Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782266225243
Code sériel : 12529
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Le Cid

Didier BAZY (Préface)
Date de parution : 15/12/2012

Dans une Espagne médiévale, héroïque, éclatante, deux jeunes gens se déchirent et s’adorent. Pour laver un affront, Rodrigue tue le père de Chimène. L’honneur et le devoir exigent la vengeance et la haine, mais elle aime éperdument cet assassin.

Une comédie, une tragédie ? Cette pièce, tout le monde le pressent, est...

Dans une Espagne médiévale, héroïque, éclatante, deux jeunes gens se déchirent et s’adorent. Pour laver un affront, Rodrigue tue le père de Chimène. L’honneur et le devoir exigent la vengeance et la haine, mais elle aime éperdument cet assassin.

Une comédie, une tragédie ? Cette pièce, tout le monde le pressent, est le plus beau, le plus vivant, le plus jeune des drames romanesques. C’est un poème amoureux où les sentiments l’emportent sur les convenances et la loi, un chant de désespoir et de révolte.

À la création du Cid, le succès fut tel qu’il fallut ajouter des chaises sur la scène.

Depuis plus de trois siècles, il fait salle comble.

Le théâtre de Corneille est fait de tendresse, d’inattendu, de folie.

On commence tout juste à le comprendre aujourd’hui.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266225243
Code sériel : 12529
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • mael29 Posté le 28 Juin 2020
    L'histoire de Corneille raconte l'histoire de deux amoureux (Chimène et Don Rodrigue) qui ne peuvent pas se marier car leur père son en froid, tous au long de l'histoire Chimène souhaite la mort de Ridrigue, mais dans ce dernier acte, le roi Don Sanche décide de permettre à Don Ridrigue devenus Le Cid d'épouser Chimène et elle accepte. Et c'est cela que je trouve illogique mais à la fois bien car Corneille a permis aux deux amoureux de pouvoir sceller leur amour.
  • Marti94 Posté le 16 Février 2020
    Que ces alexandrins sont doux à mes oreilles et me mettent en joie. Merci à Jérôme Garcin de m'avoir donné envie de relire la pièce de Pierre Corneille. J'ai adoré son livre "Le dernier hiver du Cid" en hommage à Gérard Philipe. Pour moi c'est ce magnifique acteur qui incarne la beauté du théâtre en jouant Rodrigue au Festival d'Avignon. Je suis même allée écouter sur internet cette version audio des années 50. C'est magnifique, Gérard Philipe mets juste ce qu'il faut de trémolos dans sa voix. C'est un grand tragédien qui nous persuade qu'à vaincre sans amour on triomphe sans gloire. Le Cid, c'est le titre que le roi de Castille donne à Don Rodrigue pour ses exploits guerriers. Mais cette gloire il n'en veut pas s'il ne peut pas épouser celle qu'il aime. Le jeune homme est amoureux de Chimène qui l'aime en retour passionnément. Alors qu’ils étaient sur le point de se marier la violente dispute de leurs pères les rend brusquement ennemis l'un de l'autre. Car à cette époque l'honneur est plus important que la passion. Heureusement, il y a Corneille et ses tirades mythiques pour que l'amour triomphe et je me moque bien de certaines critiques sur la construction... Que ces alexandrins sont doux à mes oreilles et me mettent en joie. Merci à Jérôme Garcin de m'avoir donné envie de relire la pièce de Pierre Corneille. J'ai adoré son livre "Le dernier hiver du Cid" en hommage à Gérard Philipe. Pour moi c'est ce magnifique acteur qui incarne la beauté du théâtre en jouant Rodrigue au Festival d'Avignon. Je suis même allée écouter sur internet cette version audio des années 50. C'est magnifique, Gérard Philipe mets juste ce qu'il faut de trémolos dans sa voix. C'est un grand tragédien qui nous persuade qu'à vaincre sans amour on triomphe sans gloire. Le Cid, c'est le titre que le roi de Castille donne à Don Rodrigue pour ses exploits guerriers. Mais cette gloire il n'en veut pas s'il ne peut pas épouser celle qu'il aime. Le jeune homme est amoureux de Chimène qui l'aime en retour passionnément. Alors qu’ils étaient sur le point de se marier la violente dispute de leurs pères les rend brusquement ennemis l'un de l'autre. Car à cette époque l'honneur est plus important que la passion. Heureusement, il y a Corneille et ses tirades mythiques pour que l'amour triomphe et je me moque bien de certaines critiques sur la construction de ce classique. Lu en février 2020
    Lire la suite
    En lire moins
  • Wyndon Posté le 15 Janvier 2020
    Je l'ai lu pour l'école et je m'attendais à quelque chose de difficile à comprendre. Cependant, il assez simple à suivre et on retient facilement les noms des personnages. C'est un grand classique qui, selon moi, est incontournable.
  • Blackbooks Posté le 5 Janvier 2020
    Livre lu en 3032 et dont je viens de retrouver le rapport interstellaire de mon oncle Petrus. En voici son abus, hips pardon avis.Qui n’a pas bu le cidre de bouteille dans sa jeunesse avec cette fameuse tirade : «  Nous partîmes sans vigne et par un bon vin fort, nous nous vîmes cinq mille en arrivant au bar », enfin des verres dans ce genre.Dom Pérignon, au caractère mousseux et sec, a décidé d’unir son fils Rothschild dit le cidre avec Chimène, pas Badi ni Badoit sinon quel sacrilège. Mais qui l’eut cru (de vin), soufflé n’est pas jouer, lui dit le comte de Gomès. Blanc pétillant, ivre de rage, Dom Pérignon dans sa robe tanin est trop âgé pour se venger. Il délaisse donc le rôle de Zorro à don Diego. Go, go Diego prend ton sac à dos et cours au secours de ton père.Entre nous, c’est le temps qui s’enfuit, qui s’en fout, c’est la vie qui nous prend dans son cou chante Chimène au roi, tout en réclamant au roi un duel entre Zorro et don du sang, hips, don Sanche. Sur ce une brève réflexion s’impose. Mon bar qui tant de fois a saoulé cet empire,... Livre lu en 3032 et dont je viens de retrouver le rapport interstellaire de mon oncle Petrus. En voici son abus, hips pardon avis.Qui n’a pas bu le cidre de bouteille dans sa jeunesse avec cette fameuse tirade : «  Nous partîmes sans vigne et par un bon vin fort, nous nous vîmes cinq mille en arrivant au bar », enfin des verres dans ce genre.Dom Pérignon, au caractère mousseux et sec, a décidé d’unir son fils Rothschild dit le cidre avec Chimène, pas Badi ni Badoit sinon quel sacrilège. Mais qui l’eut cru (de vin), soufflé n’est pas jouer, lui dit le comte de Gomès. Blanc pétillant, ivre de rage, Dom Pérignon dans sa robe tanin est trop âgé pour se venger. Il délaisse donc le rôle de Zorro à don Diego. Go, go Diego prend ton sac à dos et cours au secours de ton père.Entre nous, c’est le temps qui s’enfuit, qui s’en fout, c’est la vie qui nous prend dans son cou chante Chimène au roi, tout en réclamant au roi un duel entre Zorro et don du sang, hips, don Sanche. Sur ce une brève réflexion s’impose. Mon bar qui tant de fois a saoulé cet empire, tant de fois a servi le troquet de son roi trahit donc ma quenelle et ne cuit rien pour moi ! Ah Chimène as-tu du cœur, quand moi je me pique et me tient à carreau. Ouaih des trèfles !Rien ni fait. C’est le duel au sommet, duel avec toi, prise au piège tu te rendras Daho sur la montagne, hips, après avoir combattu les morts, euh maures.Qui du cidre ou du don emportera en hymen la Chimène ? Telle est la question acte I, scène 3524,5. Allez-vous reprendrez bien une petite bolée, mais attention avec modération. Enfin, ceci n’est pas grand-chose, juste mon avis 3000. Corbeau tu penses à moi pour ton prochain CD, quoi c'est Corneille, merle alors je m'hips perds. Enfin bref la biture du cidre c'est mauvais pour les sans thés.
    Lire la suite
    En lire moins
  • dicomethodiquement Posté le 4 Janvier 2020
    Corneille écrit, beaucoup, de longues tirades qui par leur qualité d'écriture et leur intelligence méritent plus que le respect. Le drame "cornélien" prend ici tout son sens quand le Cid doit choisir entre l'honneur et celle qu'il aime, et quand celle qui l'aime doit choisir entre vengeance et amour. Corneille n'est pas Shakespeare mais il s'en approche, décrivant la tragédie à hauteur d'homme, celle du sang qu'il faut honorer, la raison qui doit primer avant la passion. C'est beau, intense, Corneille n'a que faire des longueurs pour oser des ellipses parfois saisissantes à la lecture et condenser ainsi tout le drame qui se joue dans son texte. Un classique imposé à l'école par mon professeur de français.
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !