Lisez! icon: Search engine
Le Bonheur, c'était ça
Vanessa Capieu (traduit par)
Date de parution : 26/01/2017
Éditeurs :
Editions Héloïse D'Ormesson

Le Bonheur, c'était ça

Vanessa Capieu (traduit par)
Date de parution : 26/01/2017
Tandem de choc
À 14 ans, Sofia vient de perdre sa mère. Seule, elle prend le train pour Morón, en banlieue de Buenos Aires, où vit son père, Lucas, qui jusqu’alors ignorait son... À 14 ans, Sofia vient de perdre sa mère. Seule, elle prend le train pour Morón, en banlieue de Buenos Aires, où vit son père, Lucas, qui jusqu’alors ignorait son existence. Coup de tonnerre pour cet homme qui découvre qu’il a une fille, orpheline ! Et la jeune ado va littéralement... À 14 ans, Sofia vient de perdre sa mère. Seule, elle prend le train pour Morón, en banlieue de Buenos Aires, où vit son père, Lucas, qui jusqu’alors ignorait son existence. Coup de tonnerre pour cet homme qui découvre qu’il a une fille, orpheline ! Et la jeune ado va littéralement bouleverser le train-train pantouflard de Lucas, écrivain introverti ayant développé une tendance exacerbée à la passivité. La cohabitation promet d’être rythmée et ce n’est pas toujours du goût de Fabiana, sa femme. Propulsé père du jour au lendemain, il s’attelle à construire le bonheur de Sofia et l’aide à se réapproprier un quotidien, loin des tracas qui étaient autrefois les siens. Très vite père et fille tissent une complicité éclatante et attendrissante qui accompagnera le bouleversement de leur existence. Toutefois une question reste en suspens : quel est donc le mystère qui entoure la mort de la mère de Sofia ?
 
Le bonheur, c’était ça met en scène l’émouvante rencontre de deux âmes solitaires qui ensemble parviendront à se frayer un chemin vers le bonheur. Grâce à ses dialogues percutants et saupoudrés de notes felliniennes, une galerie de personnages irrésistibles et parfois décalés, Eduardo Sacheri ménage le suspens, nous émeut et immanquablement, fait mouche !
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782350873923
Façonnage normé : EPUB2
Nombre de pages : 210
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
EAN : 9782350873923
Façonnage normé : EPUB2
Nombre de pages : 210
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • diablotin0 30/06/2023
    "Le bonheur c'était ça" n est pas le type de titre qui m'attire car il peut laisser penser à une foultitude de bons sentiments, et les romans feel good ou encore de developpement de soi ce n est pas ma tasse de thé. Mais comme l'auteur est Argentin, je n'ai pas eu trop de craintes et j'ai eu raison. Certes ce n'est pas un roman politique, comme souvent lorqu'il s'agit de littérature d'Amerique Latine, mais un roman dans lequel je me suis sentie bien. Tout tourne autour de la relation entre une jeune fille de 14 ans qui vient annoncer à un homme de preque 40 ans qu'il est son père et qu'elle n'a desormais plus que lui. Les échanges entre ces deux ètres sont teintés de tendresse, d'amour, d'humour et sont tous deux attachants. Merci Boocky il y a très lontemps, j'ai lu ta critique et j'ai écouté (comme souvent) tes conseils, et voilà, il a enfin eu le droit de sortir de cette liste pense bête qui ne cesse de grandir et qui menace certains livres de n'en jamais sortir. Merci donc à toi, car j'ai vraiment aimé entrer pour quelques heures dans la vie de cettej famille... "Le bonheur c'était ça" n est pas le type de titre qui m'attire car il peut laisser penser à une foultitude de bons sentiments, et les romans feel good ou encore de developpement de soi ce n est pas ma tasse de thé. Mais comme l'auteur est Argentin, je n'ai pas eu trop de craintes et j'ai eu raison. Certes ce n'est pas un roman politique, comme souvent lorqu'il s'agit de littérature d'Amerique Latine, mais un roman dans lequel je me suis sentie bien. Tout tourne autour de la relation entre une jeune fille de 14 ans qui vient annoncer à un homme de preque 40 ans qu'il est son père et qu'elle n'a desormais plus que lui. Les échanges entre ces deux ètres sont teintés de tendresse, d'amour, d'humour et sont tous deux attachants. Merci Boocky il y a très lontemps, j'ai lu ta critique et j'ai écouté (comme souvent) tes conseils, et voilà, il a enfin eu le droit de sortir de cette liste pense bête qui ne cesse de grandir et qui menace certains livres de n'en jamais sortir. Merci donc à toi, car j'ai vraiment aimé entrer pour quelques heures dans la vie de cettej famille d'Argentine. Je n'ai pas envie de les laisser mais je n'ai pas le choix. Je vais aller piocher d'autres idées dans ta bibliotheque Boocky
    Lire la suite
    En lire moins
  • Cindygenang 08/06/2021
    Nous suivons dans ce roman l'histoire de Sofia, une ado de 14 ans au caractère bien trempé dont la mère vient de mourir, qui va aller retrouver son père Lucas (qui va découvrir l'existence de cette enfant dont il ne savait rien). Alors évidemment lorsqu'une ado vient frapper à votre porte pour vous dire :"bonjour papa j'existe !" La vie peut prendre un drôle de tournant, et ce que j'ai aimé dans ce roman c'est la manière dont Lucas va prendre son rôle à cœur. Il n'y aura pas de rejet, quelques incompréhensions oui, normal! Mais il va tout faire pour que Sofia se sente chez elle et aimée. Il faut dire que c'est assez surprenant au vu du personnage : passif à souhait, sans trop de caractère fasse à sa femme Fabiana (qui m'a exècré du début à la fin), sans ambition non plus... L'histoire est attendrissante et leur complicité est belle. Une petite part de mystère subsiste quant à la mort de la mère de Sofia mais je n'en dirai pas plus car il s'agit des dernières lignes du livre (ou presque). J'ai été émue et j'ai souvent souris face à cette lecture.
  • missmolko1 03/06/2021
    Il y a longtemps qu’un roman ne m’a pas autant touchée et émue. Le bonheur, c'était ça est juste un magnifique coup de cœur, qui n’est, sans doute, pas assez connu. Je connaissais Eduardo Sacheri pour avoir lu Dans ses yeux, et je suis très contente d’avoir retrouvé sa plume ici. On fait la connaissance de Sofia, quatorze ans, qui débarque dans la banlieue de Buenos Aires, pour y rencontrer son père. Sa mère vient de mourir et Sofia se retrouve seule avec juste une adresse et deux photos de ce fameux père qu’elle ne connait pas. Lucas, quand à lui, se retrouve a endosser le rôle de père du jour au lendemain. J’ai adoré Sofia et Lucas, il forme un splendide duo. Tous les deux, un peu paumés, ils vont se serrer les coudes et s’apporter du bonheur mutuellement. Sofia est un ado tellement attendrissante, tellement loin des clichés d’ado en pleine crise, elle est une jeune fille adorable. Lucas, lui, subit sa vie depuis trop longtemps. Il a des rêves qu’il n’arrive pas à réaliser, trop heureux de toujours chercher à satisfaire son épouse exigeante. Sofia, va l’aider à aller au bout de ses envies. J’ai, enfin, beaucoup... Il y a longtemps qu’un roman ne m’a pas autant touchée et émue. Le bonheur, c'était ça est juste un magnifique coup de cœur, qui n’est, sans doute, pas assez connu. Je connaissais Eduardo Sacheri pour avoir lu Dans ses yeux, et je suis très contente d’avoir retrouvé sa plume ici. On fait la connaissance de Sofia, quatorze ans, qui débarque dans la banlieue de Buenos Aires, pour y rencontrer son père. Sa mère vient de mourir et Sofia se retrouve seule avec juste une adresse et deux photos de ce fameux père qu’elle ne connait pas. Lucas, quand à lui, se retrouve a endosser le rôle de père du jour au lendemain. J’ai adoré Sofia et Lucas, il forme un splendide duo. Tous les deux, un peu paumés, ils vont se serrer les coudes et s’apporter du bonheur mutuellement. Sofia est un ado tellement attendrissante, tellement loin des clichés d’ado en pleine crise, elle est une jeune fille adorable. Lucas, lui, subit sa vie depuis trop longtemps. Il a des rêves qu’il n’arrive pas à réaliser, trop heureux de toujours chercher à satisfaire son épouse exigeante. Sofia, va l’aider à aller au bout de ses envies. J’ai, enfin, beaucoup aimé le dépaysement qu’offre ce roman : un voyage en Argentine, dans la banlieue de Buenos Aires, mais aussi dans la petite station balnéaire où Sofia a grandi. J’ai aimé vivre au fil des saisons inversées de l’hémisphère sud ou découvrir le système scolaire argentin.
    Lire la suite
    En lire moins
  • pasiondelalectura 12/01/2020
    Un livre que j'ai apprécié de plus en plus au fil des pages car le sujet est très humain et traité avec réalisme et délicatesse, débordant d'émotions. Un homme marié et apparemment heureux voit débarques dans sa vie une adolescente farouche qui se dit sa fille. La jeune fille provoque l'éclosion de sentiments et de situations qui lui font voir, par d'infimes détails de la vie quotidienne, qu'il n'est pas si heureux que cela. Un très joli livre avec une belle histoire.
  • Aufildeslivres 11/07/2017
    Le bonheur, c’était ça. Une rencontre qui bouleverse le quotidien. Un élan qui donne un sens à la vie. C’est bouger les cartons, chasser les poussières, octroyer une place et ouvrir son cœur. C’est une relation qui se construit pas à pas. C’est dur, complexe. Et pourtant, le bonheur pour Lucas et Sofia, c’est tout cela. Ils s’observent, se découvrent, se comprennent, s’apprivoisent. Ce roman est très beau. Pas de pathos, pas de « dégoulinade » de bons sentiments. Rien que des mots justes, des échanges chargés d’émotion, de la finesse et du tact. De nombreux dialogues étayent le récit. Sincères. Natures. Aucun faux-semblant. Aucun artifice. Ces deux-là se livrent, s’écoutent et se respectent. Parfois drôles, parfois émouvantes, ces discussions révèlent peu à peu les sentiments qui se tissent. Le rythme est soutenu, énergique. L’écrit bien ficelé. Découverte du mois pour le blog, ce livre mérite une véritable attention.
Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés