Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782823850710
Code sériel : VIRT
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

Le rêve d'un fou

Date de parution : 26/09/2019
Le hasard sème parfois un peu de poudre d’étoiles pour aller au bout de nos rêves.
Quand le destin s’est acharné sur lui, le Facteur Cheval aurait pu sombrer dans la douleur et le désespoir. Il a plutôt choisi de se lancer dans un pari insensé : construire de ses propres mains son Palais Idéal. Mais une étrange rencontre lors de ses tournées va donner un... Quand le destin s’est acharné sur lui, le Facteur Cheval aurait pu sombrer dans la douleur et le désespoir. Il a plutôt choisi de se lancer dans un pari insensé : construire de ses propres mains son Palais Idéal. Mais une étrange rencontre lors de ses tournées va donner un tout autre sens à son rêve.
Parce que la passion est la seule chose qui peut nous sauver.

En s’inspirant librement de la vie du Facteur Cheval, Nadine Monfils nous offre un roman émouvant comme un hymne à la liberté, la poésie, l’art, et la foi en ce qui nous dépasse.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823850710
Code sériel : VIRT
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe
12-21

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Sedeti2010 Posté le 9 Septembre 2020
    Cette biographie romancée assez courte, où l'on retrouve la touche Nadine Monfils, donne très envie de visiter le palais du facteur Cheval.
  • Titteuf Posté le 8 Septembre 2020
    Voilà un livre qu’on ne peut que déposer sur sa table de chevet. Une biographie certes romancée mais qui apporte une part inégalée de rêves et de motivation. Un récit prenant, un personnage fort attachant et si pudique. Il m’a conquis. La lecture est aisée. Après je trouve que le livre a davantage une connotation biographique que roman. Personnellement j’aurais apprécié davantage de détails même romancés pour avoir encore plus d’émotions et d’évasion.
  • Eeyorev19 Posté le 12 Juillet 2020
    Un livre intéressant. L’écriture est tout simplement géniale, j’adore la façon dont l’autrice se fait comprendre. On dirait plus qu’elle raconte l’histoire oralement que via un roman.
  • natn Posté le 3 Juillet 2020
    Que ce livre fait du bien ! Ferdinand Cheval nous raconte, il nous raconte ses drames, perdre un petit garçon à 2 ans, puis sa femme. Remarié, il va avoir une adorable petite fille, Alice qui va décédée à 14 ans. Et cette mort, il ne s'en remettra jamais. Ni de celle de son ami. Une vie rude et pourtant pourtant ! Tellement de tendresse dans ce livre, tellement de vie, tellement de courage : ne pas baisser les bras et vivre sa passion. Car c'est au mi temps de sa vie qu'il va se mettre à construire son palais, seul, charriant des tonnes de pierres et inventant un monde féérique, basé sur des images de voyages. Il va y insérer des maximes fabuleuses et si certains le traiteront toujours de fou, petit à petit, d'autres vont venir découvrir cette oeuvre toujours inégalée et en parler dans le monde entier. L'écriture est très belle, l'histoire si touchante, c'est un petit récit court, intense et bien sûr, qui donne tellement envie d'aller à Hauterives se plonger dans cet univers onirique, né d'un facteur et érigé pendant 33 ans.
  • krzysvanco Posté le 7 Juin 2020
    Nadine Monfils intitule le sous-titre de son roman : « Fiction d’après la vie du Facteur Cheval ». Presqu’entièrement écrit à la première personne du singulier, elle nous fait accompagner le facteur cheval dans ses pensées. Frappé de nombreux malheurs (décès de son fils, de sa première femme, de sa fille chérie), il parvient à les surmonter en réalisant seul son rêve : construire son palais. Cela reste une fiction car certains éléments de la trame ont été créés de toute pièce par l’auteure. Le livre est facile à lire, et truffé de maximes et bons sentiments, elle lui fait dire en effet :  »Les malheurs, ça casse ou ça te rend plus fort. À toi de choisir. J’adore les vieux dictons ! Je les ai lus sur les calendriers et les trouve tellement justes et pleins de bon sens, comme Après la pluie, le beau temps.” Et, relisant ce livre, j’ai l’impression que le roman n’est qu’une suite de citations : ouvrez-le au hasard, á n’importe quelle page, et vous aurez de quoi ajouter une citation sur Babelio ! ... Nadine Monfils intitule le sous-titre de son roman : « Fiction d’après la vie du Facteur Cheval ». Presqu’entièrement écrit à la première personne du singulier, elle nous fait accompagner le facteur cheval dans ses pensées. Frappé de nombreux malheurs (décès de son fils, de sa première femme, de sa fille chérie), il parvient à les surmonter en réalisant seul son rêve : construire son palais. Cela reste une fiction car certains éléments de la trame ont été créés de toute pièce par l’auteure. Le livre est facile à lire, et truffé de maximes et bons sentiments, elle lui fait dire en effet :  »Les malheurs, ça casse ou ça te rend plus fort. À toi de choisir. J’adore les vieux dictons ! Je les ai lus sur les calendriers et les trouve tellement justes et pleins de bon sens, comme Après la pluie, le beau temps.” Et, relisant ce livre, j’ai l’impression que le roman n’est qu’une suite de citations : ouvrez-le au hasard, á n’importe quelle page, et vous aurez de quoi ajouter une citation sur Babelio ! Est-ce dérangeant ? Ma réponse sera nuancée ... C’est vrai que cela peut paraître trop pétri de belles valeurs mais d’autre part, ces réflexions me semblent bien adaptées au personnage, son palais n’a-t-il pas lui aussi quelque chose de kitch, de plus, ces maximes ne sont guère différentes de celles que le Facteur Cheval a lui-même écrites à de nombreux endroits sur des pierres de son palais... Force est de constater que son palais suscite l’admiration car construit par un homme simple qui n’était ni maçon, ni architecte, et qu’il fut le résultat d’un travail long et acharné. En fin de compte, Nadine Monfils nous fait croire à la vérité du portrait de Ferdinand Cheval et elle m’a fait passer un excellent moment de lecture !
    Lire la suite
    En lire moins
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !