Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782092580578
Façonnage normé : EFL3
Nombre de pages : 32
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Le miel de la rue Jean Moulin - Roman Vivre Ensemble - De 7 à 11 ans
Collection : Premiers romans
Date de parution : 20/06/2019
Éditeurs :
Nathan

Le miel de la rue Jean Moulin - Roman Vivre Ensemble - De 7 à 11 ans

,

Collection : Premiers romans
Date de parution : 20/06/2019
Dans la rue Jean Moulin, il y a une synagogue, une mosquée, une église… et une ruche !
Un joli conte sur la diversité et le savoir vivre-ensemble. 
Un roman illustré pour les enfants de 7 à 11 ans, facile à lire tout seul et à comprendre. Une histoire rythmée et passionnante qui donne vraiment envie de lire.
 
L'histoire : Pour fêter les dix ans de la ruche du 62 bis rue Jean Moulin, la reine des abeilles a demandé à ses petites ouvrières de faire un miel de 1000 fleurs. Cette rue a beau être le lieu de toutes les diversités, le défi n’est pas gagné d’avance !
Un roman vivre ensemble pour les enfants de 7 à 11 ans.
 
EAN : 9782092580578
Façonnage normé : EFL3
Nombre de pages : 32
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LoupAlunettes 24/11/2019
    Ce petit roman est amusant dans sa perspective très fédératrice. Rémi Courgeon passe par le truchement d'une abeille pour obtenir un passe-droit nous permettant, à nous lecteurs, d'aller où bon nous semble. Nous observons à vol d'abeille la vie en ruche et la vie de quartier, Rue Jean-Moulin, deux vies en collectivité très organisée. Nous sommes en ville et la ruche de Num se trouve sur le toit du retraité Monsieur Pierrot, devenu Apiculteur( Num diminutif de Numéro. Elles se nomme tous par un numéro mais savent toujours qui est qui en s'interpelant Num...). " Moi, je l'aime bien, cette rue Jean-Moulin. Il y a toujours un tas de gens mélangés: des enfants, des adultes, des gros, des maigres, des qui roulent à moto, des qui roulent à vélo, des timides, des qui parlent fort, des qui chantent à la messe, des qui étudient à la synagogue, des qui prient à la mosquée, des qui ne prient jamais, des qui travaillent tout le temps, des qui portent des bébés, des qui promènent leur chien, des qui promènent leur caddie, des qui marchent en zigzag. C'est vivant, Jean-Moulin..." Nous comprenons vite que selon cette abeille, ce qui fait le miel de sa rue Jean-Moulin, c'est sa diversité... Ce petit roman est amusant dans sa perspective très fédératrice. Rémi Courgeon passe par le truchement d'une abeille pour obtenir un passe-droit nous permettant, à nous lecteurs, d'aller où bon nous semble. Nous observons à vol d'abeille la vie en ruche et la vie de quartier, Rue Jean-Moulin, deux vies en collectivité très organisée. Nous sommes en ville et la ruche de Num se trouve sur le toit du retraité Monsieur Pierrot, devenu Apiculteur( Num diminutif de Numéro. Elles se nomme tous par un numéro mais savent toujours qui est qui en s'interpelant Num...). " Moi, je l'aime bien, cette rue Jean-Moulin. Il y a toujours un tas de gens mélangés: des enfants, des adultes, des gros, des maigres, des qui roulent à moto, des qui roulent à vélo, des timides, des qui parlent fort, des qui chantent à la messe, des qui étudient à la synagogue, des qui prient à la mosquée, des qui ne prient jamais, des qui travaillent tout le temps, des qui portent des bébés, des qui promènent leur chien, des qui promènent leur caddie, des qui marchent en zigzag. C'est vivant, Jean-Moulin..." Nous comprenons vite que selon cette abeille, ce qui fait le miel de sa rue Jean-Moulin, c'est sa diversité d'intérêts. D'ailleurs à propos de miel, Monsieur Pierrot s'essaie chaque année, vers la periode de l'été, à de nouvelle saveur, la ruche devra collecter cette fois autant de pollens que possible pour approcher la saveur inédite et incomparable que la reine de la ruche et Pierrot ont envisagé d'offrir. Nous en aurions presque l'eau à la bouche. Le projet nous permet par ailleurs de nous intéresser au processus de pollinisation dont dépend le miel et qui contribue au cycle annuel des floraisons. Les abeilles sont donc indispensables, nous fait comprendre l'auteur. Nous voyons la reine régler le rythme de ses troupes avec autorité comme la professeure d'un ballet de danseuses. Hop hop hop, toutes en place mesdemoiselles! Et sus aux fleurs! Volant de fleur en fleur, à tous les points d'approvisionnement possibles, nous faisons un tour de quartier. Malgré le fait que nous soyons en ville, les Num arrivent à traquer la fleur et elle semble réunir un peu à l'unanimité le goût des humains dans un pot commun. L'auteur nous fait vraiment sourire à superposer la mission des abeilles à la vie d'une entreprise qui doit faire son chiffre, c'est le compte à rebours pour finir dans le temps imparti, une question d'honneur, semblerait-il. Nous survolons les jours et les semaines et rien de la vie du quartier n'échappera aux " commis-voyageuses", nous tendons l'oreille tout en récoltant le must du pollen. C'est bientôt la rentrée! Oh la la, vont-elles pouvoir proposer leur miel aux Mille senteurs? Un roman qui fleure bon. Nous ressentons des humeurs et passons d'un habitant à l'autre, d'un lieu d'activité à un autre, goutant l'éffervescence d'un quotidien simple, avec ses senteurs fortes et ses plus délicates. Un titre intéressant qui est à rapprocher du petit roman de Rascal et Stéphane Girel " Côté Coeur".
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés