RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le Joyau - La Maison de la Pierre

            Robert Laffont
            EAN : 9782221190579
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Le Joyau - La Maison de la Pierre
            Nouvelle inédite

            Collection : Collection R
            Date de parution : 28/07/2015

            Dans Le Joyau, vous avez suivi la vie de Violet sous le joug de la duchesse du Lac. Avec cette nouvelle exclusive d’Amy Ewing, vous allez entendre l’histoire de Raven Stirling, achetée comme Mère-Porteuse par la cruelle Comtesse de la Pierre.
            Quand elle est acquise aux Enchères, Raven comprend d’emblée que...

            Dans Le Joyau, vous avez suivi la vie de Violet sous le joug de la duchesse du Lac. Avec cette nouvelle exclusive d’Amy Ewing, vous allez entendre l’histoire de Raven Stirling, achetée comme Mère-Porteuse par la cruelle Comtesse de la Pierre.
            Quand elle est acquise aux Enchères, Raven comprend d’emblée que les choses vont mal se passer. Et lorsqu’elle arrive au palais de la comtesse, elle découvre bientôt que celle-ci la considère davantage comme un cobaye pour ses expérimentations sadiques que comme Mère-Porteuse d’un éventuel enfant. Raven n’a plus alors qu’une idée en tête : s’échapper… et revoir Violet, sans jamais oublier qui elle est et que sa vie lui appartient.
            Replongez-vous dans l’univers fascinant et impitoyable du Joyau à travers le point de vue exclusif de Raven, la meilleure amie de Violet.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221190579
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Lesvoyagesdely Posté le 6 Septembre 2017
              Ce livre confirme l'horreur qu'a vécu Raven et la façon différente de faire des gens. Ames sensibles s'abstenir. C'est dommage de ne pas être allée jusqu'au bout de son histoire par contre.
            • Debbie-fan Posté le 12 Octobre 2016
              La maison de la pierre est une nouvelle sur Raven Stirling, la meilleure amie de Violet dans la série le Joyau d'Amy Ewing. Je voulais vraiment savoir ce qu'avait vécu Raven avec la comtesse de la pierre mais je l'ai vite regretté en lisant cette nouvelle. Elle vit une expérience bien plus traumatisante que Violet. De la torture physique et mentale. C'est quand même toujours intéressant de relire des scènes qui sont les mêmes mais du point de vue d'autres personnages. On sait enfin ce que l'autre pensait à ce moment-là. J'aimais déjà bien Raven mais avec cette histoire, elle monte encore plus dans mon estime. Elle est forte et s'est construit un mantra pour tenir le coup: "Je suis Raven Stirling et personne ne peut me posséder." Son amitié pour Violet est incroyable!
            • tchii17 Posté le 22 Avril 2016
              super interressant et bigrement trop court ^^
            • April-the-seven Posté le 31 Mars 2016
              Je n’ai pas attendu bien longtemps avant de lire la nouvelle qui suit le premier tome de cette dystopie fantaisiste. Ayant beaucoup aimé cet univers, ses codes et ses enjeux, il me tardait de replonger dedans, même pour une histoire de moins de cent pages. Résultat : je ne vais pas le cacher, n’est-ce pas, c’est toujours trop, trop court. Une petite mise en bouche qui permet une transition en douceur entre le tome 1 et le tome 2. Nous nous retrouvons plongés dans les pensées de Raven, la meilleure amie de Violet. Cette fois-ci, c’est l’occasion de découvrir les coulisses de sa propre vente aux enchères et ses débuts chez la Comtesse de La Pierre, cette grosse dame que Violet ne fait qu’entrevoir dans le premier opus. Dans La Maison de la Pierre, c’est un nouveau vécu, un nouveau cauchemar, une nouvelle descente aux enfers. En quelques pages, Amy Ewing nous relate les aventures de Raven, cette jeune femme flamboyante et insoumise. Se retrouver du point de vue de Raven, c’est… galvanisant ! Ça donne du baume au coeur et du courage. Raven était déjà un personnage auquel j’étais sensible dans le tome 1, alors la retrouver ici, elle... Je n’ai pas attendu bien longtemps avant de lire la nouvelle qui suit le premier tome de cette dystopie fantaisiste. Ayant beaucoup aimé cet univers, ses codes et ses enjeux, il me tardait de replonger dedans, même pour une histoire de moins de cent pages. Résultat : je ne vais pas le cacher, n’est-ce pas, c’est toujours trop, trop court. Une petite mise en bouche qui permet une transition en douceur entre le tome 1 et le tome 2. Nous nous retrouvons plongés dans les pensées de Raven, la meilleure amie de Violet. Cette fois-ci, c’est l’occasion de découvrir les coulisses de sa propre vente aux enchères et ses débuts chez la Comtesse de La Pierre, cette grosse dame que Violet ne fait qu’entrevoir dans le premier opus. Dans La Maison de la Pierre, c’est un nouveau vécu, un nouveau cauchemar, une nouvelle descente aux enfers. En quelques pages, Amy Ewing nous relate les aventures de Raven, cette jeune femme flamboyante et insoumise. Se retrouver du point de vue de Raven, c’est… galvanisant ! Ça donne du baume au coeur et du courage. Raven était déjà un personnage auquel j’étais sensible dans le tome 1, alors la retrouver ici, elle si indomptable et délicieusement insubordonnée, ça m’a vraiment fait plaisir. Ce qu’elle vit est dur et malsain. J’en ai eu des frissons de dégoût à plusieurs reprises. Violet est plutôt bien lotie en comparaison. Bien sûr, il y a toujours ce mépris envers toutes les Mères Porteuses, mais Raven morfle beaucoup plus que d’autres. Aux yeux de sa maîtresse, elle n’est plus un individu, elle est ça, une chose, le lot 192. Elle connaîtra d’horribles sévices qu’on ne souhaite à personne. La Comtesse de la Pierre… Autant la Duchesse du Lac avait été un personnage que je trouvais très charismatique, autant celle-ci, mazette ! Quelle peau de vache ! Quelle horrible bonne femme ! La monstruosité peut prendre beaucoup de visages, et là, on a atteint des sommets. Puis l’air de rien, le lecteur se délecte un peu de cette noirceur. Ça reste une ambiance un cran plus lugubre que celle du tome 1. Je suis quand même déçue du fait que l’on assiste point par point à certaines scènes déjà vécues par Violet, mais cette fois-ci avec les yeux de Raven. Ça aurait pu être intéressant si ça apportait des précisions supplémentaires, mais malheureusement, il n’y a rien de plus. Raven pense approximativement comme Violet, donc l’intrigue n’en est pas plus enrichie. J’aurais aimé voir plus de scènes inédites, m’imprégner encore plus profondément de l’atmosphère pesante des quartiers de la Comtesse de la Pierre. C’est vraiment ma seule déception – sans oublier le fait que cette nouvelle est trop succincte, pas assez développée. En résumé, j’ai retrouvé avec plaisir l’univers d’Amy Ewing. Vivre cette aventure aux côtés de Raven l’indomptable, ça avait quelque chose de rafraichissant. Ce qu’elle vit est parfois insoutenable, mais certains moments sont teintés d’un indicible espoir. Même si j’aurais aimé lire une nouvelle encore plus audacieuse, j’ai passé un moment plutôt agréable.
              Lire la suite
              En lire moins
            • leslecturesdophechups Posté le 16 Mars 2016
              Ayant adoré Le joyau, je me suis lancée dans ce court ouvrage, pour ainsi dire cette nouvelle inédite, emportée par l'impatience d'attendre la sortie du tome 3 de la série en Octobre. Allez, on y va ! Au premier regard, la couverture paraît énigmatique, et il est difficile de trouver un sens à cet oiseau en plein envol, s'échappant d'une cage. L'ambiance est très froide et plutôt sombre, avec cette fumée grise tout autour. Mais au fil de la lecture, tout prend son sens ! Ainsi, cette ambiance reflète le froideur d'âme des personnages et l'endroit où se déroule l'histoire. Donc, très bon choix de couverture à mon goût. Si dans Le joyau, nous avons suivi l'histoire de Violet, ici l'on suit l’histoire de Raven Sterling. Pour ceux et celles qui ont déjà lu le tome 1 "Le Joyau", vous savez que Raven est la meilleure amie de Violet, et qu'elles se sont rencontrées au centre de formation des mères porteuses. Sinon, bah vous le savez maintenant :) Dans le tome 1 Violet nous parle souvent de Raven. Celle-ci a été achetée par la comtesse de la pierre, et les deux amies vivent sans pouvoir se voir ni même communiquer. On... Ayant adoré Le joyau, je me suis lancée dans ce court ouvrage, pour ainsi dire cette nouvelle inédite, emportée par l'impatience d'attendre la sortie du tome 3 de la série en Octobre. Allez, on y va ! Au premier regard, la couverture paraît énigmatique, et il est difficile de trouver un sens à cet oiseau en plein envol, s'échappant d'une cage. L'ambiance est très froide et plutôt sombre, avec cette fumée grise tout autour. Mais au fil de la lecture, tout prend son sens ! Ainsi, cette ambiance reflète le froideur d'âme des personnages et l'endroit où se déroule l'histoire. Donc, très bon choix de couverture à mon goût. Si dans Le joyau, nous avons suivi l'histoire de Violet, ici l'on suit l’histoire de Raven Sterling. Pour ceux et celles qui ont déjà lu le tome 1 "Le Joyau", vous savez que Raven est la meilleure amie de Violet, et qu'elles se sont rencontrées au centre de formation des mères porteuses. Sinon, bah vous le savez maintenant :) Dans le tome 1 Violet nous parle souvent de Raven. Celle-ci a été achetée par la comtesse de la pierre, et les deux amies vivent sans pouvoir se voir ni même communiquer. On voit à travers le regard de Violet que Raven n'est plus la même femme : elle dépérit, maigrit et devient l'ombre d'elle-même. On se demande donc ce qui a bien pu lui arriver et c'est tout l’intérêt de ce hors série !! Tout commence au moment de la mise aux enchères. Raven est une jeune femme, forte, avec beaucoup de caractère, ce qui va lui valoir une partie de ses malheurs. Elle est beaucoup moins bien traitée que Violet, sa vie à côté de celle de son amie est un enfer. Dès le premier jour, elle est enfermée dans une cage (on comprend mieux la couverture!) et se fait mutiler, pour le plus grand bonheur de sa maîtresse, la comtesse de la pierre, et de son bras droit Frédéric. Raven n'est pour sa maîtresse que "le lot 192", "sa chose". Raven, qui pensait à l'époque que l'Institut était la pire chose, va vite se rendre compte que ce n'est pas le cas, et vivre un enfer dans cette maison. Emilie, son homme de chambre, veut "son bien", mais il n'en reste pas moins cruel. Sa condition physique va changer, et elle va devoir résister mentalement pour survivre. On va la torturer, l'humilier, l'affamer, la traiter comme un animal (avec une laisse et une gamelle au sol pour boire). Bref, elle n'est qu'une expérience de plus pour la comtesse... La relation entre Violet et Raven est très présente dans ce livre, car c'est par la pensée de son amie que Raven va tenir face à ce qu'elle endure. En conclusion, ce livre est très court (en même temps, c'est le but de la nouvelle), mais néanmoins passionnant ! Il est poignant et à la fois révoltant, la condition des mères porteuses est juste affligeante. Raven est un personnage très intéressant, que j'apprécie de plus en plus, je suppose grâce à ce livre. J’espère que dans le tome 2: La rose blanche, on apprendra encore plus de choses sur elle afin de voir son évolution. Il me tarde de le lire ce mois-ci!
              Lire la suite
              En lire moins
            INSCRIVEZ-VOUS À LA #NEWSR !
            Lire est votre passion ? Vous êtes fan de Young Adult ? Vous voulez découvrir les coulisses de la Collection R ? Alors N'hésitez plus ! Inscrivez-vous à notre #NewsR ! On vous réserve plein de surprises :-)