Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714457493
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Le Cercle Pouchkine

Silke Zimmermann (traduit par)
Date de parution : 05/06/2014
Après l’éblouissant Sashenka, Simon Montefiore, romancier acclamé par la critique et historien spécialiste de la Russie, signe une œuvre magistrale, pleine de passion, de trahison et de conspiration. Sur fond de paranoïa stalinienne, une fresque vertigineuse inspirée d’une histoire vraie.

Moscou, 1945. Tandis que Staline et ses courtisans célèbrent leur victoire...
Après l’éblouissant Sashenka, Simon Montefiore, romancier acclamé par la critique et historien spécialiste de la Russie, signe une œuvre magistrale, pleine de passion, de trahison et de conspiration. Sur fond de paranoïa stalinienne, une fresque vertigineuse inspirée d’une histoire vraie.

Moscou, 1945. Tandis que Staline et ses courtisans célèbrent leur victoire sur Hitler, des coups de feu retentissent. Sur un pont proche du Kremlin gisent les corps de deux adolescents, un garçon et une fille.
Meurtre passionnel ? Suicide ? Et s’il s’agissait d’un complot contre l’État ?

Car un carnet a été retrouvé sur l’une des victimes. À l’intérieur, les fondements d’un parti romantique créé par les membres du Cercle Pouchkine, quelques lycéens amateurs de littérature.

Emportés dans la tourmente d’une chasse aux sorcières menée par Staline lui-même, Sérafima, Andreï et leurs camarades signataires du Cercle sont un à un convoqués à la Loubianka, la pire des prisons moscovites, et forcés de témoigner contre leurs amis, mais aussi contre leurs parents, tous des proches du régime.

Secrets de famille, histoires d’amour interdites… Dans un monde dominé par la peur, la moindre parole imprudente a des conséquences fatales.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714457493
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe
Belfond
En savoir plus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • vertescollines Posté le 7 Novembre 2021
    Très beau roman que j'ai dévoré en quelques jours. l'histoire parait simple et commence comme un jeu pour des adolescents. Sauf qu'il y a deux morts et que ces adolescents font parti des élites de la nation, de l'URSS. Ce sont les enfants de hauts dirigeants. Alors suivra enquête supervisée par Staline en personne, arrestation même des plus jeunes 6 et 10 ans, signature des aveux et bien sûr exécution et déportation. Pourquoi ? Simplement pour deux ados qui s'aimaient et qui n'ont pas supporté d'être séparé. Et puis il y a en fond ces deux histoires d'amour ; l'une un couple de quarante ans, tous deux mariés et l'autre entre une jeune fille russe et un diplomate américain. Et aussi d'autres ramifications sur des intrigues au sein de l'équipe de Staline. Un thriller historique qui décrit avec merveilles les mécanismes du Stalinisme, les mécanismes des arrestations, des mécanismes du pouvoir, des effrois, de la peur d'être arrêtés même chez les plus jeunes. Un thriller qui nous emmène dans l'ambiance de l'Après guerre en URSS. Et on n'est pas au bout de ses surprises. ce roman est aussi basé sur des fonds historiques comme l' "Affaire des enfants" et... Très beau roman que j'ai dévoré en quelques jours. l'histoire parait simple et commence comme un jeu pour des adolescents. Sauf qu'il y a deux morts et que ces adolescents font parti des élites de la nation, de l'URSS. Ce sont les enfants de hauts dirigeants. Alors suivra enquête supervisée par Staline en personne, arrestation même des plus jeunes 6 et 10 ans, signature des aveux et bien sûr exécution et déportation. Pourquoi ? Simplement pour deux ados qui s'aimaient et qui n'ont pas supporté d'être séparé. Et puis il y a en fond ces deux histoires d'amour ; l'une un couple de quarante ans, tous deux mariés et l'autre entre une jeune fille russe et un diplomate américain. Et aussi d'autres ramifications sur des intrigues au sein de l'équipe de Staline. Un thriller historique qui décrit avec merveilles les mécanismes du Stalinisme, les mécanismes des arrestations, des mécanismes du pouvoir, des effrois, de la peur d'être arrêtés même chez les plus jeunes. Un thriller qui nous emmène dans l'ambiance de l'Après guerre en URSS. Et on n'est pas au bout de ses surprises. ce roman est aussi basé sur des fonds historiques comme l' "Affaire des enfants" et l'histoire d'amour entre un diplomate et une jeune russe. A lire pour les passionnés d'histoire, les amateurs de thriller et les passionnés de l'URSS.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Allily Posté le 27 Mai 2020
    Juin 1945 – la Russie est en liesse, la victoire contre l’Allemagne nazie est célébrée dans les rues de Moscou. Cependant, pour deux adolescents, membres de l’école 801, les festivités vont s’arrêter là, ils mourront, tués par balles. Ceci ne pourrait être qu’un fait divers tragique sans suite, pour autant cela va être le point de départ de bouleversements dans la vie des camarades des deux jeunes gens tués. Car les victimes et leurs camarades ne sont pas n’importe quels adolescents : ce sont des enfants de l’élite dirigeante, membres d’un cercle littéraire romantique prônant l’amour, bien loin de l’idolâtrie réservée au seul Staline. L’enquête conduira les adolescents jusque dans les cellules de la Loubianka, pions d’un jeu qui les dépasse. Voilà un roman qui m’a donné du fil à retordre. Pour tout dire, j’ai failli l’arrêter au bout de 150 pages. Le cadre était mis en place au moyen de ficelles assez grosses, les personnages apparaissaient stéréotypés, bref je m’ennuyais et avais du mal à arriver au bout de la première partie. Heureusement, le rythme et l’intrigue trouvaient enfin leur rythme de croisière dans la suite du roman. Arrestations, dénonciations, tensions sont au rendez-vous. Simon Montefiore est un spécialiste de la Russie et cela se... Juin 1945 – la Russie est en liesse, la victoire contre l’Allemagne nazie est célébrée dans les rues de Moscou. Cependant, pour deux adolescents, membres de l’école 801, les festivités vont s’arrêter là, ils mourront, tués par balles. Ceci ne pourrait être qu’un fait divers tragique sans suite, pour autant cela va être le point de départ de bouleversements dans la vie des camarades des deux jeunes gens tués. Car les victimes et leurs camarades ne sont pas n’importe quels adolescents : ce sont des enfants de l’élite dirigeante, membres d’un cercle littéraire romantique prônant l’amour, bien loin de l’idolâtrie réservée au seul Staline. L’enquête conduira les adolescents jusque dans les cellules de la Loubianka, pions d’un jeu qui les dépasse. Voilà un roman qui m’a donné du fil à retordre. Pour tout dire, j’ai failli l’arrêter au bout de 150 pages. Le cadre était mis en place au moyen de ficelles assez grosses, les personnages apparaissaient stéréotypés, bref je m’ennuyais et avais du mal à arriver au bout de la première partie. Heureusement, le rythme et l’intrigue trouvaient enfin leur rythme de croisière dans la suite du roman. Arrestations, dénonciations, tensions sont au rendez-vous. Simon Montefiore est un spécialiste de la Russie et cela se ressent. Il retranscrit la vie de l’élite dirigeante et décrypte comment même pour eux, l’arbitraire jouait à plein régime. On ressent la détresse des parents, cette impuissance à aider leurs enfants sachant que toute demande d’aide serait perçue comme une remise en cause de Staline lui-même. Autant dire l’équivalent d’une condamnation à mort. Pour autant le thème central de ce roman n’est pas la dictature stalinienne mais plutôt l’amour. L’amour comme idée romantique, sans lequel rien ne vaut d’être vécu. Le premier amour que l’on imagine immortel. Les amours contrariés, les amours espérés. Dans un régime où l’Etat s’immisce partout, dans lequel chaque parole doit être pesée, les conséquences de chaque action soigneusement étudiées. En bref, une lecture agréable malgré un démarrage trop poussif à mon goût.
    Lire la suite
    En lire moins
  • heleneducamp Posté le 1 Septembre 2016
    Fabuleux terriblement émouvant érudit historique
  • Bibliozoe Posté le 8 Avril 2016
    Je connaissais déjà l'auteur pour son superbe roman Sashenka, c'est donc avec très grand plaisir sur je me suis plongée dans ce roman. Montefiore maîtrise totalement la toile historique : la Russie stalinienne. Nous sommes en juin 1945. A Berlin, l'ennemi nazi a été vaincu par les Soviétiques et jamais Staline n'a été plus puissant. Le 25, jour où on faite la Victoire, deux lycéens sont abattus devant le Kremlin. Avec cinq autres amis, ils font partis du Cercle. Le Cercle c'est ces réunions secrètes dans lesquelles on parle Pouchkine, de l'Amour avec une majuscule et de ses rêves Romantiques. Ce qui pourrait sembler anodin dans toutes autres pays de l'Europe, ne l'est pas en URSS où très vite l'affaire prend la tournure d'un complot infernal. Surtout que ces lycéens sont trop proches du Parti, à une exception près, tous leurs parents sont dans les hautes sphères du gouvernement. Ils côtoient Staline tous les jours, lui sont familiers, mais quand leurs enfants sont tour à tour arrêtés et enfermés à la Loubianka, ils demeurent impuissants. La famille est un privilège. Elle est à la merci du Parti. De Staline. C'est le système bolchevique et tous ne le savent que trop... Je connaissais déjà l'auteur pour son superbe roman Sashenka, c'est donc avec très grand plaisir sur je me suis plongée dans ce roman. Montefiore maîtrise totalement la toile historique : la Russie stalinienne. Nous sommes en juin 1945. A Berlin, l'ennemi nazi a été vaincu par les Soviétiques et jamais Staline n'a été plus puissant. Le 25, jour où on faite la Victoire, deux lycéens sont abattus devant le Kremlin. Avec cinq autres amis, ils font partis du Cercle. Le Cercle c'est ces réunions secrètes dans lesquelles on parle Pouchkine, de l'Amour avec une majuscule et de ses rêves Romantiques. Ce qui pourrait sembler anodin dans toutes autres pays de l'Europe, ne l'est pas en URSS où très vite l'affaire prend la tournure d'un complot infernal. Surtout que ces lycéens sont trop proches du Parti, à une exception près, tous leurs parents sont dans les hautes sphères du gouvernement. Ils côtoient Staline tous les jours, lui sont familiers, mais quand leurs enfants sont tour à tour arrêtés et enfermés à la Loubianka, ils demeurent impuissants. La famille est un privilège. Elle est à la merci du Parti. De Staline. C'est le système bolchevique et tous ne le savent que trop bien. Tour à tour les protagonistes vont être interrogés et on entre dans l'enfer des interrogatoires. Qui parlera le premier? Qui inventera ce que le Parti veut entendre? Et si l'ami qu'on suppose à côté nous a déjà trahi? Comment à six, dix, dix-huit ans peut-on supporter les menaces mortelles? Ce roman est une pépite. Il met un peu trop de temps à se mettre en place à mon humble avis. Un peu comme si l'auteur cherchait le rythme de sa narration, mais une fois lancé... Il excelle. La véritable thématique des lignes pose la question de comment après avoir vécu la Terreur, quand on est au cœur même de l'élite soviétique, comment avoir une vie intellectuelle, intime, une vie pour soi et entièrement sienne?
    Lire la suite
    En lire moins
  • Anatemnein Posté le 26 Janvier 2016
    Le Cercle Pouchkine est un mélange de littérature, de romantisme et d'histoire. C'est le premier vrai roman que je lis se passant intégralement en Russie et parlant du gouvernement de Staline après 1945. Ce roman se laisse lire mais j'ai mis beaucoup de lenteur pour le finir. De plus, le résumé de quatrième de couverture m'a été totalement trompeur, je ne m'attendais pas du tout à une lecture de ce genre, mais j'ai appris beaucoup finalement, car le roman mélange la réalité et la fiction. Merci Simon Montefiore pour m'avoir fait découvrir l'URSS et la vie à cette époque là. Mais malheureusement, j'ai eu du mal à rentrer complètement dans le roman...
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.