Lisez! icon: Search engine
Nil
EAN : 9782841116973
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Le magicien de Brooklyn

LESLIE BOITELLE (Traducteur)
Date de parution : 16/05/2013

Une histoire d’amour magique pour l’été, à mettre absolument dans sa valise.

Issus tous deux de familles russes immigrées à New York, Vaclav et Lena, neuf ans, sont loin d’avoir les mêmes chances pour débuter dans l’existence. Les parents de Vaclav ont soif d’intégration et poursuivent à la force du poignet...

Une histoire d’amour magique pour l’été, à mettre absolument dans sa valise.

Issus tous deux de familles russes immigrées à New York, Vaclav et Lena, neuf ans, sont loin d’avoir les mêmes chances pour débuter dans l’existence. Les parents de Vaclav ont soif d’intégration et poursuivent à la force du poignet le rêve américain, tandis que Lena loge chez une tante prostituée qui ne veut pas s’occuper d’elle. Lena ne maîtrise pas l’anglais comme Vaclav et peine à s’exprimer dans cette deuxième langue qui l’emprisonne. D’un naturel extraverti, elle passe pour timide et réservée. Rasia, la mère au grand cœur de Vaclav, recueille la fillette tous les soirs après l’école et Vaclav prend soin d’elle, lui fait ses devoirs et trace les grandes lignes de leur avenir qui ne peut être que commun. Être un jour un grand magicien et avoir comme charmante assistante Lena est le rêve de Vaclav : il répète tous les soirs ses tours avec elle pour pouvoir se produire sur scène à Coney Island.
Mais un jour, cette relation fusionnelle vole en éclats car Lena disparaît brutalement de la vie de Vaclav, comme par un tour de passe-passe. Inconsolable, il ignore tout du tragique secret qu’a découvert sa mère et qui a amené les services de protection de l’enfance à retirer Lena à sa tante puis à la placer dans une famille d’accueil. Séparés pendant huit ans, ils se retrouvent à l’adolescence et leur amour d’enfance se mue bientôt en passion. Ils se mettent à nouveau à partager les mêmes rêves, notamment celui de partir en Russie ensemble. Lena veut aller à la recherche de ses parents et de son identité car la quête de ses origines est devenue une obsession, responsable de son mal-être. Mais la vérité, cruelle, c’est finalement à Brooklyn que Vaclav la découvrira. Il n’aura pas le cœur de révéler à Lena ce passé qu’il travestira pour permettre à celle qu’il aime de ne plus penser qu’à l’avenir.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782841116973
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Lalivrophile Posté le 3 Novembre 2017
    Haley Tanner aborde intelligemment certains thèmes. Par exemple, les parents de Vaclav (surtout Rassia) sont partis de Russie pour s'installer aux États-Unis, dans le but que leur fils puisse avoir une vie meilleure qu'eux. Rassia est un personnage très intéressant. Elle agit uniquement en pensant à l'intérêt de Vaclav, fait certains sacrifices, souffre (par exemple lorsqu'elle voit son fils adopter la culture américaine), mais sait que c'est un mal nécessaire, qu'elle l'a elle-même souhaité. Vaclav aussi est attachant. Il comprend très vite pourquoi il doit faire de son mieux à l'école. Son mélange de candeur et d'intuition pour certaines choses le rend sympathique. [...] Lire la suite sur:
  • kanarmor Posté le 12 Juillet 2013
    Un roman plutôt bien écrit, dans un style un peu particulier. Les personnages sont attachants, sensibles, leur psychologie bien rendue, mais l’ensemble reste malgré tout plutôt ennuyeux à mes yeux, il n’y a pas vraiment d’élan narratif.
  • monana28 Posté le 27 Juin 2013
    Ce roman américain est le premier roman de l'auteur. Il relate l'histoire d'un premier amour, celui de Lena et de Yaclav, deux ressortissants russes qui se rencontrent à 9 ans. Tous deux expatriés, catapultés dans un pays dont la culture est très éloignée de la leur, développent une amitié amoureuse. Mais surgit un événement qui sépare Vaclav de sa Léna. Voici le résumé de la première partie du livre, où l'on peut lire les points de vue des deux personnages à neuf ans. La seconde partie se déroule 12 ans après, lorsqu'ils sont tous deux adolescents et où le lecteur les retrouve dans des écoles différentes, avec des amis différents mais toujours pensant l'un à l'autre. Ils finissent par se retrouver aux 2/3 du livre. Le lecteur est dans la même position que Vaclav, ne sachant pas ce qui est arrivé à Léna pendant toute cette période. On en apprendra davantage lorsque l'auteur choisira de se mettre dans la tête de Lena, à 17 ans, où un flashback racontera la vie de la petite fille. Bien sûr, c'est une histoire qui se termine bien et le lecteur apprendra les tenants et les aboutissants de l'histoire familiale de Lena en... Ce roman américain est le premier roman de l'auteur. Il relate l'histoire d'un premier amour, celui de Lena et de Yaclav, deux ressortissants russes qui se rencontrent à 9 ans. Tous deux expatriés, catapultés dans un pays dont la culture est très éloignée de la leur, développent une amitié amoureuse. Mais surgit un événement qui sépare Vaclav de sa Léna. Voici le résumé de la première partie du livre, où l'on peut lire les points de vue des deux personnages à neuf ans. La seconde partie se déroule 12 ans après, lorsqu'ils sont tous deux adolescents et où le lecteur les retrouve dans des écoles différentes, avec des amis différents mais toujours pensant l'un à l'autre. Ils finissent par se retrouver aux 2/3 du livre. Le lecteur est dans la même position que Vaclav, ne sachant pas ce qui est arrivé à Léna pendant toute cette période. On en apprendra davantage lorsque l'auteur choisira de se mettre dans la tête de Lena, à 17 ans, où un flashback racontera la vie de la petite fille. Bien sûr, c'est une histoire qui se termine bien et le lecteur apprendra les tenants et les aboutissants de l'histoire familiale de Lena en même temps que Vaclav, au temps présent. C'est donc un roman qui joue sur un pacte de lecture simple: le lecteur en sait plus que Vaclav (lorsqu'il est dans la tête de Lena), parfois autant, l'auteur faisant des coupes lorsque Léna est le narrateur (chut! il ne faut pas en dire trop étant donné que le roman repose sur la disparition de Lena dans la vie de Vaclav lorsqu'ils avaient neuf ans). La romancière omet volontairement de parler de certains aspects de ses personnages (l'histoire de ses parents n'est bien sûr dévoilée qu'à la fin, tout comme la raison de sa disparition à 9 ans), et ceci pour ménager le suspense. Ce roman est donc construit sur des va-et-vient de narration, sans que le lecteur ne s'y perde. L'écriture est simple, les personnages grandissent mais manquent à mon sens de profondeur et de noirceur. C'est un roman plein de bons sentiments, où le mal rôde, mais ne sort pas vainqueur... bref, un peu niais à mon goût mais se lit sans problème pour des adolescents/jeunes adultes ou sur la plage par exemple...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Maghily Posté le 9 Juin 2013
    Vaclav et Lena sont deux jeunes Russes émigrés au USA. Lui a la chance d’avoir une mère décidée à s’intégrer le mieux possible et qui le pousse à réussir à l’école ; elle est orpheline, vivant chez une tante qui semble l’ignorer. Les deux enfants sont inséparables, Vaclav veillant sur Lena comme sur un trésor. Leur rêve ? Monter un spectacle de magie et devenir célèbres. Malheureusement, un jour, Lena ne vient pas à l’école, pas plus qu’elle ne retrouve Vaclac le soir chez lui, comme ils en ont l’habitude. Le petit garçon devra alors attendre huit ans avant de la revoir… Ce que j’ai aimé au départ, c’est l’histoire d’amour qui unit deux enfants laissés à l’écart par leur condisciple pour leur différence, mais aussi leur complicité et leur difficulté à rencontrer le désir de l’autre. C’est également le fait que l’auteure aborde les thèmes de l’immigration et de l’intégration à travers ces deux enfants. L’écriture de l’auteure est fluide. Le point de vue est parfois assez naïf car bien que l’histoire soit rédigée à la troisième personne, on y lit le point de vue des enfants, tel qu’ils perçoivent eux-mêmes les situations. Evidemment, Vaclav et Lena sont mignons comme tout et... Vaclav et Lena sont deux jeunes Russes émigrés au USA. Lui a la chance d’avoir une mère décidée à s’intégrer le mieux possible et qui le pousse à réussir à l’école ; elle est orpheline, vivant chez une tante qui semble l’ignorer. Les deux enfants sont inséparables, Vaclav veillant sur Lena comme sur un trésor. Leur rêve ? Monter un spectacle de magie et devenir célèbres. Malheureusement, un jour, Lena ne vient pas à l’école, pas plus qu’elle ne retrouve Vaclac le soir chez lui, comme ils en ont l’habitude. Le petit garçon devra alors attendre huit ans avant de la revoir… Ce que j’ai aimé au départ, c’est l’histoire d’amour qui unit deux enfants laissés à l’écart par leur condisciple pour leur différence, mais aussi leur complicité et leur difficulté à rencontrer le désir de l’autre. C’est également le fait que l’auteure aborde les thèmes de l’immigration et de l’intégration à travers ces deux enfants. L’écriture de l’auteure est fluide. Le point de vue est parfois assez naïf car bien que l’histoire soit rédigée à la troisième personne, on y lit le point de vue des enfants, tel qu’ils perçoivent eux-mêmes les situations. Evidemment, Vaclav et Lena sont mignons comme tout et l’on souhaite que leur histoire se termine en conte de fées, ce qui nous maintient en haleine tout au long de la lecture. Leur relation est largement développée et on comprend aisément les sentiments qui les lient l’un à l’autre. Par contre, leurs relations avec les personnages périphériques sont beaucoup trop laissées de côté : comment Vaclav perçoit-il le comportement de sa mère ? Comment vit-il sa relation avec son père ? Comment Lena a-t-elle vécue sa rencontre avec Emilie ? Etc. L’accent est parfois trop mis sur le petit couple sans que l’auteure n’envisage les conséquences de leurs actes pour leurs proches (ou alors, elle le fait de manière très superficielle). Je ne comprends pas non plus pourquoi le cirque et son univers épouvantent à ce point la mère de Vaclav ? Certes, elle ne souhaite pas que son fils n’envisage que cette carrière pour son futur mais ses réactions laissent supposer qu’elle cache autre chose sans jamais que cela ne nous soit dévoilé. De même, on apprend que Lena, devenue presqu’adulte aimerait retrouver l’identité de ses parents et comprendre pourquoi elle a été abandonnée. Elle trouve certaines réponses à la fin du roman mais je suis restée frustrée. En effet, le lecteur n’apprend rien sur la façon dont elle digère l’information ni sur ce qu’elle décide de faire par rapport à sa relation avec Vaclav. La fin semble bâclée, comme si l’auteure ne savait pas elle-même comment terminer son roman. De même, Haley Tanner nous fait comprendre que la jeune fille a développé plusieurs personnalités afin de gérer certaines situations qui lui échappent sans expliquer comment elle s’y prend ni depuis quand cela lui arrive. L’auteure surfe simplement sur un thème qui a l’air d’avoir un certain succès aux USA puisque c’est la deuxième fois que je le retrouve en peu de temps (c’était le cas aussi dans Angie, 13 ans, disparue… de Liz Coley). Sauf qu’ici, Haley Tanner ne fait qu’effleurer le sujet sans que le lecteur ne puisse comprendre où elle veut en venir (j’ai fait le rapprochement avec l’autre roman, sans cela, je n’aurais certainement pas compris ce passage). Je trouve donc qu’elle n’exploite pas suffisamment certains thèmes qu’elle met en place. Cela manque souvent de travail en profondeur. Je dirais donc qu’il s’agit d’un premier roman assez sympathique qui se lit rapidement mais ce n’est pas le coup de cœur que laissait présager son synopsis car il laisse trop de questions en suspens. Cela reste néanmoins une très jolie histoire d’amour.
    Lire la suite
    En lire moins
Aventurez-vous sur les rives du NiL
Petite maison généraliste à forte personnalité, NiL a toujours défendu avec passion les regards d'auteurs originaux sans se poser la question des genres. Embarquez dès à présent pour recevoir toutes les actualités de NiL !