Lisez! icon: Search engine
Archipoche
EAN : 9782377352579
Façonnage normé : EPUB3
Nombre de pages : 248
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Le berceau vide

Jacques GUIOD (Traducteur)
Date de parution : 06/02/2019
Une mère qui s'absente quelques minutes pour aller faire des courses. À son retour : un berceau vide. Son bébé de six semaines a disparu. Un thriller haletant.
Un bébé enlevé, une mère paniquée !  Chacun sait que l’on ne doit pas laisser seul un nourrisson, ne serait-ce qu’une poignée de secondes...Sylvie n’aurait jamais dû prendre ce risque. Sa fille Cally, six mois, s’était endormie. Elle en a profité pour courir à l’épicerie la plus proche. Cet intervalle... Un bébé enlevé, une mère paniquée !  Chacun sait que l’on ne doit pas laisser seul un nourrisson, ne serait-ce qu’une poignée de secondes...Sylvie n’aurait jamais dû prendre ce risque. Sa fille Cally, six mois, s’était endormie. Elle en a profité pour courir à l’épicerie la plus proche. Cet intervalle aura suffi pour qu’un ravisseur pénètre dans son appartement... et kidnappe l’enfant !Alors que les heures passent, les chances de retrouver le bébé s’amenuisent. Gagnée par un sentiment d’horreur, Sylvie doit aussi face aux reproches et aux jugements : sa mère, la police, le FBI, et même le père de l’enfant.Tandis que les preuves de sa culpabilité s’accumulent, Sylvie comprend qu’elle ne pourra compter que sur elle-même pour retrouver sa fille. À elle de prendre les choses en main rapidement... sans quoi elle perdra Cally à jamais.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377352579
Façonnage normé : EPUB3
Nombre de pages : 248
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Missnefer13500 Posté le 16 Juin 2020
    Thriller psychologique qui démarre plutôt mollement pour devenir intriguant et haletant. Le volet psychologique prend une bonne part du récit et l’auteur nous fait douter de l’équilibre psychique de Sylvie, cette jeune femme atteinte de troubles de l’attention. Pas à pas, l’on en vient à se demander devant l’absence de pistes si notre personnage principal n’a pas nui à son enfant. D’un autre côté, l’auteur traite subitement la souffrance de Sylvie, son sentiment de culpabilité et d’autres thèmes tels que le désir d’enfant, la perte. Au fil des chapitres, notre Sylvie instable se transforme, une fois les éléments en place et malgré sa fragilité émotionnelle, en une femme déterminée à retrouver Cally, coûte que coûte. Jessica Auerbach parvient à rendre son personnage crédible par son comportement, et son acharnement à convaincre le seul inspecteur qui ne la croit pas coupable, devient réaliste. Les portes s’ouvrent grâce aux clés que l’auteur nous donne au fur et à mesure que l’on avance. Et l’on en vient à être néanmoins surpris, après quelques doutes insidieusement glissés par l’auteure sur certains personnages qui deviennent suspects à leur tour. La plume est fluide, l’intrigue bien construite et le thriller se lit rapidement. Je reproche néanmoins à l’auteure quelques digressions et... Thriller psychologique qui démarre plutôt mollement pour devenir intriguant et haletant. Le volet psychologique prend une bonne part du récit et l’auteur nous fait douter de l’équilibre psychique de Sylvie, cette jeune femme atteinte de troubles de l’attention. Pas à pas, l’on en vient à se demander devant l’absence de pistes si notre personnage principal n’a pas nui à son enfant. D’un autre côté, l’auteur traite subitement la souffrance de Sylvie, son sentiment de culpabilité et d’autres thèmes tels que le désir d’enfant, la perte. Au fil des chapitres, notre Sylvie instable se transforme, une fois les éléments en place et malgré sa fragilité émotionnelle, en une femme déterminée à retrouver Cally, coûte que coûte. Jessica Auerbach parvient à rendre son personnage crédible par son comportement, et son acharnement à convaincre le seul inspecteur qui ne la croit pas coupable, devient réaliste. Les portes s’ouvrent grâce aux clés que l’auteur nous donne au fur et à mesure que l’on avance. Et l’on en vient à être néanmoins surpris, après quelques doutes insidieusement glissés par l’auteure sur certains personnages qui deviennent suspects à leur tour. La plume est fluide, l’intrigue bien construite et le thriller se lit rapidement. Je reproche néanmoins à l’auteure quelques digressions et je regrette qu’elle ne soit pas développée une idée en rapport avec l’inspecteur et son fils. De même, la fin un peu abrupte m‘a un peu déconcertée.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Tetelle05 Posté le 26 Septembre 2019
    une Belle intrigue Bien ficelé Avec des rebondissements J ai Trouve que l auteur allait à l essentiel Je conseille vivement !
  • moustiqueflo Posté le 22 Septembre 2019
    Ce livre sur une mère qui perd de vue 5minutes son enfant et qui est enlevé se lit vite. On veux absolument connaître la fin et on a du mal a s'arrêter de le lire. Par contre déçue de la fin. J'aurais aimé que le coupable soit puni. Quand j'ai eu finit de lire, je me suis aperçue que j'avais une grosse boule au ventre. Étant maman moi même, ce livre m'a fait comprendre la peur de perdre son enfant.
  • liliej56 Posté le 4 Juin 2019
    ❤❤❤❤❤ Une lecture pointue et incisive. Un roman prenant et hallucinant !!!! Mes nombreuses heures penchées sur des thrillers en tout genre m'ont rapidement fais me poser les bonnes questions, mais ça n'a en rien entamé le plaisir de cette lecture. Des personnages hauts en couleur, une Sylvie tellement attachante et bouleversante. Vraiment je ne peux que vous conseiller ce livre.
  • mhboillot1 Posté le 2 Juin 2019
    La fameuse disparition d'enfants....encore ! Les pauvres gosses, qu'est ce qu'ils ramassent dans les thrillers quand même... Bon là, on a la mère qui laisse le bébé pour aller faire ses courses, pourquoi pas. Ça ne fait pas parti des actes recommandés par la PMI. Du coup, le bébé disparait ! Ô malheur ! Bon. Alors la mère a des troubles du comportement. Classique. C'est ce que j'ai retenu de ce livre, on reste dans la classique de la disparition d'enfant. Au départ, effectivement, une grosse négligence de la mère, hein, parce qu'on ne laisse pas un bébé seul dans un appartement (ni dans sa voiture d'ailleurs) le temps d'aller faire des courses, c'est un peu limite tout de même. Et après, du classique, une petite note d'originalité quand même sur les explications de cette disparitions, mais c'est très très tiré par les cheveux. Du coup, je reste mitigée et un peu sur ma faim. Bien écrit, bien tourné, angoissant parce qu'on se fait du souci pour ce tout petit bout de bébé, mais voilà quoi. Rien de transcendant.
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.