchiste…
            Le 7 juillet, à Saint-Cloud, Mme Henderson, riche veuve américaine, et sa femme de chambre ont été sauvagement assassinées. La police arrête Joseph Heurtin, livreur, qui a laissé ses empreintes sur le lieu du crime. Reconnu sain d'esprit, Heurtin est condamné à mort le 2 octobre. Or,...

            Machiavel en anarchiste…
            Le 7 juillet, à Saint-Cloud, Mme Henderson, riche veuve américaine, et sa femme de chambre ont été sauvagement assassinées. La police arrête Joseph Heurtin, livreur, qui a laissé ses empreintes sur le lieu du crime. Reconnu sain d'esprit, Heurtin est condamné à mort le 2 octobre. Or, pour Maigret, Heurtin est fou ou innocent. Pour le sauver de la guillotine, le commissaire obtient des autorités judiciaires de le faire évader.
            Adapté pour le cinéma, en 1933, par Julien Duvivier, avec Harry Baur (Commissaire Maigret), Valéry Inkijinoff (Radek), Damia (la femme lasse), pour la télévision, en 1983, dans un film de Louis Grospierre, avec Jean Richard (Commissaire Maigret), Gérard Desarthe (Radek), Annick Tanguy (Mme Maigret) et en 1996, sous le titre Maigret et la tête d’un homme, dans un film de Juraj Herz, avec Bruno Cremer (Commissaire Maigret), Marisa Berenson (Mme Crosby).
            Simenon chez Omnibus : les enquêtes du célèbre commissaire Maigret, et les très “noirs” Romans durs

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258097490
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Biblioroz Posté le 14 Février 2018
              A quoi joue Maigret en faisant évader de la prison de la Santé un condamné à mort ? Un homme immense, au teint blafard, que le commissaire lui-même avait arrêté quelques temps auparavant. Un prisonnier accusé d’un double meurtre spécialement abject. En orchestrant son évasion, car il n’est pas convaincu de sa culpabilité, Maigret s’attire les foudres du juge d’instruction qui accède pourtant à cette requête saugrenue. D’une petite auberge au bord de Seine où les péniches sont amarrées, jusqu’au bar de la Coupole en passant par Saint Cloud où les deux victimes ont été sauvagement assassinées, Maigret et ses hommes suivent les traces du condamné. Notre commissaire Maigret est encore plus taciturne que jamais dans cette affaire car il risque sa place mais d’un autre côté, c’est la tête d’un homme qu’il doit sauver. Une belle retranscription de l’état d’esprit du commissaire et un beau portrait glaçant et cynique du meurtrier. Une affaire spécialement crapuleuse qui heurte Maigret et qui le pousse à devoir analyser les pensées de cet assassin hors du commun. Et toujours, une plongée dans une période révolue où la guillotine existait encore…
            • Polars_urbains Posté le 12 Janvier 2018
              Maigret pense que la condamnation à mort d’un homme accusé d’avoir assassiné une riche américaine est une erreur judiciaire suite à une machination. Il obtient de le faire libérer, ou plutôt organise sa fausse évasion pour obliger certains à se couper. Très peu crédible comme histoire mais assez efficace. Entre riches Américains, héritiers intéressés, étrangers cosmopolites, monde et demi-monde, le Commissaire traque le vrai coupable entre brasseries de Montparnasse et villas de Saint-Cloud. C’est par la description de ces univers familiers de Simenon que vaut le roman. Plus quelques péripéties et un réel suspens. A découvrir.
            • marc_tlse Posté le 23 Septembre 2017
              Maigret est face à un redoutable assassin .... aucune enquête policière ne parviendra à le démasquer. Mais Maigret est fin psychologue et les seules failles de l'assassin sont psychologiques... Un Simenon toujours aussi bien construit que j'ai tout de même trouvé un peu moins convaincant que d'autres.
