RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le pendu de Saint-Pholien

            Omnibus
            EAN : 9782258097469
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            Le pendu de Saint-Pholien
            Maigret

            Date de parution : 22/11/2012

            Remords mortels…  - Au buffet de la gare d’une petite ville-frontière entre la Hollande et l’Allemagne, Maigret, intrigué par un individu, le suit jusqu'à son arrivée à Brême.

            Remords mortels…
            Au buffet de la gare d’une petite ville-frontière entre la Hollande et l’Allemagne, Maigret, intrigué par un individu, le suit jusqu'à son arrivée à Brême. L'inconnu, du nom de Jeunet, se suicide dans sa chambre d’hôtel après avoir constaté qu'on avait substitué à sa valise une autre absolument...

            Remords mortels…
            Au buffet de la gare d’une petite ville-frontière entre la Hollande et l’Allemagne, Maigret, intrigué par un individu, le suit jusqu'à son arrivée à Brême. L'inconnu, du nom de Jeunet, se suicide dans sa chambre d’hôtel après avoir constaté qu'on avait substitué à sa valise une autre absolument identique. Maigret, qui a procédé à la substitution lors du voyage en train, constate que ce bagage ne contient que de vieux vêtements tachés de sang.
            Adapté pour la télévision anglaise en 1961, sous le titre The Children’s Party, dans une réalisation de Gerard Glaister, avec Rupert Davies (Commissaire Maigret) et pour la télévision française en 1981, sous le titre Maigret et le pendu de Saint-Pholien, par Yves Allégret, avec Jean Richard (Commissaire Maigret), Patrick Bouchitey (Jeunet), Michel Blanc (Belloir), Xavier Gélin (Van Damme).
            Simenon chez Omnibus : les enquêtes du célèbre commissaire Maigret, et les très “noirs” Romans durs

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258097469
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Nadouch Posté le 29 Avril 2019
              Un épisode assez sombre des enquêtes de Maigret, dans lequel, en plus, il se sent passablement responsable d'un étrange suicide... J'ai aimé le déroulé de l'enquête, par contre c'est très pesant, vraiment sombre, donc un opus que je vais sans doute oublier assez vite...
            • Variation6 Posté le 13 Septembre 2018
              Malgré une histoire un peu tirée par les cheveux (au nom de quoi Maigret échange la valise au début du roman ?) , Simenon sait captiver son lecteur en l'immergeant rapidement dans une scène décrite grâce à des objets emblématiques (une pipe, une commode, le hall d'une gare de province, un café ...) Immédiatement, le lecteur français ou belge voit la scène. Son imagination ravive les images des petites villes de province, de la bouilloire posée sur le poëlle, des autos des années 30 .... L'écriture de Simenon: des descriptions simples, des énumérations, et surtout des non-dits (des échanges de regards, des sous-entendus, des mouvements subtiles). Tellement de non-dits que l'on doit attendre la fin du roman pour comprendre les tenants et les aboutissants. Il en résulte une histoire où la psychologie des personnages est le moteur du roman. Un bon petit roman à lire le temps d'un voyage aller-retour en train ...
            • Rylou Posté le 21 Août 2018
              En bonne liégeoise, il était impensable de ne pas encore avoir lu "Le pendu de Saint-Pholien" de Simenon! Et bien, voilà qui est réparé! Il faut avouer que, malgré une écriture un peu vieillotte, je me suis bien amusée à lire ce roman policier. Il est bien ficelé, surprenant et évolue de rebondissement en rebondissement. Bon, d'accord, c'est parfois un peu tiré par les cheveux... mais le lecteur se laisse prendre au jeu et passe un bon moment.
            • Polars_urbains Posté le 21 Novembre 2017
              Bien qu'ayant lu et relu tous les Maigret, je ne pensais pas me replonger dans le pendu de Saint-Pholien qui ne m'avait pas laissé un souvenir durable. La lecture des entretiens de François Guérif avec Philippe Blanchet (Rivages/Noir 2013) m'a amené à reconsidérer ma position. le quatrième roman des aventures de Maigret figurant dans les livres de la vie de Guérif, il n'y avait donc hésitation à avoir. Maigret suit un homme, un peu par hasard ou par curiosité et le voici donc lancé dans une enquête plus officieuse qu'officielle, à l'intuition pourrait-on dire, entre Bruxelles, Neushantz, Brême, Reims et Liège. Ou comment une soirée d'étudiants qui a mal tourné, bien des années avant l'action, peut avoir des conséquences dramatiques. Au point que certains des protagonistes n'hésiteront pas à prendre tous les risques, allant même jusqu'à tenter d'assassiner le commissaire Le pendu de Saint Pholien est une histoire pitoyable, sur les errements de la jeunesse, le remords et la honte. Quand tout cela devient trop lourd à porter et que le chantage s'en mêle, le désespoir se pointe. Mais c'est aussi une histoire sur la compassion car condamner ceux qui sont déjà punis par les souvenirs ne ferait que condamner leurs propres... Bien qu'ayant lu et relu tous les Maigret, je ne pensais pas me replonger dans le pendu de Saint-Pholien qui ne m'avait pas laissé un souvenir durable. La lecture des entretiens de François Guérif avec Philippe Blanchet (Rivages/Noir 2013) m'a amené à reconsidérer ma position. le quatrième roman des aventures de Maigret figurant dans les livres de la vie de Guérif, il n'y avait donc hésitation à avoir. Maigret suit un homme, un peu par hasard ou par curiosité et le voici donc lancé dans une enquête plus officieuse qu'officielle, à l'intuition pourrait-on dire, entre Bruxelles, Neushantz, Brême, Reims et Liège. Ou comment une soirée d'étudiants qui a mal tourné, bien des années avant l'action, peut avoir des conséquences dramatiques. Au point que certains des protagonistes n'hésiteront pas à prendre tous les risques, allant même jusqu'à tenter d'assassiner le commissaire Le pendu de Saint Pholien est une histoire pitoyable, sur les errements de la jeunesse, le remords et la honte. Quand tout cela devient trop lourd à porter et que le chantage s'en mêle, le désespoir se pointe. Mais c'est aussi une histoire sur la compassion car condamner ceux qui sont déjà punis par les souvenirs ne ferait que condamner leurs propres enfants : « Et tandis qu'ils étaient trois à le regarder, sans savoir s'ils devaient se réjouir ou se désespérer, sans oser parler, il enfonça les deux mains dans ses poches. Il y a cinq gosses dans l'histoire ». Car comme l'écrit Michel Carly, si le métier d'homme est difficile, celui de juger l'est plus encore. C'est également un roman intéressant en ce qu'il décrit un Maigret « fort des halles » (celui des romans des années 30) peu à son avantage : « Il était grand et large, large surtout, épais, solide, et ses vêtements sans recherche soulignaient ce qu'il ya avait de plébéien dans sa structure. Un visage lourd où les yeux étaient capables de garder une immobilité bovine. ». Mais la lourdeur n'empêche pas cette compassion dont je parlais précédemment. Déjà raccommodeur de destinées, Maigret est bien ce représentant de la « police de proximité humaine « si bien défini par Michel Carly.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Nikoz Posté le 1 Octobre 2016
              Un roman très court et très sombre, histoire d'une innocence perdue et d'une culpabilité collective.
            Toute l'actualité des éditions OMNIBUS
            Revivez chaque mois les chefs-d'œuvre classiques et populaires.