En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Le pouce de l'ingénieur

        Omnibus
        EAN : 9782258104624
        Façonnage normé : EPUB2
        DRM : DRM Adobe
        Le pouce de l'ingénieur
        Une enquête de Sherlock Holmes

        Date de parution : 28/03/2013

        Le pouce de l'ingénieur est une nouvelle extraite du recueil Les Aventures de Sherlock Holmes, paru dans le Tome 1 des Aventures de Sherlock Holmes chez Omnibus, en 2005.

        Version intégrale

        EAN : 9782258104624
        Façonnage normé : EPUB2
        DRM : DRM Adobe

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • sld09 Posté le 31 Octobre 2017
          Le Pouce de l'ingénieur m'a un peu moins plu que La bande mouchetée que j'ai lu juste avant, mais c'est quand même une excellente enquête de Sherlock Holmes que nous livre ici Arthur Conan Doyle. Comme toujours, le mystère semble irrésoluble et l'atmosphère est un peu plus sombre avec sa victime mutilée qui cherche à comprendre ce qui a pu lui arriver.
        • Syl Posté le 19 Mai 2016
          1889, Londres - Eyford L'affaire du pouce de l'ingénieur a été largement chroniquée dans les journaux. Mais comme l'explique John Watson, elle mérite que les faits soient rapportés dans les détails. Un matin, alors que son cabinet de consultation n'était pas encore ouvert, il reçoit la visite de Victor Hatherley, ingénieur en hydraulique, qui a le pouce sectionné. Commotionné et proche de l'hystérie, celui-ci raconte que ce fut un accident criminel. Sans tarder, après l'avoir pansé, Watson accompagne Hatherley chez Holmes pour qu'il lui raconte son histoire... Récemment engagé par le colonel Stark pour aller voir une presse hydraulique défectueuse, on lui demande de venir voir la machine de nuit. L'hébergement est bien entendu assuré. La rétribution pour ce travail étant très généreuse, Hatherley ne pose pas de question et accepte la discrétion qu'on lui impose. le dépannage doit rester secret, mais pour étouffer toute curiosité, le colonel lui dévoile qu'il a trouvé un petit terrain dont le sol est plein de terre à foulon. Il ne veut pas ébruiter cette aubaine pour ne pas que ses voisins fassent comme lui et exploitent l'argile. "- Nous voudrions que vous veniez ce soir par le dernier train. - Venir où ? - A Eyford, dans le Berkshire. C'est... 1889, Londres - Eyford L'affaire du pouce de l'ingénieur a été largement chroniquée dans les journaux. Mais comme l'explique John Watson, elle mérite que les faits soient rapportés dans les détails. Un matin, alors que son cabinet de consultation n'était pas encore ouvert, il reçoit la visite de Victor Hatherley, ingénieur en hydraulique, qui a le pouce sectionné. Commotionné et proche de l'hystérie, celui-ci raconte que ce fut un accident criminel. Sans tarder, après l'avoir pansé, Watson accompagne Hatherley chez Holmes pour qu'il lui raconte son histoire... Récemment engagé par le colonel Stark pour aller voir une presse hydraulique défectueuse, on lui demande de venir voir la machine de nuit. L'hébergement est bien entendu assuré. La rétribution pour ce travail étant très généreuse, Hatherley ne pose pas de question et accepte la discrétion qu'on lui impose. le dépannage doit rester secret, mais pour étouffer toute curiosité, le colonel lui dévoile qu'il a trouvé un petit terrain dont le sol est plein de terre à foulon. Il ne veut pas ébruiter cette aubaine pour ne pas que ses voisins fassent comme lui et exploitent l'argile. "- Nous voudrions que vous veniez ce soir par le dernier train. - Venir où ? - A Eyford, dans le Berkshire. C'est un petit endroit à la lisière de l'Oxfordshire, et à moins de dix kilomètres de Reading. de Paddington, il y a un train qui vous fera arriver vers onze heures et quart." Lorsqu'il arrive de nuit dans le manoir, Hatherley ne distingue rien de la campagne. Et ce n'est pas de la fenêtre de sa chambre qu'il peut admirer le paysage, car tout est barré. le silence pesant rend le décor encore plus mystérieux, lugubre, et pour s'encourager le jeune homme pense aux cinquante guinées. Une petite heure de travail... Il en est là de ses réflexions quand une femme transie de peur rentre dans sa chambre et lui intime l'ordre de partir le plus vite possible. "- Pour l'amour du Ciel ! murmura-t-elle. Partez d'ici avant qu'il ne soit trop tard !" A ce stade de la narration, est-ce que Holmes commence à comprendre l'intrigue ? Machiavélique comme tous les scénarios criminels, les manigances du colonel sont bien difficiles à saisir. Pourtant Holmes fait le rapprochement avec une autre affaire impliquant un jeune ingénieur en hydraulique disparu un an auparavant. le conseil de la femme du colonel n'était pas à prendre à la légère. Une chose s'impose ! Il faut retourner sur les lieux et partager le voyage avec les inspecteurs de Scotland Yard... Tiré des Aventures de Sherlock Holmes, le récit a été édité dans la revue Strand Magazine en 1892. Watson est un jeune marié et n'habite plus Baker Street. de ce fait, il voit moins Holmes. Cette nouvelle qu'il rapporte n'est pas une des plus passionnantes, mais je suis toujours aussi séduite par l'atmosphère mystérieuse, l'époque et les lieux. Quand Conan Doyle nous invite dans un train, dans une campagne, dans une demeure anglaise, on y est ; transporté et témoin. Quant à l'intrigue, on ne sait jamais où elle va nous conduire. La plus anodine des machinations mène à quelque chose de terrible. Vous dévoilerais-je le comment du pourquoi si je vous disais que Holmes découvre dans une dépendance de la maison du nickel et de l'étain ? A vous de faire vos propres déductions ou à vous de lire cette aventure... Mr. Hatherley a eu bien de la chance de ne laisser dans cette histoire qu'un pouce ! A recommander.
          Lire la suite
          En lire moins
        Toute l'actualité des éditions OMNIBUS
        Revivez chaque mois les chefs-d'œuvre classiques et populaires.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.