Lisez! icon: Search engine

Le Bal des hommes

Robert Laffont
EAN : 9782221146415
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Le Bal des hommes

Date de parution : 21/08/2014

« Des bars coloniaux de la rue de Lappe aux établissements de bains de la rue Saint-Lazare, des promenoirs du Gaumont, sur les Grands Boulevards, aux pissotières de la gare du Nord, des michetonneurs de la porte Saint-Martin aux masseurs de la Folie-Méricourt, tout ce que Paris comptait de vénalité...

« Des bars coloniaux de la rue de Lappe aux établissements de bains de la rue Saint-Lazare, des promenoirs du Gaumont, sur les Grands Boulevards, aux pissotières de la gare du Nord, des michetonneurs de la porte Saint-Martin aux masseurs de la Folie-Méricourt, tout ce que Paris comptait de vénalité mâle connaissait les ciseaux de ses grandes jambes et la manière singulière que Blèche avait de fondre sur ses proies pour les interroger, en les fixant avec intensité. Ses collègues de la Mondaine étaient réputés pour leur habitude de jouer aux idiots avec les tauliers, de finasser, d’insinuer qu’ils en savaient plus qu’ils paraissaient en dire, à croire qu’on leur avait enseigné que les menaces sont plus lourdes et les dégelées plus terrorisantes quand elles sont pratiquées par des flics à l’air bonasse. Blèche, lui, posait des questions brèves et tranchantes, qui sortaient à une vitesse stupéfiante de sa bouche sans que cela fît vaciller ses moustaches noires. »
Une nuit de 1934, un inconnu pénètre dans le zoo de Vincennes, abat et émascule deux fauves avant de prendre la fuite. Les autorités sont convaincues que les pénis tranchés vont alimenter un trafic d’aphrodisiaques destiné aux homosexuels parisiens. L’affaire est confiée à l’inspecteur Blèche. Cet homme glacé, doté d’une intelligence supérieure, est chargé à la Brigade mondaine de surveiller les « invertis ». Son enquête le conduira à exhumer de dangereux secrets dans le « gay Paris » des années 1930, monde extraordinaire à jamais disparu.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221146415
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • collectifpolar Posté le 10 Juillet 2019
    La Brigade mondaine mène l'enquête dans les milieux invertis du Paris des années 1930. Un premier roman généreux et très maîtrisé. Une nuit de 1934, des inconnus pénètrent dans le zoo de Vincennes, abattent et émasculent deux fauves avant de prendre la fuite. Les autorités sont convaincues que les pénis tranchés vont grossir un trafic d'aphrodisiaques destinés aux homosexuels parisiens. Elles chargent l'inspecteur Blèche de résoudre l'affaire. Ecrit à deux mains, ce roman nous entraine au cœur du milieu interlope gay parisien des années 30. L'inspecteur Blèche, antipathique et asocial, travaille à la Mondaine et est chargé plus particulièrement de la surveillance des activités des invertis de la capitale ; son enquête principale concerne le trafic de produits aphrodisiaques. "Voilà un roman étonnant, et que j’ai pris pas mal de plaisir à lire, même si j’ai quelques réserves sur certains points. A la fois loufoque et sombre, voire à l’occasion glauque et violent, il nous entraîne dans un étrange voyage dans le milieu homosexuel parisien des années 30, et nous en dresse un portrait saisissant et fascinant d’un point de vue historique et culturel. L’époque est particulièrement bien rendue, et on sent bien cette espèce de flottement entre l’ombre de la Première Guerre mondiale... La Brigade mondaine mène l'enquête dans les milieux invertis du Paris des années 1930. Un premier roman généreux et très maîtrisé. Une nuit de 1934, des inconnus pénètrent dans le zoo de Vincennes, abattent et émasculent deux fauves avant de prendre la fuite. Les autorités sont convaincues que les pénis tranchés vont grossir un trafic d'aphrodisiaques destinés aux homosexuels parisiens. Elles chargent l'inspecteur Blèche de résoudre l'affaire. Ecrit à deux mains, ce roman nous entraine au cœur du milieu interlope gay parisien des années 30. L'inspecteur Blèche, antipathique et asocial, travaille à la Mondaine et est chargé plus particulièrement de la surveillance des activités des invertis de la capitale ; son enquête principale concerne le trafic de produits aphrodisiaques. "Voilà un roman étonnant, et que j’ai pris pas mal de plaisir à lire, même si j’ai quelques réserves sur certains points. A la fois loufoque et sombre, voire à l’occasion glauque et violent, il nous entraîne dans un étrange voyage dans le milieu homosexuel parisien des années 30, et nous en dresse un portrait saisissant et fascinant d’un point de vue historique et culturel. L’époque est particulièrement bien rendue, et on sent bien cette espèce de flottement entre l’ombre de la Première Guerre mondiale qui plane sur tous et la montée des fascismes. L’intrigue elle-même est bien construite et maîtrisée, avec plusieurs fils narratifs qui semblent sans lien et pourtant finissent par se rejoindre" Attention donc : 2 scènes particulièrement crues pourraient  vous choquer.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Fromtheavenue Posté le 13 Janvier 2015
    Paris, 1934. Les inspecteurs Lazare et Blèche, de la brigade mondaine sont appelés un matin dans le parc zoologique de Paris où ont été tués et émasculés deux grand félins. Ce meurtre pour le moins étrange pourrait avoir un rapport avec l'une des affaires des policiers : un nouvel aphrodisiaque circulerait dans le milieu des invertis... Si l'enquête démarre tout de suite, elle devient assez rapidement un prétexte finalement. Le roman enchaîne avec un tour d'horizon complet des bas fonds de Paris, du milieu "gay" de l'époque. Il est décrit comme sombre et violent avec ses "tantes" de la rue qui côtoient assez facilement les hautes sphères du pouvoir. La drogue circule à gogo. La dissimulation et la discrétion y sont d'une rigueur absolue. Ces hommes qui vivent dans l'ombre connaissent souvent une déchéance inévitable. Ce roman "historique" est absolument fascinant et très bien documenté. Pour un premier roman, Gonzague Tosseri s'en sort plutôt bien en lançant plusieurs pistes, même si l'intrigue aurait méritée d'être plus construite. Les flash-back à l'époque de la première guerre mondiale sont bien vus et soulignent les conséquences et les destins de vie des personnages. Le tout servi par une écriture franche et souvent crue avec... Paris, 1934. Les inspecteurs Lazare et Blèche, de la brigade mondaine sont appelés un matin dans le parc zoologique de Paris où ont été tués et émasculés deux grand félins. Ce meurtre pour le moins étrange pourrait avoir un rapport avec l'une des affaires des policiers : un nouvel aphrodisiaque circulerait dans le milieu des invertis... Si l'enquête démarre tout de suite, elle devient assez rapidement un prétexte finalement. Le roman enchaîne avec un tour d'horizon complet des bas fonds de Paris, du milieu "gay" de l'époque. Il est décrit comme sombre et violent avec ses "tantes" de la rue qui côtoient assez facilement les hautes sphères du pouvoir. La drogue circule à gogo. La dissimulation et la discrétion y sont d'une rigueur absolue. Ces hommes qui vivent dans l'ombre connaissent souvent une déchéance inévitable. Ce roman "historique" est absolument fascinant et très bien documenté. Pour un premier roman, Gonzague Tosseri s'en sort plutôt bien en lançant plusieurs pistes, même si l'intrigue aurait méritée d'être plus construite. Les flash-back à l'époque de la première guerre mondiale sont bien vus et soulignent les conséquences et les destins de vie des personnages. Le tout servi par une écriture franche et souvent crue avec un côté suranné qui n'a pas été pour me déplaire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Illwenne Posté le 21 Novembre 2014
    Le Bal des hommes est le premier roman de Gonzague Tosseri, un pseudonyme derrière lequel se cachent deux journalistes passionnés d’histoire, Arnaud Gonzague et Olivier Tosseri. Nous sommes en 1934. Un beau matin, au Parc Zoologique de Paris, on découvre les cadavres de deux fauves émasculés. Celui qui est le plus à même de découvrir le ou les tueurs, c'est Blèche. Inspecteur à La Mondaine, il connaît le milieu gay comme sa poche et ses supérieurs sont persuadés que les pénis des pauvres bêtes vont finir en poudre aphrodisiaque, destinée aux "invertis". Il n'y a pas de crimes dans ce polar à part celui des animaux. Mais celui-ci donne naissance à l'enquête de l'inspecteur Blèche sur un trafic d'aphrodisiaque qui va nous mener dans le milieu homosexuel de l'époque. Taiseux, froid et solitaire, à la limite du sociopathe, Blèche est surnommé "La Carpe", mais il possède une mémoire hors du commun. Il est secondé par un autre inspecteur : Lazare, ivrogne invétéré, dit "Le Vieux" qui l'a fait rentrer dans la police. Lazare passe le plus clair de son temps à cuver son vin dans son bureau et c'est Blèche qui va mener l'enquête à sa façon. Une manière un peu... Le Bal des hommes est le premier roman de Gonzague Tosseri, un pseudonyme derrière lequel se cachent deux journalistes passionnés d’histoire, Arnaud Gonzague et Olivier Tosseri. Nous sommes en 1934. Un beau matin, au Parc Zoologique de Paris, on découvre les cadavres de deux fauves émasculés. Celui qui est le plus à même de découvrir le ou les tueurs, c'est Blèche. Inspecteur à La Mondaine, il connaît le milieu gay comme sa poche et ses supérieurs sont persuadés que les pénis des pauvres bêtes vont finir en poudre aphrodisiaque, destinée aux "invertis". Il n'y a pas de crimes dans ce polar à part celui des animaux. Mais celui-ci donne naissance à l'enquête de l'inspecteur Blèche sur un trafic d'aphrodisiaque qui va nous mener dans le milieu homosexuel de l'époque. Taiseux, froid et solitaire, à la limite du sociopathe, Blèche est surnommé "La Carpe", mais il possède une mémoire hors du commun. Il est secondé par un autre inspecteur : Lazare, ivrogne invétéré, dit "Le Vieux" qui l'a fait rentrer dans la police. Lazare passe le plus clair de son temps à cuver son vin dans son bureau et c'est Blèche qui va mener l'enquête à sa façon. Une manière un peu musclée, mais caractéristique de l'époque ou toutes les brutalités ou presque étaient permises à la police pour obtenir des renseignements A sa suite on rencontre toute une brochette de personnages hauts en couleur : Goetz l'indic véreux qui du fond de son réduit traficote des produits louches, Louise que le policier a sauvée du trottoir pour en faire sa compagne, Léon le frère de Louise un jeune délinquant, et puis les "tantes", les "invertis" : Anselme Roche, La Samo, l'Ablette.....jusqu'aux personnages hauts placés qui eux aussi font partie de ce milieu. L'affaire du zoo de Vincennes n'est pas la seule intrigue de ce récit. Au fur et à mesure que Blèche avance dans son enquête, les renseignements communiqués par ses indics mettent à jour des secrets bien gardés jusqu'alors, et les sous intrigues se multiplient : Blèche est sur tous les fronts. Outre le thème du milieu gay, les auteurs abordent celui des deux guerres du 20ème siècle : celle de 14/18 pendant laquelle une des intrigues débute et les prémices de celle de 39/45 qui se dessinent en filigrane. J'ai trouvé que ce premier roman à quatre mains était une réussite. Les auteurs décrivent un univers peu connu avec brio et de manière très documentée, allant même jusqu'à employer le vocabulaire de l'époque. Les rebondissements de l’enquête s'appuient sur des événements véridiques comme l'assassinat jamais élucidé d'Oscar Dufresne, directeur du célèbre music-hall ‘Le Palace’ et les manifestations de février 1934. Les personnages sont très bien campés, l'ambiance glauque à souhait, l'enquête bien menée....Seul petit bémol, j'ai trouvé que la partie traitant de la montée du nazisme était un peu "folklorique". Je n'en dirai pas plus pour ne pas spoiler...... Un bon polar, une lecture à recommander, mais qui s'adresse à un public averti à cause de certaines scènes de bordel un peu "chaudes". A quand la suite des enquêtes de l'inspecteur Blèche ? Un grand merci à BABELIO et aux Editions ROBERT LAFFONT pour cette belle découverte.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Softroot Posté le 19 Novembre 2014
    Un style suranné qui renvoie au langage cru et direct du début du Xeme siècle. Des personnages attachant quoique parfois distanciés. De nombreux sujets imbriqués qui multiplient les points d'entrée dans un roman qui de simple polar d'époque se transforme au fil de la lecture en une œuvre polymorphe. Intrigue policière bien menée, incursion dans les rouages malsains de la politique et de la manipulation, vision sociologique d'une époque à travers les divers milieux traversés (police, cercles privés de la haute société, armée au cœur de la 1ère guerre mondiale, vie de la rue et des milieux interlopes, prostitution, relatons de couples, place de la femme ...) le roman nous transporte d'une lecture à l'autre permettant à tout lecteur d'y trouver son entrée. D'ailleurs l'enquête initiale ne semble qu'un pretexte servant avant tout à pénétrer une époque et son monde, une façon d'appréhender de manière distanciée tout ce que le Paris de ces années là semble avoir de glauque et de sordide. En filigrane je note le rapport au corps dans ce que sa dimension peut avoir de plus trivial. Le corps objet de plaisir et de dégradation, ce corps objet malmené dans les tranchés comme dans les lits,... Un style suranné qui renvoie au langage cru et direct du début du Xeme siècle. Des personnages attachant quoique parfois distanciés. De nombreux sujets imbriqués qui multiplient les points d'entrée dans un roman qui de simple polar d'époque se transforme au fil de la lecture en une œuvre polymorphe. Intrigue policière bien menée, incursion dans les rouages malsains de la politique et de la manipulation, vision sociologique d'une époque à travers les divers milieux traversés (police, cercles privés de la haute société, armée au cœur de la 1ère guerre mondiale, vie de la rue et des milieux interlopes, prostitution, relatons de couples, place de la femme ...) le roman nous transporte d'une lecture à l'autre permettant à tout lecteur d'y trouver son entrée. D'ailleurs l'enquête initiale ne semble qu'un pretexte servant avant tout à pénétrer une époque et son monde, une façon d'appréhender de manière distanciée tout ce que le Paris de ces années là semble avoir de glauque et de sordide. En filigrane je note le rapport au corps dans ce que sa dimension peut avoir de plus trivial. Le corps objet de plaisir et de dégradation, ce corps objet malmené dans les tranchés comme dans les lits, un corps presque déshumanisé. L'homosexualité dépeinte ici est celle de cette société entre hommes qui refusait la différence, la sensibilité et la féminité (pour ne pas dire la femme). Du machisme souvent brutal, de la possession, du pouvoir et fort rarement de l'amour. On pourrait penser à Zola pour la peinture de mœurs et la noirceur du décor car on n'évolue pas dans les ors de la république mais dans les arrières cours sordides des petites gens. Pour une fois ce ne sont pas les aspects festifs et décadents de la fin des années 20 qui sont dépeints mais bien la réalité moins attrayante d'une société qui traine encore les poids de la révolution industrielle sans en avoir acquis les bénéfices éclairés. Au final un roman intéressant, que je ne recommanderais pas pour les qualités de l'intrigue mais bien pour sa vision historique et sociale.
    Lire la suite
    En lire moins
  • argol Posté le 4 Novembre 2014
    Un coup de coeur pour ce roman. Facile à lire, un sujet original, des personnages typés et attachants. Blèche est un inspecteur de la mondaine comme on les voit dans les films. On imagine bien un Ventura ou un Gabin jouer ce personnage. On navigue dans le milieu interlope des "invertis" des années 30, dans les scandales politico-financiers, dans la dissémination du mal nazi... L'intrigue est bien menée, sans esbroufe mais de manière très maline ! Juste ce qu'il faut de vocabulaire suranné pour être vraiment dans l'époque ! Vivement la suite des aventures de ce cher inspecteur Blèche car Messieurs Gonzague et Tosseri vous ne pouvez vraiment pas en rester là...
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.