RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le Parrain de Katmandou

            Presses de la cité
            EAN : 9782258088627
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            Le Parrain de Katmandou

            Thierry PIELAT (Traducteur)
            Collection : Sang d'Encre
            Date de parution : 26/05/2011

             

            L'inspecteur Sonchaï Jitpleecheep est chargé d'enquêter sur un meurtre sanglant commis dans un quartier chaud de Bangkok. Frank Charles, célébrissime réalisateur de Hollywood, a été assassiné de manière barbare : l'homme a été éventré, trépané, et une partie de son cerveau a semble-t-il terminé dans l'estomac de son agresseur.
            Même...

            L'inspecteur Sonchaï Jitpleecheep est chargé d'enquêter sur un meurtre sanglant commis dans un quartier chaud de Bangkok. Frank Charles, célébrissime réalisateur de Hollywood, a été assassiné de manière barbare : l'homme a été éventré, trépané, et une partie de son cerveau a semble-t-il terminé dans l'estomac de son agresseur.
            Même si la résolution de cette affaire spectaculaire pourrait lui valoir une promotion, Sonchaï a d'autres soucis en tête. Voilà des mois qu'il est devenu le consigliere de Vikorn, son patron dans la police et mafieux à ses heures perdues, et qu'il se rend à Katmandou pour acheter de l'héroïne à un lama tibétain charismatique en exil au Népal. Le temps où Sonchaï Jitpleecheep était le seul policier intègre du pays est bel et bien révolu…

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258088627
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            Presses de la cité
            15.99 €
            Acheter

            Ils en parlent

            "C'est pittoresque, enlevé, passionnant." Le Nouvel Observateur

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Sylviegeo Posté le 21 Août 2018
              "Nous vivons à une époque de psychose imposée." C'est ainsi que débute "Le parrain de Katmandou" de John Burdett et c'est avec un sourire amusé que je referme ce titre. Sourire qui ne m'a pas quittée durant toute cette lecture. Pas le sourire béat de celui qui est tout metas (la bonté aimante) mais plutôt le sourire du lecteur qui a passé un bon moment. Parce que l'inspecteur Sonchaï Jitpleecheep, malgré ses questionnements, malgré sa morale à 50% farang et ses superstitions à 50% de Thaï, à cheval sur deux cultures, a su remplir sa mission. Sonchaï sera sur une grosse enquête: le meurtre d'un riche réalisateur américain et en parrallèle devra donner son âme au diable c'est-à-dire à Vikorn son supérieur corrompu. John Burdett, malgré un ton léger et dérisoire, nous parle ici de réfugiés tibétains au Népal, des Chinois envahisseurs du Tibet, des gens d'affaires de Bangkok ou de Hong Kong, de la corruption , des marchés de la drogue où il fait une analogie intéressante avec les guerres de l'opium, des moines sinon des lamas qui envahissent les âmes et les esprits, des mantras, du bouddhisme, du tantrisme et de notre karma. Pour moi , ce n'était... "Nous vivons à une époque de psychose imposée." C'est ainsi que débute "Le parrain de Katmandou" de John Burdett et c'est avec un sourire amusé que je referme ce titre. Sourire qui ne m'a pas quittée durant toute cette lecture. Pas le sourire béat de celui qui est tout metas (la bonté aimante) mais plutôt le sourire du lecteur qui a passé un bon moment. Parce que l'inspecteur Sonchaï Jitpleecheep, malgré ses questionnements, malgré sa morale à 50% farang et ses superstitions à 50% de Thaï, à cheval sur deux cultures, a su remplir sa mission. Sonchaï sera sur une grosse enquête: le meurtre d'un riche réalisateur américain et en parrallèle devra donner son âme au diable c'est-à-dire à Vikorn son supérieur corrompu. John Burdett, malgré un ton léger et dérisoire, nous parle ici de réfugiés tibétains au Népal, des Chinois envahisseurs du Tibet, des gens d'affaires de Bangkok ou de Hong Kong, de la corruption , des marchés de la drogue où il fait une analogie intéressante avec les guerres de l'opium, des moines sinon des lamas qui envahissent les âmes et les esprits, des mantras, du bouddhisme, du tantrisme et de notre karma. Pour moi , ce n'était que la deuxième fois que je cotoyais Sonchaï et Burdett et j'ai trouvé que c'était une lecture sans façon, facile et amusante.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Pietro38 Posté le 16 Avril 2015
              Le roman le plus abouti de John Burdett Le parrain de Katmandou est le quatrième volet des enquêtes de Sonchai Jitpleecheep. Fils d'une prostituée thaïe et d'un officier américain qu'il n'a jamais connu, cet inspecteur nous fait partager ses méditations philosophiques bouddhistes et ses réflexions sur le fossé culturel entre l'Asie et l'Occident. Burdett a donc créé un personnage hors norme, sorte de schizophrène tiraillé entre le capitalisme et la corruption, d’un côté, et le bouddhisme et la quête de pureté, de l’autre. Un personnage complexe qui va mener son enquête la plus périlleuse, mais aussi la plus palpitante, dans Le parrain de Katmandou. A ce jour le meilleur roman de l’atypique John Burdett. Autant les trois premiers romans se déroulent essentiellement à Bangkok, avec pour toile de fond la dynamique industrie du sexe en Thaïlande et les quartiers chauds de la capitale. Autant celui-ci se déroule à Bangkok mais aussi au Népal. Exotisme garanti ! Sonchaï Jitpleecheep est chargé d'enquêter sur un meurtre sanglant commis dans un quartier chaud de Bangkok. Frank Charles, célébrissime réalisateur de Hollywood, a été assassiné de manière barbare; Mais Sonchaï a d'autres soucis en tête. Voilà des mois qu'il est devenu le consigliere de Vikorn, son patron... Le roman le plus abouti de John Burdett Le parrain de Katmandou est le quatrième volet des enquêtes de Sonchai Jitpleecheep. Fils d'une prostituée thaïe et d'un officier américain qu'il n'a jamais connu, cet inspecteur nous fait partager ses méditations philosophiques bouddhistes et ses réflexions sur le fossé culturel entre l'Asie et l'Occident. Burdett a donc créé un personnage hors norme, sorte de schizophrène tiraillé entre le capitalisme et la corruption, d’un côté, et le bouddhisme et la quête de pureté, de l’autre. Un personnage complexe qui va mener son enquête la plus périlleuse, mais aussi la plus palpitante, dans Le parrain de Katmandou. A ce jour le meilleur roman de l’atypique John Burdett. Autant les trois premiers romans se déroulent essentiellement à Bangkok, avec pour toile de fond la dynamique industrie du sexe en Thaïlande et les quartiers chauds de la capitale. Autant celui-ci se déroule à Bangkok mais aussi au Népal. Exotisme garanti ! Sonchaï Jitpleecheep est chargé d'enquêter sur un meurtre sanglant commis dans un quartier chaud de Bangkok. Frank Charles, célébrissime réalisateur de Hollywood, a été assassiné de manière barbare; Mais Sonchaï a d'autres soucis en tête. Voilà des mois qu'il est devenu le consigliere de Vikorn, son patron dans la police et mafieux à ses heures perdues, et qu'il se rend à Katmandou pour acheter de l'héroïne à un lama tibétain charismatique en exil au Népal. Une pure réussite, un roman noir mené avec une impressionnante dextérité.
              Lire la suite
              En lire moins
            • BMR Posté le 17 Juillet 2013
              John Burdett fait partie de nos auteurs préférés avec ses polars thaïlandais qui mettent en miroir la rigidité du rationalisme occidental et la profondeur de la sagesse asiatique. Incompréhension et humour assurés : plaisir garanti ! Et accessoirement, remue-neurones tout aussi garanti. Nous revoici donc à Bangkok aux côtés de l’inspecteur Sonchaï toujours en quête du nirvana sur la voie de son karma. Il est toujours secondé par son katoey préféré : même les sexes ne sont pas les mêmes de ce côté-là de la planète, c’est dire si le lecteur occidental obtus et borné (le farang) que nous sommes est profondément désorienté. C’est d’ailleurs ce qui lui plait et le pousse à lire un nouveau roman de J. Burdett. On retrouve bien sûr le chef de la police, le redoutable Vikorn, qui désormais se prend carrément pour le parrain de la pègre, et qui revoit en boucle le DVD (piraté bien sûr) du film de Coppola. Pour faire plus vrai que le film, voici donc Sonchaï promu consigliere et chargé d’aller voir du côté du Tibet comment optimiser la filière d’approvisionnement des trafics du chef de la police du parrain. Voilà qui n’est pas fait pour améliorer le karma du pauvre Sonchaï. Tout semblait donc réuni... John Burdett fait partie de nos auteurs préférés avec ses polars thaïlandais qui mettent en miroir la rigidité du rationalisme occidental et la profondeur de la sagesse asiatique. Incompréhension et humour assurés : plaisir garanti ! Et accessoirement, remue-neurones tout aussi garanti. Nous revoici donc à Bangkok aux côtés de l’inspecteur Sonchaï toujours en quête du nirvana sur la voie de son karma. Il est toujours secondé par son katoey préféré : même les sexes ne sont pas les mêmes de ce côté-là de la planète, c’est dire si le lecteur occidental obtus et borné (le farang) que nous sommes est profondément désorienté. C’est d’ailleurs ce qui lui plait et le pousse à lire un nouveau roman de J. Burdett. On retrouve bien sûr le chef de la police, le redoutable Vikorn, qui désormais se prend carrément pour le parrain de la pègre, et qui revoit en boucle le DVD (piraté bien sûr) du film de Coppola. Pour faire plus vrai que le film, voici donc Sonchaï promu consigliere et chargé d’aller voir du côté du Tibet comment optimiser la filière d’approvisionnement des trafics du chef de la police du parrain. Voilà qui n’est pas fait pour améliorer le karma du pauvre Sonchaï. Tout semblait donc réuni à nouveau pour que la magie de Burdett et de Bangkok opère à nouveau. Sauf que non. Non, on n’a pas réussi à se laisser embarquer dans cette histoire un peu longuette pas plus que dans cette virée au Népal qui sentait vraiment très fort le guide touristique pour babas cools (largement brocardés par l’auteur, on s’en doute) et le couplet obligé sur les pauvres tibétains opprimés par les affreux chinois. Pour une fois, la sauce salée-sucrée n’a pas pris et l’on a connu Burdett bien meilleur cuisinier. Cet épisode aurait-t-il été un peu bâclé ou bien serait-ce (plus inquiétant !) notre propre karma qui prend une tangente trop matérialiste ? À vous de juger ! Et si par un malheureux et funeste hasard vous n’aviez pas encore entrepris d’améliorer votre sombre et misérable karma par la saine lecture des œuvres complètes de John Burdett, précipitez-vous sans tarder sur les opus précédents, il est peut-être encore temps avant votre prochaine réincarnation en rat de bibliothèque !
              Lire la suite
              En lire moins
            Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
            Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.