RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le K

            Robert Laffont
            EAN : 9782221141229
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Le K

            Jacqueline REMILLET (Traducteur)
            Collection : Pavillons
            Date de parution : 14/09/2017

            «Comme son fils insistait, il alla prendre sa longue-vue et scruta la surface de la mer, en direction du sillage. Stefano le vit pâlir.
            - Qu'est-ce qu'il y a ? Pourquoi tu fais cette figure-là, dis, papa ?
            - Oh ! si seulement je ne t'avais pas écouté, s'écria le capitaine. Je...

            «Comme son fils insistait, il alla prendre sa longue-vue et scruta la surface de la mer, en direction du sillage. Stefano le vit pâlir.
            - Qu'est-ce qu'il y a ? Pourquoi tu fais cette figure-là, dis, papa ?
            - Oh ! si seulement je ne t'avais pas écouté, s'écria le capitaine. Je vais me faire bien du souci pour toi, maintenant. Ce que tu vois émerger de l'eau et qui nous suit n'est pas une chose, mais bel et bien un K.»
             «Le défunt par erreur», «Un amour trouble», «Le secret de l’écrivain», «Le veston ensorcelé», «Suicide au parc», «Jeune fille qui tombe… tombe», «Le magicien», «Le chien vide», «Petites histoires du soir», «Ubiquité», «Les bosses dans le jardin», «Petite Circé», «Dix-huitième trou», «Douce nuit»…
            Chacune des cinquante-deux nouvelles de ce recueil est frappée du sceau du merveilleux, du même poignant fantastique. Dino Buzzati possède, à un degré suprême, cette rare vertu de ne pas refuser l'humour à la conscience et à la présence de la mort...
            Buzzati est l'un des plus grands écrivains de notre temps.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221141229
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Robert Laffont
            7.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • CharlesEdouard Posté le 8 Janvier 2019
              Un roman conseillé depuis mes 16 ans, puis finalement lu adulte. Le récit le K fait parti des 51 autres nouvelles de cette œuvre. Dans l'une d'elles, "la Tour Eiffel" aurait dû être bien plus grande.. Dans "le Chien vide", "Douce Nuit" il sera question de solitude, de rejet.. "Quiz aux travaux forcés" peut-être vue comme une sorte de dystopie ? De nombreux récits dont il faut bien lire sans se précipiter. Vous y trouverez bien sûr du merveilleux et de l'humour teinté de paraboles. Suite à cette lecture, je me suis orienté vers "le désert des Tartares" il est dans "Les cent livres du siècle" qui est un classement français.
            • nicolascalisto Posté le 22 Août 2018
              Chef d'oeuvre à relire !
            • clivillesamuel Posté le 17 Août 2018
              Ce livre est le parfait exemple de ma curiosité littéraire. Le K m'a surpris par des nouvelles humanistes, tristes, parfois pleines d'illusions ( on l’espère même dans certaines) mais l'auteur vise juste et touche, ou peu s'en faut, sur des sujets qui à mon avis sont toujours d'actualités! A lire rien que pour certaines de ses pages qui m'ont marqué par leur efficacité!!
            • Peteplume Posté le 21 Mai 2018
              Je découvre Dino Buzzati par le biais de ce recueil de nouvelles. J'y trouve beaucoup d'humour, une autodérision assez caractéristique des auteurs italiens. J'y trouve aussi des réflexions d'ordre philosophique, sociologique, une critique sociale et politique et un style invitant. Tout ça rend l'expérience de lecture en général agréable. J'ai été cependant un peu gênée par le fait que l'ensemble m' a paru « daté ». Si certaines nouvelles ont une portée universelle, plusieurs font allusion à la guerre froide, une époque quelque peu dépassée maintenant que Trump et Poutine s'entendent comme larrons en foire; les cigarettes que tout un chacun grille de façon désinvolte m'ont semblé aussi d'un autre temps; ainsi que le rôle des femmes… Ces petits détails ont estompé pour moi un peu les qualités indiscutables de l'écriture. Je me promets cependant de revenir à cet auteur qui, par le biais de contes plus ou moins fantastiques (qui ne sont pas sans rappeler ceux de Marcel Aymé) a su faire passer quelques réflexions sur l'humanité et ses travers. Peut-être parce qu'elle était plus longue, presque un petit roman avec des chapitres, j'ai particulièrement apprécié la dernière (Voyage aux Enfers du siècle).
            • gonewiththegreen Posté le 10 Octobre 2017
              Le K, c'est un recueil de nouvelles que l'auteur a publié , jour après jour ,dans le "Corriere della sera " où il était journaliste. Ce journal a en effet la particularité de publier un auteur en troisième page , et ce privilège était recherché. Cet article se nomme l'Elziviro.("Premier article de la troisième page") En 1966, les nouvelles sont regroupées et publiées sou le titre du "K", titre éponyme de la première nouvelle et qui d'emblée nous laisse suggérer que pour se fendre la poire , on s'est trompé d'adresse. Le K est un squale et ceux qui le voient n'y échapperont pas....Sympa quand on a douze et que l'on rêve de devenir pécheur. Que dire de ce recueil? Beaucoup de bien , sans doute . le questionnement des individus , toujours à envisager le pire , toujours à préférer le travail au bonheur éphémère. La fatalité , la mort, la destinée mais aussi quelques thêmes contemporains comme la rivalité entre Russes et Américains. La teneur des nouvelles? Variée finalement , avec du pur réalisme mais aussi du semi fantastique avec des situations concrètes qui basculent vers l'irréel de façon souvent brillante. On s'achète un costume et les billets poussent dans la poche... Il... Le K, c'est un recueil de nouvelles que l'auteur a publié , jour après jour ,dans le "Corriere della sera " où il était journaliste. Ce journal a en effet la particularité de publier un auteur en troisième page , et ce privilège était recherché. Cet article se nomme l'Elziviro.("Premier article de la troisième page") En 1966, les nouvelles sont regroupées et publiées sou le titre du "K", titre éponyme de la première nouvelle et qui d'emblée nous laisse suggérer que pour se fendre la poire , on s'est trompé d'adresse. Le K est un squale et ceux qui le voient n'y échapperont pas....Sympa quand on a douze et que l'on rêve de devenir pécheur. Que dire de ce recueil? Beaucoup de bien , sans doute . le questionnement des individus , toujours à envisager le pire , toujours à préférer le travail au bonheur éphémère. La fatalité , la mort, la destinée mais aussi quelques thêmes contemporains comme la rivalité entre Russes et Américains. La teneur des nouvelles? Variée finalement , avec du pur réalisme mais aussi du semi fantastique avec des situations concrètes qui basculent vers l'irréel de façon souvent brillante. On s'achète un costume et les billets poussent dans la poche... Il y a aussi un peu de la Fontaine la dessous avec "Le bien mal acquis...". la morale est omniprésente : le quiz pour sortir de prison est remarquable là aussi . Prêcher la contraposée des attentes du public... Comme beaucoup de livres de nouvelles , on peut se balader dans le K , même si un pseudo trame peut relier les histoires . Ce livre est très loin de mes standards de lecture . Je ne regrette absolument pas d'y avoir mis le nez dedans.
              Lire la suite
              En lire moins
            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
            Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
            Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.