Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221128343
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Le Passage

Dominique HAAS (Traducteur)
Date de parution : 01/12/2011

Avant de devenir la Fille de Nulle Part - celle qui vint en marchant, la Première, la Dernière et la Seule, et qui vécut mille ans -, ce n'était qu'une petite fille appelée Amy ; Amy Harper Bellafonte, née dans l'Iowa.
Années 2010. Dans la jungle bolivienne, un commando de l'armée...

Avant de devenir la Fille de Nulle Part - celle qui vint en marchant, la Première, la Dernière et la Seule, et qui vécut mille ans -, ce n'était qu'une petite fille appelée Amy ; Amy Harper Bellafonte, née dans l'Iowa.
Années 2010. Dans la jungle bolivienne, un commando de l'armée américaine traque les membres d'une expédition atteints d'un mystérieux virus... Au Texas, deux agents du FBI persuadent un condamné à mort de participer, en compagnie de onze autres prisonniers, à une expérience scientifique ultrasecrète.
Près d'un siècle plus tard. Une communauté a réchappé à l'apocalypse causée par l'invasion dévastatrice de mutants qui ont plongé le monde dans le chaos. Un jour, une jeune fille silencieuse et énigmatique se présente à la porte de la Colonie. Elle paraît à peine quatorze ans, mais elle en a plus de cent...
Justin Cronin livre ici le premier volume d'une trilogie monumentale. Sur fond d'Amérique en ruines envahie par des monstres à glacer le sang, Le Passage est à la fois un conte épique, un thriller métaphysique et un roman fantastique à couper le souffle, salué par la critique et le public dès sa parution.

«Lisez les quinze premières pages et vous serez accro. Lisez les trente suivantes et vous vous retrouverez au beau milieu de la nuit, plongé dans votre lecture. Lisez ce livre et le monde réel disparaîtra.» Stephen King

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221128343
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lucifuge Posté le 7 Juin 2020
    J'AI vraiment bien aimé lire ce livre. Il nous fait vraiment entrer dans son univers.
  • Antoine729 Posté le 8 Mai 2020
    Thématique assez classique. Personnages attachants. Quelques idées intéressantes, comme l'absence de véritable mobile du principal coupable (le professeur). Mais l'ensemble logique de l'histoire ne se tient pas très bien. En bref, une bonne évasion avec de bons personnages.
  • Matildany Posté le 20 Avril 2020
    Deux agents du FBI, Wolfgast et Doyle, sont chargés par l'armée de contacter des condamnés à morts en leur proposant un marché : ils quitteront le couloir de la mort, s'ils acceptent de collaborer avec elle. Douze hommes sont recrutés, envoyés sur un site militaire, et font l'objet de diverses expériences après qu'on leur ai inoculé un mystérieux virus. Les règles changent quand Franck et Doyle doivent livrer à l'armée la petite Amy, six ans. Son jeune âge devrait permettre une meilleure résistance à l'inoculation de la maladie. Mais un soir, l'un des cobayes s'échappe, déclenchant alors une épidémie, qui décimera la planète, transformant les hommes en sinistres Viruls. Profitant du chaos, Frank s'échappera avec Amy, pour vivre une vie de reclus dans un monde apocalyptique. Cent ans plus tard, des descendants des survivants de l'époque vivent en colonie organisée en autarcie, rythmée par le passage du jour à la nuit, quand l'obscurité permet l'approche et l'attaque des Viruls. L'équilibre du groupe se voit perturbé quand un jour, une mystérieuse jeune fille est recueillie dans le camp. Un noyau d'habitants la prend sous son aile et s'exile pour la protéger. Un roman dense, qui prend largement le temps de planter l'ambiance... Deux agents du FBI, Wolfgast et Doyle, sont chargés par l'armée de contacter des condamnés à morts en leur proposant un marché : ils quitteront le couloir de la mort, s'ils acceptent de collaborer avec elle. Douze hommes sont recrutés, envoyés sur un site militaire, et font l'objet de diverses expériences après qu'on leur ai inoculé un mystérieux virus. Les règles changent quand Franck et Doyle doivent livrer à l'armée la petite Amy, six ans. Son jeune âge devrait permettre une meilleure résistance à l'inoculation de la maladie. Mais un soir, l'un des cobayes s'échappe, déclenchant alors une épidémie, qui décimera la planète, transformant les hommes en sinistres Viruls. Profitant du chaos, Frank s'échappera avec Amy, pour vivre une vie de reclus dans un monde apocalyptique. Cent ans plus tard, des descendants des survivants de l'époque vivent en colonie organisée en autarcie, rythmée par le passage du jour à la nuit, quand l'obscurité permet l'approche et l'attaque des Viruls. L'équilibre du groupe se voit perturbé quand un jour, une mystérieuse jeune fille est recueillie dans le camp. Un noyau d'habitants la prend sous son aile et s'exile pour la protéger. Un roman dense, qui prend largement le temps de planter l'ambiance et le décor puisqu'il s'agit d'un premier tome d'une trilogie qui fait 1265 pages. L'auteur prend largement le temps de planter le décor, c'est quasi un livre à part entière, 300 pages d'introduction, pour présenter les causes de la pandémie. Le saut dans le temps cent ans plus tard, m'a perturbée dans un premier temps, et j'ai trouvé le "nouveau" héros, Peter, un peu passif, mais on s'attache ensuite à toute la troupe qui part en expédition. Le roman est entrecoupé d'extraits du journal d'un membre du groupe, et cela donne une autre voix au récit, là aussi les pages se tournent toutes seules. Un tome dense, parfois avec quelques longueurs, plutot en première partie. Ensuite, on prend vraiment le temps de découvrir les personnages, leur quête est très détaillée, puisque chaque étape du survivalisme est décrite. On retrouve l'ambiance surnaturelle de Stranger things, ( pour la petite Amy), la Ligne verte, (Carter a un côté John Coffey) Fin de ronde (avec Mr Mercedes qui s'introduit dans les esprits), the Walking Dead ( pour le côté Colonie vivant en autarcie, organisée pour se défendre contre les Autres). Bref, du bon divertissement, peaufiné dans les moindres détails ! Vivement le suivant !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Kaky Posté le 6 Avril 2020
    J’ai beaucoup apprécié ma lecture. Je me suis bien laissée emporté par l’histoire qui est assez complète et pas trop de longueur selon moi. Mais il est vrai que parfois j’aurais voulu voir un peu plus l’un ou l’autre des personnage, peut-être dans le prochain tome ? Je ne m’arrêterai donc pas a ce tome 😊
  • Maeglin Posté le 14 Mars 2020
    Ce livre est sans nul doute une excellente découverte. Il faut reconnaître qu'il a un petit côté pas pratique (c'est un énorme pavé de 1265 pages ; on est déjà dans du gros poche... Ah et pour la petite anecdote, je l'ai pesé. Il fait très exactement 666 grammes). Mais une fois qu'on a trouvé le moyen de le trimbaler, on se rend compte de la merveille sur laquelle on est tombé. Le Passage est extrêmement bien écrit, tout y est adroitement mis en place, soigneusement préparé, judicieusement connecté... c'en est captivant. Je ne connaissais pas du tout la plume de Justin Cronin, mais il ne lui a fallu que quelques pages pour m'impressionner. J'adore son style et sa capacité à faire découler des faits d'autres événements bien antérieurs. L'idée de virus est utilisée d'une manière originale et intelligente, l'épidémie est effrayante... L'ensemble est magistral. Je ne me suis pas ennuyé un seul instant. J'ai aimé les personnages, j'ai souffert avec eux et j'ai tremblé pour eux. Ce livre est indiscutablement un vrai coup de cœur. Il est un concentré de plaisir littéraire de la première à la dernière lettre.
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.