Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714453341
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

L'Aubépine rouge

François SASTOURNÉ (Traducteur)
Date de parution : 25/10/2012

Sur fond de révolution culturelle, l’histoire d’amour impossible entre deux adolescents que tout sépare. Un roman bouleversant, le livre culte de la jeunesse chinoise.

Fille d’une famille d’intellectuels disgraciés par le Parti, Jing Qiu, tout juste quinze ans, est envoyée à la campagne pour prouver sa valeur et sa droiture....

Sur fond de révolution culturelle, l’histoire d’amour impossible entre deux adolescents que tout sépare. Un roman bouleversant, le livre culte de la jeunesse chinoise.

Fille d’une famille d’intellectuels disgraciés par le Parti, Jing Qiu, tout juste quinze ans, est envoyée à la campagne pour prouver sa valeur et sa droiture. C’est là qu’elle rencontre le beau Lao San, fils d’un général de l’armée.

Irrésistiblement attirée par ce garçon qui joue de l’accordéon, chante des chansons russes interdites et n’hésite pas à critiquer le gouvernement, Jing Qiu lutte pourtant farouchement contre ses sentiments. Car l’amour romantique, concept petit-bourgeois par excellence, sont sévèrement condamnées par le régime.

Mais la jeune fille est loin de se douter de ce que Lao San va entreprendre pour tromper la surveillance de leurs familles et du Parti, et lui prouver son amour. Au risque de mettre en danger celle qu’il aime…

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714453341
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Galleane Posté le 30 Janvier 2016
    Ce roman m'a fait passer un bon moment de lecture bien que je l'aie trouvé parfois long. Il était intéressant de se plonger dans une histoire qui se déroule dans un autre pays, à une époque précise, avec toutes ses règles. Les informations sont intéressantes, on apprend plein de choses et on réfléchit beaucoup. Essentiellement, il est question de deux personnages qui se rencontrent, se plaisent et qui vont devoir conjuguer leurs sentiments avec la société en place, mais surtout avec leur personnalité. Jing Qiu notre héroïne, du fait de son éducation, du fait de qui elle est, va être son plus grand ennemi, même si évidemment toutes les règles qui régissent sa vie compliquent énormément les choses de bases. Je m'attendais à un autre genre d'histoire et ça m'a fait un peu moins aimer ma lecture je pense, mais je l'ai quand même apprécié.
  • Marquise_de_Miaoucha Posté le 21 Janvier 2016
    Jing Qiu est une jeune adolescente chinoise, exilée à la campagne pour y découvrir la dure vie de ses compatriotes. Ses parents, bourgeois aisés, paient ainsi leur position sociale dans cette société en pleine reconstruction, au cours des années 70. En tant qu’étudiante lettrée, elle doit recueillir le maximum d’informations pour ensuite rédiger des manuels scolaires. Au cours de son séjour à la campagne, elle va faire la connaissance de Lao San, un jeune homme légèrement plus âgé qu’elle. Militaire, il bénéficie de privilèges, et en fait profiter son entourage. Très vite, tous deux tombent amoureux, mais si le jeune homme ne s’en cache pas, Jing Qiu subit de plein fouet sa condition, et l’influence très forte de son entourage. Elle tergiverse, hésite, fait un pas en avant, puis trois en arrière. Pendant tout le roman on ressent ses nombreuses hésitations, remises en question. Le style de l’auteur transcrit bien la mentalité des chinois à cette époque-là, où tout doit être soumis à l’approbation d’autrui, au qu’en-dira-t-on. Tout y est question de classe sociale. C’est un roman agréable à lire, et très instructif quant à la mentalité des chinois, et de leurs conditions de pensées, si tant est qu’ils ont le droit d’avoir leurs propres... Jing Qiu est une jeune adolescente chinoise, exilée à la campagne pour y découvrir la dure vie de ses compatriotes. Ses parents, bourgeois aisés, paient ainsi leur position sociale dans cette société en pleine reconstruction, au cours des années 70. En tant qu’étudiante lettrée, elle doit recueillir le maximum d’informations pour ensuite rédiger des manuels scolaires. Au cours de son séjour à la campagne, elle va faire la connaissance de Lao San, un jeune homme légèrement plus âgé qu’elle. Militaire, il bénéficie de privilèges, et en fait profiter son entourage. Très vite, tous deux tombent amoureux, mais si le jeune homme ne s’en cache pas, Jing Qiu subit de plein fouet sa condition, et l’influence très forte de son entourage. Elle tergiverse, hésite, fait un pas en avant, puis trois en arrière. Pendant tout le roman on ressent ses nombreuses hésitations, remises en question. Le style de l’auteur transcrit bien la mentalité des chinois à cette époque-là, où tout doit être soumis à l’approbation d’autrui, au qu’en-dira-t-on. Tout y est question de classe sociale. C’est un roman agréable à lire, et très instructif quant à la mentalité des chinois, et de leurs conditions de pensées, si tant est qu’ils ont le droit d’avoir leurs propres pensées. Pour les occidentaux que nous sommes, c’est difficile de se mettre dans la peau des héros de ce roman mais on lit quand même cette belle histoire d’amour avec intérêt et plaisir.
    Lire la suite
    En lire moins
  • ESTELLE5511 Posté le 22 Juin 2014
    J'ai adoré ce livre. L'écriture est fluide. On apprend pas mal de choses sur les conditions de vie en Chine dans les années 70 et surtout sur les différences entre les classes sociales. J'ai aimé le personnage de Lao San. Je le relirai sûrement.
  • Chris974 Posté le 18 Septembre 2013
    Dans la Chine de Mao, vivre une histoire d'amour, c'est petit-bourgeois. On ne parle pas d'amour, mais d'amitié prolétarienne. C'est dans ce contexte que se déroule ce roman, inspiré par l'histoire d'une amie de Ai Mi. On découvre les conditions de rééducation pour ceux qui sont de la mauvaise origine, particulièrement les enfants d'anciens propriétaires terriens. Jing Qiu est l'une d'elle. Son père a été envoyé en camp de redressement et sa mère a été soumise à la critique publique. Elle a le devoir de tout supporter, la misère, des conditions de travail épouvantables et doit prouver sa valeur et sa moralité. Elle sait qu'aucune faute ne lui sera pardonnée, mais comment ne pas fauter alors qu'elle ne sait pas toujours de quoi se protéger. Elle est instruite mais méconnaît tout de la sexualité. Ce roman est un témoignage sur cette page essentielle de l'Histoire de la Chine. C'est aussi le récit d'une très belle histoire d'amour, d'un romantisme totalement petit-bourgeois en cette époque de révolution culturelle chinoise. Autre monde, autre temps, autres moeurs, alors qu'à la même période l'Occident connait une révolution sexuelle... Pourtant, le beau Lao San est irrésistible avec sa grandeur d'âme, sa liberté d'esprit et son acharnement à protéger celle qu'il aime. Mais,... Dans la Chine de Mao, vivre une histoire d'amour, c'est petit-bourgeois. On ne parle pas d'amour, mais d'amitié prolétarienne. C'est dans ce contexte que se déroule ce roman, inspiré par l'histoire d'une amie de Ai Mi. On découvre les conditions de rééducation pour ceux qui sont de la mauvaise origine, particulièrement les enfants d'anciens propriétaires terriens. Jing Qiu est l'une d'elle. Son père a été envoyé en camp de redressement et sa mère a été soumise à la critique publique. Elle a le devoir de tout supporter, la misère, des conditions de travail épouvantables et doit prouver sa valeur et sa moralité. Elle sait qu'aucune faute ne lui sera pardonnée, mais comment ne pas fauter alors qu'elle ne sait pas toujours de quoi se protéger. Elle est instruite mais méconnaît tout de la sexualité. Ce roman est un témoignage sur cette page essentielle de l'Histoire de la Chine. C'est aussi le récit d'une très belle histoire d'amour, d'un romantisme totalement petit-bourgeois en cette époque de révolution culturelle chinoise. Autre monde, autre temps, autres moeurs, alors qu'à la même période l'Occident connait une révolution sexuelle... Pourtant, le beau Lao San est irrésistible avec sa grandeur d'âme, sa liberté d'esprit et son acharnement à protéger celle qu'il aime. Mais, comme le chantaient les Rita Mitsouko, et peut-être encore plus en ce temps et en ce lieu, les histoires d'amour finissent mal, en général...
    Lire la suite
    En lire moins
  • LeCoquelicot Posté le 25 Août 2013
    C'est avant tout le fait que le livre soit basé sur les souvenirs réels de Jing Qiu qui le rend bouleversant; garder à l'esprit que c'était vraiment comme ça, en Chine dans les années 70, donne une vraie puissance au récit. C'est très intéressant d'un point de vue culturel. Par ailleurs, la personne de Lao San est vraiment incroyable. On ne peut y rester insensible, l'héroïne Jing Qiu (admirable elle aussi par certains aspects) nous paraît bien dure avec lui ! Il semblerait que ça ait vraiment été un quelqu'un d'exceptionnel, [masquer] se mort, bien trop jeune, est un crève-coeur (mais contrairement à ce que laisse entendre le résumé de l'éditeur, il ne meurt ni d'amour, ni de la répression politique) [/masquer]. Le résumé de l'éditeur ne traduit pas vraiment le contenu du livre je trouve. En bref, un livre intéressant et très humain.
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.