            • Nikoz Posté le 22 Juin 2016
              Un Maigret tendu, poignant... irritant... une réussite
            • Woland Posté le 23 Septembre 2014
              ISBN : 978-2258073401 Parce que Maigret est apparu dans les années vingt, parce que Georges Simenon aussi a écrit de manière si prolifique que certains ont fini par douter de ses dons d'écrivain, on oublie trop souvent qu'il innova dans le domaine du policier à peu près autant qu'Agatha Christie à la même époque et de l'autre côté du Channel. "La Tête d'Un Homme" est là pour nous rappeler ce désir novateur puisque toute l'intrigue repose sur l'analyse d'un crime "gratuit", inspiré à un psychopathe en puissance par le seul désir de tuer "pour le plaisir." L'homme est supérieurement intelligent, la chance le sert sans doute beaucoup et il ne voit aucun inconvénient à accabler de preuves un malheureux innocent - Joseph Heurtin - qu'il a lui-même placé sur les lieux de l'assassinat pour que la Police en tire les conclusions qui s'imposent mais qui sont hélas ! complètement erronées. Le grain de sable, que notre psychopathe n'avait pas prévu, réside en lui-même : en définitive, il veut que son "oeuvre" soit reconnue et, partant, signe ainsi son propre arrêt de mort. A l'époque en effet, rappelons-le, la Veuve travaille encore très régulièrement pour la Justice et Joseph Heurtin n'est pas loin de... ISBN : 978-2258073401 Parce que Maigret est apparu dans les années vingt, parce que Georges Simenon aussi a écrit de manière si prolifique que certains ont fini par douter de ses dons d'écrivain, on oublie trop souvent qu'il innova dans le domaine du policier à peu près autant qu'Agatha Christie à la même époque et de l'autre côté du Channel. "La Tête d'Un Homme" est là pour nous rappeler ce désir novateur puisque toute l'intrigue repose sur l'analyse d'un crime "gratuit", inspiré à un psychopathe en puissance par le seul désir de tuer "pour le plaisir." L'homme est supérieurement intelligent, la chance le sert sans doute beaucoup et il ne voit aucun inconvénient à accabler de preuves un malheureux innocent - Joseph Heurtin - qu'il a lui-même placé sur les lieux de l'assassinat pour que la Police en tire les conclusions qui s'imposent mais qui sont hélas ! complètement erronées. Le grain de sable, que notre psychopathe n'avait pas prévu, réside en lui-même : en définitive, il veut que son "oeuvre" soit reconnue et, partant, signe ainsi son propre arrêt de mort. A l'époque en effet, rappelons-le, la Veuve travaille encore très régulièrement pour la Justice et Joseph Heurtin n'est pas loin de passer sous son couperet lorsqu'il reçoit un billet lui indiquant toutes les directives pour une évasion, le tant, à telle heure. Heurtin est un être simple, voire simplet - ceci même si deux experts-psychiatres ont formellement déclaré à la barre qu'il jouissait de toutes ses facultés mentales - et la vision d'un voisin de cellule, lui aussi condamné à mort, qu'on emmène un beau matin, les cris et les pleurs de l'homme surtout, le terrorisent à tel point qu'il décide de suivre les indications fournies par le billet mystérieux. Et tout fonctionne : il se retrouve bientôt hors de la Santé. Pendant qu'il prend ses jambes à son cou, de l'autre côté des murs, l'élégant et mondain juge Coméliau, qui veillait au bon déroulement de l'affaire en compagnie de Maigret, n'a qu'une seule peur : que cet incorrigible commissaire, avec sa massivité et son entêtement d'armoire normande, se soit trompé, que Heurtin soit réellement coupable - après tout, la justice ne s'est-elle pas exprimée sur ce point ? - et que, après l'avoir aidé à s'évader sans qu'il s'en doute, les représentants de l'ordre ne le voient s'évanouir à tout jamais dans la nature. Après tout, ainsi que le rappelle aimablement Coméliau à Maigret plus bourru que jamais, si Heurtin risque sa tête, lui, Maigret, risque toute sa carrière sur une simple intuition. En effet, pour l'homme du 36, Quai des Orfèvres, qui a tourné et retourné dans tous les sens une affaire dont la conclusion, trop facile, ne le satisfaisait pas, et bien qu'il ait, au vu des preuves matérielles, procédé lui-même à l'arrestation de Joseph Heurtin, de deux choses l'une : ou bien le condamné est fou (du coup, on devrait l'envoyer en psychiatrie et non pas à la rencontre de l'honorable Veuve), ou bien il est innocent et victime d'une machination. Têtu comme toujours, serrant de plus en plus fort les dents sur sa célèbre pipe, notre commissaire n'en démord pas et est même parvenu à ébranlé le Parquet. D'où cette "expérience" inattendue d'une évasion facilitée par les gardiens de celui qui se fait la belle, et qui va, c'est l'espoir avoué de Maigret, révéler dans l'intrigue des fils jusqu'ici demeurés trop ténus pour qu'on les voie. La traque de Heurtin commence. Et comme l'avait soupçonné le commissaire, d'étranges réactions se font jour. Passe encore pour le neveu de la riche Américaine assassinée : après tout, l'affaire le touche de près puisqu'il hérite de Mrs Henderson. De là, maintenant, à se suicider, c'est tout de même intrigant ... Mais surgit très vite de l'ombre un personnage hors-norme, rouquin et sarcastique, qui, manifestement et même si cela n'était pas apparu à l'instruction, sait quelque chose sur l'assassinat. ... Mais quoi, exactement ? Et pourquoi aurait-il tué Mrs Henderson et sa dame de compagnie ? Le mobile fait défaut. Mais Maigret s'acharne : une fois de plus, il veut comprendre. A lire, non seulement pour l'intérêt du récit mais aussi parce que "La Tête d'Un Homme" constitue l'une des toutes premières études de "crime gratuit" de la littérature policière francophone du XXème siècle. ;o)
              Lire la suite
              En lire moins
            Toute l'actualité des éditions OMNIBUS
            Revivez chaque mois les chefs-d'œuvre classiques et populaires.