Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707189868
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Le harcèlement moral

La violence perverse au quotidien

Date de parution : 16/06/2016
Il est possible de détruire quelqu'un juste avec des mots, des regards, des sous-entendus : cela se nomme violence perverse ou harcèlement moral. Dans ce livre nourri de nombreux témoignages, qui a connu un succès et un retentissement considérables, l'auteur analyse la spécificité de la relation perverse et met en garde contre toute tentative de banalisation.
Cette édition numérique reprend, à l'identique, la 2e édition de 2003)

Il est possible de détruire quelqu'un juste avec des mots, des regards, des sous-entendus : cela se nomme violence perverse ou harcèlement moral. Dans ce livre nourri de nombreux témoignages, l'auteur analyse la spécificité de la relation perverse et met en garde contre toute tentative de banalisation. Elle nous montre...

Il est possible de détruire quelqu'un juste avec des mots, des regards, des sous-entendus : cela se nomme violence perverse ou harcèlement moral. Dans ce livre nourri de nombreux témoignages, l'auteur analyse la spécificité de la relation perverse et met en garde contre toute tentative de banalisation. Elle nous montre qu'un même processus mortifère est à l'œuvre, qu'il s'agisse d'un couple, d'une famille ou d'une entreprise, entraînant les victimes dans une spirale dépressive, voire suicidaire. Ces violences insidieuses découlent d'une même volonté de se débarrasser de quelqu'un sans se salir les mains. Car le propre du pervers est d'avancer masqué. C'est cette imposture qu'il fut dévoiler pour permettre à la victime de retrouver ses repères et de se soustraire à l'emprise de son agresseur. S'appuyant sur son expérience clinique, l'auteur se place en effet, en tant que victimologue, du côté des personnes agressées pour que le harcèlement qu'elles subissent quotidiennement soit pris en compte et nommé pour ce qu'il est : un véritable meurtre psychique. Le sujet du harcèlement moral reste largement inédit en France. D'où l'intérêt de ce livre remarquablement documenté, qui est aussi un guide pratique pour les victimes ou ceux qui veulent les aider (choix de la thérapie la mieux adaptée, étapes à court et long terme vers la guérison...) et pour les professionnels auxquels il propose une approche nouvelle. Mais plus largement, par son style clair et vivant, il intéressera tous ceux qui ne souhaitent pas rester indifférents face à ce problème de société.
Cette édition numérique reprend, à l'identique, la 2e édition de 2003)

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707189868
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
La Découverte

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Frisouille Posté le 6 Janvier 2020
    Ce livre m'a été prêté car j'étais arrivée à un stade où je ne pouvais plus aller travailler. Cette angoisse quand on se rapproche du travail, cette impossibilité à sortir de la voiture et ce besoin de se dire que tout ira bien et sourire aux gens alors qu'intérieurement on est en colère et triste et on ne se reconnait plus. J'avoue avoir la chance d'être bien entourée et c'est ce qui m'a permis de dire STOP car on ne se rend pas compte de ce que l'on subit au départ c'est très insidieux et puis on commence à se rendre compte et on subit, on pense que cela est normal qu'on le mérite. L'emprise psychologique est telle qu'on ne parvient plus à réfléchir et à se respecter. En lisant ce livre et en m'éloignant de cet environnement toxique j'ai commencé à retrouver ma pensée et à comprendre. J'ai surtout approfondi le chapitre lié à l'entreprise car c'est celui qui me concernait. Et dans la succession des faits évoqués, de la violence psychologique décrite je me suis dit mais on parle de moi. Je n'arrivai pas à comprendre comment on avait pu m'humilier, me rabaisser devant toute mon équipe, pourquoi personne n'a... Ce livre m'a été prêté car j'étais arrivée à un stade où je ne pouvais plus aller travailler. Cette angoisse quand on se rapproche du travail, cette impossibilité à sortir de la voiture et ce besoin de se dire que tout ira bien et sourire aux gens alors qu'intérieurement on est en colère et triste et on ne se reconnait plus. J'avoue avoir la chance d'être bien entourée et c'est ce qui m'a permis de dire STOP car on ne se rend pas compte de ce que l'on subit au départ c'est très insidieux et puis on commence à se rendre compte et on subit, on pense que cela est normal qu'on le mérite. L'emprise psychologique est telle qu'on ne parvient plus à réfléchir et à se respecter. En lisant ce livre et en m'éloignant de cet environnement toxique j'ai commencé à retrouver ma pensée et à comprendre. J'ai surtout approfondi le chapitre lié à l'entreprise car c'est celui qui me concernait. Et dans la succession des faits évoqués, de la violence psychologique décrite je me suis dit mais on parle de moi. Je n'arrivai pas à comprendre comment on avait pu m'humilier, me rabaisser devant toute mon équipe, pourquoi personne n'a jamais rien fait ou dit alors qu'aujourd'hui on apprend aux enfants à dénoncer le harcèlement scolaire. Les collègues baissaient les yeux et se taisaient tout ça par lâcheté, par peur de perdre son travail, parce qu'ils devaient se dire "ouf c'est pas moi"... Des phrases comme "ici tu n'es rien, tu n'as aucun droit, le seul droit que tu as c'est celui de taire" ou encore " tu vois pas que je ne peux pas passer tu es trop grosse" sont des exemples de ce que l'on peut subir comme humiliation. Dur de comprendre comment on peut accepter ça sans connaître le contexte de l'entreprise et ce qu'il s'y passe. Et surtout pendant plus de 2 ans j'en informais régulièrement mon employeur qui n'a jamais rien fait que cautionner ses actes en me disant "c'est son caractère", "elle a un rôle de RH très compliqué faut la comprendre" ou encore "elle rigolait sûrement quand elle vous a dit que vous étiez trop grosse, c'était pas méchant elle n'est pas mince non plus"... Et puis tout était toujours oral donc aucune preuve et aucun collègue qui se serait mouillé par crainte d'être lui-même une cible ou de perdre son emploi. Psychologiquement on subit comme une rupture. Ce livre m'a beaucoup aidé à comprendre mais je pense qu'il ne peut aider qu'une fois qu'on est sorti et encore la route est longue.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Jmlyr Posté le 18 Novembre 2018
    Un bon outil pour découvrir les mécanismes qui animent les pervers narcissiques, et qui combat les idées reçues telles que : les victimes sont faibles, c'est de leur faute si elles en sont arrivées là, etc. Loin de là, et il faut combattre la culpabilité erronée qu'elles ressentent. Elles ne sont coupables de rien, ni quand cette perversion s'exerce sur leur lieu de travail, ni dans le cadre familial, ni même ailleurs. L'ouvrage est étayé de nombreux exemples dans sa première partie, qui permettent peut-être au lecteur de reconnaitre une situation vécue ou vue dans son entourage, et de changer la donne en agissant, à commencer par en parler. Ensuite, Marie-France Hirigoyen analyse la mise en place de cette relation perverse, puis propose des conseils pratiques et des pistes thérapeutiques. Le plus effrayant dans tous cela est que les spécialistes puissent parfois être eux-mêmes manipulés, au risque d'envisager la victime comme en partie responsable de la situation. Ceci-dit, il paraitrait que les vrais pervers narcissiques ne consultent jamais. Un livre qui a dix ans déjà, mais qui peut-être très utile pour tous, concernés ou non par le phénomène sournois et ainsi venir en aide à d'autres. Les lois sur le harcèlement évoluent, preuve en est... Un bon outil pour découvrir les mécanismes qui animent les pervers narcissiques, et qui combat les idées reçues telles que : les victimes sont faibles, c'est de leur faute si elles en sont arrivées là, etc. Loin de là, et il faut combattre la culpabilité erronée qu'elles ressentent. Elles ne sont coupables de rien, ni quand cette perversion s'exerce sur leur lieu de travail, ni dans le cadre familial, ni même ailleurs. L'ouvrage est étayé de nombreux exemples dans sa première partie, qui permettent peut-être au lecteur de reconnaitre une situation vécue ou vue dans son entourage, et de changer la donne en agissant, à commencer par en parler. Ensuite, Marie-France Hirigoyen analyse la mise en place de cette relation perverse, puis propose des conseils pratiques et des pistes thérapeutiques. Le plus effrayant dans tous cela est que les spécialistes puissent parfois être eux-mêmes manipulés, au risque d'envisager la victime comme en partie responsable de la situation. Ceci-dit, il paraitrait que les vrais pervers narcissiques ne consultent jamais. Un livre qui a dix ans déjà, mais qui peut-être très utile pour tous, concernés ou non par le phénomène sournois et ainsi venir en aide à d'autres. Les lois sur le harcèlement évoluent, preuve en est l'actualité depuis quelques mois, et montrent combien le phénomène est courant et grave. À retenir : un vrai pervers narcissique n'exprimera jamais de regrets ni ne s'excusera, n'attendez jamais cela de sa part. La réparation est ailleurs !
    Lire la suite
    En lire moins
  • vassia7178 Posté le 8 Novembre 2018
    Le harcèlement moral : la violence perverse au quotidien.
  • JCLDLGR Posté le 7 Novembre 2018
    J'ai pu lire ce livre en arrêt maladie, alors que j'étais moi-même victime d'une manager harceleuse. Et j'y ai trouvé, par l'étude en profondeur des situations, les exemples très bien amenés, et un langage à la fois technique et à la portée de tous, de quoi me faire une idée de ma situation et surtout comment en sortir ! Orienté psychologie, ce livre n'aborde pas le sujet sous l'angle juridique, mais c'est ce qui fait sa pertinence. La conclusion que j'ai tiré pour moi : les harcelés sont seuls, et il n'y a personne pour les aider, ils doivent trouver les ressources en eux, et s'appuyer sur les expériences de collègues déjà victimes s'il y en a ! A l'époque, la médecine du travail et les syndicats ne sont d'aucun secours : ils font partie de l'entreprise qui laisse faire !
  • denis76 Posté le 12 Mai 2018
    Je pense, sans exagération, que ce livre m'a sauvé la vie. Marie France Hirigoyen a ouvert les yeux à la société et à moi-même sur ce que sont les pervers narcissiques, les manipulateurs, les harceleurs. Je m'excuse, je suis obligé de parler de moi, avant de parler du livre. J'étais avec une femme, X , toute gentille au début, mais qui s'est mise à me crier dessus pour n'importe quel prétexte et même sans prétexte. Elle m'isolait, m'a empêché de voir mes enfants, je suis resté avec elle, aveuglé par l'amour, et parce que je croyais pouvoir la changer. Elle me faisait des scènes de jalousie sur une femme dans la rue ou une autre avant même que j'aperçoive la personne en question. Je l'ai quittée trente fois. Elle a fait du vaudou (c'était dans les DOM ) pour que je revienne, et avait son sourire irrésistible à chaque fois.. Alors je suis revenu, et revenu, sans pratiquement me poser de questions ! Nous avons vu des psy pour résoudre nos problèmes, elle faisait sa gentille, ils disaient qu'il n'y avait rien, ne me croyaient pas. Elle me disait «  Tu es malade, il faut que tu ailles voir un psy ». Je me suis... Je pense, sans exagération, que ce livre m'a sauvé la vie. Marie France Hirigoyen a ouvert les yeux à la société et à moi-même sur ce que sont les pervers narcissiques, les manipulateurs, les harceleurs. Je m'excuse, je suis obligé de parler de moi, avant de parler du livre. J'étais avec une femme, X , toute gentille au début, mais qui s'est mise à me crier dessus pour n'importe quel prétexte et même sans prétexte. Elle m'isolait, m'a empêché de voir mes enfants, je suis resté avec elle, aveuglé par l'amour, et parce que je croyais pouvoir la changer. Elle me faisait des scènes de jalousie sur une femme dans la rue ou une autre avant même que j'aperçoive la personne en question. Je l'ai quittée trente fois. Elle a fait du vaudou (c'était dans les DOM ) pour que je revienne, et avait son sourire irrésistible à chaque fois.. Alors je suis revenu, et revenu, sans pratiquement me poser de questions ! Nous avons vu des psy pour résoudre nos problèmes, elle faisait sa gentille, ils disaient qu'il n'y avait rien, ne me croyaient pas. Elle me disait «  Tu es malade, il faut que tu ailles voir un psy ». Je me suis dit : « Ce n'est pas possible ! », comme Ralph dans « Sa majesté des mouches ». Je me suis dit : « un de nous deux va mourir ». . Alors, pour prendre de la distance, j'ai lu, puis je suis tombé sur ce livre qui caractérisait les pervers narcissiques. Ils regroupaient toutes les caractéristiques de X. X est la plus belle ; X a toujours raison ; si l'on contre-dit X, elle se met dans une fureur noire … etc.. Tout cela est dans le bouquin. Les pervers narcissiques ciblent leur victime, comme les moustiques ont des peaux préférentielles. Ils isolent leur victime, tissent leur toile comme les araignées, et inversent les arguments de façon à toujours avoir raison (comme Guy Raynaud qui bat sa femme dans le petit feuilleton "de brun" sur TF1, « Demain nous appartient » ). Ils sont très forts, et se nourrissent du « sang  mental» de leur victime, comme les vampires. Ils sont orgueilleux, avides, menteurs, hypocrites, coléreux, paresseux : ils réunissent pratiquement les « 7 péchés capitaux » ! . Il y en a plein sur Terre, on ne les distingue pas, sauf si on est leur victime. Ce sont des malades, difficiles à culpabiliser car les lois ou les structures psy ne sont pas adaptées à eux. Les preuves sont très dures à acquérir. Merci, Marie-France !
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Pocket

    Marie-France Hirigoyen, sur la piste des Narcisse

    Psychiatre et psychothérapeute familiale, Marie-France Hirigoyen s'est fait connaître en tant que spécialiste de la victimologie, et grande pourfendeuse du harcèlement moral sous toutes ses formes. Dans Les Narcisse, elle s'intéresse à la maladie de notre époque, qui touche aussi bien les puissants décideurs que n'importe quel citoyen : l'amour de soi-même, au détriment de l'intérêt pour les autres, d'une nécessaire attention portée à son entourage.

    Lire l'article