Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782266225243
Code sériel : 12529
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Le Cid

Didier BAZY (Préface)
Date de parution : 15/12/2012

Dans une Espagne médiévale, héroïque, éclatante, deux jeunes gens se déchirent et s’adorent. Pour laver un affront, Rodrigue tue le père de Chimène. L’honneur et le devoir exigent la vengeance et la haine, mais elle aime éperdument cet assassin.

Une comédie, une tragédie ? Cette pièce, tout le monde le pressent, est...

Dans une Espagne médiévale, héroïque, éclatante, deux jeunes gens se déchirent et s’adorent. Pour laver un affront, Rodrigue tue le père de Chimène. L’honneur et le devoir exigent la vengeance et la haine, mais elle aime éperdument cet assassin.

Une comédie, une tragédie ? Cette pièce, tout le monde le pressent, est le plus beau, le plus vivant, le plus jeune des drames romanesques. C’est un poème amoureux où les sentiments l’emportent sur les convenances et la loi, un chant de désespoir et de révolte.

À la création du Cid, le succès fut tel qu’il fallut ajouter des chaises sur la scène.

Depuis plus de trois siècles, il fait salle comble.

Le théâtre de Corneille est fait de tendresse, d’inattendu, de folie.

On commence tout juste à le comprendre aujourd’hui.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266225243
Code sériel : 12529
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Andromeda06 Posté le 25 Août 2021
    Les œuvres de Corneille ne m'ayant jamais été imposées en classe, je ne l'avais de ce fait et jusqu'à aujourd'hui encore jamais lu. "Le Cid" dort dans ma PAL depuis très très longtemps, il était enfin temps de l'en sortir. Après quelques pages d'adaptation, le temps de m'habituer au style de l'époque, je suis finalement assez bien rentrée dedans et ai pu tout lire d'une traite. Je me suis demandé dès le départ comment cette histoire allait se terminer. Effectivement, Chimène est prise entre deux feux, elle souhaite la mort de celui qui a tué son père tout en l'aimant follement. Et je dois dire que je suis plutôt satisfaite du dénouement, qui nous laisse sur une espérance afin de laisser le temps faire son œuvre... Ce fut une plaisante pause livresque, qui n'est d'ailleurs pas très différente du style de Molière, auquel je suis habituée.
  • orell1 Posté le 26 Juillet 2021
    Des tirades bien connues pour cette tragi-comédie qui illustre à merveille ce que l'on appelle devoir faire un "choix cornélien". De grandes passions agitent nos personnages qui doivent choisir entre l'honneur et l'amour avec la mort qui flotte constamment au-dessus de la tête des amants Chimène et Rodrigue. La fâcherie entre leurs pères respectifs, hauts personnages du royaume cherchant les faveurs du Roi, risque de mener à une vendetta sans fin. Jadis, l'Histoire se faisait ainsi, à coup d'épée pour venger son honneur. Dans notre tragédie, le Roi accepte encore la vengeance par duel, mais il ne veut toutefois pas assister au massacre qui pourrait mettre la vie de Rodrigue en danger. On commence ainsi à glisser progressivement vers notre monde moderne. Aujourd'hui, l'État est placé au-dessus de nous pour empêcher ce genre de conflit qui sème indéfiniment la mort et le chaos. Fin de l'Histoire pour nous ? Fin de la tragédie et des grandes passions? Est-on arrivé dans un monde de la passion démocratique que l'on pourrait qualifier de plus apaisé? La Bruyère avait écrit que Corneille peignait les hommes tels qu'ils devraient être et Racine les hommes tels qu'ils sont. Notre monde est-il devenu une tragédie démocratique racinienne ou... Des tirades bien connues pour cette tragi-comédie qui illustre à merveille ce que l'on appelle devoir faire un "choix cornélien". De grandes passions agitent nos personnages qui doivent choisir entre l'honneur et l'amour avec la mort qui flotte constamment au-dessus de la tête des amants Chimène et Rodrigue. La fâcherie entre leurs pères respectifs, hauts personnages du royaume cherchant les faveurs du Roi, risque de mener à une vendetta sans fin. Jadis, l'Histoire se faisait ainsi, à coup d'épée pour venger son honneur. Dans notre tragédie, le Roi accepte encore la vengeance par duel, mais il ne veut toutefois pas assister au massacre qui pourrait mettre la vie de Rodrigue en danger. On commence ainsi à glisser progressivement vers notre monde moderne. Aujourd'hui, l'État est placé au-dessus de nous pour empêcher ce genre de conflit qui sème indéfiniment la mort et le chaos. Fin de l'Histoire pour nous ? Fin de la tragédie et des grandes passions? Est-on arrivé dans un monde de la passion démocratique que l'on pourrait qualifier de plus apaisé? La Bruyère avait écrit que Corneille peignait les hommes tels qu'ils devraient être et Racine les hommes tels qu'ils sont. Notre monde est-il devenu une tragédie démocratique racinienne ou cornélienne? Peut-on éduquer indéfiniment les hommes pour qu'ils collent au mieux à notre définition pourtant fluide et flexible des vertus démocratiques ou doit-on faire avec ce qu'ils sont quitte à tomber dans la médiocrité et le relativisme? Doit-on choisir ainsi entre l'universalisme français ou le pragmatisme anglo-saxon? C'est toute une somme de questions que peut suggérer la lecture de nos tragiques du Grand siècle français et qui agitent particulièrement notre société actuelle en ce début de XXIème siècle.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Elthar Posté le 23 Juillet 2021
    Avec cette pièce, Corneille décrit l’Espagne du XIème siècle tout en illustrant un héros cornélien type. Il développe un certains nombres de thèmes importants. L'amour : omniprésent dans Le Cid, l’amour est évoqué pudiquement avec la métaphore de la « flemme ». L’amour est également le respect de l’autre et de son honneur. C’est un sentiment contradictoire qui permet de s’émanciper : Rodrigue aime Chimène malgré son père et Chimène aime Rodrigue malgré qu’il ai tué son père. L'héroïsme : cette notion est aussi liée à la vertu et au courage. L’héroïsme est un acte qui demande un effort sur soi et le dépassement de ses contradictions. L’héroïsme de Rodrigue s’illustre par le fait qu’il agit toujours selon les intérêts des autres et non les siens. Il est d’ailleurs prêt à sacrifier son propre amour pour l’honneur de sa famille. L'honneur : le thème du sang est omniprésent dans cette pièce. Il est très important d’honorer sa famille et de faire grandir sa réputation. Le duel est le meilleur moyen de prouver son honneur et celui de sa famille.
  • ADuby Posté le 13 Juillet 2021
    Quel bonheur de relire ce grand classique de la tragi-comédie. Je l'avais étudiée au collège sans vraiment l'apprécier, puis je l'avais jouée au lycée (le rôle du page, le plus simple). Cette fois avec l'âge, je me suis régaler. Quelle performance de Corneille de pouvoir tenir en 5 actes une pièce tout en vers. Un chef-d’œuvre de la langue française.
  • Nitocris2021 Posté le 17 Juin 2021
    La meilleure pièce de Corneille. Chef d’œuvre intemporel qui pose la question du dilemme moral de façon éclatante. Chimène est inoubliable et ses sursauts, ses déchirements nous pénètrent profondément. L'infante est également un personnage admirable et bien sûr n'oublions pas Rodrigue. A lire et à voir.
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !