Lisez! icon: Search engine
Perrin
EAN : 9782262038458
Code sériel : TEMP
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

L'affaire des Poisons

Collection : Tempus
Date de parution : 06/06/2013

Par l'un des grands spécialistes du règne, l'analyse brillante d'un scandale criminel qui révéla les failles d'une société qui, sous un éclat extraordinaire, dissimula sa décadence morale.


.

En 1679, à l’apogée du règne de Louis XIV, éclate l’une des plus vastes affaires criminelles de tous les temps : l’affaire des Poisons, aux ramifications gigantesques, dans laquelle se trouvent mêlées des centaines de personnes, dont les plus grands noms de la cour de France, notamment la favorite Mme...

En 1679, à l’apogée du règne de Louis XIV, éclate l’une des plus vastes affaires criminelles de tous les temps : l’affaire des Poisons, aux ramifications gigantesques, dans laquelle se trouvent mêlées des centaines de personnes, dont les plus grands noms de la cour de France, notamment la favorite Mme de Montespan.
De l’officine des alchimistes au repaire des sorcières, des marchands de philtres d’amour aux fabricants de poisons, en passant par le cabinet du magistrat instructeur, La Reynie, c’est l’enquête policière complète sur l’une des plus ténébreuses énigmes de l’Histoire qui est ici offerte au lecteur.

Jean-Christian Petitfils, spécialiste de la France classique, est l’auteur de nombreuses biographies qui ont connu un grand succès : Louis XIII, Louis XIV, Fouquet, Louis XVI (Perrin).

« Le livre de Jean-Christian Petitfils […] dépeint avec précision et verve le contexte historique, les arrestations et les portraits des acteurs de cette saga macabre, qui deviendra vite affaire d’Etat lorsqu’il apparaîtra que le roi lui-même était menacé. »
Fabrice Drouzy, Libération

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782262038458
Code sériel : TEMP
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Perrin

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lehibook Posté le 27 Août 2019
    Quelle affaire ! On imagine ce qu’en aurait fait nos réseaux sociaux (Anchronisme bonjour !) .Car c’est du lourd ! En plein règne glorieux du glorieux roi-soleil ,ça grenouille sévère dans les arrière-cours sordides et crapoteuses. Il y a un marché pour les empoisonneurs , les mitonneurs de « poudre de succession » , les gourous du dénouage d’aiguillette (nous c’est le Viagra ou le sexologue ) et les plus haut placés s’y adonnent (impossible aujourd’hui …non ?) J.C.Petitfils ne s’en tient pas au croustillant , il montre documents à l’appui que des mécanismes sociaux sont à l’œuvre et la toute puissance de la raison d’état (ça n’existe plus ça …non ? )
  • mado1202 Posté le 17 Mai 2018
    Je suis entrains de le lire! car j ai visiter la Forteresse de Salse Midi Pyrénée et c est le guide qui nous a parler de l affaire des poisons. Louis XIV a fait emmurer des empoisonneuses les plus connue dans cette forteresse, c était secret d Etat.
  • unlivreuncafe Posté le 5 Mars 2018
    L’affaire des Poisons a bien failli ne jamais être dévoilée au grand publique d’aujourd’hui. Cette affaire, si sombre au règne éclatant de Louis XIV, avait été détruite quelques années avant la mort du roi Soleil. Une décision faite par ce dernier qui désirait surement camoufler cette période sinistre et glauque de son règne. Découvrez en quoi Mme de Montespan était impliquée ou non dans cette sinistre affaire !
  • tassedeculture Posté le 30 Novembre 2015
    Le roi Louis XIV est un personnage que je trouve fascinant. En septembre, au moment du tricentenaire de sa mort, je lisais Nous, Louis, Roi d’Eve de Castro. Dans l’optique d’en apprendre plus sur ce souverain, j’ai acheté deux essais qui lui sont consacrés suite à cette lecture, dont L’affaire des poisons de Jean-Christian Petitfils. Par un heureux hasard, ma copinaute Bianca venait justement de se le procurer : nous nous sommes donc programmer une lecture commune autour de ce titre. L’affaire des poisons est l’un des événements qui ont marqué le règne du Roi Soleil. Jean-Christian Petitfils, historien spécialiste de cette époque revient sur ce fait historique mêlant sorcellerie et crime. Si Louis XIV a fait détruire tous les documents relatifs aux différents procès mené par la Chambre Ardente (tribunal créé spécialement pour cette affaire), l’auteur parvient à retracer les différentes étapes de l’enquête et des procès en se basant notamment sur des lettres écrites par La Reynie, le lieutenant général de la police de Paris. L’affaire des poisons est un essai particulièrement complet qui revient sur l’affaire des poisons depuis l’arrestation, la condamnation et l’exécution de la marquise de Brinvilliers pour assassinat par empoisonnement. On découvre les protagonistes de l’affaire,... Le roi Louis XIV est un personnage que je trouve fascinant. En septembre, au moment du tricentenaire de sa mort, je lisais Nous, Louis, Roi d’Eve de Castro. Dans l’optique d’en apprendre plus sur ce souverain, j’ai acheté deux essais qui lui sont consacrés suite à cette lecture, dont L’affaire des poisons de Jean-Christian Petitfils. Par un heureux hasard, ma copinaute Bianca venait justement de se le procurer : nous nous sommes donc programmer une lecture commune autour de ce titre. L’affaire des poisons est l’un des événements qui ont marqué le règne du Roi Soleil. Jean-Christian Petitfils, historien spécialiste de cette époque revient sur ce fait historique mêlant sorcellerie et crime. Si Louis XIV a fait détruire tous les documents relatifs aux différents procès mené par la Chambre Ardente (tribunal créé spécialement pour cette affaire), l’auteur parvient à retracer les différentes étapes de l’enquête et des procès en se basant notamment sur des lettres écrites par La Reynie, le lieutenant général de la police de Paris. L’affaire des poisons est un essai particulièrement complet qui revient sur l’affaire des poisons depuis l’arrestation, la condamnation et l’exécution de la marquise de Brinvilliers pour assassinat par empoisonnement. On découvre les protagonistes de l’affaire, dont La Voisin dont le nom est passé à la postérité, et on suit leurs révélations : des noms proches du roi sont alors cités parmi lesquels celui de Madame de Montespan. Si Jean-Christian Petitfils expose les faits tels qu’ils sont, il propose également quelques pistes d’interprétation démontrant comment certains auraient pu se servir de cette affaire pour compromettre leurs ennemis. Il revient aussi longuement sur le cas de la marquise de Montespan essayant de faire la lumière sur son rôle notamment dans le cas de la mort de Mademoiselle de Fontanges, morte dans des circonstances troubles. J’ai trouvé cet essai particulièrement intéressant et instructif. Par contre, je tiens à préciser que l’auteur écrit dans un style que je qualifierai d’universitaire et qui pourrait rebuter un lecteur non averti. En tout cas, je suis sûre que vous ne pourrez pas trouver un ouvrage plus complet sur le sujet donc s’il vous intéresse, n’hésitez pas.
    Lire la suite
    En lire moins
  • FritzLangueur Posté le 6 Septembre 2014
    « L’affaire des poisons » est à l’image de l’arsenic, quatre siècles après, elle laisse des traces, si plus dans la mémoire collective, au moins sur un plan historique, auquel Jean-Christian Petitifils apporte avec soin son analyse. Dès l’érudite préface, il balaie toute l’imagerie d’Epinal et replace chronologiquement les faits dans le contexte de l’époque, non pas seulement sur un plan parisiano-versaillais, mais bien national. La Voisin perdant de ce fait son rôle de grande prêtresse de l’affaire, ne devenant que l’une des protagonistes. Et ils furent nombreux ! S’en suit une première partie très fouillée et documentée, basée sur les minutes de La Reynie (Lieutenant Général de la Police et responsable de La Chambre Ardente). Chaque coupable ou présumé, voit son parcours recomposé et ses propos cités. Cette partie révèle l’ampleur de ce drame et la peur qu’a vécu la société française d’alors. Elle met en exergue également les responsabilités de Madame de Montespan et de Mademoiselle des Œillets. L’étude des ces deux cas fait l’objet de la seconde partie relançant la vielle querelle d’historiens depuis le XIXème siècle : l’ex favorite de Louis XIV était-elle coupable ? Si l’auteur faisait preuve d’une grande précision digne d’un orfèvre quant... « L’affaire des poisons » est à l’image de l’arsenic, quatre siècles après, elle laisse des traces, si plus dans la mémoire collective, au moins sur un plan historique, auquel Jean-Christian Petitifils apporte avec soin son analyse. Dès l’érudite préface, il balaie toute l’imagerie d’Epinal et replace chronologiquement les faits dans le contexte de l’époque, non pas seulement sur un plan parisiano-versaillais, mais bien national. La Voisin perdant de ce fait son rôle de grande prêtresse de l’affaire, ne devenant que l’une des protagonistes. Et ils furent nombreux ! S’en suit une première partie très fouillée et documentée, basée sur les minutes de La Reynie (Lieutenant Général de la Police et responsable de La Chambre Ardente). Chaque coupable ou présumé, voit son parcours recomposé et ses propos cités. Cette partie révèle l’ampleur de ce drame et la peur qu’a vécu la société française d’alors. Elle met en exergue également les responsabilités de Madame de Montespan et de Mademoiselle des Œillets. L’étude des ces deux cas fait l’objet de la seconde partie relançant la vielle querelle d’historiens depuis le XIXème siècle : l’ex favorite de Louis XIV était-elle coupable ? Si l’auteur faisait preuve d’une grande précision digne d’un orfèvre quant à la description de l’affaire en général, il se trouve nettement moins convainquant dans le débat contradictoire qu’il s’impose. Sa seconde partie est plus confuse voire répétitive. Toutefois, « L’affaire des poisons » n’en reste pas moins un essai de référence et offre une vision exhaustive non seulement des crimes qui furent commis, mais également des mœurs de cette époque où convoitise et forfaiture conduisaient à des actes déraisonnés et abjects.
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PERRIN
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…