RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le serment de Lenobia : inédit Maison de la Nuit

            12-21
            EAN : 9782823808728
            Code sériel : J2535
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            Le serment de Lenobia : inédit Maison de la Nuit

            Julie Lopez (Traducteur)
            Date de parution : 07/05/2013

            France, 1788. Fuyant une vie de misère, Lenobia, seize ans, embarque sur un navire pour la Nouvelle-Prléans, où elle doit épouser le duc de Silegne. Mais un être démoniaque fait partie du voyage… Rattrapée par son destin, la jeune fille est seule à lutter contre des forces obscures. À moins que l’amour ne croise sa route…

            EAN : 9782823808728
            Code sériel : J2535
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • OctaviaJaymesAdama Posté le 22 Septembre 2018
              J’attendais de lire ce tome ‘hors-série’ depuis longtemps, puisqu’il est centré sur un personnage que j’aime beaucoup depuis le début de la saga. Dans cette nouvelle, nous découvrons le passé (assez tumultueux d’ailleurs) de Lenobia Whitehall. On apprend donc dès le début que Lenobia est la fille illégitime d’un baron français et que sa demi-soeur (la fille légitime) vient de décéder. La mère de Lenobia va alors avoir une idée afin de donner à sa fille un meilleur avenir: se faire passer pour Cécile, sa demi-soeur décédée et partir à la Nouvelle-Orléans pour y épouser un duc. Cependant, lorsqu’elle embarque sur le bateau qui doit l’emmener vers sa nouvelle vie, elle découvre avec horreur que l’evêque de sa congrégation est aussi du voyage. Mais celui-ci est un être absolument maléfique et a, semble-t-il, pris notre héroïne pour cible. Ce livre est très court et même TROP court. J’ai trouvé l’histoire vraiment bien menée et j’ai apprécié de découvrir plus en détail l’histoire de Lenobia. Néanmoins, j’aurais aimé que la trame soit plus longue car beaucoup trop de choses se déroulent sur les 10 dernières pages et ça rend le récit peu vraisemblable. Le personnage de Lenobia m’a vraiment plu; je l’ai... J’attendais de lire ce tome ‘hors-série’ depuis longtemps, puisqu’il est centré sur un personnage que j’aime beaucoup depuis le début de la saga. Dans cette nouvelle, nous découvrons le passé (assez tumultueux d’ailleurs) de Lenobia Whitehall. On apprend donc dès le début que Lenobia est la fille illégitime d’un baron français et que sa demi-soeur (la fille légitime) vient de décéder. La mère de Lenobia va alors avoir une idée afin de donner à sa fille un meilleur avenir: se faire passer pour Cécile, sa demi-soeur décédée et partir à la Nouvelle-Orléans pour y épouser un duc. Cependant, lorsqu’elle embarque sur le bateau qui doit l’emmener vers sa nouvelle vie, elle découvre avec horreur que l’evêque de sa congrégation est aussi du voyage. Mais celui-ci est un être absolument maléfique et a, semble-t-il, pris notre héroïne pour cible. Ce livre est très court et même TROP court. J’ai trouvé l’histoire vraiment bien menée et j’ai apprécié de découvrir plus en détail l’histoire de Lenobia. Néanmoins, j’aurais aimé que la trame soit plus longue car beaucoup trop de choses se déroulent sur les 10 dernières pages et ça rend le récit peu vraisemblable. Le personnage de Lenobia m’a vraiment plu; je l’ai trouvé extrêmement forte. « Là, elle vit sa mère effondrée au sol, les deux mains sur la bouche pour étouffer ses cris de détresse. » Elle doit quitter tout ce qu’elle connaît, y compris sa mère, pour aller rejoindre un fiancé dont elle ne sait rien. Elle se retrouve seule, au milieu de jeunes femmes avec qui elle n’a rien en commun. Mais elle reste forte, elle ne cesse de se battre, sa rage de vivre est réellement impressionnante ! « Cette jeune fille a été victime d’un malheureux accident, prétendit Charles. Elle est passé trop près d’une torche, et une étincelle a mis le feu à sa robe. Elle est morte brûlée vive avant que quiconque puisse lui porter secours. » L’évêque est un être répugnant, d’une cruauté sans pareille ! Mais c’est intéressant que l’auteur n’ai pas eu « peur » de placer dans son oeuvre un personnage de l’église qui soit si dépravé et maléfique. Après cette nouvelle, je vais pouvoir commencé le tome 10 de La Maison de la Nuit et continuer à lire cette superbe saga !
              Lire la suite
              En lire moins
            • ValerieLacaille Posté le 17 Mars 2017
              La couverture de ce roman m'a attirée ainsi que le côté "forces obscures", "être démoniaque", etc. Un livre qui sentait le souffre et le vampire. Hmmmm! Ce roman est un hors série de la saga "La Maison de la Nuit" que je ne connais pas, mais que j'avoue, maintenant, avoir envie de découvrir. Nous sommes en 1788, en France, et les prémices de la Révolution se font sentir. Lénobia, fille adultère d'un baron et d'une domestique est envoyée en Nouvelle-Orléans à la place de la descendante "officielle" de son père, promise à un beau parti du Nouveau Monde, mais décédée quelques temps plus tôt, dans le plus grand secret. Pour la jeune fille, c'est déstabilisant, mais sa grande beauté fait craindre un malheur par rapport à l'évêque de la paroisse, expert en troussage de jupons. Donc il faut vite qu'elle s'en éloigne, afin de se dessiner l'avenir auquel sa mère n'a pas eu droit: celui d'une femme du monde. Toutefois la traversée de l'Atlantique sera riche en rencontres mais aussi de rebondissements, lesquels seront bien susceptibles de modifier les plans de départ et de les faire basculer dans un monde bien éloigné du réel! J'ai bien aimé l'intrigue mais les pages concernant les... La couverture de ce roman m'a attirée ainsi que le côté "forces obscures", "être démoniaque", etc. Un livre qui sentait le souffre et le vampire. Hmmmm! Ce roman est un hors série de la saga "La Maison de la Nuit" que je ne connais pas, mais que j'avoue, maintenant, avoir envie de découvrir. Nous sommes en 1788, en France, et les prémices de la Révolution se font sentir. Lénobia, fille adultère d'un baron et d'une domestique est envoyée en Nouvelle-Orléans à la place de la descendante "officielle" de son père, promise à un beau parti du Nouveau Monde, mais décédée quelques temps plus tôt, dans le plus grand secret. Pour la jeune fille, c'est déstabilisant, mais sa grande beauté fait craindre un malheur par rapport à l'évêque de la paroisse, expert en troussage de jupons. Donc il faut vite qu'elle s'en éloigne, afin de se dessiner l'avenir auquel sa mère n'a pas eu droit: celui d'une femme du monde. Toutefois la traversée de l'Atlantique sera riche en rencontres mais aussi de rebondissements, lesquels seront bien susceptibles de modifier les plans de départ et de les faire basculer dans un monde bien éloigné du réel! J'ai bien aimé l'intrigue mais les pages concernant les premiers jours du voyage en bateau m'ont semblée bien longues et trop mièvres...
              Lire la suite
              En lire moins
            • SerialBookineuse Posté le 27 Novembre 2016
              Cela fait un moment que j’ai commencé la lecture des nombreux tomes de La maison de la nuit. C’est donc après avoir lu le tome 9, que je me suis lancée dans le second hors-série de la saga. Tout comme le HS concernant le personnage de Dragon, celui-ci met en lumière un autre personnage charismatique de la série, à savoir Lenobia. Ainsi, ce roman nous éclaire sur son passé et se révèle, au final, très intéressant ! Nous voilà projetés en 1788 aux côtés de Lenobia avant sa transformation en vampire. Alors âgée de 16 ans et fille illégitime d’un baron français, elle se voit contrainte par sa mère d’endosser l’identité de Cécile, sa demi-sœur récemment décédée. En effet, la mère de Lenobia y voit une opportunité d’une vie meilleure pour sa fille en l’envoyant se marier à un riche Duc dans le nouveau monde. A bord du navire censé la conduire en Nouvelle-Orléans, Lenobia fera des rencontres qui vont changer sa vie à jamais ! J’ai vraiment pris plaisir à lire cet hors-série qui m’a fait découvrir une autre facette de la personnalité du professeur Lenobia. On fait la connaissance d’une jeune fille plutôt fragile, manquant d’assurance et effrayée à l’idée... Cela fait un moment que j’ai commencé la lecture des nombreux tomes de La maison de la nuit. C’est donc après avoir lu le tome 9, que je me suis lancée dans le second hors-série de la saga. Tout comme le HS concernant le personnage de Dragon, celui-ci met en lumière un autre personnage charismatique de la série, à savoir Lenobia. Ainsi, ce roman nous éclaire sur son passé et se révèle, au final, très intéressant ! Nous voilà projetés en 1788 aux côtés de Lenobia avant sa transformation en vampire. Alors âgée de 16 ans et fille illégitime d’un baron français, elle se voit contrainte par sa mère d’endosser l’identité de Cécile, sa demi-sœur récemment décédée. En effet, la mère de Lenobia y voit une opportunité d’une vie meilleure pour sa fille en l’envoyant se marier à un riche Duc dans le nouveau monde. A bord du navire censé la conduire en Nouvelle-Orléans, Lenobia fera des rencontres qui vont changer sa vie à jamais ! J’ai vraiment pris plaisir à lire cet hors-série qui m’a fait découvrir une autre facette de la personnalité du professeur Lenobia. On fait la connaissance d’une jeune fille plutôt fragile, manquant d’assurance et effrayée à l’idée de quitter sa mère. Cet aspect de son caractère contraste avec celui qu’elle renvoie tout au long de la saga principale. On est bien loin du personnage mystérieux et inaccessible dont on ne connaissait au final, pas grand chose. Un récit assez court que j’ai lu en deux heures à peine mais dont l’intrigue est bien menée. Certes, tout s’enchaîne très vite et j’aurai aimé que certains éléments soient plus creusés mais l’ensemble a su me tenir en haleine et je n’avais qu’une envie, en savoir toujours plus. Le contexte historique et les thèmes abordés apportent une maturité que l’on ne retrouve pas forcement dans la série principale. Ce spin-off est à la fois poignant et tout en émotion. Je me suis attachée à Lenobia et j’étai touchée par toutes les épreuves qu’elle traverse au fil des chapitres. Pour ce qui est des autres personnages qui gravitent autour de Lenobia dans cette nouvelle, ils sont pour la plupart bien travaillés. Il y a tout d’abord sœur Marie Madeleine, une religieuse bienveillante qui sera un vrai soutien moral pour la jeune fille durant le voyage ainsi que Martin, un esclave métisse avec qui elle passera beaucoup de temps à s’occuper des chevaux. Avec ce dernier, elle oubliera quelques instants son rôle de Cécile pour redevenir elle-même. Sans oublier l’évêque Charles de Beaumont, l’un des personnages les plus détestables qu’il m’ait été donné de croiser. Tous ces personnages vont contribuer, chacun à leur manière, à façonner la Lenobia telle qu’on la voit à La maison de la nuit. En bref, Le serment de Lenobia est un hors-série plaisant à lire et qui apporte un vrai plus en levant le voile sur les interrogations que j’ai pu avoir concernant Lenobia tout au long de la saga. Cette nouvelle peut être lu indépendamment de la série mais, selon moi, il serait préférable de la lire après quelques tomes afin d’être conscient de certains éléments de l’histoire principale.
              Lire la suite
              En lire moins
            • ninoulol81 Posté le 24 Novembre 2016
              Ce hors série nous apprend à connaître un peu plus Lenobia. Dans la maison de la nuit, j'ai bien aimé ce personnage et son histoire d'amour. Là je suis ravie, on apprend à la connaître entièrement. Ce qui c'est passé dans son adolescence dans les années 1788. Elle est née dans la légitimité et à cette époque c'était mal vu alors sa vie va être un cauchemar. Cachée par sa demi soeur qui elle a tout ce qu'elle veut contrairement a Lenobia. Ayant marre de tout cela elle part et va embarquer dans un bateau direction la nouvelle-Orléans. Mais son voyage ne va pas se passer comme elle le souhaite. Un bouquin très court mais l'histoire est très touchante. Je n'est pas lu les autres hors série mais ça va pas tarder ils attendent dans ma PAL.
            • ramavirginie Posté le 23 Novembre 2016
              J'ai aimé découvrir ce personnage qu'on connait finalement peu dans la saga. Nous comprenons mieux certaines informations que l'on apprend dans les tomes ultérieurs. J'ai aimé l'univers médiéval cela change du contexte que nous avons avec Zoey et ses amis. Je dirais même que le récit est plus adulte loin des amours tumultueux de la jeune novice. Pour faire simple, Lenobia, de mère américaine et de père français, se retrouve dans un long voyage qui va la mener sur le nouveau continent. Elle y rencontrera des personnages sympathiques mais pas tous. Ce HS représente une pause agréable dans l'histoire de la maison de la nuit. C'est le 2ème hors-série que je lis et je les trouve très réussis. En effet, j'en ais déjà lu dans d'autres sagas et ces derniers n'étaient finalement pas très intéressants. Ils n'apportaient pas plus d'informations. Là, dans la saga de la maison de la nuit, les HS sont primordiaux pour comprendre certains personnages. Ils sont des vrais plus. Et je peux même dire que pour le moment, je les préfère aux tomes classiques où l'histoire tourne un peu en boucle.
            12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
            Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !