Lisez! icon: Search engine
Sonatine
EAN : 9782355844911
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Le Pape, le kid et l'Iroquois

Cindy COLIN KAPEN (Traducteur)
Date de parution : 08/09/2015
Vous aimez Grease, le Pape et les psychopathes ?
La rencontre explosive du Boubon Kid et du tueur à l'Iroquoise...

 
D’un côté, le Bourbon Kid, tenant du titre du tueur en série le plus impitoyable et le plus mystérieux que la terre n’ait jamais porté.
De l’autre, avec plus d’une centaine de victimes à son actif, l’Iroquois, blouson de cuir rouge, masque d’Halloween surmonté d’une crête, challenger et sérieux prétendant au...
D’un côté, le Bourbon Kid, tenant du titre du tueur en série le plus impitoyable et le plus mystérieux que la terre n’ait jamais porté.
De l’autre, avec plus d’une centaine de victimes à son actif, l’Iroquois, blouson de cuir rouge, masque d’Halloween surmonté d’une crête, challenger et sérieux prétendant au titre.
Le combat s’annonce terrible.
Dans les coulisses : une organisation gouvernementale américaine top secrète spécialisée dans les opérations fantômes, une nonne, un sosie d’Elvis, quelques Hells Angels et une cible de choix pour nos psychopathes frénétiques : le pape, en voyage secret aux Etats-Unis.
Sur la musique de Grease, nous vous convions au spectacle littéraire le plus déjanté de la décennie.

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355844911
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • celine85 Posté le 6 Mai 2020
    Elvis, Rex et le Kid veulent empêcher l’Iroquois de tuer le pape mais il faut peut être pas se fier à cette idée, les choses sont peut être différentes. Une ambiance, un style bien particulier comme les tomes précédents. Je dois avouer que mon préféré est le tome 5 « psycho killer », en plus j’avais eu un vrai coup de cœur pour la couverture. (Je n’ai pas lu tous les tomes précédents, ils n’ont pas encore croisé mon chemin, peut être un jour…. Bon il faut aussi que je trouve les tomes suivants. Si je me souviens bien il y en a 8 au total. Et vous avez-vous lu tous les tomes ? Lequel est votre préféré ?
  • Caro29 Posté le 24 Avril 2020
    Me plonger dans un livre de l’auteur anonyme du Livre sans nom est à la fois simple et jubilatoire. J’y retrouve des personnages que je connais et que j’adore, je suis en « terrain connu ». Dans ce tome six, le Bourbon Kid, serial killer mystérieux et un peu alcoolique sur les bords, est de retour. A ses côtés, on retrouve le très cool Elvis, sosie du King, et Rodeo Rex, qui ne quitte jamais son stetson et qui a été envoyé par Dieu pour s’attaquer aux créatures des ténèbres. Le trio forme les « Dead Hunters » et s’apparente fort aux Hell’s Angels. Une mission leur est confiée : empêcher l’assassinat du pape. Ce tome six est en fait un « crossover » entre la tétralogie du Bourbon Kid et le tome cinq de la série puisqu’on y retrouve notamment l’Iroquois et quelques autres personnages de ce cinquième opus. Le schéma des romans de cet auteur anonyme est toujours un peu le même : le récit commence par un meurtre sauvage, puis la trame s’installe : chaque chapitre, écrit comme une scène de film, nous mène d’un personnage à un autre. Cela prend un peu de temps, d’où les... Me plonger dans un livre de l’auteur anonyme du Livre sans nom est à la fois simple et jubilatoire. J’y retrouve des personnages que je connais et que j’adore, je suis en « terrain connu ». Dans ce tome six, le Bourbon Kid, serial killer mystérieux et un peu alcoolique sur les bords, est de retour. A ses côtés, on retrouve le très cool Elvis, sosie du King, et Rodeo Rex, qui ne quitte jamais son stetson et qui a été envoyé par Dieu pour s’attaquer aux créatures des ténèbres. Le trio forme les « Dead Hunters » et s’apparente fort aux Hell’s Angels. Une mission leur est confiée : empêcher l’assassinat du pape. Ce tome six est en fait un « crossover » entre la tétralogie du Bourbon Kid et le tome cinq de la série puisqu’on y retrouve notamment l’Iroquois et quelques autres personnages de ce cinquième opus. Le schéma des romans de cet auteur anonyme est toujours un peu le même : le récit commence par un meurtre sauvage, puis la trame s’installe : chaque chapitre, écrit comme une scène de film, nous mène d’un personnage à un autre. Cela prend un peu de temps, d’où les quatre ou cinq cents et quelques pages de ses livres. Mais ce n’est jamais ennuyeux. Au fur et à mesure de la lecture, les pièces du puzzle s’accumulent, des évidences se dessinent et le suspense va crescendo jusqu’au « bouquet final » qui prend généralement la forme du fusillade géante où le sang coule à flot, où des têtes tombent (littéralement) et où les meurtres sauvages se multiplient. Ce tome six ne déroge pas à la règle. Mention spéciale au meurtre d’un des « méchants » qui implique un coup spécial à un endroit spécial de l’estomac et un Kinder surprise. Je n’en dirai pas plus… Alors évidemment, ça part dans tous les sens (un faux sosie de Britney Spears en représentation devant le pape ? Why not !) et c’est très sanglant mais qu’est-ce que c’est bien fichu ! Les pages se tournent toutes seules. Et après ce bouquet final vient la fin, qui fait toujours son petit effet en laissant une ouverture. On sait déjà qu’on retrouvera les Dead Hunters. Et qu’on aura certainement droit au même feu d’artifice. Mais c’est une recette qui fonctionne bien ! Voilà, après un tome cinq en demi-teinte pour moi (le seul d’ailleurs), je suis ravie d’avoir retrouvé mon auteur anonyme préféré. Le septième tome est déjà tout en haut de ma PAL…
    Lire la suite
    En lire moins
  • Shaynning Posté le 16 Avril 2020
    Quand on pense que les choses ne peuvent empirer, on constate dans cet opus que c'est toujours possible. Cette fois, un complot vise le meurtre du pape, qui vient secrètement aux États-Unis pour se faire traiter un cancer de la peau grâce à une technologie militaire elle aussi ultra-secrète. Quelque part dans une petite ville qui n'apparait sur aucune carte, un barman au costume rouge monte une équipe de trois 'improbables individus à la peau coriace et tous des assassins. C,est ainsi qu'Elvis, un sosie du King, Rodeo Rex, un motard à la gachette facile et le Bourbon Kid, immortel taciturne qui a le bourbon mauvais, sont envoyés pour sauver le pape d'un jeune meurtrier en puissance. Joey Conrad, issu d'un programme militaire censé former des soldats sans peur, Blackwash, est aujourd'hui connu sous le pseydonyme "l'Iroquois". Veste de cuir rouge, masque d'Halloween de tête de mort à crête iroquoise rouge, le jeune soldat est victime d'une fausse nouvelle faisant de lui le terroriste qui tuera le pape. Mais l'Iroquois a d'autres projets sur la glace. Un autre tome sur fond musical de Grease nous présente le début de la triade d'assassin formé par Elvis, Rodeo Rex et le protagoniste principal, le... Quand on pense que les choses ne peuvent empirer, on constate dans cet opus que c'est toujours possible. Cette fois, un complot vise le meurtre du pape, qui vient secrètement aux États-Unis pour se faire traiter un cancer de la peau grâce à une technologie militaire elle aussi ultra-secrète. Quelque part dans une petite ville qui n'apparait sur aucune carte, un barman au costume rouge monte une équipe de trois 'improbables individus à la peau coriace et tous des assassins. C,est ainsi qu'Elvis, un sosie du King, Rodeo Rex, un motard à la gachette facile et le Bourbon Kid, immortel taciturne qui a le bourbon mauvais, sont envoyés pour sauver le pape d'un jeune meurtrier en puissance. Joey Conrad, issu d'un programme militaire censé former des soldats sans peur, Blackwash, est aujourd'hui connu sous le pseydonyme "l'Iroquois". Veste de cuir rouge, masque d'Halloween de tête de mort à crête iroquoise rouge, le jeune soldat est victime d'une fausse nouvelle faisant de lui le terroriste qui tuera le pape. Mais l'Iroquois a d'autres projets sur la glace. Un autre tome sur fond musical de Grease nous présente le début de la triade d'assassin formé par Elvis, Rodeo Rex et le protagoniste principal, le Bourbon Kid. Ce dernier n'a donc plus la tribune comme les premiers tomes, même si cela ne l'empêche pas de garder ses répliques mordantes, ses tendances sanguinaires et sa mauvaise manie de ne pas pouvoir mourir. Un tome toujours haut en couleur, à prendre avec légèreté et surtout sans sérieux. On retrouve Joey, la vedette de "psycho Killer", Bébé et son père, Jack et la très écervelée Jasmine. Anti-héro, humour noir, bonnes bagarres, on ne s’ennuie pas et la lecture se fait toute seule, sans prise de tête. **Pour ceux qui pourrait ignorer ce détail inusité: les cocos "kinder", qui occupent une place mineure, mais non négligeable dans ce tome, sont interdits de vente aux USA. On les accusent d'être trop facilement ingérables par les enfants de moins de trois ans et plutôt que de demander un minimum de jugeote parentale, on les a donc bannis. À quand l'exclusion des Lego?
    Lire la suite
    En lire moins
  • Errant Posté le 17 Novembre 2019
    Ce cinquième tome de la saga du Bourbon Kid se démarque dans la mesure où d'une part plusieurs nouveaux personnages font leurs apparitions et d'autres part l'intrigue centrale est beaucoup plus développée que dans les opus précédents. Par contre le cynisme des tueurs est toujours au rendez-vous, de même que les incroyables massacres, aussi bien d'humains que de créatures du mal. Autre nouveauté: l'humour est à son paroxysme, notamment avec les rescapées du Minou... En somme la recette a été améliorée mais reste reconnaissable, à notre plus grand plaisir!
  • Lilou08 Posté le 2 Octobre 2019
    Bon, après avoir lu le tout dernier de la série « Que le diable l’emporte », le tome 8, je m’étais promis de rattraper mon retard. Voici déjà une étape de faite avec le tome 6 : « Le Pape, le Kid et l'Iroquois » qui m’a un peu réconcilié avec monsieur Anonyme. Cet opus est beaucoup moins scato que le tome 8. Ouf ! Je préfère quand même. Cette histoire se déroule essentiellement autour des Dead Hunters, envoyés par scratch (le diable) pour sauver le pape qui serait en danger selon une vision de la Dame mystique. La rumeur prétend que ce serait l’Iroquois qui va l’assassiner lors d’une grande réception. Rodéo Rex, le King et le Bourbon Kid partent donc sur la trace de l’Iroquois, l’un des plus grands tueurs psychopathes. Mais, il faut creuser un peu sur la personnalité de Joey dit l’Iroquois, qui certes est un tueur (quand il met son masque de l’Iroquois, sa personnalité change et il devient un tueur froid et efficace) mais jamais sans bonne raison (selon lui et surtout son mentor) et son histoire personnelle explique beaucoup de choses. Il ne faut pas toujours croire les rumeurs. Est-ce vraiment l’Iroquois qui... Bon, après avoir lu le tout dernier de la série « Que le diable l’emporte », le tome 8, je m’étais promis de rattraper mon retard. Voici déjà une étape de faite avec le tome 6 : « Le Pape, le Kid et l'Iroquois » qui m’a un peu réconcilié avec monsieur Anonyme. Cet opus est beaucoup moins scato que le tome 8. Ouf ! Je préfère quand même. Cette histoire se déroule essentiellement autour des Dead Hunters, envoyés par scratch (le diable) pour sauver le pape qui serait en danger selon une vision de la Dame mystique. La rumeur prétend que ce serait l’Iroquois qui va l’assassiner lors d’une grande réception. Rodéo Rex, le King et le Bourbon Kid partent donc sur la trace de l’Iroquois, l’un des plus grands tueurs psychopathes. Mais, il faut creuser un peu sur la personnalité de Joey dit l’Iroquois, qui certes est un tueur (quand il met son masque de l’Iroquois, sa personnalité change et il devient un tueur froid et efficace) mais jamais sans bonne raison (selon lui et surtout son mentor) et son histoire personnelle explique beaucoup de choses. Il ne faut pas toujours croire les rumeurs. Est-ce vraiment l’Iroquois qui veut assassiner le pape ? Pas si sûr… Il y a ces anciens des Opérations fantômes qui veulent dérober le Brumalyte, un produit inventé par le Docteur Jekyll pour rendre les soldats invincibles et qui finalement a permis de sauver le pape d’un cancer de la peau. Ce produit « miraculeux » doit être présenté au monde lors d’une grande cérémonie. Cérémonie de tous les dangers puisqu’elle va réunir tous les plus dangereux tueurs du moment. Tout cela sur fond de musique (Grease, entre autres, que j’adore ! Bébé l’un des personnages de cette histoire et qui finira par devenir également un Dead Hunter, doit tenir le rôle principal de Grease, Sandy), de désinvolture, d’amour (Bébé et Joey, Jasmine et Jack), d’amitié (oui il y a de l’amitié entre les Dead Hunters, même si atypique comme toute cette histoire), mais aussi de violence (un peu à la Tarantino comme toujours !). Le cocktail classique maintenant d’Anonyme qui s’amuse toujours autant avec ses personnages assez déjantés. Un bon moment de lecture sans prise de tête et bien rythmé et c’est ce que l’on recherche en lisant cette saga si particulière.
    Lire la suite
    En lire moins
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !