Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782823842760
Façonnage normé : EFL3
DRM : DRM Adobe
Le Prince des Ténèbres - tome 01
Megumi Osuga (dessins de), Kayo Chassaigne-Nishino (traduit par)
Collection : mangas
Date de parution : 23/06/2015
Éditeurs :
12-21

Le Prince des Ténèbres - tome 01

Megumi Osuga (dessins de), Kayo Chassaigne-Nishino (traduit par)
Collection : mangas
Date de parution : 23/06/2015
Le Prince des Ténèbres: les aventures d’un lycéen, Andô, qui découvre qu’il a le pouvoir de faire dire ce qu’il veut à n’importe qui se trouvant à 30 pas de lui.
Si vous aimez les thrillers surnaturels, jetez-vous sur cette œuvre originale, complexe et intelligente adaptée du best-seller d'Isaka Kotaro (le Maxime Chattam nippon !).

D’un côté, ANDÔ, lycéen doté d’un talent étrange lui permettant de faire dire ce qu’il veut à toute personne l’approchant. De l’autre, INUKAÏ, jeune homme mystérieux à la tête d’un...

D’un côté, ANDÔ, lycéen doté d’un talent étrange lui permettant de faire dire ce qu’il veut à toute personne l’approchant. De l’autre, INUKAÏ, jeune homme mystérieux à la tête d’un groupuscule d’autodéfense. Leur terrain de jeu : une ville moderne d’apparence tranquille, en réalité au bord de l’explosion. Leur rencontre,...

D’un côté, ANDÔ, lycéen doté d’un talent étrange lui permettant de faire dire ce qu’il veut à toute personne l’approchant. De l’autre, INUKAÏ, jeune homme mystérieux à la tête d’un groupuscule d’autodéfense. Leur terrain de jeu : une ville moderne d’apparence tranquille, en réalité au bord de l’explosion. Leur rencontre, inéluctable, ne passera pas inaperçue…

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823842760
Façonnage normé : EFL3
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Erik_ 03/09/2020
    Est-ce que tout le monde connait le Prince des ténèbres ? En tout cas, ce titre n’avait pas encore été utilisé jusqu’ici. Il est clair qu’on aimerait ne pas trop faire sa connaissance pour peu que l’on y croie. Ceci dit, nous avons encore un maga sur un lycéen qui se découvre le pouvoir de manipuler les gens en leur faisant dire des choses qu’ils ne voulaient pas forcément dire. C’est pratique par exemple pour faire cracher le morceau à ceux qui ne veulent pas avouer leur crime comme par exemple pour un vieux sadique toucher les fesses dans un métro bondé à une jeune et innocente collégienne. Ce pouvoir est utilisé pour faire le bien. Mais voilà qu’un mystérieux individu semble également doter des mêmes pouvoirs mais l’emploiera à d’autres fins moins humanistes. Le cadre ne colle pas du tout avec le monde des ténèbres. Le côté fantastique apparaît par petite touche ce qui m’a plu dans ce récit. Il y a comme une montée en puissance qui se fait dans une pseudo-discrétion. Par la suite, cela en devient un peu ridicule. Il faut dire que les dés étaient pipés à l’avance. Il faut entrer dans le récit. Pour autant, le... Est-ce que tout le monde connait le Prince des ténèbres ? En tout cas, ce titre n’avait pas encore été utilisé jusqu’ici. Il est clair qu’on aimerait ne pas trop faire sa connaissance pour peu que l’on y croie. Ceci dit, nous avons encore un maga sur un lycéen qui se découvre le pouvoir de manipuler les gens en leur faisant dire des choses qu’ils ne voulaient pas forcément dire. C’est pratique par exemple pour faire cracher le morceau à ceux qui ne veulent pas avouer leur crime comme par exemple pour un vieux sadique toucher les fesses dans un métro bondé à une jeune et innocente collégienne. Ce pouvoir est utilisé pour faire le bien. Mais voilà qu’un mystérieux individu semble également doter des mêmes pouvoirs mais l’emploiera à d’autres fins moins humanistes. Le cadre ne colle pas du tout avec le monde des ténèbres. Le côté fantastique apparaît par petite touche ce qui m’a plu dans ce récit. Il y a comme une montée en puissance qui se fait dans une pseudo-discrétion. Par la suite, cela en devient un peu ridicule. Il faut dire que les dés étaient pipés à l’avance. Il faut entrer dans le récit. Pour autant, le scénariste fait des efforts et cela se remarque. Au niveau graphisme, rien à redire. Même l’édition semble soignée. Nous n’avons pas le meilleur manga mais pas le plus mauvais non plus. L'évolution sur plusieurs tomes va nous faire prendre conscience que c'est un peu plus élaboré qu'il n'y parait. Cela prendra même une dimension politique. Bref, on sait où le mal se situe. A noter également une fin très ouverte.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lindorie 25/05/2011
    Lorsqu'on lit la quatrième de couverture, on se demande franchement ce qu'il va ressortir de cette série, un jeune garçon qui a le pouvoir de faire dire ce qu'il veux aux gens, je me suis dit oui bon bof. Heureusement la pochette et le dessin m'ont fortement interpellée et je me suis lancée dans la lecture, et quel plaisir ce fut ! L'histoire n'est pas banale du tout, les personnages possèdent tous des traits de caractères qui Leur son propres, on ne peut franchement pas les confondre au niveau du dessin non plus. Chose qui souvent me dérange dans d'autres mangas. Andô le personnage central réfléchis tout le temps et se prends carrément la tête parfois mais c'est ce qui lui permet souvent d'agir de manière intéressante dans l'histoire, ce qui me surprends a chaque fois car j'ai toujours l'impression qu'il va rester passif et ne rien faire, Même s'il possède un pouvoir il hésite toujours a agir, contrairement au chef des Grasshoppers, qui dans ce premier tome ne semble pas aussi net que ce que l'on peut croire.
Inscrivez-vous à la newsletter des lecteurs numériques : 12-21
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !