Lisez! icon: Search engine
Le Briseur D'âmes
Penny Lewis (traduit par)
Collection : Suspense
Date de parution : 01/06/2012
Éditeurs :
L'Archipel

Le Briseur D'âmes

Penny Lewis (traduit par)
Collection : Suspense
Date de parution : 01/06/2012
Un psychopathe sévit dans les environs de Berlin. Lorsque la police retrouve ses victimes, ces dernières sont vivantes, n'ont subi aucun sévice, mais se trouvent prostrées dans un état végétatif,... Un psychopathe sévit dans les environs de Berlin. Lorsque la police retrouve ses victimes, ces dernières sont vivantes, n'ont subi aucun sévice, mais se trouvent prostrées dans un état végétatif, psychologiquement anéanties, comme privées de conscience...D'où le surnom que lui a donné la presse : le briseur d'âmes. Quelles tortures... Un psychopathe sévit dans les environs de Berlin. Lorsque la police retrouve ses victimes, ces dernières sont vivantes, n'ont subi aucun sévice, mais se trouvent prostrées dans un état végétatif, psychologiquement anéanties, comme privées de conscience...D'où le surnom que lui a donné la presse : le briseur d'âmes. Quelles tortures mentales a-t-il infligé à ses proies ? Et pourquoi laisse-t-il dans leur main une phrase énigmatique ?Caspar, un amnésique d'une quarantaine d'années interné dans une clinique psychiatrique de luxe, n'aurait jamais imaginé croiser le chemin du psychopathe.Et pourtant, en cette veille de Noël, alors qu'au-dehors une tempête de neige fait rage, lui, le personnel médical et quelques patients se retrouvent enfermés dans la clinique, coupés du monde... avec le briseur d'âmes. Et, cette fois, il tue !Comme dans ses précédents romans, Sebastian Fitzek s'appuie sur un scénario machiavélique pour jouer avec les nerfs de ses lecteurs et leur offrir un finale inattendu.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809806915
Façonnage normé : EPUB2
Nombre de pages : 270
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
EAN : 9782809806915
Façonnage normé : EPUB2
Nombre de pages : 270
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ArlieRose 14/08/2022
    Un auteur dont j'ai apprécié plusieurs romans, notamment son premier, réédité : "Thérapie". "Le briseur d'âmes" est bien, il y a du suspense jusqu'au bout, mais j'ai trouvé l'atmosphère un peu lourde. Un huis clos oppressant. Il semble que l'auteur s'est bien documenté, je n'ai pas trouvé cette histoire très claire, voire pas très crédible. Mais ça se lit bien et l'idée est intéressante.
  • SarahsReading 24/07/2022
    On se retrouve dans une ꮯꮮꮖ#628;ꮖꮔꮜꭼ ꮪꮲꭼ#769;ꮯꮖꭺꮮꮖꮪꭼ#769;ꭼ en psychiatrie où un tueur en série fait rage. Mais il ne s'agit pas d'un meurtrier lambda car il laisse ses victimes vivantes en apparence, mais emmurées à l’intérieur. Et ce psychopathe laisse des devinettes pour rendre le jeu plus intéressant. Bien sûr ꮖ#628;ꮐꭱꭼ#769;ꭰꮖꭼ#628;ꭲ ꮖ#628;ꭰꮖꮪꮲꭼ#628;ꮪꭺ#5116;ꮮꭼ à tout bon huis clos de ce genre : une tempête de neige qui fait rage, et les personnages qui sont bloqués dans l’hôpital. Nous suivons plus particulièrement #391;#593;s#1385;#593;#638;, patient de la clinique qui a perdu la mémoire mais qui la récupère par flashs. J’ai bien apprécié la construction du récit, qui alterne périodes du présent, où des étudiants font partie d’une expérimentation dans laquelle ils lisent un rapport médical et périodes du passé. Le seul point de repère c’est X jours avant ou après « La Peur ». Malgré une intrigue prometteuse, je me suis ennuyée. L’histoire met du temps à se mettre en place. Puis le #5108;ꭱꮖꮪꭼꮜꭱ ꭰ’#5034;#770;ꮇꭼꮪ fait son apparition et s’ensuit une course poursuite assez bateau et prévisible dont j’ai perdu tout intérêt jusqu’à cette fin qui par contre est assez originale ! Laisser le lecteur trouver la solution à la dernière énigme, c’est bien joué, mais ça n’a... On se retrouve dans une ꮯꮮꮖ#628;ꮖꮔꮜꭼ ꮪꮲꭼ#769;ꮯꮖꭺꮮꮖꮪꭼ#769;ꭼ en psychiatrie où un tueur en série fait rage. Mais il ne s'agit pas d'un meurtrier lambda car il laisse ses victimes vivantes en apparence, mais emmurées à l’intérieur. Et ce psychopathe laisse des devinettes pour rendre le jeu plus intéressant. Bien sûr ꮖ#628;ꮐꭱꭼ#769;ꭰꮖꭼ#628;ꭲ ꮖ#628;ꭰꮖꮪꮲꭼ#628;ꮪꭺ#5116;ꮮꭼ à tout bon huis clos de ce genre : une tempête de neige qui fait rage, et les personnages qui sont bloqués dans l’hôpital. Nous suivons plus particulièrement #391;#593;s#1385;#593;#638;, patient de la clinique qui a perdu la mémoire mais qui la récupère par flashs. J’ai bien apprécié la construction du récit, qui alterne périodes du présent, où des étudiants font partie d’une expérimentation dans laquelle ils lisent un rapport médical et périodes du passé. Le seul point de repère c’est X jours avant ou après « La Peur ». Malgré une intrigue prometteuse, je me suis ennuyée. L’histoire met du temps à se mettre en place. Puis le #5108;ꭱꮖꮪꭼꮜꭱ ꭰ’#5034;#770;ꮇꭼꮪ fait son apparition et s’ensuit une course poursuite assez bateau et prévisible dont j’ai perdu tout intérêt jusqu’à cette fin qui par contre est assez originale ! Laisser le lecteur trouver la solution à la dernière énigme, c’est bien joué, mais ça n’a pas suffit à me convaincre. Je reste sur ma faim. Les patients de la clinique sont clairement considérés comme cinglés (psychophobie bonjour) et cette utilisation de l’hypnose me paraît complètement invraisemblable. Dommage, il y avait du potentiel !
    Lire la suite
    En lire moins
  • LeslecturesdeVeronique 11/06/2022
    S Fitzek, « Le briseur d’âmes » 267 pages J’ai récemment découvert cet auteur allemand avec « L’accompagnateur ». J’ai aussitôt décidé de lire un autre roman afin de vérifier s’il serait aussi addictif. La réponse est « oui !!! ». Il s’agit ici d’un huis-clos qui se déroule pendant les vacances de Noël. Ce sera la seule note joyeuse car préparez-vous à passer les fêtes dans un asile psychiatrique, perdu en pleine montagne, durant une tempête de neige. Peu de patients : un ancien guitariste qui a abusé de certaines substances qui lui ont grillé le cerveau, une vieille dame dépressive, un gardien, deux psychiatres en désaccord et le narrateur amnésique. Tout est plutôt calme, jusqu’à l’arrivée d’un ambulancier et de son passager, qui s’est enfoncé une lame de couteau dans la gorge. On ne s’en émeut guère, car on le soupçonne d’être le redoutable « briseur d’âmes », un tueur en série qui assassine des femmes d’une bien étrange façon : elles meurent, apparemment sans cause apparente, enfermée dans leur propre corps, psychiquement anéanties, comme privées de conscience. Sauf que le blessé parvient à s’enfuir et que bientôt les portes de l’hôpital sont fermées. Il va falloir survivre à cette nuit... S Fitzek, « Le briseur d’âmes » 267 pages J’ai récemment découvert cet auteur allemand avec « L’accompagnateur ». J’ai aussitôt décidé de lire un autre roman afin de vérifier s’il serait aussi addictif. La réponse est « oui !!! ». Il s’agit ici d’un huis-clos qui se déroule pendant les vacances de Noël. Ce sera la seule note joyeuse car préparez-vous à passer les fêtes dans un asile psychiatrique, perdu en pleine montagne, durant une tempête de neige. Peu de patients : un ancien guitariste qui a abusé de certaines substances qui lui ont grillé le cerveau, une vieille dame dépressive, un gardien, deux psychiatres en désaccord et le narrateur amnésique. Tout est plutôt calme, jusqu’à l’arrivée d’un ambulancier et de son passager, qui s’est enfoncé une lame de couteau dans la gorge. On ne s’en émeut guère, car on le soupçonne d’être le redoutable « briseur d’âmes », un tueur en série qui assassine des femmes d’une bien étrange façon : elles meurent, apparemment sans cause apparente, enfermée dans leur propre corps, psychiquement anéanties, comme privées de conscience. Sauf que le blessé parvient à s’enfuir et que bientôt les portes de l’hôpital sont fermées. Il va falloir survivre à cette nuit d’enfer… Absolument addictif !!!! Ne l’ouvrez pas avant de vous coucher, car vous ne parviendrez pas à le refermer…
    Lire la suite
    En lire moins
  • CatF 15/08/2021
    J’ai passé un agréable moment, la lecture ce fait rapidement, elle est fluide, le roman est prenant. J’ai été happée par l’histoire. Tout y était ! Même la fin m’a étonné. Et pourtant, ce livre m’a laissé comme une saveur d’inachevé… Il manquait quelque chose… du suspens, de la peur, plus de folie… Je ne sais pas, mais un goût amer trône dans ma tête. Bonne lecture !
  • aureliecollart 21/04/2021
    rès bon thriller psychologique ! J'ai beaucoup aimé, un huis clos angoissant ! On se poses pleins de question jusque là fin ! ça retourne la tête ! et la fin 😱 je ne my attendais pas ! seul bémol pour moi le fait d'utiliser parfois le prénom parfois le noms de familles des personnes j'ai eu du mal à savoir qui etais qui 🙈 !
Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés